Racisme ordinaire

Facebook Twitter
Des représentants de l’UMP au côté de l’English Defense League ? Les Assises contre l’islamisation de l’Europe regroupent samedi à l’espace Charenton tout ce que l’Europe fait de plus islamophobe. Au programme: des ateliers-débats avec les représentants d’une vingtaine d’associations comme Solidarité Kosovo , les danois de Stop Islamisation of Europe – qui se sont faits remarquer en prenant la défense de Radovan Karadzic – ou encore la célèbre English Defense League , dont le fondateur Tommny Robinson « exposera les méthodes d’action ». Oskar Freysinger , un des initiateurs du vote suisse contre les minarets, est aussi attendu. UMP: Christian Vanneste n'ira pas aux Assises contre l'islamisation de l'Europe | Jeudi 16 Décembre 2010 sur StreetPress UMP: Christian Vanneste n'ira pas aux Assises contre l'islamisation de l'Europe | Jeudi 16 Décembre 2010 sur StreetPress
Nadine Morano, triomphe du vide

Hortefeux : "Quand il y en a un, ca va..."

Halde Longuet

Faits divers

Burka

Clash UMP le débat sur la burqa dérape

Dérive vers l'exrtrême Droite

Polygamie à la nantaise

Sarkozy et la déchéance de nationalité

CRAN

Roms

Objections d'une démographe Solène Lardoux, démographe, spécialiste de la famille au Mali, apporte son regard sur la thèse soutenue par Hugues Lagrange dans Le déni des cultures. Elle tempère les analyses d’Hugues Lagrange en s’appuyant sur les données issues de grandes enquêtes. Recensé : Hugues Lagrange, Le déni des cultures, Paris, Seuil, 2010, 350 p., 20 €. Dans son ouvrage, Hugues Lagrange cherche à mieux comprendre les sources de tensions dans les cités sensibles en France. L’auteur fait référence à des travaux précédents et aux données qu’il a lui même collectées. Il souligne l’existence d’une culture spécifique qu’il désigne comme une « sous-culture » propre aux immigrants ; celle-ci résulterait de la confrontation d’au moins deux espaces culturels, des pays d’origine des immigrants et de la société française dans son ensemble. Objections d'une démographe
Quartiers et différences culturelles Recensé : Hugues Lagrange, Le déni des cultures, Paris, Seuil, 2010, 350 p., 20 €. Dès sa publication, le dernier ouvrage du sociologue Hugues Lagrange a suscité une vive polémique. Sans esquiver le débat de fond, on peut être frappé à la lecture de ce livre dense, fondé sur une enquête robuste, par le décalage entre les critiques qui lui ont été adressées d’emblée et les résultats de recherche et perspective qu’il expose. Car de quoi s’agit-il exactement ? Il s’agit d’aborder les difficultés sociales qui se concentrent dans les quartiers pauvres des banlieues françaises, en plaçant au centre de l’analyse les différences culturelles entre les différents groupes de migrants dans une société elle-même de plus en plus fragmentée. Quartiers et différences culturelles
Noirs, Arabes et délinquance : réponse à Zemmour Réunion au commissariat de police du Xe arrondissement de Paris (Audrey Cerdan/Rue89) Oui, comme l’affirment Eric Zemmour et Jean-Pierre Chevènement, les personnes noires et maghrébines sont sur- représentées dans les statistiques de le la délinquance. Ce qu’ils omettent de dire, c’est que ce phénomène est essentiellement dû à des facteurs sociaux et de discrimination. (De nos archives)La Licra a décidé de porter plainte contre Eric Zemmour. Objet de la procédure : les propos du polémiste sur le plateau de Thierry Ardisson, sur Canal+, début mars. Noirs, Arabes et délinquance : réponse à Zemmour
Hypocondriaque, ou réellement malade, et même gravement ? Régulièrement, la France a la fièvre et gémit : si elle souffre, c'est la faute aux étrangers. Plus précisément, aux musulmans - qui, paraît-il, ne s'"intègrent" pas et, pis, menacent l'"identité nationale". Mais que signifie ce diagnostic ? Qu'est-ce qu'un musulman "intégré" ? Les musulmans de France sont bien intégrés à la société Les musulmans de France sont bien intégrés à la société
"Ce n'est pas les années 30, ça n'est pas rassurant pour autant" Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité ! ». Mais Europe écologie, le collectif des Indivisibles ou le PCF mobilisent autour des termes « racisme d’Etat ». Est-ce nouveau ? "Ce n'est pas les années 30, ça n'est pas rassurant pour autant"
Racisme et amalgames Mis en ligne le lundi 19 janvier 2009 ; mis à jour le mardi 20 janvier 2009. Quand ils jouent du violon, ce sont de gentils Tsiganes. Quand ils font du jazz, ce sont des Manouches. Racisme et amalgames
Ne pas travailler, ne pas consommer le 1er mars : l’idée vient d’eux trois. Depuis, le mouvement a pris de l’ampleur. Portraits. Peggy Derder, Nadir Dendoune et Nadia Lamarkbi, Paris, février 2010 (Audrey Cerdan/Rue89) Difficile de trouver collectif moins étiqueté. Ils ont lancé la journée sans immigrés sur le coin d'une table | Ils ont lancé la journée sans immigrés sur le coin d'une table |
Paroles de musulmans: au-delà des fantasmes «Laissez-nous tranquilles», «Arrêtez de parler de nous». C'est le discours qui nous a été renvoyé pendant trois semaines à La Courneuve. Trois semaines qui, une fois de plus, ont placé les musulmans de France au cœur de l'agenda politique et médiatique avec le projet de loi sur le voile intégral, le niqab, qui sera présenté mercredi 19 mai en Conseil des ministres. Oui, après tout, pourquoi parler une nouvelle fois des musulmans? Pourquoi tomber dans ce qu'eux-mêmes vivent comme un piège tendu par le gouvernement pour éviter de parler des «vrais sujets», le pouvoir d'achat et le chômage? «Trop de livres», «trop de reportages» focaliseraient l'attention de ceux que beaucoup de jeunes musulmans nomment les Français ... Paroles de musulmans: au-delà des fantasmes
Racisme en France, l'inquiétant "revirement de tendance"
Gens du voyage

Lefebvre : "Les étrangers, un problème majeur" - une vidéo Actu et Politique
"Xénophobie" : l'édito du New York Times contre Sarkozy "Xénophobie" : l'édito du New York Times contre Sarkozy Le siège du New York Times sur la 8e Avenue à New York, le 5 février 2008 (Gary Hershorn/Reuters). L’influent quotidien américain The New York Times consacre ce vendredi un éditorial inquiet à la campagne sécuritaire de Nicolas Sarkozy, sous le titre « Xénophobie : montrer du doigt les non-Français ». Une prise de position qui s’ajoute à l’émotion suscitée à l’étranger par les images en provenance de France, comme l’expulsion de mal-logés à La Courneuve, diffusées sur toutes les grandes chaînes internationales (CNN, BBC, Sky...) avec des mises en garde sur « des images dérangeantes ».
Last week, he proposed stripping foreign-born French citizens of their citizenship if they are convicted of threatening the life of a police officer or other serious crimes. Lest any voter miss the point that such a law would be particularly aimed at Muslim immigrants, Mr. Sarkozy’s interior minister, in charge of the police force, helpfully added polygamy and female circumcision to the list of offenses that could bring loss of citizenship. Editorial - Casting Out the Un-French
Si on en parlait ? Délinquance, immigration, origine ethnique, police
(De nos archives) Ils arrivent jusqu’à nous le plus souvent via la boîte mail « contact@rue89.com », parfois par le téléphone ou par quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît Rue89. D’autres apparaissent dans les commentaires. Certains témoignages nous touchent ou retiennent notre attention, parce qu’ils nous semblent incarner ce qui agite notre société : leur « ordinarité », exemplarité, la sincérité, la manière dont ils sont rédigés. Je rentre dans mon pays à cause du climat raciste en France
Une valise noire (Sarahxic/Flickr). C’est peu dire que le texte de Mohamed, ce jeune ingénieur marocain qui annonce son retour au Maroc en dénonçant le climat raciste en France, a suscité intérêt et réactions. Près de 200 000 lecteurs, plus de 1 200 commentaires sur Rue89, en plein mois d’août ! Des réactions qui ne sont pas unanimes, loin de là, sur le propos du jeune homme, même si une majorité partage sa colère et ses critiques sur le mauvais vent que fait souffler Nicolas Sarkozy en ce moment. L’intérêt suscité par cet article montre la place prise dans le débat public par la question du racisme, par l’impact du discours sécuritaire des ténors de l’UMP, et plus généralement par les interrogations sur l’évolution de la société française. Le riverain Gnux, chercheur, va même un pas plus loin : Vif débat sur le témoignage de Mohamed qui "rentre chez lui"