Politique économique

Facebook Twitter

Commission Attali

Travail dominical. Grand Emprunt. Emploi. Industrie. Sarkozy, le contre-réformateur. Sarkozy, de Guy Môquet à Guy Hoquet. A moins de deux ans de l’élection présidentielle, et avec la forte probabilité de sa nouvelle candidature, chaque geste de Nicolas Sarkozy peut et doit être analysé comme un acte de campagne.

Sarkozy, de Guy Môquet à Guy Hoquet

La furia sécuritaire visait à rassurer et ramener au bercail ses électeurs populaires et frontistes de 2007 ; la réforme des retraites est un clin d’œil appuyé aux actuels retraités, aux assureurs privés, aux milieux financiers et au MEDEF. Dans ce contexte très politique, la déclaration présidentielle en début de semaine sur le renforcement du prêt à taux 0 pour les « primo-accédants » à la propriété est passée un peu inaperçue, noyée dans le brouhaha médiatique sur la réforme des retraites et les Roms. Cette décision, qui relance et réoriente la partie immobilière de la loi TEPA dans le sens d’une incitation à devenir propriétaire, mérite pourtant notre attention.

L'entreprise : Heures sup : gagner plus en travaillant autant. INFO LE FIGARO - Selon des économistes, la défiscalisation a permis des gains de pouvoir d'achat dans des conditions contestables.

L'entreprise : Heures sup : gagner plus en travaillant autant

Deux économistes spécialistes des questions d'emploi, Pierre Cahuc (Polytechnique, Crest) et Stéphane Carcillo (OCDE, Paris-I), publient une étude sur la défiscalisation des heures supplémentaires, transposition du «travailler plus pour gagner plus» de Nicolas Sarkozy, dans le cadre de la loi Tepa. Leur conclusion, trois ans après l'entrée en vigueur de cette mesure qui coûte plus de 4,5 milliards d'euros par an à l'État, est sans appel: «La défiscalisation des heures supplémentaires n'a eu aucun impact significatif sur les heures travaillées. En revanche, elle a bien eu un impact positif sur les heures supplémentaires rémunérées qui donnent droit à des ristournes fiscales.»

Politique fiscale

Limiter les déficits : l'exemple (ou le contre exemple) allemand. Economie. Pour préserver l'euro, l'Europe n'a qu'à prendre exemple sur l'Allemagne : tel est le sens du message délivré par la chancelière Angela Merkel mercredi aux députés, dans un appel aux accents dramatiques à sauver la monnaie unique et avec elle le projet européen tout entier.

Economie

"L'euro est en danger, et si nous ne nous prémunissons pas contre ce danger, les conséquences pour l'Europe seront incalculables et les conséquences au-delà de l'Europe seront incalculables", a déclaré la chancelière conservatrice. "Si l'euro échoue, l'Europe échoue. " Lordon. La polémique Goldman Sachs.

Goldman Sachs : le scandale expliqué aux nuls. Qu'est-ce que « l'affaire Goldman Sachs » ?

Goldman Sachs : le scandale expliqué aux nuls

De quoi accuse-t-on la banque d'affaires ? Explicateur. Goldman Sachs. Dark Pool.