RÉPUBLIQUE SOLIDAIRE : Dominique de Villepin séduit large, actua "On se croirait dans le métro à 6 heures du soir." Samedi après-midi, à la halle Freyssinet de Paris, le député villepiniste François Goulard balaie du regard les quelque 5.000 personnes qui jouent des coudes pour assister au lancement de République solidaire, le mouvement de Dominique de Villepin. "Jeunes ou vieux, ils sont tous d'origine et de couleur politique différentes. RÉPUBLIQUE SOLIDAIRE : Dominique de Villepin séduit large, actua
L’ochlophobe pouvait entrer en confiance dans la Halle Freyssinet, une ancienne structure décrépite du XIIIe arrondissement de Paris, l’un de ces ponts architecturaux lancés entre un XXe Siècle industrieux et un XXIe dédié à la force des idées. L’immense halle dépouillée offrait en effet les vastes espaces nécessaires à la respiration, en même temps que la possibilité de se mêler à la foule diverse pour prendre le pouls d’une envie, d’un désir de France, auxquels les salles de bals de sous-préfecture n’avaient pu laisser place lors du Débat sur l’Identité Nationale sans dégager au bout d’un petit quart d’heure une tenace odeur de chacal mouillé. La sévère pénurie de shit de table qui frappe la rédaction depuis quelques semaines empêchait toutefois de pleinement apprécier les jeux de la capricieuse lumière crue de juin au travers de la dentelle de verrières qui donnent à l’endroit une étonnante légèreté. La Galouze contre-attaque La Galouze contre-attaque
Pour se lancer, Villepin mise sur les campagnes et les banlieues Pour se lancer, Villepin mise sur les campagnes et les banlieues L’ex-Premier ministre a lancé samedi son mouvement République solidaire. Et veut occuper les terrains délaissés par Sarkozy. Dominique de Villepin lors du lancement de son mouvement République solidaire (Zineb Dryef/Rue89) « Villepin président ! », « Villepin président ! » Président, désormais Dominique de Villepin l’est.
Dominique de Villepin a enfin franchi le Rubicon hier en lançant son mouvement, République Solidaire, à la Halle Freyssinet. Revendiquant l’héritage gaulliste et chiraquien, l’ancien hôte de Matignon a délivré un discours électoraliste manquant cruellement d’épaisseur… Villepin se présente en héritier République solidaire : une naissance sous le sceau de la contrad République solidaire : une naissance sous le sceau de la contrad
La Halle Freyssinet solidaire autour de Dominique de Villepin PARIS - Samedi 19 juin 2010, le Paladin s'est rendu à la Halle Freyssinet afin d'assister au lancement officiel du mouvement politique de Dominique de Villepin: République Solidaire, construite sur les bases et acquis de l'association Club Villepin, créée durant l'été 2009. A l'occasion d'un discours d'environ une heure et quinze minutes, où presque chaque mot était mesuré au plus juste, l'ancien premier ministre de Jacques Chirac, entouré de quelques élus encore fidèles, a lancé un appel à l'unité et présenté les grandes lignes de sa politique générale pour faire renouer la France avec la confiance, la décision, la responsabilité, l'indépendance, la solidarité et l'Europe. Le discours de DdV a été mis en perspective avec l'héritage politique chiraquien, dont les partisans et nostalgiques constituent aujourd'hui le noyau dur du camp villepiniste. Avec le lancement de ce mouvement, DdV se place comme l'alternative à la conduite politique de Nicolas Sarkozy et du gouvernement. La Halle Freyssinet solidaire autour de Dominique de Villepin
La République solidaire de Villepin est lancée La République solidaire de Villepin est lancée "Un mouvement neuf", "un mouvement indépendant", "non pas un parti de plus, mais un mouvement de rassemblement, au dessus des partis, ouvert à tous"... Ce samedi 19 juin, devant quelques 6000 personnes -selon les organisateurs- une poignée de ses plus fidèles soutiens et des centaines de journalistes français et étrangers, Dominique de Villepin donne le coup d'envoi de son mouvement, de sa République Solidaire. Dans la Halle Freyssinet, dans le 13e arrondissement de Paris, quelques banderoles "La Dordogne avec Villepin", ou encore "Bergerac avec Villepin". La foule, largement vêtue de t-shirts blancs portant l'inscripition "Tous solidaires" et de badges "Je soutiens Dominique de Villepin", entonne une série de "Villepin Président! Villepin Président!"
COULISSES : République solidaire, une affaire de famille, actual COULISSES : République solidaire, une affaire de famille, actual Un talkie-walkie à la main, Arthur de Villepin est sur le qui-vive. Du haut de ses 21 ans, tee-shirt et jean noirs, le fils de Dominique de Villepin gère en régie la sono du show festif donné samedi après-midi à la halle Freyssinet pour le lancement de République solidaire. Quand son père monte sur le podium pour prononcer son discours, le jeune homme longiligne aux lunettes rondes supervise avec son équipe l'enchaînement des musiques et la retransmission vidéo sur les huit écrans géants disposés dans la salle. Pendant plus de deux mois, Arthur de Villepin s'est investi corps et âme pour préparer l'événement. Et son engagement date de la première heure : en mars dernier, il était déjà aux côtés de son père lorsque ce dernier a annoncé sa décision de créer sa formation politique. "Arthur nous a énormément aidés.
[REVUE DE PRESSE] Le nouveau parti de Dominique de Villepin - Po [REVUE DE PRESSE] Le nouveau parti de Dominique de Villepin - Po (Xavier Panon) "Faire don de sa personne le 17? Impossible, c'était Pétain. Le 18? Déjà pris par le premier résistant de France. Heureusement le 19 était libre.
Retrouvez la vidéo du discours de Villepin sur publicsenat.fr. « République solidaire ». Un nouveau nom, pour un nouveau parti, celui de Dominique de Villepin. Devant au moins 3000 partisans, l’ancien premier ministre a lancé ce samedi 19 juin, au lendemain de l’anniversaire de l’appel du 18 juin du général de Gaulle, son « mouvement ». Dans un discours aux accents gaulliens , Dominique de Villepin s’est fait le défenseur de la République et de la grandeur du pays. « Quelque chose se lève à nouveau en France », a-t-il lancé. Arrivé telle une star au milieu d’une foule dense ( à voir dans la vidéo ) rassemblée Halle Freyssinet (Paris, XIIIe) et entouré de nombreux journalistes, Dominique de Villepin a mis six minutes pour joindre l’estrade. Villepin se veut "l’alternative" à Sarkozy avec sa "République s Villepin se veut "l’alternative" à Sarkozy avec sa "République s
Villepin lance son appel du 19 juin aux Français de la diversité Samedi 19 juin, à la halle Freyssinet, dans le XIIIe arrondissement de Paris, Dominique de Villepin a lancé son mouvement, “République solidaire”, en s'adressant aux «déçus» de droite comme de gauche (lire son discours en intégralité ici). Mais surtout aux «territoires oubliés», où Nicolas Sarkozy n'est plus le bienvenu: le monde rural et les banlieues. «C'est cette équation qu'il faut résoudre, dans la paix et la solidarité», explique à Mediapart Marie-Anne Montchamp, la porte-parole du nouveau parti villepiniste. «Aujourd'hui, on a vu la France la plus traditionnelle croiser celle venue d'ailleurs», résume-t-elle.Dès le début de l'après-midi, le ton est donné. Sur scène, pour démarrer, ni ... Villepin lance son appel du 19 juin aux Français de la diversité
Villepin prend des accents gaulliens et réveille la salle : ...
Le club Villepin dote les journalistes de pin's magnifiques.. on
On est en train de faire du Europe Ecologie en moins bien (ta...
Azouz Begag est de la partie. #villepin on Twitpic
Un indice sur le nom du parti ? Ça commence doucement en tou...
Avec Jacques Le Guen. DDV devrait parler à 16h. #villepin on Twi
En attendant Dominique, on nous passe son discours à l'ONU. ...
C'est parti... #villepin on Twitpic
Record de popularité pour F. Goulard. "J'ai cru que c'était... o
Nouveau parti à droite : United Colors of Villepin? - RichardTro Ce samedi se déroulait à Paris le lancement d'un nouveau parti politique dans le paysage français : « République Solidaire ». C'est ainsi que de l'ancien Premier Ministre de Jacques Chirac, Dominique de Villepin, a nommé sa nouvelle formation politique qui se veut, référence gaulliste oblige, au-dessus des partis... Comme on ne crée pas tous les jours un nouveau parti ou une nouvelle « marque » politique, il m'a paru intéressant de me pencher sur le berceau de cette « République Solidaire » que Dominique de Villepin inaugurait hier, en allant voir par moi-même. , un air de fête, la présence ostensible de la diversité et des français issus de l'immigration et puis un discours fleuve de Dominique de Villepin de candidat à la présidentielle assumé sinon déclaré. , plus qu'une véritable atmosphère de fête lors de ce lancement.