background preloader

Le rôle des Médias

Facebook Twitter

Front National » Marine Le Pen annule sa participation à l’émission « Complément d’enquête » Marianne "neutre" avec le FN ? Débat dans la rédaction. Fondation du 2-Mars. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fondation du 2-Mars

La Fondation du 2-Mars est un think tank (réservoir d'idées) français œuvrant pour la défense et la promotion des valeurs républicaines. Il est présidé par la journaliste Élisabeth Lévy. 931510-1104569.jpg (Image JPEG, 652x870 pixels) Sophia Aram face aux Le Pen: un nez rouge mais pas creux. (Flickr - MelB - CC) Il fut un temps où les comiques de France Inter étaient à la fois drôles et grinçants.

Sophia Aram face aux Le Pen: un nez rouge mais pas creux

C'était du temps de Pierre Desproges et du « Tribunal des flagrants délires ». En septembre 1982, Jean-Marie Le Pen avait été l'invité de l'émission de radio sur la suggestion de l'Elysée, avant son coup de force à Dreux aux municipales de 1983. Desproges, dans le rôle du procureur, dresse un portrait de lui absolument corrosif. Il a choisi de traiter Le Pen par l'absurde et l'ironie plutôt que par l'insulte directe. . « Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée. Plus récemment, c'est Nicolas Bedos (fils de Guy) qui s'est attaqué à Marine Le Pen en septembre dernier chez Franz-Olivier Gisbert.

De son côté, le fils Bedos note que Marine reprend « la même pièce dramatique et boulevardière que son père nous inflige depuis des décennies » (lui-même ayant écrit pour son père). Front National » A vous de juger : débat entre Marine LE PEN et Eric BESSON. Débat brouillon entre Le Pen et Besson et faux bond de Peillon. Front National » Communiqué de presse du Front National. [BILLET] "France 3 : Le Pen ou jamais", par Laurent Joffrin - Média. La télévision française est-elle en voie de lepénisation ?

[BILLET] "France 3 : Le Pen ou jamais", par Laurent Joffrin - Média

Incroyable débat hier soir sur France 3 dans l'émission de Frédéric Taddéï "Ce soir ou jamais". Déjà le titre inspirait la plus grande méfiance : "Marine Le Pen : la montée du sentiment national", intitulé faussement anodin qui décernait d'emblée au parti lepéniste une prééminence dans la représentation de la nation, et désignait implicitement les autres partis comme des entités moins françaises que lui (comme si le sentiment national, dont "la montée" expliquerait le phénomène Marine Le Pen, était par définition nationaliste, identitaire, ethnique, alors que la nation française, dans son acception républicaine, justement, est plurielle, universaliste et qu'un sarkozyste ou un socialiste, qu'on sache, peuvent tout de même exprimer eux aussi une version du sentiment national, même si elle n'est certes pas celle que défend Taddéï).

Logorrhée xénophobe Opération de propagande lepéniste Laurent Joffrin (Nouvelobs.com) Le Drucker-étalon. Un « Vivement Dimanche » consacré à Marine Le Pen ?

Le Drucker-étalon

Perspective – horrifique pour les uns, légitime pour les autres – qui revient désormais régulièrement dans l’actualité, et vient d’être à nouveau activée par un coup de gueule très calculé de la principale intéressée. La récurrence de la question en dit bien assez sur son caractère symbolique, voire fantasmatique. Pourquoi se focaliser sur cette émission en particulier ? Cette interrogation renvoie à la fois au statut de ce programme télévisé, et à l’opération politique qu’est en train d’accomplir Marine Le Pen.

Sur fond de renouvellement général des extrêmes-droites européennes, et – dans le cas français – de changement de direction au Front National, Marine Le Pen a entrepris une réorientation de la vieille formation de son père sur des thématiques sociales, populistes et moralistes, dans un apparent souci des « petites gens » et un rejet des provocations ouvertement racistes et antisémites paternelles. Romain Pigenel. "Le FN reste le paria des Médias" Marine Le Pen veut son dimanche chez Drucker. La vice-présidente du Front national, Marine Le Pen, juge «scandaleux» de ne jamais avoir été invitée par Michel Drucker dans son émission «Vivement dimanche».

Marine Le Pen veut son dimanche chez Drucker

Elle s’en est plainte, ce mardi, voulant rappeler les journalistes du service public à leur «devoir» de pluralisme. Début novembre, le présentateur de France 2 avait confié sur le plateau de l’émission «On n’est pas couché» qu’il n’avait pas l’intention d’inviter Marine Le Pen, tout comme il n’avait pas invité son père, Jean-Marie Le Pen. Interrogée au micro de Radio Classique, la vice-présidente d’extrême droite, en campagne interne pour la présidence du FN, a dénoncé un «véritable scandale, d’autant que Michel Drucker est sûrement extrêmement bien payé par les contribuables français, puisqu’il est sur le service public». «Il a oublié probablement ce que voulait dire le service public», balance-t-elle, lui reprochant«d’exclure de son émission le représentant, ou la représentante d’ailleurs, de millions d’électeurs».

(Source AFP) Le Pen versus Drucker : Rémy Pflimlin rappelle la règle du CSA, actualité Médias 2.0 : Le Point. Ruquier et Drucker n'inviteront pas Marine Le Pen (F2) Exclusif: Ruquier a bien invité Marine Le Pen à son émission. (Dailymotion - lecafe) Marine Le Pen est personna non grata chez « On n'est pas couché. », l'émission de France 2 présentée par Laurent Ruquier.

Riffifi à “Rivarol” : “Marine Le Pen est un démon” déclare son directeur - Droite(s) extrême(s) - Blog LeMonde.fr. Marine Le Pen: pourquoi Rivarol, Minute et Présent font défection - Droite(s) extrême(s) - Blog LeMonde.fr. Rivarol, Minute et maintenant Présent.

Marine Le Pen: pourquoi Rivarol, Minute et Présent font défection - Droite(s) extrême(s) - Blog LeMonde.fr

Des trois titres "historiques" de l'extrême droite, aucun ne soutient Marine Le Pen, dans la succession à son père, Jean-Marie Le Pen, à la tête du Front national. Pour autant, ces trois journaux ne supportent pas tous ouvertement Bruno Gollnisch. Et surtout, chacun d'eux a des raisons qui lui sont propres de ne pas "rouler" pour Marine Le Pen. Petite revue de presse nationaliste. Rivarol. Le Pen est super sympa - une vidéo Expression Libre. Ras l'front Reims - La Presse d'extrême droite. Eléments a vu le jour en septembre 1973.

Ras l'front Reims - La Presse d'extrême droite

Il apparaît, une petite centaine de numéros plus tard comme la production la plus régulière de la Nouvelle Droite. Tenue a bout de bras par Alain de Benoist cette revue a cherché à de donner une réputation intellectuelle à la Nouvelle Droite. Elle a contribué à moderniser le discours de toute l'extrême droite, elle s'est employée à dissocier l'image de la Nouvelle Droite de celle de l'extrême-droite lepeniste. Certains numéros de la revue, à première lecture donnent l'impression de s'inscrire dans un discours de gauche, social, antiraciste. Et cependant le dernier numéro d'Eléments, à travers deux notices nécrologiques, témoigne de rapports étonnants avec un héritage nazi. Le même numéro publie une autre notice nécrologique, celle de Roger Lemoine, le premier directeur d'Eléments. La Nouvelle Droite, dont éléments est un moyen d'expression essentiel tente de se faire passer pour un courant modéré.

Comment recevoir un extrémiste de droite à la télévision ? Le Front National est-il un parti comme un autre ?

Comment recevoir un extrémiste de droite à la télévision ?

Vaste question dont la réponse a varié selon les périodes. Jusqu'en 2002, les médias accordaient un traitement particulier à l'extrême droite en France et à Jean-Marie Le Pen en particulier. Provocateur, extrémiste, Le Pen énonçait des chiffres fantaisistes sur l'immigration, des idées souvent nauséabondes et les journalistes étaient souvent impuissants, Le Pen se présentant sans cesse en victime.

Mais face à ces dérapages verbaux, les journalistes réagissaient. Avec l'accession de Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2002, le traitement médiatique de l'Extrême droite a changé. Mais sur le fond, rien n'a changé. Accueillir un membre du Front National sur un plateau de télévision n'est pas un acte neutre. Le Pen dans le texte : retour sur un reportage, 10 ans après. Télévision · 21 mar. 2007 à 16:34 Depuis son accession au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2002, Jean-Marie Le Pen bénéficie d'une bienveillance troublante de la part des journalistes qui ne prennent plus la peine de reprendre ses déclarations, notamment lorsqu'il avance des chiffres fantaisistes sur l'immigration.

Le Pen dans le texte : retour sur un reportage, 10 ans après

Le Pen et les médias : quand les journalistes deviennent complices d'une banalisation de l'extrémisme. Thématiques · 7 mar. 2007 à 13:03 Lundi 5 mars 2007, Jean-Marie Le Pen était l'invité de France Inter.

Le Pen et les médias : quand les journalistes deviennent complices d'une banalisation de l'extrémisme

La veille, il avait participé à l'émission de M6 « 5 ans avec... ». A chaque fois, le leader d'extrême droite a expliqué son programme tout en commentant l'actualité. Dans une démocratie, chaque candidat doit pouvoir s'exprimer. Mais il y a quelques années, la venue de Jean-Marie Le Pen dans une émission de télévision ou de radio s'accompagnait de précautions d'usage. La ritournelle des 500 signatures. Gollnisch se fait balader sur France Inter. Fils de...!" La semaine mythomane de Nicolas Bedos (Semaine critique !) 10/09/2010. How Marine Le Pen Is Changing French Politics. 4ygk4pj - Uploaded by GillesKLEIN. "L'Occident face à l'Islam" en Une de L'Express : "Poser les problèmes, c'est commencer à les résoudre" - LePost.fr. [Conférence de presse anti Le Pen], vidéo [Conférence de presse anti Le Pen], vidéo Economie et société Vie sociale - Archives vidéos Economie et société Vie sociale.

Jean Marie LE PEN : DOUBLE LANGAGE FRONT NATIONAL, vidéo Jean Marie LE PEN : DOUBLE LANGAGE FRONT NATIONAL, vidéo Economie et société Vie sociale - Archives vidéos Economie et société Vie sociale. Polémique CFJ/ Le Pen : « Pas question de s’ériger en censeurs », disent les étudiants journalistes. L’annonce de sa venue a fait polémique. Mais Jean-Marie Le Pen s’est bien rendu jeudi matin au Centre de Formation des Journalistes (CFJ), où il était invité pour une conférence sur la droitisation de l’Europe. Si cette rencontre est jugée « inacceptable » par le SNJ-CGT, le SNJ et SOS Racisme, les étudiants se sont volontiers prêtés au jeu des questions-réponses. C’est dans un contexte quelque peu tendu que Jean-Marie Le Pen s’est rendu au CFJ jeudi matin.

Le leader du Front national était invité pour une rencontre avec les étudiants. Une rencontre dénoncée par le SNJ-CGT (Syndicat national des journalistes) qui, dans un communiqué, s’est élevé « contre le tapis déroulé devant le chef d’un parti qui véhicule, malgré les condamnations, des idées toujours aussi nauséabondes et dangereuses ». Et les choses avaient même bien commencé. . « Vous ne voyez pas d’immigrés sans logis ! Les étudiants écoutent avec attention. Le Pen chez les apprentis journalistes : le sport continue.

Interviewer le patron du FN est une gageure, mais les étudiants du CFJ se sont montrés plus sereins que leurs célèbres aînés. Jean-Marie Le Pen interrogé par les étudiants du CFPJ (Chloé Leprince/Rue89) Jean-Marie Le Pen était l’invité du Centre de formation des journalistes (CFJ) ce jeudi midi. Rue du Louvre à Paris, devant l’école, une trentaine de militants CGT harponnaient les étudiants avant l’arrivée du leader frontiste. Prises de bec à l’ancienne (« Un fasciste, on ne l’écoute pas, on le tape ») entre deux générations de journalistes : « Jeune con, tu ne connais rien, tes études, c’est nous, les baby-boomers, qui les avons payées.– Vous qui payez pour moi... euh, je ne crois pas, non ! Zemmour vs Domenach, Marine le Pen pourquoi décolle t'elle ? "Décontamination" FN ? polémique Obs / Marianne 2.

Zemmour vs Domenach, Marine le Pen pourquoi décolle t'elle ? L'humiliation de Giesbert par JM Le Pen - A2 - 16-10-1985.avi.