Internet et libertés

Facebook Twitter

Table ronde Hadopi. MP3 de la table ronde Epitech au sujet d’Hadopi Si Hadopi reste un concept encore un peu abstrait pour vous, Michael d'OxyRadio a mis en ligne la table ronde qui a eu lieu à ce sujet à l'Epitech.

Table ronde Hadopi

Au programme, une jolie brochette d'intervenants : Jean Michel Planche, de Witbe, Tanguy Morlier, de l’Aprilet Annina Svensson, de Spotify qui se poseront la question de la réalisation technique de cette loi purante et confirmeront nos doute sur son côté hasbeen :-) ouf :-) Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur. RSF dénonce une censure de plus en plus présente sur Internet -

A l'occasion de la Journée mondiale contre la cyber-censure, vendredi 12 mars, l'association Reporters sans frontières (RSF) publie, comme chaque année, sa liste des pays "ennemis du Net" ou risquant de le devenir.

RSF dénonce une censure de plus en plus présente sur Internet -

Pour 2009, l'organisation note une tendance accrue à la censure et à la répression sur la Toile, et a ajouté à sa liste des pays "sous surveillance" la Turquie et la Russie. Pour RSF, si les régimes autoritaires ont pu, dans un premier temps, se laisser dépasser par la mobilisation de citoyens en ligne, ils réagissent aujourd'hui en multipliant les dispositifs de censure ou d'intimidation. L'association a ainsi comptabilisé "une soixantaine de pays concernés en 2009 par une forme de censure du Web", deux fois plus que l'année précédente. Censure des Web TV en Italie. Loppsi.

LOPPSI

Loppsi, faux prétextes & démesures. ACTA. Hadopi, Loppsi: les censeurs du Net s'organisent | slate. Italie, Allemagne, Grande-Bretagne, Espagne, Bulgarie... la censure et la mise sous contrôle du Net au sein de l'Union européenne s’organisent.

Hadopi, Loppsi: les censeurs du Net s'organisent | slate

En France, il ne faudrait pas s’inquiéter. A mes craintes énoncées de dérives sécuritaires attentatoires aux libertés publiques et individuelles, lors d’un débat organisé par la Netscouade à «La Cantine», Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat à l’Economie numérique, s’était voulue rassurante: la France n'est pas la Chine. Après le coup de force pour faire adopter l’Hadopi, la France se prépare à adopter la Loppsi (Loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure).

Nathalie Kosciusko-Morizet soutient ce nouveau texte et le filtrage du net. Benoît Hamon (PS) et Alain Dolium (Modem) restent étrangement muets sur le sujet. L'Acta : le traité qui menace le web, Multimédia - Inform. Acta.

L'Acta : le traité qui menace le web, Multimédia - Inform

Ces quatre lettres font frémir le web. L'acronyme de l'Anti-Counterfeiting Trade Agreement, un projet de traité international "anti-contrefaçon", entame sa septième phase de négociations ce mardi 26 janvier au Mexique. Très peu d'informations ont filtré sur les précédentes négociations, le projet d'accord dit "commercial" négocié entre 39 Etats ayant été classé "secret défense" par les Etats-Unis. Néanmoins, selon un document de la Commission européenne publié par Wikileaks, l'Acta comporterait deux volets : un premier sur les produits pharmaceutiques et la contrefaçon, et un second sur les mesures pour lutter contre les violations de droits d'auteurs.

Déclassifiés » ACTA, le traité qui fuit. Malgré ses réunions discrètes et ses négociations drapées de mystère, le traité ACTA a fuité.

déclassifiés » ACTA, le traité qui fuit

Mardi dernier, l’association de défense des libertés numériques la Quadrature du Net a publié sur son site une version consolidée (PDF) de l’accord anti-contrefaçon, datée du 18 janvier. Depuis deux ans, ce texte qui veut défendre les droits de la propriété intellectuelle contre les violations – y compris celles du web – est négocié entre 13 parties hétéroclites: l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, Les Emirats Arabes Unis, les Etats-Unis, le Japon, la Jordanie, le Maroc, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Suisse et l’Union européenne.

S’il ne s’agit encore que d’un brouillon, il vient justifier les craintes de ses contempteurs.