background preloader

Facebook

Facebook Twitter

A LIFE ON FACEBOOK de Maxime Luère. Facebook, pierre tombale virtuelle. Il y a un an, Mathieu* est mort.

Facebook, pierre tombale virtuelle

Il a été victime d’un accident de la route. Comme des milliers de jeunes de 18 ans, il possédait un compte Facebook. Avec 221 amis. Sa page n’a pourtant jamais été aussi animée que depuis son décès. Sur son mur, on peut lire des dizaines de messages: publicité La page du jeune défunt n’est pas unique. Le plus frappant est la banalité apparente des profils. Un travail de deuil tantôt freiné, tantôt favorisé par Facebook Le docteur Christophe Fauré, psychiatre spécialisé dans l’accompagnement des personnes en fin de vie et de leurs proches et auteur de plusieurs livres relatifs au travail de deuil, détaille sur son site les étapes de ce processus. De quoi s’inquiéter pour les amis du jeune homme? Une analyse partagée par la psychanalyste Virginie Sternbach: «Si on ne va pas au bout de ces étapes, le deuil ne va pas se faire. Du mur virtuel à la pierre tombale «Cela peut vraiment les rassurer sur le fait que l’on oublie pas leur enfant. [...] History Of Facebook Controversies.

Ce que Facebook a changé dans nos vies. 1. Le retour des boulets Pour l’utilisateur lambda, Facebook sert surtout à “rester en contact avec ses amis” ; le concept d’ami recouvrant ici un sens large et surtout lointain. Vieille connaissance de bac à sable ou bourreau du lycée peuvent alors soudainement se rappeler à votre bon souvenir via les friend requests. Figé dans un espace temporel que beaucoup ont fui avec soulagement, le revenant du collège n’a rien oublié de ces terribles années. Il se souvient des menus de la cantine, des fous rires et de tous les noms de ses anciens camarades qu’il s’applique à ajouter sur Facebook un à un, espérant rester à leurs yeux “le mec qu’a trop la gagne”. 2. Apprendre que sa sœur a un potentiel sexuel de 92%, constater que sa mère a appris à se servir d’une webcam ou endurer les commentaires premier degré de sa tata sur chaque statut ou photo de soirée arrosée font désormais partie de “la vie de famille” virtuelle. 3. 4. d44kb.jpg (2000×2000)

40 Highly Effective FaceBook Business Pages :Speckyboy Design Magazine. Facebook is huge.

40 Highly Effective FaceBook Business Pages :Speckyboy Design Magazine

With the average user connecting to 80 community pages, groups and events and with over 900 million (!) Objects that users love to interact with (pages, groups, events and community pages), Facebook pages are massive and with a well thought layout they will prove to be a very valuable business asset and a great experience for the user. There are no clear design standards for Facebook pages, but there are good practices and that is what this article explores. The Holy Grail of Facebook page interaction is called FBML (Facebook Markup Language). FBML allows you to enter fully into Facebook World and build Facebook applications that deeply integrate into a user’s experience. This article takes a look at some highly effective and well developed Facebook pages and shows what can be built using FBML, just scroll down and see yourself:

Infographie : Le business de Facebook. Facebook. Open Graph Protocol. Facebook.

Projet Diaspora

La dictature Facebook peut-elle être renversée? «Si Facebook était un pays, il serait le cinquième du globe»; «Facebook, quatrième population mondiale»; «Facebook et ses 400 millions d'habitants».

La dictature Facebook peut-elle être renversée?

Depuis que le réseau social de Mark Zuckerberg est devenu l'incarnation moderne du village global, ce genre de métaphore est devenu un point de passage obligé pour expliquer son impact sur nos vies. Mais au-delà de l'aspect symbolique, le tout-puissant site américain ne partagerait-il pas quelques points communs avec l'organisation d'une nation? Bien sûr, Facebook ne dispose d'aucune structure étatique, hormis son siège californien de Palo Alto, à quelques dizaines de kilomètres de San Francisco. Facebook fait du web (sémantique), et alors ? “Oh mon dieu, Facebook fait du web sémantique, mais c’est horrible !” Se sont écriés à la fois le gros newbe du web et Alex Iskold, CEO de la startup très sémantique et bientôt disparu: GetGlue . Le gros newbe du web dit que c’est horrible car il pense que Facebook va l’espionner pour revendre ses informations aux chinois du FBI.

Et Alex Iskold dit que c’est horrible car il vient de jeter un oeil au code de Facebook et c’est moins beau que ce qu’il a développé en 4 ans, avec $6 M . Donc à part les gens qui n’y connaissent rien et les concurrents, l’entrée de Facebook dans le web sémantique a été saluée plutôt positivement et tous suivent les évolutions du protocole OGP ( Open Graph Protocol ) et son utilisation de RDFa. Le web sémantique c’est le web en mieux Alors si Facebook décide de se mettre au web sémantique c’est normal de s’attendre à de nouveaux bénéfices, de nouveaux services et de nouvelles perspectives de monétisation. Share Uncategorized.

Piratage FB