background preloader

Bonne communication

Facebook Twitter

Comment réussir sa prise de parole en public grâce au Yoga ? Bonjour à toutes et tous, Comment préparer sa prise de parole en public ?

Comment réussir sa prise de parole en public grâce au Yoga ?

Le management nécessite de maitriser l’art de la prise de parole, que cela soit en individuel, en réunion de service, mais aussi en convention, en séminaire devant un public connu ou inconnu. Plus que des techniques d’élocution ou de présentation de supports, certains managers cherchent à travailler sur leur trac, leur peur. La boule au ventre,les mains moites,la gorge serrée,l’envie de ne pas y aller,le débit de voix qui s’accélère…. Autant de révélateurs sur nos émotions (peur, trac, agressivité…) à l’approche d’un exercice de prise de parole.

Et si le Yoga était une réponse pour aider à : travailler sa sérénité ? Découvrez 6 exercices pratiques et concrets, à pratiquer chez soi, à son travail ou encore dans les transports en commun. Pas le temps ? Ces exercices ne vous prendront pas plus de 15 minutes par jour. Bonne semaine, bon entrainement Pour toute question, vous pouvez me joindre au 06 86 21 62 11, A bientôt ! Communication non-verbale - Centre des pratiques de la coopérationCentre des pratiques de la coopération. Le pouvoir d’écouter. Écouter est plus puissant que d’avoir la réponse.

Le pouvoir d’écouter

Que l’on soit parent, leader, recruteur, chercheur, patron, consultant ou coach, savoir écouter s’impose comme un talent qui peut tout changer. Ce talent en or est au cœur de nombreux moments critiques de nos vies et des organisations. Bien écouter différencie ceux qui appliquent leurs solutions préconçues de ceux qui partent de l’autre pour connecter, évaluer, comprendre, innover et influencer. Une excellente écoute est le signe d’une grande maturité chez les leaders pour communiquer et établir une relation authentique.

Mais l’écoute permet aussi de capter l’essence d’une bonne décision ou d’une solution inédite. Et les occasions d’écouter ne manquent pas. Souvent galvaudée, l’écoute va au delà d’entendre l’autre et de lire ses signaux non verbaux. Montez en gamme. Il existe 4 niveaux d’écoute. 1- Écoute formelle 2- Écoute active 3- Écoute empathique 4- Écoute métapositionnelle Les niveaux 3 et 4 sont les plus difficiles à atteindre. J'aime : Réaliser des présentations captivantes. « Votre mission si vous l’acceptez » est de conserver l’attention de votre auditoire pendant votre présentation!

Réaliser des présentations captivantes

Il existe différents moyens de faire des présentations, on peut complètement improviser avec ou sans slide, faire des présentations formelles ou informelles. On peut même utiliser des outils, des objets pour rendre la présentation plus dynamique ou interactive. Mais avant tout, sachez qu’une bonne présentation est un des moyens d’asseoir votre leadership dans la gestion de votre projet. Présenter différemment avec son propre style, sa personnalité peut également faire la différence. Comment faire une bonne présentation ; il vous suffit de vous demander à quel genre de présentation vous aimez assister et ce qui vous endort ou vous ennuie, par exemple une personne qui se contente de lire des slides.

La fait de poser des questions, sans forcément attendre de réponses, implique l’auditoire et le maintient actif. L’auditoire ne doit pas avoir l’impression de perdre son temps. – Clarté. L'importance de la communication non-verbale. De drôles de chiffres circulent sur l’importance de la communication non verbale.

l'importance de la communication non-verbale

Les plus populaires, sans doute parce qu’ils sont les premières statistiques fournies sur ce sujet, sont les chiffres d’A. Mehrabian (7% les mots, 38 % ton, timbre intonation, 55 % le langage non verbal). Mais A.Mehrabian (1970) a reconnu ensuite, face la généralisation « virale « de ce discours que ses chiffres ont été mal interprétés et qu’on leur a donné trop d’importance. Difficile de dire d’un point de vue quantitatif, ce que représente le langage non verbal, et plutôt qu’un discours quantitatif de plus, c’est plutôt à partir d'un exemple, que nous allons raisonner : Imaginez au loin, un ami avec qui vous voulez partager un évènement personnel heureux. Ce phénomène se produit chaque jour. Pourquoi à votre avis certaines personnes sont réputées pour être celles à qui toutes les confidences sont livrées, alors que d’autres ne se voient jamais confier d’informations d’ordre personnel ?