background preloader

Ressource

Facebook Twitter

Research flow. Create music beat. Interval calculator. Bell carol music. Auto-assemblage en 3D. Envoyer rapidement CV et lettre de motivation aux deux personnes ci-dessous : Valérie Vigneras (IMS) / 05 40 00 28 22 Ashod Aradian (CRPP) / 05 56 84 56 63 La thèse proposée se déroulera en co-tutelle entre le laboratoire "Intégration du Matériau au Système" (IMS) et le Centre de Recherche Paul Pascal (CRPP), tous deux affiliés à l’université Bordeaux 1 et au CNRS.

Les activités de recherche à l’IMS couvrent un vaste spectre d’activités dans les domaines de l’électronique, des télécommunications, du traitement de l’image et du signal, avec notamment un intérêt pour la modélisation et l’élaboration des matériaux qui y sont liés. Les activités de recherche du CRPP relèvent principalement des sciences dites de la "matière molle" et des matériaux (polymères, colloïdes, surfactants, composites, nanoparticules), depuis la synthèse chimique jusqu’à la physique, et de l’expérience à la théorie. Description du sujet : Post-scriptum :

Trajectoire électron. Cloaks (invisibilité) "main gauche" Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les matériaux main gauche sont des matériaux artificiels qui possèdent des propriétés électromagnétiques n'existant pas dans la nature (référence à la règle de la main gauche en électromagnétisme). On les appelle aussi des matériaux à indice de réfraction négatif. En fait, les matériaux main gauche font partie d'une classe plus large appelée métamatériaux. Le terme « matériaux main gauche » a été inventé par le théoricien russe V.

Voir métamatériaux. Réfraction négative. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Schéma de la réflexion-transmission d'une onde plane lors d'un saut d'indice: réfraction normale à droite, réfraction négative à gauche. Vidéo représentant la réfraction négative d'une onde sur un dioptre plan. La réfraction négative est un phénomène de réfraction anormal en électromagnétisme, pour lequel l'onde réfractée se propage du même côté de la normale à la surface que l'onde incidente. Cela revient à considérer que le milieu de réfraction possède un indice optique de réfraction n négatif, ou encore que la vitesse de phase est négative. La réfraction négative est une condition qui permettrait de réaliser des lentilles planaires à super-résolution (proche du stigmatisme rigoureux) proposé par John Pendry. Pour l'instant la réfraction négative n'a été observée expérimentalement que dans le domaine des micro-ondes. Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Ultra-réfraction.

Brewster. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lorsque l'on envoie un faisceau lumineux sur un dioptre, on observe en général une réflexion partielle. Si le faisceau est incliné d'un angle nommé angle de Brewster, la réflexion partielle disparait, à condition que la lumière soit polarisée dans le plan d'incidence (polarisation dite p ou TM). Dans le cas contraire, le faisceau réfléchi est complètement polarisé. À l'angle de Brewster, le rayon réfracté et la direction attendue pour le rayon réfléchi forment un angle droit. La formule de Snell-Descartes permet de prévoir facilement l'angle de Brewster si l'on connait les indices de réfraction et des milieux. On obtient : Interprétation physique[modifier | modifier le code] L'onde réfléchie dans le milieu 1 trouve son origine dans l'oscillation des charges dans le milieu 2.

Applications[modifier | modifier le code] Calcul à partir des formules de Fresnel[modifier | modifier le code] Cavité optique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cavité. Types de cavité[modifier | modifier le code] Différentes cavités à deux miroirs : 1. plane. 2. concentrique. 3. hémisphérique. 4. confocale. 5. concave-convexe. La façon la plus simple de réaliser une cavité optique est de placer deux miroirs plans ou sphériques face-à-face séparés d'une distance L. Avec deux miroirs sphériques de rayons de courbure R1 et R2, de nombreuses configurations de cavités peuvent être réalisées. Une configuration importante et souvent utilisée est la cavité confocale, où les deux miroirs sont identiques et dont les rayons de courbure coïncident avec la longueur de la cavité (R1 = R2 = L).

Il existe aussi des cavités concave-convexes constituées de deux miroirs sphériques : un concave et un convexe. Modes de résonance[modifier | modifier le code] La lumière réfléchie plusieurs fois par les miroirs peut interférer avec elle-même. Stabilité[modifier | modifier le code]