background preloader

Idées politiques françaises2012 (post-élections)

Facebook Twitter

Débat_d'idées UMP_ (action française) Jean-François Copé a répliqué à Nathalie Kosciusko-Morizet -qui a demandé "si la ligne Copé, c'est la ligne Buisson"- en reprochant à l'ancienne porte-parole du candidat Nicolas Sarkozy ses "procès d'intention". "Les procès d'intention n'engagent que leurs auteurs (...) J'ai donc très simplement dit les choses à mes amis du bureau politique: il y a une ligne politique adoptée à l'écrasante majorité, ce n'est pas la ligne de tel ou tel", a déclaré le secrétaire général de l'UMP, lors de son point de presse hebdomadaire, à l'issue de la réunion du bureau politique. "Je fais la part des choses entre une ligne politique que nous élaborons ensemble et la tentation que peuvent avoir certains de se faire leur propre publicité sur le dos du collectif", a-t-il lâché.

Selon Le Canard Enchaîné daté de mercredi, la société de Patrick Buisson, Publifact, est "en contrat avec l'UMP" pour "400.000 euros par an". Débat_valeurs à l'UMP (France) INTERVIEW - Le leader de la Droite sociale mise sur l'ex-premier ministre pour relancer l'UMP. LE FIGARO. - L'UMP s'est-elle «droitisée»? Laurent WAUQUIEZ. - Ce débat sur la droitisation est inepte. Si nous avons perdu les législatives, ce n'est pas parce que nous aurions trop affirmé nos valeurs! Prenez l'immigration et l'insécurité: il faut bien sûr continuer à en parler, mais en mettant des propositions concrètes sur la table, pour montrer que nous sommes un parti d'action, alors que le FN n'est qu'un parti de slogans. Mais sachons assumer toutes nos valeurs, y compris sur les questions sociales et économiques, je pense au refus de l'assistanat.

Que vous inspirent les critiques contre la stratégie de Nicolas Sarkozy et contre Patrick Buisson? J'ai été fier de notre action aux côtés de Nicolas Sarkozy et de François Fillon. Les électeurs de l'UMP sont majoritairement favorables à une alliance avec le FN. J'ai suivi la position du parti pour les législatives. Je le souhaite. Oui. ''terrorisme intellectuel'' L'avocat Gilbert Collard, élu député avec le soutien du Front national, a dénoncé aujourd'hui "le terrorisme intellectuel" de la gauche, invité à réagir aux propositions du ministre de l'Intérieur Manuel Valls en matière d'immigration. "C'est toujours la même chose: on fait quelque chose d'un côté et, comme il y a obligation jésuitique d'être dans un discours conforme au terrorisme intellectuel, on donne des gages à la langue de bois", a déclaré le député du Gard à la presse, dans les couloirs de l'Assemblée.

Gilbert Collard répondait par ces propos généraux à un journaliste qui lui demandait une réaction précise sur les mesures de Manuel Valls: nouveau permis de séjour de trois ans, pas de régularisation massive, fin de la rétention des familles, fin de la circulaire Guéant sur les étudiants... Il a trouvé que c'était une "absurdité" d'abroger la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers. Origines (?) vs constitution (France) Essentiellement "blanche" jusqu'à présent, l'Assemblée nationale va refléter un peu plus les couleurs de la France après les élections législatives de dimanche 17 juin. Huit députés d'origine africaine, maghrébine, asiatique ou brésilienne vont rejoindre les élus d'outre-mer ou originaires de ces départements sur les bancs du Palais-Bourbon.

Tous ces nouveaux élus sont issus des rangs du Parti socialiste. Cinq nouveaux députés sont originaires du Maghreb : Kader Arif (Haute-Garonne), Malek Boutih (Essonne), Kheira Bouziane (Côte-d'Or), Chaynesse Khirouni (Meurthe-et-Moselle) et Razzy Hammadi (Seine-Saint-Denis) ; une du Tchad, Seybah Dagoma (Paris) un de l'Iran, Pouria Amirshahi (Français de l'étranger), et un du Brésil Eduardo Rihan Cypel (Seine-et-Marne). Deux autres, Hélène Geoffroy, élue dans le Rhône, et Corinne Narassiguin (Français de l'étranger) viennent de départements d'outre-mer. Seybah Dagoma Malek Boutih Razzy Hammadi Kader Arif Kheira Bouziane Chaynesse Khirouni Pouria Amirshahi.

Connecter à tendance communautaire

Connecter à formation juridique (laïcité)