background preloader

Milieu catholique (incomplet)

Facebook Twitter

Église catholique en France. Circonscriptions catholiques (2002) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'article recense les diocèses et les autres églises particulières de l'Église catholique qui ont leur siège en France ou dont le ressort couvre une partie du territoire français. Présentation générale[modifier | modifier le code] Au 1er juin 2013, cent huit églises particulières ont leur siège en France : quatre-vingt dix-neuf en France métropolitaine et neuf en France d'outre-mer. L'archidiocèse de Chambéry et les diocèses de Maurienne et de Tarentaise, unis aeque principaliter, ne forment qu'une église particulière. Territoire[modifier | modifier le code] Ensemble, les cent huit églises particulières ayant leur siège en France couvrent l'intégralité du territoire français, à l'exception : Le diocèse de Port-Vila, qui couvre le Vanuatu, est suffragant de l'archidiocèse de Nouméa.

Rites[modifier | modifier le code] Trois églises particulières sont des éparchies qui relèvent d'une des Églises catholiques orientales : Sur www.gcatholic.org : Statistiques mondiales. L'édition 2012 de l'Annuaire pontifical fait état des dernières statistiques sur l'Eglise catholique dans le monde. Le nombre des catholiques a augmenté de 1,3%, passant de 1,181 milliard à 1,196 milliard, entre 2009 et 2010. En 2011, huit diocèses ont été créés. Un archidiocèse et huit diocèses ont été élevés au rang de siège métropolitain, tandis qu'une prélature, un vicariat et une préfecture sont devenus diocèse, et une mission sui iuris une préfecture apostolique.

Combien de catholiques ? De 2009 à 2010, le nombre des catholiques est passé de 1,181 milliard à 1,196 milliard, soit une croissance de 1,3 %. Leur distribution varie beaucoup d'un continent à un autre: - En Amérique du Sud le nombre de catholiques a fléchi, passant de 28, 54 à 28, 34 % La part du clergé ? Entre 2009 et 2010, le nombre des évêques est passé de 5.065 à 5 104. L'augmentation du nombre de prêtres est de 1.695 en Asie, 765 en Afrique, 52 en Océanie, 42 en Amérique.

Ancien Régime. Grand aumonier. Diocèse Armées (Saint-Siège) Le 26 juillet 1952, la Congrégation Consistoriale érigeait le Vicariat aux Armées Françaises (AAS 44-2-19 pages 744 à 745) "pour les fidèles en service actif dans les armées de terre, de l'air et de mer de la république ou ceux qui sont en quelque manière rattachés". C'était une étape importante dans une longue histoire puisque les premiers aumôniers militaires dans les armées françaises remontent sans doute au VIIIè siècle.

Le souci de cette portion du Peuple de Dieu qui a embrassé l'état militaire court tout au long de l'histoire de l'Eglise en France. Le pape Jean-Paul II a promulgué le 21 avril 1986 la constitution apostolique "Spirituali militum curae" transformant juridiquement les vicariats "castrenses" en "ordinariats militaires" à dater du 21 juillet 1986. Il appartient au Saint-Siège d'adapter ladite constitution apostolique à la situation particulière de l'aumônerie militaire en France. Le présent document veut remplir cette mission.

I. - Le diocèse aux armées françaises. Officialité diocésaine. Le diocèse aux armées est la structure canonique de l'aumônerie catholique aux armées françaises. Il est l'héritier du vicariat aux armées françaises, érigé canoniquement par le décret Obsecundare votis de la congrégation consistoriale en date du 26 juillet 1952 pour réunir les aumôneries des armées de Terre, Air et Mer sous l'autorité du cardinal archevêque de Paris. En 1967, ce vicariat devint indépendant de l'archevêque de Paris et un évêque fut nommé à sa tête.

La constitution apostolique Spirituali militum curae de Jean-Paul II du 21 avril 1986 institua les ordinariats militaires, ou ordinariats aux armées (ordinariatus castrenses). Pour l'ordinariat français, on adopta alors les dénominations de diocèse aux armées et d'évêque aux armées. "Évêque des armées" était l'un des titres du grand aumônier de France, dont l'une des fonctions était de nommer les aumôniers des armées du roi. Directement rattaché au Saint-Siège, le diocèse aux armées a son siège à Paris.

Controverse ordre public