background preloader

La relation avec autrui

Facebook Twitter

Nous préférons faire semblant d’être d'accord avec les autres qu’avoir raison. Une étude scientifique prouve que les considérations morales et sociales l’emportent sur les faits dans les discussions de groupe. Certaines études psychologiques désespèrent quant à l’humanité et d’autres exaltent sa nature. Curieusement, de rares enquêtes parviennent à remplir ces deux points. Celle d’Ali Mahmoodi de l’université de Téhéran, associé à de nombreux universitaires des États-Unis, d’Allemagne, de Chine, du Royaume-Uni et du Danemark, est du nombre. Le Washington Post lui consacre un article. Publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences, elle établit qu’un étrange phénomène de groupe, baptisé «le prisme de l’équité», pousse les individus à valoriser leur opinion quant bien même ils savent qu’ils sont moins qualifiés dans ce domaine que leur voisin, qui lui, bien que plus doué, préférera rabaisser la sienne afin de trouver un compromis.

Cette trouvaille indique également une tendance à une sorte de consensus mou, ou de relativisme dans les discussions. Voici 10 types de personnes toxiques que vous devriez éviter. Les choses que l’on accomplit dépendent beaucoup de notre entourage. En d’autres termes, cela dépend fortement de nos fréquentations. Quand vous entrez dans une nouvelle phase, veillez à ne pas prendre vos mauvaises relations avec vous. Laissez ces personnes toxiques, vous vous sentirez beaucoup plus léger, cela vous permettra d’avancer encore mieux. Le stress n’est pas forcément une mauvaise chose, il peut même être un facteur de motivation. A vrai dire, tout le monde utilise tout le monde, et en général c’est acceptable. Chaque personne respectueuse mérite d’être respecté en retour, c’est ainsi que fonctionne le respect.

Les gens que nous gardons dans notre vie sont les personnes qui nous intéressent – ou du moins, qui devraient. 5) Les personnes qui vous mentent constamment Tout le monde ment. 6) Les gens qui vous sourient en face et vous poignardent dans le dos Ce sont des lâches qui n’ont pas le courage de dire ce qu’ils pensent. 7) Les gens qui prétendent tenir à vous. Le vampirisme énergétique. Connu depuis la nuit des temps, dans toutes les sociétés et cultures, le vampirisme psychique est le fait d'êtres qui se nourrissent de l'énergie des autres qui l'entourent. Toute rencontre, tout échange entre humains implique un échange énergétique. Qui n'a pas déjà fait l'expérience de passer quelques instants avec une personne et de se sentir ensuite comme étant "complètement vidé" ? Qu'est-ce qu'un vampire énergétique ? Qui n'a pas déjà fait l'expérience de passer quelques instants avec une personne et de se sentir ensuite "plein d'énergie" ou au contraire, comme étant "complètement vidé" ?

Le vampire énergétique ou psychique, est un être qui se nourrit de l'énergie vitale des hommes en l'aspirant tout simplement, tel un véritable "suceur d'énergie". Ce faisant, il peut vider une autre personne de ses pensées, de ses émotions de ses pensées, de sa force vitale, avec pour conséquence un affaiblissement des forces physiques et psychiques. Qui sont les vampires énergétiques ?

Agissons pour que l'autre ait confiance en ses capacités ! Par Philippe Rodet. Ainsi, si une personne estime ne pas pouvoir produire de résultats satisfaisants dans un domaine, elle n’essaiera pas de les provoquer. Des individus différents avec des aptitudes identiques, ou la même personne dans des circonstances différentes, peuvent obtenir des performances faibles, bonnes ou remarquables, selon les variations de leurs sentiments d’efficacité personnelle. D’une manière générale, les personnes qui ont un sentiment d’efficacité personnelle élevé choisissent des tâches qui présentent un défi et qui leur donnent l’occasion de développer leurs compétences plutôt que de s’engager dans des tâches simples.

Elles se fixent des objectifs élevés, régulent mieux leurs efforts, persévèrent davantage face aux difficultés et obtiennent des performances plus importantes. À l’inverse, ces aptitudes peuvent être fortement émoussées par des doutes sur soi. Concrètement, chez l’enfant... Chez l’adulte... Comment augmenter le sentiment d’efficacité personnelle ? En conclusion. Méthode des six chapeaux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour cela, chaque participant prend un « chapeau » d'une couleur particulière, lui assignant ou lui reconnaissant un rôle. Ce chapeau peut changer durant la réunion. Il peut aussi être identique à celui d'autres participants.

La méthode[modifier | modifier le code] Quand il s'agit d'utiliser la méthode lors d'une réunion, le principe est de faire l’effort d’endosser tous les modes de pensée à tour de rôle (ou de les reconnaître chez les autres intervenants). Ce système crée un climat de discussion cordial et créatif et facilite la contribution de chacun. Cette méthode centralise l’énergie créatrice de l’équipe, rarement sollicitée. Quand il s'agit d'un management personnel, l'effort se porte sur le changement successif des modes de pensée. Les différents chapeaux[modifier | modifier le code] Chapeau blancLa neutralité : lorsqu’il porte le chapeau blanc, le penseur énonce des faits purement et simplement. 9 façons de pourrir vos relations. Pour avoir une vie la plus pourrie possible, les principes que je vous ai énoncé dans cet article sont excellents, toutefois ils ne sont pas suffisants. On peut faire encore mieux, et pour cela le meilleur moyen est de pourrir vos relations.

Je vais vous présenter 9 conseils qui vont anéantir toute relation authentique de manière à ce que personne n’ait envie de parler avec vous, de cette manière vous pourrez finir seul ! 1. Parler de soi en continu Si vous souhaitez gonfler les gens au plus haut point, vous avez là un conseil qui vaut de l’or. Ne posez jamais de questions, parlez simplement de vous, de votre vie, de vos expériences, et parlez souvent des mêmes, histoire de radoter et de rendre votre compagnie encore plus chiante ! Grâce à ce conseil, votre compagnie commencera à être pesante pour votre entourage. 2. Vous avez toujours raison alors autant que les autres le sachent ! Voici une très bonne technique pour rendre votre compagnie insupportable ! 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. «Connaître les gens heureux pour les utiliser et les malheureux pour s’en écarter» Baltasar Gracián, L’Art de la prudence. Sortir de l'emprise d'un pervers narcissique au travail. Je me tiens à l’écart des étiquetages sauvages car j’entends trop souvent des jugements comme “Elle est hystérique.”, “C’est un maniaque.”, “Celui-là c’est un pervers narcissique.”.

Ces diagnostics que nous portons sur l’autre l’enferment, le catégorisent dans une boite, qui nous rassure peut être, mais qui surtout, détruit la relation et la personne. Alors pourquoi vais-je à nouveau écrire aujourd’hui au sujet des pervers narcissiques ? Parce que je travaille fréquemment avec des clients, pour la majorité des femmes, qui ont été victimes de ce que l’on désigne sous le terme pervers narcissique et je suis toujours stupéfaite de constater que les mêmes processus sont à l’œuvre dans quasiment toutes les histoires de ces personnes.

Dans l’article Repérer les narcissiques et s’en tenir à l’écart, je vous restituais les indices pour repérer le pervers narcissique, un type de personne qui ne reconnait pas l’existence de l’autre. La clé pour s’en sortir réside dans les proches. Le pouvoir des signes de reconnaissance. Les signes de reconnaissance nous nourrissent au fil de notre vie. Selon qu’ils sont positifs ou négatifs, selon la façon dont ils nous sont adressés ou selon comment nous les intégrons, ils peuvent contribuer à notre construction comme à notre destruction. Quoiqu’il en soit, ils sont autant nécessaires à la vie que l’eau que nous buvons, les aliments dont nous nous nourrissons et l’air que nous respirons. Si nous sommes de plus en plus vigilants sur la qualité de ce que nous buvons, avalons ou respirons, il n’en est pas toujours de même avec les signes de reconnaissance… Je vous propose de mettre en lumière certains aspects et outils permettant d’en dégager le maximum de bienfait.

Que sont les signes de reconnaissance ? Les signes de reconnaissance ont été décrits par Berne, fondateur de l’ Analyse Transactionnelle (ils sont aussi désignés sous le terme anglais de Strokes). Et être : Comment sont ils échangés ? Où en êtes-vous avec les signes de reconnaissance ? Assertivité : apprendre à poser ses limites (on Rebble) La semaine dernière, je vous demandais quel était l’unique devoir à respecter quand il s’agissait de s’affirmer. Je vous donne ici la réponse : il s’agit d’accorder à l’autre EXACTEMENT les mêmes droits que l’on s’octroie. En effet, si vous désirez pratiquer l’assertivité, il faut adopter dès le départ une relation gagnant-gagnant, fondé sur la transparence et l’équité. Et cela signifie d’être à l’écoute tout en disant ce que vous pensez. Pourtant, quand j’explique ce principe, on me répond souvent « on ne peut pas être authentique avec tout le monde, on est obligé de cacher ce que l’on pense, comme avec son supérieur.

Si on veut la paix, il faut savoir se taire » C’est là qu’une personne assertive va faire la différence : elle va savoir poser ses limites. Assertivité et syntonie Reprenons l’exemple de l’introduction : vous préférez vous taire ou bien concéder tout ce que vous dit votre supérieur pour éviter le conflit. Comment poser ses limites avec assertivité C’est simple. Comment donner un bon feedback? Une croyance populaire est que les commentaires positifs constituent de meilleurs feedbacks que les commentaires négatifs, souligne la journaliste Alina Tugend, auteure du livre Better by Mistake, dans un article du New York Times intitulé You’ve Been Doing a Fantastic Job. Just One Thing … ("Tu as fait un travail formidable.

Juste une chose …"). Ainsi, si l'on doit signaler quelque chose qui n'est pas correct, une règle serait de commencer par un compliment, puis de parler du problème et de terminer par un point positif. Mais donner un bon feedback est plus complexe que cela, comme le montre les études et les points de vue d'experts que rapporte la journaliste. D'abord, les feedbacks négatifs ne déplaisent pas toujours. Des étudiants dans une classe de débutants en langue française et dans une classe de littérature française avancée ont complété un questionnaire sur ce qu'ils souhaitaient d'un instructeur. Certaines entreprises ont développé leur propre approche pour le feedback.

Décoder les émotions, ça s'apprend! | Femmes d'Aujourd'hui. Les émotions se reflètent sur le visage, dans les gestes ou dans la voix. Les décoder aide à avoir de meilleures relations sociales. Et si on s'exerçait lors des réveillons? Votre filleul de 10 ans, Julien, a beau vous remercier pour le livre que vous lui avez offert, vous devinez une pointe de déception sur son visage. Et lorsqu'en saluant le travail de votre mère pour le repas de Noël, vous décelez de la colère dans son «Avec plaisir», vous vous dites que vous auriez peut-être davantage dû mettre la main à la pâte. Et quand vous voyez que votre petite sœur se décompose à l'évocation de son dernier fiancé, vous sentez que le terrain est glissant et qu'une bonne séance de confidence sera peut-être utile.Le visage (et la voix) est directement connecté aux zones du cerveau qui gèrent les émotions.

Résultat: une émotion, et hop, les muscles faciaux commencent à réagir involontairement. Hommes et femmes à égalité Bonne nouvelle: cette capacité peut s'améliorer à tout âge. Mieux communiquer - Communiquer avec bienveillance ( CNV et discipline positive ) | La méthode Sadky. « Ce que je recherche dans la vie, c’est la bienveillance, un échange avec autrui motivé par un élan du cœur réciproque. » Marshall Rosenberg Marshall Rosenberg est le fondateur de la communication non violente (CNV).

La communication non violente, c’est un outil, principalement verbal qui permet : – De résoudre des conflits au sein d’un groupe d’adultes et/ou d’enfants, – La coopération, – De mieux comprendre ses besoins profonds et d’y répondre d’une manière plus respectueuse, – De développer un vocabulaire de sentiments, d’émotions et/ou de besoins que nous cherchons à satisfaire, – Les échanges authentiques. Consignes positives Lorsque l’on demande à quelqu’un de « ne pas » faire quelque chose, on lui demande d’abord de visualiser l’action à ne pas faire, puis d’opérer un mécanisme d’annulation dans son cerveau et enfin d’adopter le comportement contraire à l’action qu’on lui a initialement mise en tête.

Voici les exemples que mon équipe et moi-même allons utiliser au quotidien : Communication non-violente (Rosenberg) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La girafe est une métaphore de la Communication NonViolente La Communication NonViolente[1] (CNV) est la traduction d'une marque déposée. C'est un langage élaboré par Marshall B. Rosenberg. Selon son auteur, ce sont « le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d'en faire autant »[2].

L'empathie est au cœur de ce processus de communication initié dans les années 1970, point commun avec l'approche centrée sur la personne du psychologue Carl Rogers dont Marshall B. Le Centre pour la Communication NonViolente (The Center for Nonviolent Communication, CNVC)[6] parle également de communication consciente ou empathique. « L'expression Communication NonViolente (CNV) est la traduction française d'une marque déposée aux États-Unis. Cet article utilise la terminologie souhaitée par Marshall B. Le processus de Communication NonViolente peut être utilisé de trois manières :

6 recommandations pour gérer les opposants au changement. Bien rares sont les changements d’organisation qui ne suscitent pas des oppositions fondées ou non. Compte tenu de la présence de ces oppositions et des acteurs qui les pratiquent, comment peut-on faire pour en diminuer les impacts sur la conduite du changement ? Opposition, shutterstock 1- Se faire une raison Quand on conduit un changement, il y a des opposants. Il est donc inutile de faire l’autruche. De ce fait, il devient impératif de se préparer psychologiquement à cela et prévoir une manière de recevoir ces oppositions. 2- Dissocier ces critiques de soi Ce n’est pas la personne qui est contestée, mais l’organisation et les solutions qui vont être mises en œuvre. 3- S’assurer que le sens du changement ait été expliqué Et compris, en priorité, par les personnes qui en sont impactées. 4- Pratiquer l’écoute active de ces personnes Il est important de les faire parler. 5- Répondre aux objections Il faut avoir des arguments qui ne se perdent pas dans la complexité.

Sources : Adjugé ! Tribune | Le pouvoir du langage positif : dites-le seulement si cela est vrai ! Lorsque vous menez votre équipe à travers une réorganisation, votre influence positive – appelez cela "vibration" si vous le souhaitez – ce qui renforcera la cohésion de l'équipe, et la rendra solidaire pour passer ce cap.

“Un discours négatif” peut être l’ennemi caché de votre style de communication. Parfois, vous ne vous apercevez même pas que vous l'utilisez – et cela peut secrètement saboter une relation ou une situation clé. Parler négativement ne signifie pas seulement utiliser des mots tels que “ne pas” et « ne peut pas ». Surtout, il ne s’agit pas seulement des mots que vous utilisez, cela va de pair avec comment vous le dites, le ton de votre voix, votre langage corporel.

Et cela n’est pas aussi simple . Voyez cet exemple : Cathy mène son équipe à travers une réorganisation d’entreprise. Cathy devra dire quelque chose à propos des deux membres d’équipe qui ne sont plus là lorsqu’elle intègrera les deux nouveaux membres à l’équipe. Donc, que devez-vous retenir? Les bases de la communication. Communication non violente : peut-on tout résoudre par le dialogue ? Penser sous l'influence d'autrui. L'empathie inhiberait la pensée analytique et vice-versa. Utiliser l'effet Barnum pour manipuler et séduire - Never Be Lied ! Ennéagramme Base 9 : Quête de tranquillité. Approche PEARL - Enneagramme Base 2 : Quête d'approbation. Comment donner un bon feedback?

Méthode des six chapeaux. Définition de l'empathie. Intelligence émotionnelle | Grand Sujet #1. Communication interne : les salariés restent sceptiques. CONFLITS INTERPERSONNELS - Portail HPR - Travail équipe - Polytechnique Montréal. Convaincre en 5minutes. Le pouvoir d’écouter.

La prise de parole en public. Les 8 détails qui gâchent votre prise de parole en public. Comment gérer un conflit lors d'une discussion ? L'empathie accroit la douleur-Mozilla Firefox. De la liberté de conscience et de l’indépendance dans le couple | Philogos Rainbow. La minute management : Comment gérer les six personnalités les plus courantes - L'Express.

- Tendances du marketing relationnel, consommation : le hub. 7 idées reçues sur le management féminin. Les dix stratégies de manipulation de masses. Carte corporelle des émotions ressenties. L'index de conscience : chacun son mode | l'Œil du Kolibri - Ressources pour managers et dirigeants. Les 6 techniques de persuasion.

L'écoute active. 01 – Présentation de la PNL. Démasquez les menteurs en 2 minutes chrono : la technique du scénario similaire. Communication non verbale : ces gestes qui vous trahissent - Articles - Bien-être. Reprogrammer-vous ! Test d'une promenade dans la forêt – test de psychologie relationnel.