background preloader

La performance mentale

Facebook Twitter

5 étapes pour chasser nos habitudes inefficaces. L’inconvénient des habitudes, c’est qu’elles nous poussent à agir sans réfléchir, et peut-être sans discerner ce qui est efficace de ce qui ne l’est pas, ce qui est important de ce qui est superflu. Elles connaissent si bien le chemin de nos gestes qu’elles reviennent au moindre prétexte hanter nos journées, quand bien même nous essayons d’en changer. Pour remplacer nos mauvaises habitudes par des rituels efficaces, suivons le conseil de Marc Twain : « On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre; il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche ».

Ces marches sont au nombre de cinq. Marcel Duchamp. Nu descendant un escalier. Première marche : repérer nos habitudes inefficaces A ce stade, notre meilleur atout est la curiosité. Le moyen le plus simple et le plus rapide est de comparer nos pratiques habituelles aux rituels efficaces. Deuxième marche : contrebalancer nos croyances sous-jacentes L’émotion associée à cette étape est l’envie. Le Fabuleux pouvoir de l'imagination - Raphaël HOMAT Préparateur Mental. Je ne peux m’empêcher de lire le journal L’Équipe avec l’œil du préparateur mental. Je suis en effet plus attentif dès lors qu’il est question de gestions des émotions, de la concentration, du stress… des habiletés mentales en général. Aussi dans l’édition du lundi 9 novembre, j’ai été marqué par deux commentaires de footballeurs professionnels.

Pour commencer, les propos d’Alexandre Lacazette au lendemain de son triplé lors du dernier derby à Gerland contre Saint-Etienne : " J'ai vécu un rêve. Plusieurs fois je me suis imaginé marquer un triplé dans un derby à Gerland ". L'autre déclaration qui a attiré mon attention est celle de Neymar, le joueur du FC Barcelone interviewé après son but exceptionnel contre Villareal : "J'avais imaginé ce but avant le match. " Dans notre société occidentale, nous mettons très souvent en avant la force de la volonté. Imaginez maintenant le même joueur de ligue 2 qui veut jouer en ligue 1 mais qui en plus imagine que c’est possible.  Crédit Photo : Le Dauphiné. L'efficacité du message “ne pas” - PNL. Aller vers est-il plus efficace que s'éloigner de ? Les praticiens de la PNL savent que la première étape de la formulation d’un objectif est sa description sous forme positive : focaliser l’attention sur que l’on souhaite obtenir au lieu de ce que l’on souhaite éviter.

Maintenant c’est mieux quand les évidences de l’expérience PNL sont confirmées par les « nouvelles découvertes » des chercheurs en psychologie alimentaire de la Cornwell University Les experts viennent en effet de démontrer qu’il est plus efficace de dire à votre enfant ou à un conjoint ce qu'ils peuvent manger que de leur dire ce qu'ils ne peuvent pas manger. Autrement dit, demander à votre enfant de manger une pomme pour rester en bonne santé fonctionne bien mieux que de leur dire de ne pas manger le cookie qui va les faire grossir.

Bon dieu, mais c’est bien sûr !! Cette « nouvelle » découverte montre que les messages sous forme de «ne pas » ne fonctionnent pas pour la plupart d'entre nous. Commentaires. L'alignement pour atteindre ses objectifs. Un groupe, une entreprise, les systèmes en général travaillent plus efficacement lorsque chaque « équipe » qui le compose coopère et travaille vers l’atteinte d’un même objectif. De même, un individu peut fonctionner de façon plus efficace si chacune de ses composantes coopèrent. Cet alignement peut être obtenu en étant vigilant à différents niveaux. Le modèle des niveaux logiques est un modèle de la PNL créé par Robert Dilts à partir du travail de Gregory Bateson. Ce modèle est un moyen puissant de changement car il le découpe en différentes catégories d’information.

Il peut être utilisé pour clarifier ses pensées sur soi-même, son équipe, son projet, sa société…Le mieux est de commencer par soi-même. Le changement vient d’abord de l’intérieur puis l’environnement suit. Les règles pour changer les choses sont différentes à chaque étage de la pyramide. Environnement C’est le contexte dans lequel nous démontrons tous les éléments supérieurs. Où travaillez-vous le mieux ? Comportement Capacités. Le cadre objectif - Coaching PNL et neurosciences. Par Anne-Laure Nouvion, PhD, Docteure en biologie et coach certifiée en PNL Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque l’on se fixe un objectif ?

Plus précisément, que se passe-t-il dans le cerveau de nos clients lorsqu’on les accompagne à formuler un objectif ? Cet article propose d’évaluer les fondements a scientifiques et les données neurologiques sur lesquels s’appuie l’un des piliers du coaching PNL: le cadre objectif. Le cadre objectif est en PNL un ensemble de séries de questions permettant d’accompagner nos clients à formuler un «bon» objectif b. Les critères d’un «bon» objectif reposent sur les sept points suivants : » Critère n°1 : L’objectif doit être formulé affirmativement ;» Critère n°2 : L’objectif ne doit dépendre que de soi ;» Critère n°3 : Le contexte de l’objectif doit être précisé (Qui ? # 1- Le réseau neuronal du mode par défaut Ce que la science dit... Le réseau neuronal du mode par défaut a été découvert par hasard ! En d'autres mots # 2- La motivation intrinsèque. 7 étapes pour atteindre vos objectifs.

Nous avons tous des objectifs que nous souhaitons atteindre, malheureusement nous n’y arrivons que rarement. Voici une solution qui devrait vous aider à arriver à vos fins. « Un objectif sans plan n’est qu’un souhait. » – Saint-Exupéry Arriver à bout de vos objectifs en 7 points : Ne suivez qu’un objectif à la foisDéfinissez clairement votre objectifEtablissez un plan précis des étapes à effectuer pour réaliser votre objectifNotez les points positifs et les bénéfices que vous apportera votre objectifDonnez-vous une date butoirCommuniquez votre objectif avec d’autres, parlez en autour de vous et notez le par écritPrévoyez une récompense Si le délais pour finir votre objectif est important (plus de 4 semaines) fractionnez-le en plusieurs sous-objectifs (5 au maximum). Un objectif à la fois parce qu’il faut simplifier les choses et qu’il ne faut pas se disperser si vous voulez y arriver. Un plan de bataille quand on part en campagne est obligatoire si l’on veut remporter une victoire.

Amitiés, Les 11 étapes pour atteindre ses objectifs SMARTE. Tout d’abord, que signifie SMARTE ? « S » pour Spécifique « M » pour Mesurable « A » pour Ambitieux. Certains disent Atteignable, mais je préfère Ambitieux, car… « R » pour Réaliste « T » pour limité dans le Temps… Et que signifie donc le « E » ? « E » pour Ecologigue. Comme je le disais, FIXER des objectifs SMARTE est la base. Assurez-vous que votre objectif passe le test SMARTE.Alignez vos objectifs avec vos valeurs. Vous avez du mal à identifier vos objectifs SMARTE ? Myriam VotreCoachMarketing. Comment booster sa performance et relever les challenges. Vous êtes vous déjà senti très très motivé à l’idée de participer à un séminaire, de vous former à une nouvelle compétence, de recevoir un nouveau smartphone, de partir pour les vacances dont vous avez toujours rêvé ou bien de démarrer dans le poste qui vous a toujours fait envie ? Toutes ces expériences de la nouveauté, ces « moments d’innovation de nos quotidiens » sont sources de stimulation.

Dans ces moments là, plus question de procrastiner ! Nous anticipons alors avec envie le plaisir que nous ressentirons lorsque nous en ferons réellement l’expérience. Notre cerveau produit alors des endorphines. Les endorphines sont des neurotransmetteurs produits après un effort. Ils ont des capacités analgésiques qui procurent une sensation de bien-être et interviennent dans la régulation de la douleur, nous apportant ainsi la capacité d’endurance, de détente et de relaxation. Ce sont nos alliés dans l’effort. Vous voulez booster votre performance et relever de nouveaux challenges ?

Choisir ou subir : la question de la lucidité au cours de l’effort. Alors que les résultats de laboratoire rapportent de façon consistante les bénéfices liés à l’exercice physique chronique sur la santé mentale (en limitant par exemple le déclin des capacités cognitives), les recherches relatives aux effets de l’exercice aigu sont moins conclusives. En effet, en sciences du sport, bien qu’il soit commun d’observer des différences de performances cognitives selon la complexité de l’opération à résoudre (mémoriser, calculer, anticiper, s’adapter, etc.), ces performances varient aussi en fonction de nombreux autres facteurs.

Ainsi l’intensité de l’exercice, le degré de fatigue initial ou d’entraînement du sujet, ou encore l’environnement thermique sont reconnus pour infléchir le niveau d’habileté d’un sujet à choisir vite et bien. En d’autres termes, votre potentiel de lucidité est personnel, et n’est jamais deux fois le même au cours de l’effort. Concrètement ? Il semble que cette capacité soit d’abord améliorée lorsque l’exercice débute. En cause ? Rugby - Préparation mentale, mais à quoi bon ? La préparation mentale des sportifs de haut niveau et notamment dans le monde de l'ovalie peine encore à trouver sa place. Car si ce métier est répandu dans les pays anglo-saxons, il reste encore "confidentiel" en France. La préparation mentale dans le rugby se professionnalise et adopte aujourd’hui une approche systémique même si nos rugbymen se méfient de cette dernière car ils n’en connaissent pas les tenants et les aboutissants.

Peut-être pensent-ils qu’ils vont être manipulés ou que le coach mental va prendre possession de leurs cerveaux ? Nous manquons clairement d’ouverture d’esprit dans ce domaine même si les mentalités commencent à bien évoluer... Longtemps décriée et vue comme une part d'ombre nébuleuse sur l'athlète et plus particulièrement le joueur de rugby, la préparation mentale s’invite de plus en plus au sein des équipes professionnelles de rugby.

A chacun sa place La préparation mentale ne "guérit" pas tous les maux Intervenir, mais à quel moment ? Sports & Recreation. Les dix conseils de Novak Djokovic pour atteindre le succès en tennis – Blog de la psychologie du sport. Novak Djokovic a publié sur son site une longue interview dans laquelle il donne dix conseils aux jeunes joueurs qui souhaitent atteindre le succès. J’ai donc traduit l’entretien en français pour pouvoir le partager avec le public francophone. Cet entretien est surtout intéressant pour comprendre l’état d’esprit du champion et comment il a réussi à apprendre les leçons de son expérience. Conseil n°1: Comment partagez-vous les bénéfices de votre succès avec votre entourage? Je fais mon possible pour que le succès ne me change pas et ne m’éloigne pas des choses les plus importantes dans la vie: ma famille et mes amis.

Ma réussite sur le court nous a apporté une belle vie et on est tous reconnaissant et heureux de le savourer en étant en bonne santé et en paix. J’essaye de partager mon succès avec ceux qui étaient autour de moi depuis le début. Conseil n°2: Quels sont les 3 conseils que vous donneriez à un enfant qui rêve de devenir un très grand athlète? Que se passe-t-il si vous échouez? La préparation mentale dans les clubs de football - Raphaël HOMAT Préparateur Mental. Un article du quotidien l’Equipe intitulé « Les Lyonnais recadrés » nous apprenait la semaine dernière que le club souhaitait reprendre la main face à un groupe qui n’en est pas vraiment un, d’après certains observateurs.

Depuis le début de cette saison, sont régulièrement relatées des mésententes dans le vestiaire, explications musclées, un manque de cohésion sur le terrain, une intégration difficile des recrues… Les joueurs de l’Olympique Lyonnais sont les premiers responsables de cette situation selon Jean-Michel Aulas et Hubert Fournier qui demandent et attendent une réaction. Là où le golfeur et le tennisman professionnel sont des chefs d'entreprise et embauchent leur entraineur, leur préparateur physique, mental, kiné... Les footballeurs professionnels sont dans un environnement complètement différent.

Comme tout salarié d’une entreprise, il est mis à leur disposition l’ensemble du matériel, infrastructure et compétences nécessaires pour être le plus performant possible. Votre victoire passera par l’imagerie mentale. « Que vous pensiez que vous allez réussir ou que vous pensiez que vous allez échouer, dans les 2 cas vous avez raison. » (Sir Henry Ford). L’imagerie mentale est une force qui fait partie de notre quotidien (action, comparaison, explication d’un itinéraire, etc.) De manière consciente ou inconsciente, nous anticipons constamment les actions futurs à plus ou moins long terme, cela va de l’affordance (capacité à voir ce que l’on est capable de faire à l’avance: faisabilité motrice) à la visualisation à proprement parlée, pour la préparation d’un évènement.

Nous devons différencier les expressions communément utilisées. L’imagerie consiste à laisser venir des représentations appartenant à un sujet donné, alors que lors d’une séance de visualisation ou répétition mentale, nous nous imposons des images précises. Comprendre comment cela fonctionne du point de vue physique… Il faut savoir que notre cerveau ne fait pas de différence entre imaginer et créer un mouvement. Les avantages Petit jeu: Les secrets de préparation mentale des athlètes. Les Jeux olympiques sont l'occasion pour des millions de téléspectateurs de s'émerveiller devant les athlètes et leurs prouesses physiques.

Mais derrière ces prodiges se trouve une prouesse mentale encore plus impressionnante, cultivée à travers des années à entraîner l'esprit à ignorer les distractions, à réduire le stress et l'anxiété et à mettre en place la concentration et l'endurance nécessaires pour parvenir à des performances optimales. On peut même dire sans se tromper que les athlètes doivent leur réussite à leur maîtrise mentale. Bruce Jenner, décathlonien plusieurs fois médaillé, a déclaré: "Le tout est d'entraîner son esprit comme on entraîne son corps. " Il fait écho à une maxime presque devenue cliché: les sports résident à 90% dans le mental et à 10% dans le physique.

"L'aspect physique du sport ne peut pas vous mener au-delà de certaines limites," a déclaré Shannon Miller, champion olympique de gymnastique lors d'une interview accordée à la Dana Foundation. Suivre le "flux" L'imagerie mentale - Raphaël HOMAT Préparateur Mental. Vous avez peut-être à l’esprit ces images de skieurs se concentrant et mimant avec leurs mains les virages qu’ils s’apprêtent à réaliser « réellement ». Nous allons voir dans cet article que l’imagerie mentale est un très bon outil dans l’entrainement technique, la gestion des émotions et des temps de récupération, qui font partie de l’entrainement invisible.

On évoque l’imagerie mentale ou encore la visualisation lorsqu’une personne va se représenter mentalement une situation, une action en intégrant le maximum d’éléments pertinents du VAKOG. En effet, les 5 sens peuvent être sollicités même si régulièrement la vue, l’audition et la kinesthésie (le toucher, les sensations de déplacement…) sont les 3 plus utilisés. Il est donc important de bien comprendre que derrière le terme d’imagerie mentale ou de visualisation, nous ne cherchons pas à travailler « que » sur la vision. . - L’exécution : elle est le résultat des deux premières étapes et de vos capacités physiques. La préparation mentale du sportif de haut niveau. Préparation mentale. "Une bonne préparation mentale peut faciliter le travail des forces commerciales" Comment se construire un mental de gagnant.