background preloader

Hack politique

Facebook Twitter

Anti-forme république (origine) Normalité identitaire. C'est l'histoire d'un rêve français. Mercredi 16 mai, le soleil brille sur Paris et Najat Vallaud-Belkacem est attablée à une terrasse, près du jardin du Luxembourg. Accompagnée de deux amis, elle n'a d'yeux que pour son portable. La veille, François Hollande a été investi président de la République. Des proches lui ont donc conseillé de ne pas trop s'éloigner de son smartphone, au cas où... Elle, ministre à 34 ans ? En raccrochant, elle a songé à son parcours et, d'abord, à ses parents, ouvrier et femme au foyer, qui, il y a encore quelques années, "n'avaient pas le droit de vote, car ils n'étaient pas français". Car le défi de cette mère de deux enfants, d'origine berbère, est d'entrer dans une normalité non pas stylistique mais identitaire.

"Avec Najat, les portraits débutent souvent par : Elle est née dans le Rif marocain et est arrivée en France à l'âge de quatre ans", s'agace son attachée de presse. Comme Dati ? Ce qu'elle est... "Coachs" Controverse presse - politique. Najat Vallaud-Belkacem, ne "serait peut-être pas là" si elle s'appelait "Claudine Dupont" aurait déclaré Ségolène Royal. (Reuters ) "Elle s'appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là". C’est ce qu’aurait déclaré Ségolène Royal à propos de Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, selon des propos rapportés par Le Point.

"Elle doit assumer son identité et en être fière", aurait ajouté la présidente du conseil régional de Poitou-Charentes. Najat Vallaud-Belkacem est une fidèle de Ségolène Royal, dont elle a été l'une des porte-parole à la présidentielle de 2007, ainsi qu’à la primaire de 2011. Démenti de Royal Ségolène Royal a démenti avoir tenu ces propos dans un communiqué. =signalé= [face-contest approach]

Connecter à littérature agonale

=signalé= [analyser en bulle tech-op] Connecter à opérateur d'observation. Imposition d'être. Depuis sa défaite aux législatives, l'ex-candidate Ségolène Royal se lâche et c'est la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem qui en fait les frais. La présidente de la région Poitou-Charente a estimé Najat Vallaud-Belkacem ne "serait peut-être pas là" si elle s'appelait "Claudine Dupont".

"Elle doit assumer son identité et en être fière", a ajouté Ségolène Royal, citée par Le Point dans un portrait consacrée à la ministre socialiste. "Accepter d'être là pour ça" "J'ai toujours voulu des ouvriers, des exclus, des jeunes issus de la diversité autour de moi", a précisé Ségolène Royal, dont Najat Vallaud-Belkacem a été l'une des porte-parole à la présidentielle de 2007 et la primaire de 2011. Ségolène Royal ajoute que la ministre, née au Maroc en 1977, doit "accepter d'être là pour ça". Avec.

Connecter à identité, origine et race

Hack image (bohême) Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la présidence de l'UMP, le 2 mai 2012 (SIPA) Nathalie Kosciusko-Morizet n'aime pas que l'on dise d'elle qu'elle est une "bobo". Elle déteste, même, et qui se hasarde à l'affubler de ce qualificatif risque gros, très gros, et pire encore s'il est un journaliste de télévision de France 2. Le site Le Lab a vu comme nous la même séquence, qui s'est déroulée dans l'émission "les 4 Vérités" de Télématin, et qui paraît promise à un bel avenir sur la toile électronique. Pour tout dire, cette scène mérite plus qu'un buzz, tant elle est la marque de son époque, des débats du moment, et des confusions de l'époque. Une question = deux attaques Donc, Gilles Bornstein, interrogeant NKM sur ses chances de pouvoir conquérir la présidence de l'UMP, ose aborder la question de l'image de l'ancienne porte-parole de la campagne présidentielle Sarkozy et le fait en ces termes : "Vous avez une image de grande bourgeoise, un peu distanciée, bobo écolo... 1. 2. 3.