background preloader

Gestion de l'imaginaire

Facebook Twitter

Histoire de la femme idéale. Canons de la beauté. Mythe Egerie. Egérie était une nymphe des sources. Deux endroits en Italie lui étaient consacrés: - le bosquet de Diane Nemorensis à Aricie, une cité du Latium - une source dans le bois de Camènes, près de la porte Capène à Rome. Numa et Egérie (plafond du palais Milzetti (Italie) On raconte que le Roi Numa Pompilius avait des rendez-vous fréquents avec elle et l'aurait consultée pour mettre au point sa législation religieuse.

Ces réunions avaient lieu à l'endroit où un bouclier sacré était tombé du ciel et Numa avait consacré le bois de Camènes, où vivait Egérie, la nymphe des sources. Après la mort de Nurna, Egérie, inconsolable, s'était réfugiée dans le bois d'Aricie, où elle aurait été changée en une source pour avoir interrompu les rites de Diane par ses lamentations. Son nom est passé dans le langage courant pour caractériser une femme qui conseille ou qui inspire secrètement un homme. Encyclopédie Universalis. Mythes cinéma. L’infrastructure industrielle du cinéma catalan a été généralement discrète. Même dans le cas d’avoir voulu générer un propre ‘star-system’. Les premiers grands mythes de l’interprétation procèdent du monde du théâtre.

Depuis les temps du cinéma primitif, aux écrans catalans triomphent les mêmes acteurs et actrices qui remplissent les fauteuils des salles de théâtre. La Catalogne est réputée pour avoir un vivier d’interprètes admirés de part et d’autre. L’an 2000, toutefois, le ministre de Culture du moment, Jordi Vilajoana, se lamentait du fait que les actrices catalanes (elles seules) manquaient de glamour.

Avec cette accusation, Vilajoana mettait en évidence une idée généralisée, d’après laquelle les interprètes catalans forgent leur profession et leur prestige sur les planches du théâtre, et sont dépourvus de cette image de vedettes promue dans les milieux les plus côtés de l’industrie cinématographique. Maketing communication. Toutes les nouveaux produits AXIA présents et à venir ....EnjoyFurniture Design, Packaging, Print Design2013.

Ex. : marque Givenchy. Mythe de la Muse. Déesses muses.

Connecter mythe d'Apollon

Muses antiques. Histoire dames patronesses. Dossier AuteurJosé Pinilla[1] [1] José PINILLA, docteur en sociologie, maître assistant...suitedu même auteur La dame patronnesse du passé. 10 La dame patronnesse est historiquement la pionnière du travail social. Elle apparaît, comme celle-ci, au tournant des XIXe et XXe siècles. Le plus souvent bénévole, sans formation spécifique, bourgeoise ou aristocrate, elle se consacre volontiers aux œuvres de bienfaisance. Il importe alors - rappelle Claude Dubar[4] [4] DUBAR C. , Processus de socialisation et construction des...suite - de cadrer ou de recadrer les classes populaires : de les remettre dans le droit chemin de la vertu, de l’hygiène, de la norme, dès lors qu’il importe de répondre aux dégâts de l’industrialisation capitaliste par des remèdes individualisés.

Ces dames sont l’incarnation d’un christianisme social paternaliste et caritatif. 11 La description opérée par Jeanine Verdes-Leroux de ces dames patronnesses nous plonge dans un passé pas si lointain : 1. 2. 3. 4. 5. Patronnesses (dames) En plaçant les salles d'asile sous l'autorité des comités locaux et d'arrondissement institués par la loi du 28 juin 1833 pour prendre soin de tout ce qui intéresse l'enseignement primaire, l'instruction du 9 avril 1836 indiquait comme « auxiliaires indispensables » à ces comités, pour les questions relatives aux salles d'asile, « un certain nombre de dames habituées à s'occuper des besoins de l'enfance, et dont rien ne remplacerait l'admirable dévouement et l'aptitude toute spéciale à exercer une pareille surveillance. Toutes celles qui forment les diverses commissions chargées en ce moment des salles d'asile, ajoutait l'auteur de la circulaire, seront invitées à continuer leurs honorables travaux en qualité de dames inspectrices. » Telle est l'origine des « comités locaux de patronage », institués en 1855.

Dans la législation de 1882, l'idée de la salle d'asile s'est transformée : l'école maternelle est un établissement d'éducation où sont conviés les enfants de toutes les classes.