background preloader

Étude de quelques structures

Facebook Twitter

Voir vidéo de mishima

Lier au rite de la Pachamama. Lier au mythe de l'immortalité ? ? Bordjigin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bordjigin ou Borjigin (mongol : Боржигин ; chinois : 博爾濟吉特 ; pinyin : Bó'ěrjìjítè) était le clan de la famille de Gengis Khan et donc de ses successeurs. Cette famille a régné sur l'Empire mongol uni au XIIIe siècle et, en 1271, Kubilai Khan qui, en tant que descendant direct de Gengis, a également établi la Dynastie Yuan en Chine.

Le clan a continué à régner sur l'empire pour une grande partie du siècle suivant. « Bordjigin » est désormais un nom de famille commun en Mongolie. ? Confédération des Peuples des Montagnes du Nord-Caucase. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Confédération des Peuples des Montagnes du Nord-Caucase (en russe : Конфедерация горских народов Кавказа), raccourci en CPMNC, est une organisation politique militarisée composée de militants venus des républiques de Ciscaucasie appartenant à la Fédération de Russie. Cette organisation controversée, plus tard renommée en Confédération des Peuples du Caucase (CPC), fut formée à la veille de la dissolution de l'Union soviétique en 1990. La Confédération et ses mercenaires sont principalement connus pour leur rôle-clé dans le conflit abkhazo-géorgien et leur contribution importante dans la victoire des sécessionnistes après les hostilités de 1992-1993.

La CPC a été accusé d'avoir commis des crimes de guerre et d'avoir pratiqué un nettoyage ethnique des Géorgiens vivant en Abkhazie. Création[modifier | modifier le code] Le , à Naltchik, l'Assemblée des Peuple nord-caucasiens vota pour établir une « Confédération des Peuples des Montagnes ». ? De l'indigénisme à l'indianisme. A propos de : Henri Favre, Le mouvement indigéniste en Amérique latine, Paris, L’Harmattan, 2009, 126p., 13 € Cet ouvrage est la réédition (partiellement actualisée) d'une synthèse parue en 1996 (aux PUF dans la collection « Que sais-je ?

») et devenue depuis un « classique ». Son auteur, Henri Favre est un chercheur émérite du CNRS, reconnu pour ses travaux en tant que ethnosociologue sur les mondes précolombiens, particulièrement mayas et incas. Ce livre reste une introduction utile sur l'indigénisme en Amérique latine, balayant cette question de l'époque coloniale jusqu'aux années 90 et abordant des aspects sociaux, politiques, idéologiques et culturels. Cette « querelle de l'indien » (1) présentée ici sur cinq siècles est directement liée à la mauvaise conscience du colonisateur et à la violence du processus impérialiste débuté au XVI° siècle par les puissances de la péninsule ibérique.

H. Franck Gaudichaud (2) J. (3) Pour approfondir cette question : M. . (4) F. . (5) F. . (8) C. ? Sikhisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Khaṇḍā est le symbole du sikhisme. Le mot « sikh » est dérivé du mot sanskrit शिष्यः (śiṣya) signifiant disciple ou étudiant, ou de शिक्ष (śikṣa), signifiant étude ou instruction[1]. L'expression du monothéisme des Sikhs réside dans le symbole ੴ - ek Ong Kar, que l'on peut traduire par « une seule (ek) conscience créatrice (ong) manifestée (kar) ».

Transcrit littéralement cela revient à dire "l'âme de dieu". La doctrine du sikhisme se fonde sur les enseignements spirituels des Dix gurûs, recueillis dans le Siri Guru Granth Sahib. Histoire[modifier | modifier le code] Gurû Nanak (1469-1539), fondateur du sikhisme, est né dans le village de Talwandi, nommé maintenant Nankana Sahib, près de Lahore, dans l'actuel Pakistan. Après plusieurs années de voyage, Guru Nanak réunit une communauté et fonde un village, Kartarpur - la Ville du Créateur. Religion et philosophie[modifier | modifier le code] La religion sikh est strictement monothéiste[5]. Bolivie : socialisme et indigénisme par Sergio DE CASTRO SANCHEZ.

L’Amérique Latine est devenue un référent théorique et pratique de lutte contre le capitalisme. Une lutte qui fondamentalement se réalise à partir de cadres théoriques et pratiques très différents. D’un côté, le Socialisme du XXI siècle, à partir de la reformulation des thèses classiques liées à la prise du pouvoir étatique, cette proposition s’est développée dans différents pays. De l’autre, ces luttes qui mettent l’accent sur la nécessité de construire une autre forme de pouvoir "antinational" [1], "depuis le bas" , et parmi celles-ci celles que met en avant la proposition indigène comme possibilité de changement structurel qui va bien au-delà du contexte purement ethnique.

Bref cadre théorique Bien que dans la tradition européenne le concept "d’État" apparaisse de la main de Machiavel, les bases théoriques de la démocratie représentative propre à l’état libéral ne l’ont pas appliqué jusqu’au XVIIe et XVIIIe siècle à travers les "théories contractualistes" . Politique économique. Budō. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les budō (武道, budō?) Sont les arts martiaux japonais apparus entre le milieu du XIXe siècle et le milieu du XXe siècle. En japonais, bu (武, bu?) Signifie la guerre et dō (道, dō?) Le kanji bu désigne la guerre. Historique des budō[modifier | modifier le code] Les techniques guerrières (bujutsu), les arts de la guerre (bugei) développés durant le Moyen Âge japonais se sont transformées à la suite de trois phénomènes [3]: À partir du milieu du XIXe siècle, certaines personnes (notamment Jigoro Kano, Morihei Ueshiba et Gichin Funakoshi) prennent conscience que, loin d’être devenues inutiles, les techniques guerrières avaient encore un rôle éducatif et de promotion internationale.

Les anciens bujutsu sont parfois nommés koryū, « ancienne école », tandis que les arts martiaux modernes sont qualifiés de gendai budō. Efficacité, bujutsu et budō[modifier | modifier le code] Une mise en perspective historique est nécessaire pour aborder ce thème. Ainsi : Création du mouvement Montoneros en Argentine. Origine des Frères Musulmans, Hassan Al Banna, instituteur égyptien fonde l'organisation des Frères Musulmans. Sayyid Qotb aurait pu n’être qu’un théoricien anonyme. Mais son séjour en prison le radicalise. Sa doctrine tend à s’imposer sur la confrérie en lieu et place de celle de Hassan Al-Banna, attaché lui à une islamisation progressive de la société.

Il préconise le recours à la force contre le pouvoir jugé impie. Après huit ans de prison, en 1964, avec ses compagnons de détention Qotb bénéficie d’une amnistie politique générale concédée par Nasser. Sous Anouar Al-Sadate, après la mort de Nasser, en octobre 1970, on assiste à une prudente collaboration entre le pouvoir et la Confrérie. Les Frères en profitent pour se restructurer. C’est néanmoins le voyage de Sadate à Jérusalem, en 1977, puis les accords de Camp David entre l’Égypte et Israël, qui consacrent la rupture entre les Frères et le pouvoir.

Le 6 octobre du mois suivant Sadate est assassiné par des membres, infiltrés dans l’armée, du "Jihad islamique. " Leur force se mesure mieux en termes d’influence.