background preloader

Étude de "l'âme"

Facebook Twitter

Âme Inde. Strumming my pain with his fingers, Singing my life with his words, Killing me softly with this song…”. En la famosísima canción de 1973 de Roberta Flack, la palabra clave era soft (suave). Se utilizó porque, desde tiempos inmemoriales, cualquier forma de persuasión, atracción o adulación da mejor resultado si se lleva a cabo con sutileza. Puedo afirmar casi con certeza que el primer ministro indio, Narendra Modi, nunca ha escuchado el tema, pero también que quiere usar de la misma forma el llamado poder blando en política, con el yoga como símbolo, para lograr una mejor posición para India en la escena internacional.

Esta ofensiva supone un cambio de la imagen de Modi como agresivo líder pro-hindú y marca una transición en su mandato como dirigente de la democracia más poblada del mundo (casi 1.300 millones de habitantes), un país con un increíble potencial militar económico y cultural, lastrado por la corrupción y por graves problemas sociales y medioambientales que exigen reformas.

Tank support (yoga)

Âme Japon - 01. L’empereur du Japon Akihito a exprimé, samedi 15 août, de « profonds remords » pour la seconde guerre mondiale, au 70e anniversaire de la fin du conflit. Selon certains médias japonais, dont l’agence de presse Jiji et le quotidien Mainichi, l’empereur, âgé de 81 ans, prononçait ces paroles pour la première fois, lors d’une cérémonie d’anniversaire de la capitulation du pays le 15 août 1945. « Me rappelant le passé avec de profonds remords pour la dernière guerre, j’espère sincèrement que les tragédies de la guerre ne se reproduiront jamais. J’exprime, avec le pays tout entier, ma sincère peine pour ceux qui sont tombés sur le champ de bataille, et je prie pour le développement à venir du pays et de la paix mondiale. » Des ministres au sanctuaire controversé Yasukuni Lire aussi : Japon : Shinzo Abe évoque les « souffrances » de la guerre, mais évite les excuses personnelles M. Lire notre analyse : Déni de défaite au Japon. Âme Japon - 02. La petite musique ne fait pas beaucoup de bruit et les gestes symboliques pas beaucoup plus de vagues.

Mais le sens n’échappe à personne, en cette année de commémoration du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Avec une constance aussi subtile que déterminée depuis le début de l’année, la famille impériale japonaise fait entendre sa voix et son autorité morale pour montrer son attachement au pacifisme et rappeler ses remords au sujet des exactions commises par les troupes nippones entre 1910 et 1945. Par petites touches et discrètes allusions, elle exprime un attachement viscéral aux valeurs du Japon de l’après-1945. Ses mots calibrés par un protocole sourcilleux sont autant d’habiles contre-pieds aux rodomontades sécuritaires et offensives du gouvernement de Shinzo Abe. Télescopages. La famille impériale, elle, va plus loin. Effort de vérité. Depuis janvier, Akihito n’a eu de cesse d’évoquer ce passé auquel Abe voue une passion aussi modérée qu’oublieuse.

Tank support (shinto)

Âme USA. By Toby Harnden for the Daily Mail Updated: 10:44 GMT, 22 February 2012 Rick Santorum has sought to deflect controversy over a 2008 speech in which he said that "Satan has set his sights on the United States" by drawing a parallel with Ronald Reagan branding the Soviet Union an "evil empire". Speaking at a rally in Phoenix, Arizona, the former US Senator for Pennsylvania told an anecdote about Lech Walesa and stating that "yes there are there are forces of evil in the world".

The former Solidarity leader in Poland, he said, had recalled the days when "America would stand up and call evil by its name". Santorum said: "Ronald Reagan did that. Ronald Reagan called the Soviet Union an evil empire and the media went would how dare you how dare you ascribe terms like good and evil to regimes. 'Evil empire': Republican presidential candidate, former Pennsylvania Sen. Rick Santorum shakes hands with supporters during a campaign rally in Phoenix "Because Ronald Reagan told the truth.

Tank support (evangél.)

Âme - Europe 01. Âme Europe 02. Âme Europe - 03. Editorial du « Monde ». La chancelière Merkel et le président Hollande ont été bien inspirés d’ajouter la question des réfugiés à celle de l’Ukraine au menu de leurs entretiens, lundi 24 août à Berlin. Il n’est pas aujourd’hui de crise plus pressante, plus dramatique ni plus lourde de menaces pour la stabilité de l’Europe que celle qui se déroule à nos frontières depuis près de deux ans.

Sous nos yeux, mais sans que nous ayons voulu voir qu’elle s’aggravait de mois en mois. Angela Merkel et François Hollande ne vont pas, bien sûr, résoudre cette crise à eux deux, pas plus que les quelques mesures annoncées par les ministres de l’intérieur britannique et français, le 20 août, n’apportent une solution à la « jungle » de Calais. Mais ils peuvent, et doivent, ensemble, lancer enfin l’appel à la mobilisation générale dont l’Union européenne a cruellement besoin pour comprendre qu’il faut d’urgence changer de paradigme sur ce dossier. L’Europe risque de perdre son âme.

Tank support (psyché)

Âme France - 01a. FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - En 2002, Georges Bensoussan a dirigé Les territoires perdus de la République. A l'occasion de la republication de ce livre controversé, il analyse le phénomène de déliquescence de la nation que des politiques, conscients mais impuissants, ne réussisent pas à endiguer. Georges Bensoussan est historien, spécialiste d'histoire culturelle de l'Europe des XIXe et XXe siècles, et en particulier des mondes juifs. Il a dirigé l'ouvrage Les Territoires perdus de la République (Mille et une nuits, 2002) rassemblant les témoignages d'enseignants et chefs d'établissements scolaires. PROPOS RECUEILLIS PAR ALEXANDRE DEVECCHIO @AlexDevecchio A lire aussi: Georges Bensoussan: «Nous assistons à l'émergence de deux peuples» (2/2) FIGARO. - La première édition des Territoires perdus de la République date de septembre 2002. Georges BENSOUSSAN. - L'omerta fait partie des problèmes dénoncés dans le livre.

Aujourd'hui, les politiques et les médias ont-ils suffisamment ouvert les yeux? Âme France - 01b. FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - Georges Bensoussan évoque la montée en puissance de l'antisémitisme et du racisme anti-blanc dans les banlieues. L'auteur des Territoires perdus de la République analyse les nouvelles fractures françaises. Georges Bensoussan est historien, spécialiste d'histoire culturelle de l'Europe des XIXe et XXe siècles, et en particulier des mondes juifs. Il a dirigé l'ouvrage Les Territoires perdus de la République (Mille et une nuits, 2002) rassemblant les témoignages d'enseignants et chefs d'établissements scolaires. PROPOS RECUEILLIS PAR ALEXANDRE DEVECCHIO @AlexDevecchio A lire aussi: Des territoires perdus de la République aux territoires perdus de la nation (1/2) Dans Les territoires perdus de la République, vous évoquiez pour la première fois l'antisémitisme des banlieues.

En quoi se distingue-t-il de l'antisémitisme traditionnel? Paradoxalement, cet antisémitisme ne s'est pas dilué, mais enkysté. Mais ces lois ont des effets pervers. Absolument.

Tank support (laïcité)