background preloader

À classer (29-10-11)

Facebook Twitter

Versification dont hexamétrique

(traduit par cornaro) Entretiens de Jésus-Christ avec l ... - Joannes Justus Lanspergius, Possoz. ANTONIO GARCÍA GUTIÉRREZ. Poète et dramaturge romantique espagnol. Son drame Le Trouvère (El Trovador, 1836) fut l'un des plus éclatants succès du siècle. Dans cette œuvre de jeunesse, pleine de passion, de dynamisme et de lyrisme, García Gutiérrez met en scène les amours infortunées du trouvère Manrique et de la belle Leonor ; l'opéra de Verdi Il Trovatore (1853) en fit un succès mondial. La renommée du Trouvère a fait oublier deux tragédies, qui sont pourtant considérées comme les chefs-d'œuvre de García Gutiérrez : Venganza catalana (1864) et Juan Lorenzo (1865).

Citons encore : Le Roi moine (El Rey monje, 1837), L'Inconnu de Valence (El Encubierto de Valencia, 1843) et Simón Bocanegra (1843). Son répertoire comprend aussi des comédies : Les roseaux deviennent des lances (Las cañas se vuelven lanzas, 1864) et plusieurs zarzuelas (opérettes) : L'Épée de Bernard (La Espada de Bernardo, musique de Barbieri, 1853), Le Mousse (El Grumete, musique d'Arrieta, 1846). Bernard SESÉ Retour en haut. Antonio García Gutiérrez. Antonio García Gutiérrez. Antonio García Gutiérrez (4 October 1813, Chiclana de la Frontera, Cádiz—26 August 1884(1884-08-26) (aged 70), Madrid) was a Spanish Romantic dramatist.

[citation needed] Biography[edit] After having studied medicine in his native town, García Gutiérrez moved to Madrid in 1833 and earned a meager living by translating plays of Eugène Scribe and Alexandre Dumas, père. His Poesías (1840) and another volume of lyrics, Luz y tinieblas (1842), are comparatively minor, but the versification of his plays, and his power of analysing feminine emotions, have given García Gutiérrez a leading position among the Spanish dramatists of the 19th century. Although recognized as one of the leaders of the Romantic movement in Spain, his plays were not immediately lucrative, and García Gutiérrez emigrated to Spanish America, working as a journalist in Cuba and Mexico, until 1850, when he returned to Spain. References[edit] Bibliography[edit] External links[edit] Articles : M. Gally : "Comparer pour définir?" Comparer pour définir ? Le comparatisme, enjeu de définition du littéraire.

Michèle Gally. (Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines) Si l’on ouvre le Petit Robert au terme « comparer » en français, on trouve trois sens principaux : établir des rapports de ressemblance et de différence ; rapprocher des éléments pour les assimiler ou les mettre en parallèle ; rapprocher des objets de nature ou d’espèces différentes. « Comparer » renvoie donc à des opérations dont les résultats semblent presque contradictoires : soit l’on mesure le même et l’autre, soit l’on tente d’atténuer l’altérité, soit il s’agit de jouer du plus grand écart.

Browse By Author: G. Catálogo. Centro di Ateneo per i Musei - Università di Padova. XXI Congresso Associazione Nazionale Musei Scientifici Padova 9 - 11 novembre 2011 Centro di Ateneo per i Musei Via Orto Botanico, 15 - 35122 Padova Il tema del congresso sarà "La ricerca nei musei scientifici" articolato nelle seguenti sessioni: La ricerca sulle collezioni storiche, i personaggi e le istituzioni Nuove metodologie e tecniche di ricerca su collezioni museali Il ruolo del museo nella ricerca sul territorio e i rapporti con le realtà locali Ambiti di ricerca d’elezione nei musei Il ruolo della ricerca scientifica nella partecipazione a progetti nazionali e internazionali La “Ricerca nei Musei Scientifici” è stato scelto quale tema del XXI Congresso ANMS per l’attualità dell’argomento in un momento nel quale si assiste contestualmente ad un crescente sviluppo di Istituzioni Museali a livello locale, e alla conseguente richiesta di una corretta comunicazione, così come ad un momento di crisi della ricerca scientifica nei Musei.

Locandina e programma. Comparatismi e filosofia - Maria Donzelli. El Bo - Wikipedia. Da Wikipedia, l'ençiclopedia libara. Palazo del Bo, o mejo "El Bo" come che i lo ciama tuti quanti, el xe ła sede de l'Università de Padoa dal 1493. El xe stà regalà in te'l 1405 a un macellaio da Francesco Carraresi, Signor de Padoa, come pagamento de łe derrate de carne che sto macellaio el gavéa dato durante l'asedio de ła çità. Ła propietà de l'"Albergo del Bove" ła xe pasà nel 1539 al'università, che quindi ła gà tolto come simboło el teschio de bo. Deso el Bo xe ła sede del retorato, de ła facoltà de Giurisprudensa e de łe aule de raprexentansa de łe altre facoltà. In te'l córte vecia e in te łe aule storiche se pol védar centinaia de stèmi nobiłiari e de busti de profesori e de studenti che sà sucedù in te i secołi. Tour virtuale del Bo.

Elena Cornaro Piscopia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cornaro. Elena Cornaro Piscopia. Elena Lucrezia Cornaro Piscopia (née le à Venise et morte le à Padoue) est une philosophe et mathématicienne italienne, membre de la famille Cornaro, qui donna quatre doges à la République de Venise. Elle fut la première femme à obtenir un doctorat de philosophie, et est passée à la postérité comme ayant été la première femme à obtenir un diplôme universitaire[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Elena était la cinquième des sept enfants de Giovan Battista Cornaro et de Zanetta Boni. Il est probable que Giovan Battista, quand il s'aperçut des qualités de sa fille, favorisa autant qu'il put son enrichissement culturel et son succès auprès du public : il était en fait tout à fait extraordinaire qu'une femme s'imposât dans le domaine des études et un exemple aussi exceptionnel ne pouvait que contribuer au prestige du nom de famille.

Hommages[modifier | modifier le code] Il trovatore (Verdi, Giuseppe. Free public domain sheet music from IMSLP / Petrucci Music Library Sheet Music Parts Coro di Zingari Editor: Haochen Wang Publisher Info Copyright: Creative Commons Attribution 3.0 [tag/del] Misc. The "basses" part of "Coro di Zingari" on this website is actually a cello part, and there is no bass part. Purchase: Vocal Scores Complete Language: Italian / English Translator: Natalia Macfarren (1827–1916), English text Boston: Oliver Ditson, 1917. Public Domain [tag/del] Includes introductory essay by Philip Hale (1854–1934). Arrangements and Transcriptions For 2 Violins (Melchiori) For Piano solo Selections For Piano 4 hands (Paul) For Piano 4 hands (Wolff) See: Duo brillant sur des motifs de l'opéra 'Il trovatore', Op.198 (Wolff, Édouard) For Piano solo (Alberti) Arranger: H. Bouquet de melodies des operas les plus favoris, No.1Baltimore: Th. Public Domain [tag/del] High quality (high resolution, b/w, some pages manually cleaned, but can be further cleaned) For Piano solo (Godowsky) For Piano solo (Osborne) French.

Il trovatore. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Verdi remania l'œuvre en 1856 pour l'adapter à la forme du « grand opéra », exigée alors par l'Opéra de Paris où elle fut représentée, le , sous le titre français Le Trouvère et sur un livret adapté au français par Émilien Pacini[2]. Genèse[modifier | modifier le code] On ne sait pas pourquoi Verdi s'est intéressé à la pièce d'Antonio Garcia Gutiérrez. En 1836, El Trovador, la seule pièce de cet auteur, connu avant tout pour ses traductions, connut un succès aussi immense que soudain en Espagne. Verdi apprend le succès de la pièce, et décide d'acheter un dictionnaire d'espagnol pour pouvoir la lire avant même qu'elle ne soit adaptée pour un théâtre italien, ou même traduite .

Création[modifier | modifier le code] L'opéra a été joué pour la première fois au Teatro Apollo à Rome, le où il "a commencé une marche victorieuse partout dans le monde de l'opéra". Interprètes de la création[modifier | modifier le code] Résumé de l'action I. II. III. Ah! Museo Botanico - Università di Padova. Museo dell'Educazione - Università di Padova. Università de Pàdova - Wikipedia. Da Wikipedia, l'ençiclopedia libara. Università de Pàdova (1654) L'Università de Pàdova ła xe na de łe più famoxe università in Itałia, e una de quełe piesè antiche del mondo (ła tersa in Italia), esendo stà fondà nel 1222.

Nel 2003 la contava suparzó 65,000 studenti. Oviamente la se cata in te ła sità de Pàdova. Ła sede centrałe ła xe al Bo. Profesori famoxi[canbia | canbia sorxente] Facoltà[canbia | canbia sorxente] L'università la ofre na vasta sielta de lauree, ripartìe su trèdexe facoltà: Note[canbia | canbia sorxente] Coordinate giografiche: Palazzo del Bò: 45°24'24"N, 11°52'38"EDipartimenti de Geologia, Paleontologia: 45°24'44"N, 11°52'41.50"EDipartimento de Mineralogia: 45°24'43"N, 11°52'42.50"EDipartimento de Chimica: 45°24'35.50"N, 11°53'02"ESegreterie: 45°24'36"N, 11°53'36"E Varda anca[canbia | canbia sorxente] Ligadure forèste[canbia | canbia sorxente]