background preloader

Attribution de réalité

Facebook Twitter

Épochè approach. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Épochè est un mot grec (ἐποχή / epokhế) qui signifie d'abord « arrêt, interruption, cessation ». En philosophie, ce terme désigne avant tout la suspension du jugement. Philosophie[modifier | modifier le code] Pyrrhon lui-même, fondateur du scepticisme vers 322 av. Pour le disciple de Pyrrhon, Timon (vers 280 av. "Il faut demeurer sans opinions, sans penchants et sans nous laisser ébranler, nous bornant à dire de chaque chose qu'elle n'est pas plus ceci que cela ou encore qu'elle est en même temps qu'elle n'est pas ou bien enfin ni qu'elle est ni qu'elle n'est pas. Le concept d' épochè remonte - selon P. Le véritable premier théoricien de l' épochè, c'est Arcésilas de Pitane, chef de la 2e Académie de Platon vers 268 av.

"C'est contre Zénon [de Cittium] qu'Arcésilas, d'après la tradition, engagea le combat...., à cause de l'obscurité des choses qui avaient amené Socrate à avouer son ignorance... "L'ἐποχή phénoménologique. Tension et forme.

Approche plastique

Bulle réseau. Edda prologue. Évhémère. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Évhémère (en grec ancien Εὐήμερος / Euhếmeros), né aux alentours de 316 av. J. -C., est un mythographe grec de la cour de Cassandre, auteur de L'Écriture sacrée, roman de voyage fantastique. Le lieu de naissance d'Évhémère est contesté : il serait né à « Messine » (mais ce nom peut désigner soit Messine en Sicile, soit Messène dans le Péloponnèse), alors que d'autres penchent plutôt vers Chios, et Théophraste le dit de Tégée[1].

Son roman est à l'origine de la théorie de l'évhémérisme. Il est considéré comme l'un des premiers théoriciens de l'athéisme systématique. Son œuvre (roman)[modifier | modifier le code] Ainsi, Sextus Empiricus écrit dans Contre l’enseignement des sciences : Plus tard des écrivains chrétiens des premiers siècles, tel Lactance et d'autres apologistes, reprennent son argumentation pour combattre la religion romaine.

Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Écrits anciens. Au XIx siècle, grâce à la pierre de Rosette, Jean-François Champollion put percer le mystère de l'écriture des pharaons , dont longtemps on ne sut que peu de chose : le mot hiéroglyphes, qui signifie "gravure sacrée", rend bien compte de ce mystère... En Juillet 1799, le capitaine Bouchard, un officier français de l'armée de Bonaparte, découvrit une pierre noire en basalte : il s'agissait de la copie d'un décret de Ptolémée V Epiphane datant de 196 av. J. -C., en tois langues - grec, démotique et caractères hiéroglyphiques. La pierre de Rosette était trouvée. Une constatation, en 1822, orienta les recherches de l'égyptologue Jean-François Champollion : pour traduire quatre cent quatre-vingt-six mots grecs, l'écriture égyptienne avait besoin de mille quatre cent dix-neuf hiéroglyphes.

Connaissant le cartouche de Ptolémée, il parvint à isoler la traduction du qualificatif « aimé de Ptah », qui apparaissait dans le texte grec. Esprit sacré. Typos sacrés. ’APRES L’ENSEIGNEMENT DE L’ISLAM, le Coran fut transmis au prophète Mahommet en langue arabe par l’archange Gabriel, d’où son statut de langue divine. Ceci explique pourquoi l’écriture arabe a toujours conservé une place importante dans la culture musulmane.

Fondée sur le concept du mot pré-éternel divinement écrit dans le Coran, chaque copie de celui-ci emmène le fidèle au contact immédiat avec le scribe éternel divin du destin. La première révélation du Coran concerne l’art de l’écriture que Dieu a octroyé à l’homme: Il enseigna par le Calame et enseigna à l’Homme ce qu’il ignorait. La deuxième révélation coranique a pour titre al-Qalam, “le Calame” : Par le Calame et ce qu’ils écrivent. Le Coran est pré-écrit: Pourtant ceci est une Prédication sublime sur une Table conservée. Les Anges sont les premiers scribes de l’Écriture: En vérité, à votre encontre, sont certes des Anges qui retiennent vos actes, des Anges nobles qui écrivent, sachent ce que vous faites.

Sens du mythe. Mythe et science. Envisager des liens entre le mythe et la science engage un certain nombre de questions : la définition de ces deux termes, de la croyance, du savoir, du symbolisme, du réel et de l’imaginaire, principalement. Le mythe s’appréhende en sciences sociales, et en sociologie en particulier, comme forme de discours rattachée au phénomène de la croyance. Les mythes sont considérés comme des histoires explicatives de phénomènes sociaux, histoires qui donnent un sens à ces phénomènes en les intégrant dans une ontologie. Et c’est également en tant que forme de discours que je m’intéresse à la science. En effet, un discours ne se construit pas au hasard et sa forme indique l’intention de ce discours. Il n’est donc pas question d’affirmer qu’un discours scientifique équivaut à un discours mythique – il s’agit de deux domaines bien distincts – mais que la forme discursive du mythe est un recours pour la science lorsque les scientifiques veulent faire part de leur travail à un large public.

Emprise mentale. Il existe un petit dénominateur commun aux sectes, gourous et manipulateurs préjudiciables, consistant à la mise sous emprise mentale. L’essentiel est de comprendre que cette dernière correspond à une véritable clinique avec des symptômes pouvant être décrites par les psychologues. L’emprise peut être le fruit, selon les cas, d’un long processus ou d’un verrouillage rapide en 1 heure de temps.

L’emprise mentale dans le Code pénal : Juridiquement, l’emprise mentale a fait son entrée dans le code pénal sur le vocable de « sujétion psychologique » avec introduction d’un article 223-15-2 aliéna 1er qui définit le délit d’abus de faiblesse avec trois conditions cumulatives : 1/ Un sujet : la victime placée « en état de sujétion psychologique ou physique », 2/ Un auteur qui exerce une manipulation mentale et qui doit se matérialiser selon le vocable du texte pénal par « l’exercice de pressions graves ou réitérées ou de techniques propres à altérer le jugement », Les limites de la loi :

Emprise vieillir. Appel à communication - Colloque "Entre Déprise, Reprise et Emprise : vivre le vieillir" Les 10, 11 et 12 avril 2014, l’Université de Toulouse le Mirail accueille le colloque international et pluridisciplinaire "Entre Déprise, Reprise et Emprise : vivre le vieillir". Ce colloque international inaugure l’opération de recherche APROVICO (Analyse du PROcessus de VIeillissement par la méthode des COhortes) du LAboratoire d’EXcellence (LABEX) « Structuration des Mondes Sociaux » (SMS). Réalisée dans le cadre d’un travail interdisciplinaire réunissant sociologues, anthropologues, géographes, médecins, historiens, linguistes et philosophes, ce colloque a pour objectif de développer et d’enrichir la réflexion autour des expériences du vieillissement et de ses modes d’expression.

Il s’adresse à la fois à des chercheurs en sciences humaines, sociales et médicales, à des professionnels et des institutionnels exerçant dans le champ du vieillissement. Trois axes ont été retenus pour ce colloque : Jeux de paix. Extraits du livre de Grigori TOMSKI, L'UNESCO et les ONG, Editions du JIPTO, 2005 : "1999 : Colloque «JIPTO et Créativité» à l’UNESCO. Reproduirons le remarquable discours du professeur Robert Pagès pendant ce colloque. JEUX DE PAIX Le JIPTO comme système ludique de formation à l’émulation, à la concentration et à l’éducation Robert Pagès Il convient d’abord de prendre en compte les traits particuliers de JIPTO, jeu intellectuel de poursuite (JIP), dû au professeur Grigori Tomski. 1.1. Ce que veut dire TO de JIPTO, c’est d’abord Tomski, mais la dernière syllabe du sigle JIPTO, acronyme prononçable en mot, comporte un aspect qui n’est mathématique ni nominatif. 1.2.

Notons en passant que les enfants intellectuellement surdoués se font remarquer par un goût particulier pour le passage aux extrêmes (R.Pagès, 1998), aux concepts et aux propositions extrêmes qu’on peut appeler les acrologons (acro- : extrême; - logon: notion). En janvier auprès d’un bon feu. 1.4. Catho et emprise. Emprise et insu. Source emprise. Anar et individu. Philos du procès. Miroir sacré. Traducteur du Miroir sacré, M. l'abbé JOYEUX. Oeuvres Complètes de Saint Augustin, Traduites pour la première fois en français, sous la direction de M. Raulx, Tome Vème, Commentaires sur l'Écriture, Bar-Le-Duc, L. Guérins & Cie éditeurs, 1867, p.1-113. Haut du document Saint Augustin dans ses RÉTRACTATIONS ne parle pas du livre intitulé : MIROIR TIRÉ DE L'ÉCRITURE-SAINTE. Cassiodore a aussi connu le MIROIR du saint évêque d'Hippone. « Saint Agustin, dit-il, a composé un ouvrage de véritable philosophie morale : il a pris pour cela dans les. livres saints, tout ce qui peut former aux bonnes moeurs.

Il devait être à la portée de tous. Dans cette traduction, les indications de Saint Augustin ont été conservées, Irais à côté se trouve l'indication plus précise des chapitres et des versets de nos bibles modernes. Mais il y a d'autres préceptes qu'il faut encore accomplir, d'autres défenses qu'il faut maintenant aussi observer. Jaloux,il veut seul être aimé.. Voilà ce qui vient du Lévitique. Roman de l'écrit. Poésie collée. Le feu sacré. The little match girl.

La petite d'Andersen. Écriture et sacré. 1Cet ouvrage, sans constituer à proprement parler les actes du colloque « Textes sacrés, Arts et Sciences » organisé par Mélanie Adda les 11 et 12 janvier 2008 dans le cadre du CIES Paris-Sorbonne, en présente l’aboutissement. Centré sur une réflexion autour de sacralité des textes saints et de ses conséquences sur ses rapports à la création, il s’organise en trois grandes parties, précédées d’une riche introduction de Mélanie Adda. 2Riche, cette introduction l’est sans aucun doute.

Elle présente en effet un effort de conceptualisation qui justifie pleinement le titre de l’ouvrage. Comment peuvent s’organiser, dans l’univers du texte (et de l’image), les rapports du sacré et du profane ? 3Cet effort de conceptualisation marque également la présentation des diverses communications : Mélanie Adda replace efficacement les études le plus souvent monographiques dans une réflexion plus générale sur la notion de « texte sacré ». 14Le texte sacré, la religion, comme moyen de domination ? Poésie et sacré. Dans le cadre du programme du CELIS : Dynamique des genres littéraires, un colloque international interdisciplinaire est organisé les 11 et 12 avril 2013, intitulé Ecritures poétiques et écritures du sacré : interactions. Un partenariat est assuré avec la SELIH (la Société des Etudes Littéraires et Humanistes) dont le directeur est Alfredo Pérez Alencart, professeur à l’Université de Salamanque, avec María Dolores Muñoz, membre du groupe de recherche Antropología y filosofía, SEJ 126 de l’Université de Grenade-Junta de Andalucía, et avec Danielle Boutet, docteur en philosophie, artiste interdisciplinaire, membre du CIRET (Centre international de recherches et d’études transdisciplinaires) et professeur à l’Université du Québec à Rimouski (Canada).

Résumé Problématique L’idée de cette recherche est née de la visite de l’exposition Traces du sacré organisée par Jean de Loisy au Centre Pompidou et de la lecture du catalogue. Comité scientifique : Danielle Boutet, (Professeur. Écrits et magie.