background preloader

En attente (à traiter)

Facebook Twitter

Www.philopsis.fr/IMG/pdf_image_cabestan_philopsis_er.pdf. La Technique de Préhension : A propos des Photographies de Nicolas Baier Nathan Brown, Professeur assistant, UC Davis, Département d'Anglais et Programme de Théorie Critique Traduit de l'anglais par Thomas Duzer «La vraie question philosophique est : comm. La Technique de Préhension : A propos des Photographies de Nicolas Baier Nathan Brown, Professeur assistant, UC Davis, Département d'Anglais et Programme de Théorie Critique Traduit de l'anglais par Thomas Duzer «La vraie question philosophique est : comment un fait concret peut-il manifester des entités abstraites de lui-même, auxquelles cependant il participe par sa propre nature ?» Alfred North Whitehead, Procès et réalité Lorsque j'ai rencontré Nicolas Baier à l'automne 2009, il a parlé d'extinction.

La qualité paradoxale d'une telle pensée est ce que Quentin Meillassoux a appelé le problème de la dia-chronicité, d'un «décalage temporel de la pensée et de l'être». «et pour la dire dans les termes mêmes où nous entendons la défendre, on soutiendra donc ceci: tout ce qui, de l'objet, peut être formulé en termes mathématiques, il y a sens à le penser comme propriété de l'objet en soi. Nicolas Baier, Vanités 01, 2007‐2008 Nicolas Baier, Météorite 01, 2008 Nicolas Baier, Failed, 2008.

Cephen.free.fr/CEPHEN/numerospecial_2_files/PM-MichelHenry.pdf. Marcel Dugas et le « cinéma en prose » | Érudit | Études françaises v39 n3 2003, p. 29-45 | Publié à Montréal en 1916, Psyché au cinéma[1] de Marcel Dugas apparaît aujourd’hui comme l’un des premiers recueils de poèmes en prose de la littérature québécoise, bien que l’oeuvre n’ait comporté aucune indication qui permît de la lire à l’époque comme tel. C’est pourquoi certains critiques ont préféré parler d’un recueil d’essais poétiques[2]. Faudra-t-il trancher ? Psyché au cinéma, on le verra, relève plutôt des genres de l’« ironie », mot qui figure à plusieurs reprises dans le livre.

Par ailleurs, Dugas donne corps à l’idée qu’il n’y a pas de perception du réel sans une part d’imagination ou de fantasme, ainsi que le suggère le titre même du recueil. Le cadrage du poème en prose Procédons avec méthode. Du point de vue du message, le poème en prose est d’abord un poème pour Yves Vadé, « c’est-à-dire avant tout un texte parfaitement délimité, une “pièce” ayant sa propre autonomie et se suffisant à soi-même[4] ».

Le champ de la modernité québécoise. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Www.fondsricoeur.fr/photo/culpabilite(1)(2).pdf. Philosophie mémoire. III. Descartes et les risques de la mémoire 1. Ordre des essences et ordre des raisons. La question des rapports entre mémoire et raison intervient chez Descartes dans le cadre d'une distinction entre l'ordre des essences, atemporellement contemplé et engendré par l'intellect divin qui ne connaît pas de succession, et l'ordre des raisons humaines, qui est en revanche soumise à la finitude de notre intellect temporel. Le mode d'intellection le plus parfait est nécessairement celui qui se rapproche le plus de l'atemporalité de la connaissance de Dieu : c'est l'intuition, saisie immédiate des essences dans leur clarté et leur distinction.

La certitude, dans l'ordre des raisons, s'établit en effet en identifiant d'abord un point de départ certain et en en déduisant précautionneusement les vérités subséquentes. 2. La règle III est en effet l'occasion pour Descartes de préciser le rôle et la nature de la déduction en tant qu'elle fait nécessairement intervenir la mémoire : 3. 4.

Notes. En deçà du sujet - Europhilosophie. Alexander SCHNELL : En deçà du sujet. Du temps dans la philosophie transcendantale allemande, coll. « Epiméthée », Paris, puf, 2010, 324p. (26 €) Résumé L’objectif du présent ouvrage est de mettre en évidence les liens d’affiliations, aussi complexes qu’implicites, entre la phénoménologie et la philosophie transcendantale allemande. Si, depuis plusieurs années déjà, des travaux importants ont tenté de clarifier les « sources » austro-hongroises de la phénoménologie et ont cherché à rapprocher certaines lectures de la phénoménologie de la tradition analytique (voire même cognitiviste), il est temps de montrer qu’il y a maintes raisons de procéder à une confrontation philosophique entre la phénoménologie comprise comme « idéalisme transcendantal » et les premières grandes élaborations de cette même tradition, inaugurée par Kant.

Ce choix se justifie par la place centrale qu’occupe le temps en phénoménologie. Table analytique des matières Introduction BibliographieSommaire. Pagesperso.lina.univ-nantes.fr/~prie-y/archives/ENACTION-SCHOOLS/docs/documents2008/JHB3.pdf. Www.europhilosophie.eu/recherche/IMG/pdf/Clarification_conceptuelle_de_la_FI.pdf. Pagesperso.lina.univ-nantes.fr/~prie-y/archives/ENACTION-SCHOOLS/docs/documents2008/INTENTION IN INTERACTION.pdf. Www.grex2.com/assets/files/expliciter/79_mars_2009 pv acte theorique.pdf. Www.glossematics.org/colloque/wp-content/uploads/2012/11/Brandt.pdf. Revue d'Intelligence Artificielle Désir et connaissance : le mort saisi par le vif. Eléments pour une organologie de la libido. Désir et connaissance : le mort saisi par le vif. Eléments pour une organologie de la libido Dans la théorie cognitiviste initiale, l'ordinateur n'étant pas analysé ni même aperçu comme prothèse technique puisque, tout au contraire, la référence à Turing est ce qui permet de le définir métaphysiquement comme une « machine abstraite », c'est la place de la technique en général dans la vie, et de la technique comme condition de la vie qui connaît, qui a été ignorée et refoulée, tout comme la philosophie le fit dans sa globalité, et ce, dès le premier geste de pensée de Platon.

Le cerveau n'est pas une machine abstraite, d'une part parce qu'il n'existe pas de « machines abstraites » (toutes sont concrètes, au sens que Simondon donne à ce mot : elles deviennent), et d'autre part parce que cet organe n'est pas une machine du tout : une machine n'est pas vivante, et c'est sa force. Français. Www.univ-rouen.fr/arobase/v8/havelange.pdf. Rue Descartes » La peau de chagrin ou L’accident franco-européen de la philosophie d’après Jacques Derrida. La philosophie, à la fin du xxe siècle, n’est pas française. Il y a bien sûr une philosophie française. Il y a évidemment une histoire française de la philosophie, et il semble clair que, au moins pour la deuxième moitié du xxe siècle, la philosophie passe en France, ou en tout cas passe toujours plus ou moins par la France – mais également toujours en relation avec l’Allemagne et les pays germaniques, avec Marx, Nietzsche, Freud, Husserl, Wittgenstein et Heidegger en particulier, qui sont les principaux interlocuteurs des Français.

Il faudrait certes analyser le concours de circonstances historiques qui conduit à ce fait que la pensée philosophique passe par ces chemins. Mais en tout état de cause, ce fait est un accident. La philosophie n’est pas française : ce caractère « français » demeure pour moi un accident – et un accident européen. La philosophie est européenne de façon intrinsèque, et l’on aurait certes dit, dans la tradition européenne, justement, « de façon essentielle ». Dilemme phénoméno. Philo. Le terme finitude est un de ces mots autours desquels semble se jouer un drame implicite, caractéristique d’une époque.

Le mot, en effet, est apparu, à peu près simultanément, au centre des préoccupations d’une part importante de la philosophie et d’une part importante de la science contemporaine au cours du vingtième siècle, sans que l’on soit sûr, a priori, qu’il y ait là plus qu’un hasard, ou qu’une homonymie. Rien ne garantit en effet qu’il y ait, derrière cette rencontre lexicale, une rencontre conceptuelle ou idéelle, voire un phénomène de filiation ou de migration. Certains esprits néanmoins, comme celui du présent auteur, ne parviennent pas à croire que les mobilisations intellectuelles engagées ainsi dans la même époque à propos des mêmes termes puissent être essentiellement et sous tout rapport étrangères ou indifférentes les unes à l’égard des autres.

Je vais maintenant m’attacher à crédibiliser le point de vue qui précède par une série d’analyses plus précises. Pagesperso.lina.univ-nantes.fr/~prie-y/archives/ENACTION-SCHOOLS/docs/documents2008/intro-invention-memoire.pdf. Psychosocio com et pub. Mot-clé psychosocio. Pagesperso.lina.univ-nantes.fr/~prie-y/archives/ENACTION-SCHOOLS/docs/documents2008/PerSemSoc.26.6.08.pdf. Mémoire, technique et économie | Bulletin d'informations de l'ABF, n°160 - 1993.

Par Bernard Stiegler, Maître de conférence Université de Technologie de Compiègne Lamémoire humaine est essentiellement technique : l'analyse du processus d'hominisation montre que l'homme poursuit le mouvement de différenciation vitale par d'autres moyens que la vie. Le "premier homme", c'est ce fossile de squelette que Leakey retrouve en 1959, en Afrique australe, accompagné de ses outils de silex taillé. On le nomme alors Australopithèque, ou encore Zinjanthrope. C'est un homme dans la mesure où il est bipède, mais surtout au sens où la libération de son membre antérieur de toute activité de locomotion libère sa main à son destin d'organe non seulement préhenseur, mais proprement fabricateur. Entre le Zinjanthrope et l'homme de Néanderthal, plus de trois millions cinq cent mille années s'écoulent. Cette rupture, c'est aussi et surtout l'apparition d'une nouvelle mémoire, qui va jouer un rôle toujours plus important dans l'évolution.

F. La polis, c'est aussi l'apparition de l'école. Dumas.ccsd.cnrs.fr/docs/00/73/62/75/PDF/Maboungou_Christophe_-_Finitude_et_destinee_humaines_chez_Maurice_Blondel.pdf. Pagesperso.lina.univ-nantes.fr/~prie-y/archives/ENACTION-SCHOOLS/docs/documents2008/JHB2.pdf. Heidegger – Pensée de l'être et origine de la subjectivité - Table des Matières 

Annotation, navigation, édition électronique - vers une géographie de la connaissance. SGML ( ) est un métalangage de formalisation des documents structurés qui décrit des formes inscrites dans un espace matériel : à ce titre, il est intéressant de lui appliquer le concept de “mise en forme matérielle des énoncés” qu’a élaboré Jacques Virbel pour mettre en évidence une véritable performativité de l'écrit dans sa matérialité, et qui montre que la sémiotique typodispositionnelle propre aux énoncés écrits engendre un sens qui n’est pas contenu dans l’énoncé oral. La performativité est un concept qu’a mis au jour le philosophe anglais Austin. Un énoncé performatif montre que “dire c'est faire”. Par exemple, dire “la séance est ouverte” pour un président de séance, c'est l'ouvrir en effet. D'où le titre anglais de l’ouvrage d’Austin : (traduit en français par : ).

Avec le concept de Virbel apparaît une performativité inversée : , un geste d'inscription matérielle produit un sens. Cela dit, parchemin manuscrit ou papier imprimé sont des supports . . insertions de mots-clés . . Intelligence collective. Introduction En France, le football est le sport le plus populaire. Dans la presse spécialisée, ce sont les exploits individuels qui sont mis en avant (exemple du fameux but marqué par ZLATAN IBRAHIMOVIC). Cependant, sans ses 10 autres co-équipiers, Z. IBRAHIMOVIC n’aurait probablement pas réussi cet exploit. Le point de vue des entraîneurs confirme cette idée car nombreux sont ceux qui considèrent leur équipe comme une organisation complexe, et dont l’entraîneur doit définir une stratégie à partir des individualités certes, mais individualités qui s’ajoutent et se complètent.

Dans un domaine différent de celui du sport, le domaine musical, J. Un climat de travail favorable, l’équité du temps de parole, la diversité dans la composition du groupe. D’où une intelligence émotionnelle ajoutée à l’intelligence basée sur les connaissances et même la motivation des participants. Autant de questions se posent lorsque l’on aborde le sujet de l’Intelligence Collective. M. Bibliographie/Sitographie.