background preloader

Archives Actu

Facebook Twitter

Sale temps pour les bibliothèques françaises de l'étranger. La France possède probablement le plus important réseau culturel du monde... mais pour combien de temps encore ? A Rabat, les bibliothèques des institutions françaises passent un mauvais moment. "L'ambassade de France au Maroc est en train de liquider en douce la bibliothèque du centre de recherches Jacques Berque, créé en 1991, qui dépend de ses services, dans le dos du CNRS, qui en a la cocutelle" souligne Le Canard enchaîné. Riche de 12 000 volumes, la bibliothèque s'est vue déposséder de son fonds contemporain constitué de 5 000 livres et revues qui ont été "délocalisés" à l'Ecole de gouvernance et d'économie de Rabat au mois de juillet dernier. Quant au fonds ancien, il n'est plus consultable que sur autorisation. "Etant donné donné que la documentaliste a été licenciée, cela risque d'être coton... " poursuit le palmipède. Des précédents en Egypte et en Ouzbékistan Cette délocalisation n'est pas une première.

Presque 7 millions d'usagers inscrits dans les bibliothèques de prêt. Un arrêté publié dans le Journal Officiel du 14 novembre dernier vient de faire état du nombre d’usagers inscrits dans les bibliothèques accueillant du public pour le prêt. Pour l’année 2014, la répartition de ces usagers est la suivante : lecteurs inscrits dans les bibliothèques publiques : 5 619 767,lecteurs inscrits dans les bibliothèques des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel et des autres établissements publics d’enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l’enseignement supérieur : 1 074 403,lecteurs inscrits dans les autres bibliothèques accueillant du public pour le prêt : 234 157.

Cet arrêté présente également le montant reversé par l’Etat aux bibliothèques au titre du prêt : le ministère de la Culture et de la communication débourse 8 780 886 €, le ministère de l’éducation nationale versant quant à lui 1 074 403 € aux bibliothèques concernées. Le dernier numéro de Bibliothèque(s) au format Daisy. Une pétition pour les bibliothèques marseillaises. Les nouvelles « guidelines  de L’IFLA sur la dyslexie | «Accessibib ABF. L’une des sessions de l’IFLA en août dernier était consacrée à la présentation des nouvelles recommandations pour la prise en compte des personnes dyslexiques dans les bibliothèques et à la présentation d’un certain nombre d’exemples de pratiques en Suède et aux Etats-Unis notamment . Ces nouvelles recommandations visent à changer notre regard sur les personnes souffrant de dyslexie et prônent une meilleure connaissance de la dyslexie pour une meilleure compréhension de ces publics et de leurs besoins.

Elles suggèrent notamment de proposer des solutions alternatives à la lecture de l’imprimé et à l’écriture via l’audio et le numérique. Il s’agit d’aider les personnes souffrant de dyslexie à compenser leurs difficultés en leur proposant des outils adaptés: livres audio, daisy, faciles à lire, numériques, logiciels d’aide à la lecture… Le dernier chapitre de ces « guidelines » propose un florilège de bonnes pratiques inspirantes! J'aime : J'aime chargement… Infographie bibliothèque : Nombre d'inscrits en baisse pour l'année 2014. Chaque année, les ministères de la Culture et de l'Enseignement supérieur publient un arrêté faisant état des usagers inscrits dans les différents établissements de prêt, ainsi que de la contribution forfaitaire de l'État au titre du droit de prêt.

Si ces chiffres ne sont pas représentatifs de la fréquentation réelle, ils donnent néanmoins une idée de la situation. Les deux données principales sur les inscriptions, qui concernent les bibliothèques publiques et celles des établissements à caractère scientifique, culturel et professionnel et des autres établissements publics d'enseignement supérieur, font état d'une baisse générale des inscriptions. De fait, la contribution forfaitaire de l'État au titre du prêt en bibliothèques est également en baisse : une vision plus globale indique que l'inscription au sein des bibliothèques publiques est en baisse régulière depuis 2012, et connaît la plus importante cette année. Pour approfondir. Le rôle stratégique des bibliothèques dans l'appropriation du numérique.

Congrès 2015 : appel à contributions. Le prochain congrès aura lieu du 11 au 13 juin 2015 à Strasbourg avec pour thème "Inventer pour surmonter : bibliothèques en tension". Le comité de pilotage du congrès a arrêté trois axes thématiques qui seront déclinés tout au long des trois jours. Un appel à contributions est lancé pour les différents sujets ci-dessous. Pour chacun, sont attendus des interventions théoriques, des retours d'expérience mais aussi des propositions de méthodologie. Vous pouvez envoyer vos propositions à info@abf.asso.fr avant le 22 novembre 2014. Le comité de pilotage étudiera leur faisabilité et vous contactera par la suite pour y répondre. Les thèmes ci-dessous constituent une trame qui est susceptible d’évoluer, ceci ne constitue en aucune manière un programme définitif du congrès à venir.

Construire un projet de service partagé malgré les tensions Nouveaux outils, nouveaux services: comment choisir et évoluer en équipe Le manque de temps: tensions et frustrations, quelles solutions ? Une médiathèque parisienne donne accès à 180 000 ebooks pour les malvoyants. La bibliothèque cinquième lieu, sixième lieu, etc.

De façon bizarre et réitérée, les questions que je posais sur la bibliothèque troisième lieu me reviennent à travers de multiples échanges, lectures, contacts. Tout aussi étrangement, elles se conjuguent avec des observations passionnées sur mon post-scriptum, qui promettait ma critique de la vogue du ‘learning center‘. Je l’avoue, ces questions me taraudent particulièrement, peut-être parce que me suis beaucoup consacré aux collections et aux politiques documentaires, et que ‘troisième lieu’ comme learning center posent des objectifs qui négligent justement parfois ces collections et parfois ces politiques documentaires. Un déclic : la bibliothèque quatrième lieu Je suis tombé sur un rapport de Victoria Péres-Labourdette (Agence Gutenberg 2.0), invoquant "La bibliothèque quatrième lieu", dans la bibliothèque numérique de l’enssib. Si la démonstration laisse perplexe et même réticent, la superposition des attendus questionne, et plus encore la solution -si facile et donc si géniale !

Travail le dimanche : les agents des bibliothèques du Havre reprennent la grève. Guide pratique pour le développement d’une offre RFID et automates prêt/retour en bibliothèque. Présentation du budget 2015 de la Culture. Dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) 2015, le budget de la Culture et de la Communication a été présenté. Après d’importants efforts consentis sur la période 2012-2014, il progressera en 2015 de 0,3% pour s’établir à 7 milliards d’euros.

Sur cette somme totale, 2,7 milliards d’euros seront consacrés à la culture et la recherche culturelle, tandis que 4,3 autres milliards seront dédiés aux médias, au livre et aux industries culturelles. Ce budget, qui s’inscrit dans un contexte de maîtrise de la dépense publique, permet néanmoins de réaffirmer, selon Fleur Pellerin, la forte priorité du gouvernement en matière de culture. Quelques points marquants concernant les bibliothèques et les acteurs de la chaîne du livre : Enfin, le Centre national du livre (CNL) devrait renforcer sa politique territoriale en liaison avec la réforme en cours. Lire la suite : Le budget 2015 de la Culture, Éric Durel, Bibliofrance.org, 14 octobre 2014. Ministère de la Culture, Paris / CC BY 3.0 Mbzt. Les 4 nouveaux sites de la Bpi sont en ligne! - Événement - Sommet du livre à la BnF International Summit of the book. Lancée en 2012 à l’initiative de la Bibliothèque du Congrès, le Sommet du livre est une manifestation internationale sur le livre dans toutes ses dimensions.

Organisée par la BnF en partenariat avec le CNL, l’édition 2014 de Paris s’intéressera à la traduction comme source d’un imaginaire européen pluriel et au numérique en tant que nouveau lieu de mémoire. Ce forum international proposera deux sessions mettant l’accent sur l’Europe comme terre de mémoire et de dialogue interculturel : « Paris, Babel littéraire » et « Le numérique, nouveau lieu de mémoire ». lundi 13 octobre 2014 9h00-19h00 Paris, Babel littéraire.

Le numérique, nouveau lieu de mémoire Ouverture par Bruno Racine, président de la BnF Paris, Babel littéraire La traduction, langue de l’Europe Conférence de Julia Kristeva Traduire et publier de la littérature étrangère aujourd’hui en France Table ronde avec : Jean Mattern, Gallimard, Françoise Nyssen, Actes Sud, Andre Markowicz, traducteur, Khaled Osman, traducteur Jill Cousins. L'ADBGV entame sa réflexion sur la réforme territoriale. Oeuvres numérisées par la BNF : pour lire avec confort, il va falloir payer. Ebooks à la Foire du livre de Francfort, octobre 2009 (Daniel Roland/AP/SIPA) En 2013, la Bibliothèque nationale de France (BNF) a annoncé la commercialisation d’ebooks réalisés à partir de son fonds numérique libre de droits, via une filiale public-privé, BNF-Partenariats. Les premiers ouvrages de ce catalogue sont en ligne depuis le 15 septembre, et disponibles sur le site de la Fnac, Amazon, Immatériel ou Chapitre. Comme ces ouvrages appartiennent au domaine commun (ils ne sont pas soumis au droit d’auteur), la démarche est surveillée de près par tous ceux qui se donnent pour mission de veiller à ce que les contenus libres de droit restent accessibles à tous sur Internet et ailleurs.

Les coûts de numérisation et de conversion au format epub des ouvrages du catalogue sont cofinancés par la BNF et une entreprise privée, Ligaran. D’où cet appel à la vigilance de Lionel Maurel, blogueur du très respecté S.I.Lex, membre de la Quadrature du Net et du collectif Savoir Com1 : Services de questions-réponses : paramétrer les dispositifs de médiation - Très intéressant retour d’expérience de cette bibliothèque universitaire américaine : John Carroll University’s Grasselli Library dans cet article (en anglais).

Les bibliothécaires utilisent un outil de conversation instantanée pour améliorer l’accueil et le renseignement des usagers. Jusque là rien d’extraordinaire, pendant 2 ans cette bibliothèque utilisait Meebo pour converser. Mais le passage au payant de Meebo, son rachat par Google et surtout les résultats insatisfaisants en nombre de questions par tchat ont poussé la bibliothèque à expérimenter un modèle proactif. Si tu ne viens pas au bibliothécaire, le bibliothécaire viendra à toi! Il ne s’agit plus attendre que l’usager pose une question mais de l’interpeller au moment où il est susceptible de poser une question, de susciter un échange. Déjà utilisé sur les sites commerciaux, cette bibliothèque a sélectionné un outil appelé Zopim.

Quels résultats? On confond trop souvent le renseignement et l’accueil à distance. Bibliothèque en évolution. Le fil des récentes dépêches les plus lues de LivresHebdo[1] dessine mine de rien une réflexion sur l’avenir des bibliothèques. D’un côté Jacques Attali fustige la vision rétrograde des gens du livre qui ont transformé le projet de TGB numérique en une BNF antédiluvienne et mal commode[2].

Sa vision de l’évolution du petit monde de l’édition en France est stimulante. Mais rien sur le rôle de la bibliothèque dans la publication en Accès ouvert[3] (la réussite de Couperin me semblait pourtant notoire !) , dans la formation des élèves et des étudiants et dans l’accès universel à des ressources documentaires sur tous supports neutres et pluralistes. Etrange paradoxe : la partie de l’élite académique qui voulait tant « sa » bibliothèque, sans doute la même qui reste scotchée au cours magistral[4], à la culture du cuit contre celle du cru[5], se rue vers un numérique mal maîtrisé où la bibliothèque n’aurait plus qu’une place résiduelle, façon CDI.

. [1] In : LH du 23/08/2014. Forum d'Avignon : Les droits numériques du créateur, sans exception ? Révélée vendredi par le think tank de la culture, le Forum d'Avignon, la Déclaration des Droits de l'Homme numérique a provoqué quelques inquiétudes dans les rangs des professionnels de l'information. Un des 8 articles du texte préliminaire évoque ainsi le droit du créateur sur son œuvre, sans citer les exceptions et limitations au droit d'auteur. La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (Yann Caradec, CC BY-SA 2.0) Le texte, composé pour le moment de 8 articles, a pour vocation d'encadrer l'usage des données personnelles des citoyens par les pouvoirs publics comme par les entreprises privées. Face à la défiance exprimée par les individus devant les usages non régulés et confidentiels de leurs données privées — NSA oblige — le Forum d'Avignon a jugé bon de produire une série d'articles.

Seulement, au sein de ces différents articles, le n° 5 a rapidement attiré l'attention par son association des données personnelles et des créations : / ! Pour approfondir. Europe, numérique et traduction au Sommet du livre de Paris. Annoncée fin août, le Sommet du livre, créé à l'initiative de la Bibliothèque du Congrès américain, se déroulera le 13 octobre prochain à la Bibliothèque nationale de France. Depuis 2012, date de la première édition, ce Sommet donne l'occasion d'une célébration internationale, autour du livre, sous toutes les coutures. Régis Tesson, CC BY 2.0 Cette année, ce sera la traduction qui occupera les esprits, en tant que « source d'un imaginaire européen pluriel et au numérique en tant que nouveau lieu de mémoire ».

Présenté comme un forum international, le Sommet se consacrera également à l'Europe, « terre de mémoire et de dialogue interculturel ». L'enjeu de la traduction ainsi que la place du français en tant que langue de diffusion des savoirs et de l'universalisme seront au cœur des débats avec la conférence d'ouverture de Julia Kristeva et la participation d'éditeurs, auteurs et traducteurs. En cette année de commémoration, le numérique s'empare de la mémoire.

Paris, Babel littéraire. MENI1401157Y. Vendre le domaine public "une inflexion de la politique" de la BnF. Chacun s'attendait à ce que les fichiers soient commercialisés, à un moment ou un autre. Après avoir créé BnF Partenariats, opaque filiale commerciale, la direction de la BnF n'avait plus qu'à sortir doucement de son rôle de gestionnaire du patrimoine culturel, pour devenir éditeur. C'est pourtant le domaine public, que la mission même de la BnF impose de conserver, qui est ici revendu.

Et sans valeur ajoutée manifeste. Alors que l'argent public, dans le cadre d'un partenariat public-privé sert à cette numérisation, le collectif SavoirsCom1 s'interroge, dans une lettre ouverte que nous reproduisons intégralement. Régis Tesson, CC BY 2.0 BnF-Partenariats, filiale de droit privé de la Bibliothèque nationale de France, a annoncé la semaine dernière le lancement d'une collection d'eBooks disponibles à la vente sur les différentes plateformes commerciales (Amazon, iBooks Store, Fnac/Kobo, chapitre.com, etc.), au format EPUB adapté à la lecture sur tablettes, liseuses et smartphones. Artistes et bibliothèques : quelle place pour les créateurs ?

La Languedoc-Roussillon propose une nouvelle journée de rencontre pour les bibliothécaires. La réflexion portera cette fois-ci sur la place des artistes dans les établissements publics de prêt. Un rendez-vous qui se déroulera non loin de Nîmes – tout rapprochement entre arènes et gladiateurs, artistes et bibliothèques serait évidemment inconvenant. Il n'est pas rare qu'écrivains, photographes, comédiens, plasticiens, musiciens, chorégraphes, illustrateurs, danseurs et réalisateurs « habitent » les auditoriums et salles de lectures des établissements de lecture publique. Les bibliothèques sont pour eux des lieux de diffusion de proximité qui favorisent la rencontre entre le public et l'œuvre.

Les artistes animent cet espace public le temps d'une rencontre, plus ou moins longue : ateliers, spectacles, lectures, débat, expositions... Le programme est disponible à cette adresse Pour approfondir. La BnF éditrice, confusion des genres, au détriment du domaine public. BNF : exploitation commerciale du domaine public - Aldus - tout sur le livre numérique, depuis 2006. Une bibliothèque peut numériser sans l’autorisation des ayants droit. La génération Y sait toujours lire mais comprend mal les bibliothèques. Vers un droit d’auteur international. Fonction publique : pour ou contre une fusion des filières bibliothèque et patrimoine. Villeurbanne : les médiathèques mettent en vente plus de 20 000 documents. Gérer et entretenir un fonds local en bibliothèque municipale.

PNB, un prêt numérique où la bibliothèque n'est qu'un passe-plat. Combien vaut une bibliothèque ? PNB : les Médiathèques de Montpellier ouvrent une offre de livres numériques - Aldus - tout sur le livre numérique, depuis 2006. Emploi : pénurie de bibliothécaires et d'archivistes annoncée pour 2030. L'exception culturelle française bientôt modernisée ? Les bibliothèques toutes désignées pour l'éducation numérique. L’avenir des bibliothèques passera par le numérique. IFLA : cérémonie de clôture. Open session: Dyslexia? Welcome to our library! Les bibliothèques françaises à l'IFLA. Plusieurs sessions de l’IFLA consacrées au handicap | Accessibib ABF. The Lyon Declaration.

L'IFLA lance sa déclaration en faveur de l'accès à l'information.

1er semestre 2014

2nd semestre 2014.