background preloader

*2 vrac brownien

Facebook Twitter

Combien de sans-abri à Bruxelles ? En Région bruxelloise et à l’échelle du pays, les analyses sur le sans-abrisme se distinguent par l’absence de dénombrement fiable et le manque de consensus sur la définition du sans-abri, et donc sur les grilles statistiques pertinentes. A défaut de recensement officiel, les chiffres disponibles ne sont que des estimations. Des estimations à considérer avec d’autant plus de délicatesse que la population concernée est volatile, difficilement définissable et aux contours flous.

A Bruxelles, l’association La Strada a organisé deux recensements, en 2008 et 2010. Mais in fine, le travail ne reprend que les sans-abris « visibles », « dénombrables », « qui affichent leur statut ». Or, on le sait, le phénomène est souvent caché, invisible, et se vit dans l’anonymat des biographies individuelles. Aussi, La Strada elle-même présente ses chiffres comme une sous-évaluation du phénomène. BIS n°172 : "Bienvenus dehors !" Vidéo : ces gens qu'on ne connaît pas beaucoup. Sans-abri, SDF... : l'errance aujourd'hui à Bruxelles (2ème partie) - Bruxelles Santé.

En janvier 2001 paraissait le rapport d’une recherche commanditée par la COCOM au Groupe d’Etude sur le Racisme, les Migrations et l’Exclusion (GERME) [1], un document qui fait toujours référence aujourd’hui. Les professionnels qui y sont interrogés s’accordent sur un point au moins : le nombre de lits d’hébergement ne peut pas être déterminé par le seul critère climatique, même si le froid est évidemment un facteur aggravant. L’organisation du secteur doit être repensée en d’autres termes parce que les sans-abri ont besoin d’un lit en toutes saisons, que leurs conditions de vie ne sont pas forcément meilleures en été [2], et que le nombre de demandes varie en fonction de facteurs non saisonniers (p. ex. l’afflux de candidats réfugiés).

De fait, les personnes que nous avons rencontrées sont unanimes : le phénomène parfois dénommé « sans-abrisme » ne va pas diminuer. Il est devenu structurel. La diversité des « figures » du sans-abri Vivre à la rue Qui participe à ces groupes de parole ? Home Street Home | Sans-abri et espaces publics/Daklozen en openbare ruimten. Sans-abri, SDF : l'errance aujourd'hui (1ère partie) - Bruxelles Santé. Mais pourquoi parler d’errance et ne pas recourir au terme de SDF ou à celui de sans-abri ? Essentiellement pour ne pas focaliser l’attention sur les individus. Car, même si c’est toujours un parcours individuel (fait de manques fondamentaux, de violence, d’échecs répétés, de ruptures) qui conditionne l’errance, il s’agit aussi– on ne peut plus se le cacher – d’une problématique collective, d’une « question de société » liée à des conditions structurelles d’ordre politique, économique et institutionnel. La seconde raison est plus anecdotique : ce choix permet d’éviter le terme de « sans-abrisme », que non seulement le dictionnaire de l’ordinateur souligne en rouge mais qui s’inscrit dans la litanie de néologismes fatigants que l’époque fabrique en continu.

L’errance humaine existe certes depuis toujours, à commencer par les sociétés de pasteurs et chasseurs nomades. Mais il s’agit alors du mode de vie même de la collectivité, qui permet à celle-ci de survivre. L’errance contemporaine. Qu’est-ce qu’un sans-abri ? A Bruxelles et en Belgique, les analyses ont longtemps été calquées sur la catégorisation de Maryse Bresson qui, en 1998, distingue « trois mondes de la marginalité qui se succèdent dans un processus de dégradation » : la « galère », la « zone » et la « cloche ». La première catégorie regroupe les personnes qui, à un moment de leur existence, connaissent une rupture brutale, perdent leur logement, mais arrivent à rebondir plus ou moins rapidement. La seconde, la « zone », correspond aux « chroniques », pour utiliser un terme aujourd’hui décrié. Ils fréquentent assidument les services sociaux, mais leur relogement pérenne est un travail long, voir à sans cesser recommencer.

La troisième, « la cloche », regroupe ceux qui vivent en rue et qui ne fréquentent que ponctuellement les services sociaux. Dans l’imaginaire commun, la figure symbolique du sans-abri correspond à cette troisième catégorie, celle de la « clochardisation ». Bloc-notes de Philippe Meirieu. Le voyage pédagogique : enseignant ou voyagiste ? Crise de l’euro : la Finlande ne veut pas payer pour les erreurs des autres. Egoïste ? Le reproche agace le premier ministre finlandais, Jyrki Katainen. Son pays, aux finances publiques exemplaires, est l'un des plus durs dans les négociations du sauvetage de l'euro.

Mais "les gens devraient regarder plus loin. Il n'est pas égoïste de respecter les règles et de maintenir son économie en bonne santé", déclare au Monde le chef du gouvernement finlandais. De passage à Paris, mardi 2 octobre, où il a rencontré le chef de l'Etat, François Hollande, M. Katainen veut éviter que l'euro ne "tombe en morceaux" mais aussi que d'autres plans de sauvetage coûteux soient rendus nécessaires.

Même si l'Europe doit se tenir prête à aider l'Espagne, la résolution de la crise passe avant tout par le respect des règles. Par le passé, certains pays n'ont pas tenu leurs promesses et laissé filer leur déficit. Le premier ministre, qui rappelle que 60 % des Finlandais sont très attachés à l'euro, est opposé à une Europe de solidarité financière. Douanier Rousseau. Create an imaginary landscape with NGAkids JUNGLE. Mix and match the animals, control the weather and lighting conditions, or construct flowers, trees, and plants. An "AUTO" button generates random compositions, so you can sample program options and experiment with special effects as a starting point for your own designs. This Shockwave interactive is intended for children of all ages.

To begin, just click one of the menu pictures above. JUNGLE is inspired by the paintings of French artist Henri Rousseau. How to use this interactive: Click a menu picture and see what happens, or use the AUTO button for ideas. Your design will disappear if you click the eraser, use the AUTO button, close your browser, or shut down your computer. To print your jungle scene, click the printer-shaped icon to the right of the question mark. With the Jungle interactive, you can make scenes like this: Try some of the project ideas in My Jungle and have fun creating your own art.

Credits Copyright © 2015. Eudes Girard • La carte comme modèle de perception du monde. Eudes Girard a Notre environnement est aujourd’hui saturé d’images et d’écrans. Qu’elles soient cinématographiques, télévisuelles, vues sur le Net ou sur nos iPhones, ou encore sous forme d’affiches publicitaires qui envahissent nos villes, l’image est devenue un élément central de la culture occidentale. S’interroger sur le regard et son évolution au cours du temps, et plus généralement sur la culture visuelle, constitue aujourd’hui un champ de recherches prometteuses.

Le premier chapitre d’épistémologie de la cartographie s’appuie notamment sur les travaux de John Brian Harley pour qui la carte appartient résolument à l’univers du langage visuel et ne se réduit pas à une simple transposition technique et analogique d’un morceau de l’espace terrestre sur un plan. Teresa Castro rappelle d’abord le développement des vues panoramiques dans la culture occidentale à partir de la fin du XVIIIe siècle autour de Robert Barker (1739-1806), puis tout au long du XIXe siècle. Andrew V. Résumé a. Kids JUNGLE interactive. Les secrets des photographies surréalistes d’Erik Johansson expliqués en vidéo. La questiologie ou l'art de poser les bonnes questions: Frederic Falisse at TEDxPantheonSorbonne. La questiologie©, une technique pour poser les bonnes questions. Si le terme de questiologie évoque une science d’expert, cela s’explique par le parcours de son concepteur Frédéric Falisse.

Chimiste puis mathématicien, il se forme ensuite aux métiers du management, de l’encadrement et de l’accompagnement qui l’amènent à s’intéresser au développement de la personne à travers des techniques comme la PNL, la programmation neuro linguistique. Aujourd’hui, il donne des conférences, forme professionnels et privés à ce nouvel outil de communication qu’il utilise en séance de coaching, notamment avec les adolescents. Comment est née cette méthode C’est en allant à la rencontre de décisionnaires qui ont la capacité d’influencer leur organisation et d’accompagner avec succès les gens avec lesquels ils travaillent, que Frédéric Falisse s’est rendu compte qu’ils maîtrisaient naturellement tout « l’art de poser la bonne question au bon moment ». Quatre principaux locus Il en existe quatre dans la questiologie : acteur, observateur, introspectif et méta.

Et si les neurosciences pouvaient aider le changement ? #neuroscience par @ceciledemailly. 01net. le 20/08/12 à 10h15 © © 2009 SanFranAnnie, Flickr Cet été, je déjeune en terrasse avec une amie, l’une des gourous 2.0 d’une multinationale française, et nous parlons conduite du changement (oui, oui, même en terrasse l’été). La question qui nous préoccupe est de savoir comment aborder les freins et les résistances au changement à un niveau d’ensemble et de manière efficace. Au niveau individuel, il est possible assez simplement de cibler et d’apporter à chaque personne l’aide spécifique qu’il lui faut.

Mais lors d’un changement stratégique important, aucune entreprise ne peut se permettre d’approcher individuellement tous les employés concernés, sans parler des clients, partenaires et autres intéressés. Du coup, j’aimerai profiter de ce billet pour revenir sur quelques idées reçues. Les neurosciences : des binocles plutôt qu’une baguette magique Les neurosciences consistent à étudier le fonctionnement du cerveau à l’aide de toute la technologie d’imagerie médicale disponible.

Sequence-jungle. Cartographie 2.0 : le grand public devient un contributeur. Au-delà d’un artefact marketing, la cartographie 2.0 est en passe de transformer assez radicalement les approches de la cartographie et plus globalement le rôle comme le statut de la carte (Dodge et al., 2009 ; Elwood 2009). L’information géographique accessible depuis une multitude de plateformes (ordinateurs, téléphones mobiles, GPS, etc.) occupe une nouvelle place dans la société.

Les représentations spatiales, les cartes en particulier, se multiplient sous diverses formes en même temps que leurs modalités de production se diversifient. Ces transformations profondes de la production cartographique, mais aussi des processus de diffusion et des usages de la carte, sont porteuses de nombreux enjeux tant scientifiques que sociétaux, dans la mesure où les technologies du géoweb et les représentations dont elles sont porteuses façonnent notre manière de vivre et de penser l’espace. Un environnement technologique basé sur l’ouverture et le mélange Retour sur le concept de science citoyenne. Angélique Kidjo - Afirika (2010 FIFA World Cup™ Kick-off Concert) America - Passenger, The Once & Stu Larsen. Simon & Garfunkel-America. Mumford and Sons- England. Shake Shake Go - England Skies [OFFICIAL VIDEO] Frank Sinatra - Brazil.

Les enfants de Summerhill 1 ~ ( film documentaire ) De l'action à l'exposition. Développer la voie d'adressage et la fluence pour accéder à la compréhension. Par Zedra dans Lecture le 27 Janvier 2013 à 18:54 En CE1, je suis souvent confrontée à des demandes d'aide pour des élèves qui déchiffrent voire lisent plutôt bien mais n'accèdent pas au sens. Pour ces élèves, je m'appuie sur les activités proposées par Instit90 et les ateliers Fluence de la Cigale. Je mène les séances de la manière suivante : - je commence par extraire des mots-clés du texte, que je présente sous forme d'étiquette (illustrée ou non).

Les élèves lisent les mots et les photographient comme Clic-Clac. - je leur demande ensuite d'essayer d'imaginer comme Prédictor ce qui pourrait se passer dans l'histoire, en s'appuyant sur ces mots. . - les élèves racontent ensuite l'histoire qu'ils ont imaginée. . - je leur distribue le texte. . - nouveau temps d'échange pour construire le sens à partir des étiquettes : qu'est-ce qui est identique entre notre histoire et le texte ? - Reformulation de l'histoire sans le texte. Joan Miró : atelier artisitique. Les Multibrios. Les Multibrios... les connaissez-vous ? J'ai été séduite par la théorie des Intelligences Multiples développée par Howard Gardner. A l'école, apprendre à mieux connaître un élève, le valoriser pour ses talents propres, s'appuyer sur son intelligence forte pour lui permettre d'entrer dans les apprentissages et développer chez lui d'autres intelligences... c'était pour moi tout un programme.

Lorsque je travaillais en regroupement d'adaptation, pleine de bonnes intentions, je me suis vite rendue compte que ce n'était pas facile d'expliquer aux enfants ces huit intelligences, or il était nécessaire qu'ils se les approprient et qu'ils puissent prendre conscience de leur intelligence forte. C'est alors que j'ai rencontré les Multibrios au hasard de mes recherches sur le Web et ils m'ont permis de mettre en pratique la théorie des Intelligences Multiples.

Avec eux, tout est devenu facile, et les Intelligences Multiples ont dès lors fait partie du quotidien de ma vie de classe, tout simplement. Les cours en ligne ouverts et massifs (MOOC) Les cours en ligne ouverts et massifs (en anglais Massive Open Online Course, MOOC) se dressent aujourd’hui comme une nouvelle tendance dans le domaine de l’éducation à distance appuyée par les technologies de l’information et de la communication.

Le fonctionnement de ces cours est simple : les participants (enseignants et élevés) dispersés géographiquement pourront:communiquer par Internet;partager, accéder, étudier, analyser et commenter des contenus sur une thématique particulière;construire de manière collaborative e individuelle des contenus;contribuer à la construction des contenus;partager les contenus développés avec l’ensemble de la communauté;autoévaluer et évaluer les connaissances et compétences acquises au long de la formation (on parlera d’évaluation lorsque le cours offre un certificat de réussite) Les participants peuvent aussi utiliser toute sorte d’applications Internet et web 2.0 afin de développer et partager leurs contenus.

. - Wikipédia (Français) . - The mooc-list. Méthode denseignement en Finlande (1er dans létude PISA) : savoir apprendre pour sortir de l'échec scolaire. Reportage France 3 © (Si vous n'arrivez pas à lire la vidéo, utilisez le navigateur firefox) Télécharger Firefox ;;;;;• Une carte heuristique qu'est-ce que c'est? Une carte heuristique (mind map en anglais), également appelée carte des idées, carte conceptuelle, carte mentale, arbre à idées ou topogramme, est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels.

À la base, il s'agit d'une représentation principalement arborescente des données, basée sur les mêmes principes que l'organigramme (l'un étant en fait une variante de l'autre et réciproquement). C'est par exemple un moyen visuel et symbolique de décrire l'architecture informatique générale d'un PC : Exemple de carte heuristique ;;;;;• Origine Le système de représentation hiérarchique aurait été inventé par Aristote.

Le concept des cartes heuristiques a été formalisé par un psychologue anglais, Tony Buzan. ;;;;;• Limites et critiques. Pourquoi faire mémoriser les mots-outils aux enfants ? | Lire au CP. Il existe un certain nombre de mots que les enfants, apprentis-lecteurs, rencontrent très régulièrement dans les textes qu’ils lisent au cours préparatoire. Nous vous communiquons ci-dessous la liste des mots les plus fréquents par genre grammatical afin de les leur faire apprendre. Il est essentiel que l’enfant les reconnaisse immédiatement afin de conserver toutes ses ressources cognitives pour les nouveaux mots présents qu’il découvrira dans le texte (les mots inconnus). En effet, un enfant qui serait obligé de décoder chaque mot présent dans la phrase perdrait rapidement le sens de sa lecture et se retrouverait vite en difficulté. Les adjectifs L’adjectif que l’on rencontre le plus souvent est ‘tout’ également adverbe dans certaines situations grammaticales.

Remarque : les autres sons complexes qui peuvent poser problème seront mis en gras dans les mots qui suivent. Les adverbes Les conjonctions Les déterminants L’article défini ‘le’ renvoie à une combinatoire simple l + e = le. Mémoriser à l'école. Bref je suis un prof. Enseigner en pleine conscience. Dossier: l’épigénétique. Débuter dans l'infographie avec GIMP ! L’architecture open source.