background preloader

Perles-mars-2012

Facebook Twitter

La Poste Suisse - Pour les clients les plus exigeants du monde.

Avril 2012

Le projet FuturICT de l’EPFZ est candidat au titre de flagship de la recherche européenne et à un soutien d’un milliard d’euros. C’est le troisième grand projet ancré en Suisse à être en lice pour un soutien européen d’un milliard d’euros. Au poly de Zurich, on travaille au mariage futuriste de la sociologie et des technologies de l’information. Avec l’idée de prévenir les crises qui secouent régulièrement le monde.

Des six dossiers désignés début mai à Budapest par la Commission européenne comme candidats au titre de flagship (ci-contre), FuturICT est le seul à relever du champ des sciences humaines. Construit sur un jeu de mot, son nom «futuriste» intègre le sigle «ICT», qui désigne en anglais les technologies de l’information et de la communication, soit tout le domaine des ordinateurs personnels, des téléphones portables, de l’Internet et des réseaux sociaux. Une science nouvelle Comme les autres candidats flagships, FuturICT repose sur un vaste réseau: 51 Hautes Ecoles et instituts académiques de 16 pays, auxquels s’ajoutent des partenaires industriels comme le moteur de recherche Yahoo !

Confiance. Reportage à l’EPFL, dans les labos du projet «Guardian Angels», en lice pour un titre de flagship européen et un milliard d’euros. Une nouvelle race de puces, produisant sa propre énergie pour surveiller la santé de l’homme et celle de l’environnement: les «Guardian Angels» (GA), projet des EPF de Lausanne et de Zurich, sont en lice pour un soutien européen d’un milliard d’euros. Visite des labos. La démonstration impressionne toujours les visiteurs du laboratoire de Michael Graetzel à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne: on écrase une ou deux framboises sur une petite plaque de verre, on applique dessus une autre plaque, recouverte de peinture blanche et hachurée de traits de crayon, on branche deux électrodes sur l’ensemble, qu’on expose à la lumière et… cet étrange assemblage produit du courant, capable de faire tourner un petit moteur électrique.

Bande annonce (en anglais) Copiez-collez le code d'intégration. 17 mai, 2011 «Des anges gardiens pour une vie plus futée» Adrian Ionescu: très connecté à la vie courante, Guardian Angels a de bonnes chances de devenir un «flagship» européen «Zero power» Visite des labos du Human Brain Project à l’EPFL de Lausanne, avec le professeur Henry Markram, initiateur de Blue Brain. Construire un cerveau artificiel copié sur le vrai pour comprendre comment cette formidable machine fonctionne et dysfonctionne: c’est le défi du Human Brain Project, en lice pour un soutien européen d’un milliard d’euros.

Visite guidée de ses labos de l’EPFL, aux portes de Lausanne. «C’est une chance unique pour l’Europe de prendre le leadership dans la connaissance du cerveau», affirme Henry Markram. Pour convaincre, le professeur de l’EPFL doit aussi manier le langage des politiques. Car si son Human Brain Project (HBP) semble très bien parti pour décrocher l’année prochaine un titre de «flagship» européen (voir colonne de droite, ci-dessous), le milliard d’euros promis ne viendra pas entièrement de Bruxelles. Les pays hôtes des projets devront aussi y aller de leur contribution. Et plus l’assise sera large, plus nombreuses seront les potentielles sources de financement.

Dans ce domaine, avec déjà treize universités associées dans neuf pays, HBP met toutes les chances de son côté. GRAPHENE-CA appointed an EU Future Emerging Technology Flagship Pilot. Graphene, a single layer of carbon atoms, may be the most amazing and versatile substance available to mankind. Stronger than diamond, yet lightweight and flexible, graphene enables electrons to flow much faster than silicon. It is also a transparent conductor, combining electrical and optical functionalities in an exceptional way.

One layer of Graphene produced by German company AMO, member of the Graphene-Coordinated Action. Graphene can trigger a smart and sustainable carbon revolution, with profound impact in information and communication technology (ICT) and everyday life. Its unique properties will spawn innovation on an unprecedented scale and scope for high speed, transparent and flexible consumer electronics; novel information processing devices; biosensors; supercapacitors as alternatives to batteries; mechanical components; lightweight composites for cars and planes. The pilot phase coordination action starts on May 1.

More on the graphene pilot:www.graphene-flagship.eu. Culture numérique. Penser le futur. The Top 10 tech trends for 2012. Bendable interfaces will let you zoom in, zoom out and scroll around a page by twisting your phone or tablet. Mashable founder Pete Cashmore predicts which trends we'll see more of next yearLed by Facebook, more social networks will offer automated sharing of users' Web activityCompanies such as Apple may use Siri-like voice control to replace the TV remoteNokia and Samsung may release phones with bendable displays in 2012 Editor's note: Pete Cashmore is founder and CEO of Mashable, a popular blog about tech news and digital culture. He writes regular columns about social media and tech for CNN.com.

(CNN) -- From the continuing rise of tablet devices to the daily-deals craze and the return of the Internet IPO, 2011 has been a transformative year for technology. The pace of change has become blisteringly fast, with traditional industries -- bookstores, video-rental chains, newspapers -- crumbling more quickly than we could have imagined. Pete Cashmore is the founder and CEO of Mashable.com.

Intelligence collective. Intelligence collective. Organisation apprenante. Mappiness, the happiness mapping app. Video: Prof. Dr. Dirk Helbing Interview - Sinergia | FuturICT. Maths Experiencing. Innovation as a Service, Innovation Management, Idea Management, Enterprise Collaboration - Consulting & Software.

Innovation as a Service, Innovation Management, Idea Management, Enterprise Collaboration - Consulting & Software.

Mars 2012

Competitive Intelligence. Délinquance, justice et autres questions de société.