background preloader

TOMBÉS pour....????

Facebook Twitter

14-18 COMMEMORATION de la MORT de millions de personnes tombées pour servir la république mondialiste criminelle.
Parmi les soldats seulement, 8 millions de morts et 20 millions d’handicapés

Jeanpaulorcel. Jean-Paul Orcel - Verdun. Profanation de Verdun : lettre du Président de la Société nationale d'entraide de la médaille militaire. Je viens de découvrir la lettre très ferme que le président général de la Société Nationale d’Entraide de la Médaille Militaire (SNEMM) a envoyée au secrétaire d’État aux anciens combattants pour lui exprimer la colère des médaillés militaires qu’il représente au sujet de la manière dont la commémoration du 100° anniversaire de la bataille de Verdun le 29 mai dernier a été menée et orchestrée.

Profanation de Verdun : lettre du Président de la Société nationale d'entraide de la médaille militaire

Voilà un président national qui ne mâche pas ses mots et qui parle vrai. VERDUN à propos de la commémoration de 2016 - plainte déposé par Caroline Alamachère que nous saluons au passage. Les poilus à leur insu : "CHAIR à CANON de la REPUBLIQUE" et on leur a fait croire, on nous fait croire pour légitimer cette ignominie : "MORTS pour la FRANCE" Poilu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Poilu

Poilu, est le surnom donné aux soldats français de la Première Guerre mondiale. Ce surnom est typique de cette guerre, et ne fut utilisé qu’en de rares et exceptionnels cas pendant la Seconde Guerre mondiale. Origine de cette dénomination[modifier | modifier le code] « Poilu » dans le désert d'Égypte durant la Seconde Guerre mondiale. L'Écho de l'Ossuaire de Douaumont et des champs de bataille de Verdun - 20 années disponibles - Gallica. Les combats de l'Argonne en 14-18. L’inauguration du monument des Garibaldiens au cimetière du Père-Lachaise – 27 mai 1934 Posted by argonne1418 on 16 mai 2011 · Commentaires fermés sur L’inauguration du monument des Garibaldiens au cimetière du Père-Lachaise – 27 mai 1934 Trois articles du journal le Matin, relatant l’inauguration du monument aux Garibaldiens du cimetière du Père-Lachaise le dimanche 27 mai 1934.

Les combats de l'Argonne en 14-18

Ce matin là, une heure avant l’inauguration eut lieu un attentat contre le monument. Ce fait est ici également relaté. Une belle photo de presse du jour de l’inauguration complète les articles eux aussi illustrés. MÉMOIRE des HOMMES. Sépultures de guerre - Mémoire des Hommes. Les fichiers des sépultures de guerre ont été constitués au moment de la création des nécropoles nationales à la fin de la Première Guerre mondiale.

Sépultures de guerre - Mémoire des Hommes

Ils comportent environ 700 000 fiches cartonnées rédigées à la main, dont la saisie informatique a débuté en 1997 et se poursuit à l'heure actuelle. Les fiches originales sont souvent incomplètement remplies et comportent des erreurs, notamment dans l'orthographe des noms et la numérotation des tombes. Compte tenu du nombre de sépultures, il est difficile de procéder à des vérifications systématiques.

Si vous rencontrez les anomalies, merci de les signaler afin qu'elles puissent être corrigées. Pendant ce temps, la Turquie commémore en grande pompe la chute de Constantinople. L'Heure la plus sombre n°38 – Émission du 30 mai 2016. Qu'ont dit les parents de ces jeunes qui ont couru sur les tombes à Verdun ? Festivus, Festivus à Verdun : outrage aux morts ! Sur les restes des soldats tombés durant cette Première Guerre, une scénographie obscène, hors propos, de jeunes, en vêtements jogging bigarrés, de nos deux pays ennemis jadis, amis aujourd’hui (jusqu’à quel point), s’élançant parmi les tombes au son des Tambours du Bronx, censés faire penser aux coups de canons meurtriers.

Festivus, Festivus à Verdun : outrage aux morts !

Les jeunes allemands et français se ruaient les uns sur les autres pour mimer le combat, jusqu’à ce qu’arrivât, sur des échasses, la mort, qui ressemblait plus au magicien d’Oz. Les « combattants imaginaires bigarrés » se laissèrent alors mollement tomber au sol. Festivus, Festivus à Verdun, auquel, assurément, manquait cruellement le rappeur pour s’éclater davantage. Merci de prendre ce propos de manière ironique. Verdun 2016 : une défaite mémorielle ! Dès qu’ils ont commencé à débouler du sous-bois, j’ai senti mon cœur se serrer dans ma poitrine.

Verdun 2016 : une défaite mémorielle !

Puis, quand j’ai vu cette petite armée de jeunes hommes et de jeunes femmes en tenue sportswear courir entre les croix blanches, j’ai su que le désastre redouté aurait lieu. J’ai su que la cérémonie du centenaire serait une farce indigne et un ultime affront à nos morts. J’ai su que Verdun serait une défaite. Quelques jours auparavant, je m’étais pourtant réjoui : le concert de rap et d’électro je ne sais quoi avait été finalement et heureusement annulé. La cérémonie de la bataille de Verdun indigne la droite et le FN. A VERDUN, Les jolies colonies de vacances : sketch d'Angela et de m'sieur p'tites blagues. - 80% de Français s'étant refusés à traiter le centième anniversaire de la bataille de Verdun sur le mode du rap, le contrat de Black.M avait fini par être annulé.

A VERDUN, Les jolies colonies de vacances : sketch d'Angela et de m'sieur p'tites blagues. -

François Hollande s'est vengé à sa manière d'habitué des p'tites blagues, odorantes, comme son haleine. 3000 intermittents du spectacle, Français et Allemands, ont été mobilisés, à nos frais, pour insulter les mémoires nationales, et exalter, comme il convient l'ego enflé de ce poussah. Faut-il en rire? En pleurer? Je serais partisan du rire. A l'heure ou la France, et l'Europe sont attaquées dans leurs parties vives par Daesh, et l'islamisme le plus dur, ces dames et messieurs ne trouvent pas d'autres moyens de célébrer une tragédie qui n'avait rien de théâtral, par des contorsions ridicules. Je ne pense pas que nos peuples soient encore assez avilis, - quoique nos metteurs en scènes travaillent avec constance à cet avilissement, - pour qu'ils restent immobiles à attendre l'égorgement. Attendre, et voir.

Classé "nécropole nationale", Douaumont a été abusé par celui qui est censé le protéger. « L'agenda des Veilleurs et des Sentinelles (semaine du 30 mai au 05 juin) | Accueil | 7 militaires français ont perdu la vie ces derniers jours » Classé "nécropole nationale", Douaumont a été abusé par celui qui est censé le protéger Les galopades au son du tam tam à travers l'ossuaire de Douaumont ont été à juste titre globalement très mal perçues.Vu sur Facebook : "Les cimetières militaires sont classés NÉCROPOLES NATIONALES, avec un statut de protection de l'État.

Classé "nécropole nationale", Douaumont a été abusé par celui qui est censé le protéger

Centenaire de Verdun : au-delà de l’indécence, l’affront – Dissidence Française. Communiqué de la Dissidence Française.

Centenaire de Verdun : au-delà de l’indécence, l’affront – Dissidence Française

Lors des commémorations des cent ans de la bataille, François Hollande confond Verdun et Berlin dans un lapsus gênant. POLITIQUE - De la pluie et une boulette.

Lors des commémorations des cent ans de la bataille, François Hollande confond Verdun et Berlin dans un lapsus gênant

Ce 29 mai, François Hollande et Angela Merkel ont pris part à une grande journée de commémorations, cent ans après la bataille de Verdun, moment phare de la Première Guerre Mondiale. Les deux chefs d'État se sont notamment recueillis au cimetière allemand de Consenvoye au cours d'une cérémonie marquée par une pluie battante. Un peu plus tard, ils se sont rendus à l'hôtel de ville de Verdun pour y prononcer un discours, un siècle après l'horreur des tranchées.

Charles de gaulle - paroles publiques - Cérémonie à l'ossuaire de Douaumont. Le 29 mai 1966, le général de Gaulle commémore - cinquante ans après - la bataille de Verdun, à l'Ossuaire de Douaumont (nécropole nationale qui abrite les tombeaux de 130 000 soldats tombés pour la France pendant la Première Guerre mondiale). La bataille de Verdun débuta le 21 février 1916 par des pilonnages d'artillerie allemands (le Général von Falkenhayn veut imposer une bataille d'épuisement). Les troupes françaises, commandées par Pétain, puis par Nivelle, s'engagent sans réserve dans la bataille ; et en décembre 1916, après des mois d'un carnage qui fait près de 700 000 morts, le plan allemand échoue et Verdun devient le symbole de la résistance française. Comment ne pas s’inquiéter de ces petits hommes que notre peuple se choisit parfois pour les commander ? "(...) C'est à Verdun, le 24 février 1916 au matin, que l'Allemagne choisit de frapper. Une bataille titanesque, un orage d'acier. 300 000 Européens frappés à mort dont un peu plus de la moitié de Français.

Des étudiants, des instituteurs, des paysans, des ouvriers, des bourgeois. Tout un peuple, tout notre peuple. Le mot d'ordre : on ne passe pas ! Le courage des soldats français face à l'ennemi, leur foi inébranlable en leur patrie. Commémoration de Verdun : des jeunes courent sur les tombes au rythme du tam-tam.

99 ans du Chemin des Dames, un anniversaire sans officiels  Il fait encore nuit noire. Une nuit nuageuse et humide.