background preloader

RUSSIE et POUTINE 5

Facebook Twitter

Le deal de Trump à Ryad (JM Vernochet, T. Meyssan) Affrontement au Bilderberg 2017, par Thierry Meyssan. Cet article a été rédigé le 4 juin 2017.

Affrontement au Bilderberg 2017, par Thierry Meyssan

Il ne mentionne donc pas l’actuelle crise diplomatique au Moyen-Orient même si celle-ci en confirme les hypothèses. Deux camps commencent à se former : d’un côté le Qatar et le Royaume-Uni, déjà officiellement soutenus par l’Iran, la Turquie et le Hamas ; de l’autre l’Arabie saoudite et les États-Unis déjà soutenus par le Bahreïn, l’Égypte, les Émirats arabes unis, Israël, la Libye (gouvernement de Baïda), les Maldives, Maurice et le Yémen (gouvernement d’Abdrabbo Mansour Hadi). Il n’existe aucune photographie de la réunion du Groupe de Bilderberg dont les travaux sont confidentiels. La sécurité de la rencontre n’est pas assurée par le FBI, ni par la police de Virginie, mais par une milice privée et directement par l’Otan. Le Groupe de Bilderberg a été créé, en 1954, par la CIA et le MI6 pour soutenir l’Alliance atlantique. Le Bilderberg 2017 Le Groupe de Bilderberg vient de tenir son meeting 2017, du 1er au 4 juin, aux États-Unis.

Choisir son camp. Le traître Trump offre à l'Arabie saoudite le statut de capitale de la lutte contre le terrorisme. Illustration : TWITTER/RICK G.

Le traître Trump offre à l'Arabie saoudite le statut de capitale de la lutte contre le terrorisme

ROSNER‏ Donald Trump en compagnie du roi Salman d’Arabie saoudite et du Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi pour l’ouverture du « Global Center for Combating Extremist Ideology ». Trump a tout simplement signé une alliance avec 55 pays musulmans… 55 sur 57. 55 contre les deux autres, avec l’aide des USA dorénavant. 55 pays pratiquant l’islam sunnite et voulant la peau et de l’Iran et de la Syrie. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme. Les 55 pays musulmans ont promis de s’attaquer aux sources théoriques du terrorisme. Trêve de plaisanterie… Et Trump a signé ça… Et Trump va donner à l’Arabie saoudite les moyens de combattre, sous prétexte de terrorisme, le régime de Bachar, c’est évident. Il est évident que Poutine ne laissera pas faire et que cela risque d’être à nouveau chaud en Syrie au cours des mois et années à venir… Trump : deux pas en avant, un pas en arrière, par Thierry Meyssan.

Le changement radical de rhétorique du président Trump sur l’ensemble de sa politique extérieure s’est accompagné du bombardement de la base syrienne de Cheyrat et de celui d’une montagne afghane.

Trump : deux pas en avant, un pas en arrière, par Thierry Meyssan

Le monde a tremblé devant ce déploiement de force : 59 missiles Tomahawks en Syrie et une méga-bombe GBU-4/B3 en Afghanistan. Pourtant, la base de Cheyrat était à nouveau opérationnelle dès le lendemain, tandis que « la mère de toutes bombes » a certes provoqué l’effondrement de trois sorties d’un tunnel naturel, mais n’a pas détruit les kilomètres de passages souterrains creusés avec le temps par les rivières dans la montagne. Bref, beaucoup de bruit pour rien. Ces deux opérations étaient manifestement destinées à convaincre l’État profond US que la Maison-Blanche soutenait à nouveau la politique impériale.

Elles ont eu l’effet escompté sur l’Allemagne et la France. Le Royaume-Uni ne s’est pas contenté de suivre le mouvement. Entretien avec Stéphane Blet à propos de la Franc-maçonnerie et de la Turquie d'Erdogan. Le médecin casque blanc qui a annoncé les attaques chimiques en Syrie est un daechiste. Syrie : Poutine avertit que d’autres fausses attaques au gaz sont en préparation pour justifier l’invasion du pays par les USA. BREIZATAO – ETREBROADEL (11/04/2017) Vladimir Poutine a rompu le silence (source) après les frappes américaines de vendredi dernier contre la Syrie, les premières en six ans de conflit entre le gouvernement syrien et les djihadistes soutenus par les USA et ses vassaux.

Syrie : Poutine avertit que d’autres fausses attaques au gaz sont en préparation pour justifier l’invasion du pays par les USA

S’exprimant devant les journalistes, le président russe a averti qu’il disposait de « sérieuses informations » sur de fausses attaques chimiques en préparation. « Nous avons des informations de sources variées indiquant que de telles provocations – et je ne peux pas les appeler autrement – sont en train d’être préparées dans d’autres régions de Syrie, y compris dans les quartiers sud de Damas, où ils veulent diffuser des substances chimiques et ensuite blâmer les autorités syriennes officielles pour leur utilisation » a assuré le président russe. « Nous avons discuté de la situation avec le président Sergio Mattarella et je lui ai dit que ces événements ressemblent fortement à ceux de 2003 » a ajouté Vladimir Poutine. 0Save.

Syrie : comment les Russes voient la menace d'affrontement entre États-Unis et Russie ? Menace d’affrontement entre États-Unis Russie 8 avril 2017, par Mike Whitney L’attaque de missiles par le Président Donald Trump contre l’aérodrome de Shayrat en Syrie occidentale s’est avérée la manifestation pauvrement préparée d’une action musclée qui a donné comme résultat tout le contraire de ce qui était prévu.

Syrie : comment les Russes voient la menace d'affrontement entre États-Unis et Russie ?

Alors que l’attaque a sans aucun doute soulevé le moral des djihadistes qui se sont répandus à travers le pays depuis six ans, elle n’avait aucune valeur militaire ou stratégique. Mondialistes de gauche et mondialistes de droite 0 52’20. Bombes chimiques en Syrie : à qui profite le crime ? Que l’on réfléchisse un peu avant de s’enflammer : 1) Quel est l’intérêt de Assad d’utiliser des bombes chimiques ?

Bombes chimiques en Syrie : à qui profite le crime ?

Aucun, vu la réaction à laquelle il n’échapperait pas. Syrie : Trump bombarde la base aérienne de Shayrat. 7 avril 2017 par Pierrot C’est sans mandat de l’ONU, ni décision du congrès américain, que Trump vient d’attaquer l’armée arabe syrienne. 59 missiles Tomahawk ont été tirés de deux bâtiments stationnés en mer Méditerranéenne (USS Porter & USS Ross).

Syrie : Trump bombarde la base aérienne de Shayrat

Tous les avions stationnés sur cette base seraient détruits. Selon l’OSDH (à prendre avec beaucoup de pincettes) il n’y aurait que 4 morts mais selon d’autres témoignages, beaucoup de blessés. L’administration Trump est frappée de folie néocon. Par le Saker – Le 5 avril 2017 – Source The Saker Oh la la, il n’a pas fallu longtemps.

L’administration Trump est frappée de folie néocon

Comme je l’écrivais en février, les néocons et l’État profond ont complétement châtré Trump. Voyez seulement ces deux titres de RT (et lisez les articles) : ‘It crossed a lot of lines’: Trump on alleged chemical gas attack in Syria [’De nombreuses lignes ont été franchies’ : Trump sur une prétendue attaque au gaz en Syrie]. ‘We are compelled to take own action’ if UN fails in Syria – US envoy [’Nous serons obligés de prendre des mesures’ si l’ONU échoue en Syrie – Envoyé américain]. Franchement, j’ai envie de dire « CQFD – je n’en dirai pas plus » et de cesser d’écrire ici. La Troisième Guerre mondiale embrasée dans quelques jours ? - Novorossia Today. Dans la nuit du 6 au 7 avril 2017 les U.S.A. ont bombardé la Syrie, un pays souverain.

La Troisième Guerre mondiale embrasée dans quelques jours ? - Novorossia Today

Trump, qui a surfé sur un concept marketing de communication « Fake News », « stopper l’agression contre la Russie », « stopper la folie des migrants en Europe » pour se faire élire, vient de faire bombarder la Syrie dans une action Blitzkrieg alors que l’ONU exprime n’avoir obtenu « aucune preuve tangible » . De nouveau de fausses accusations sur l’emploi de gaz sarin ont été répandues dans les média mainstream mensongers pour trouver une excuse pour bombarder.

Raid contre une base aérienne en Syrie: comment réagira le Kremlin? Les déclarations de certains experts, pour lesquels le raid contre la base aérienne serait une « réponse émotionnelle » de Trump, ne reflètent guère la réalité.

Raid contre une base aérienne en Syrie: comment réagira le Kremlin?

Le moment a été trop bien choisi et le risque de conflit direct avec la Russie a été réduit au minimum. Ainsi, le commandement russe avait été prévenu de l’attaque, ce qui a permis à ses alliés syriens de procéder à l’évacuation du site militaire et d’éviter les pertes réelles. Tout cela témoigne du caractère politique de l’opération qui coïncide opportunément avec la visite aux États-Unis du président chinois Xi Jinping. Par ailleurs, Trump montre au monde entier la détermination qui, d’après ses déclarations, faisait défaut à Obama. Que se passerait-il si Washington renonçait au jihad ?, par Thierry Meyssan. L’opposition que rencontre le président Donald Trump est si forte que le plan de lutte contre Daesh, qui devait être présenté le 22 mars lors d’un sommet de la Coalition à Washington, n’est toujours pas prêt. Sa ligne politique est toujours aussi floue. Seul l’objectif d’éradication du jihadisme a été acté, mais aucune de ses implications n’a été résolue.

Le général Joseph Votel, le patron du CentCom, n’a toujours pas présenté les options sur le terrain. Il devrait le faire uniquement début avril. Ce que l'on sait des frappes américaines sur la base militaire de al-Chaayrate en Syrie. Washington a indiqué que le bombardement de la base aérienne syrienne près de Homs était une réponse à Damas, accusé d'avoir utilisé du gaz sarin contre des civils. L'opposition syrienne se réjouit de ces frappes, Damas et Moscou condamnent. Que s'est-il passé ? La base de al-Chaayrate, dans la province centrale de Homs, a été frappée vers 00h40 GMT dans la nuit du 6 au 7 avril par 59 missiles Tomahawk tirés par les navires américains USS Porter et USS Ross, qui se trouvaient en Méditerranée orientale. Selon le capitaine de vaisseau Jeff Davis, un porte-parole du Pentagone, la base était connue pour être un lieu de stockage d'armes chimiques avant 2013.

«Ces missiles ont ciblé des avions, des abris de bombardiers, des zones de stockage pétrolier et de matériel militaire, des stocks de munitions, des systèmes de défense aérienne et des radars», a déclaré Jeff Davis aux journalistes. Projet présidentiel de Marine Le Pen – Livrets thématiques. Poutine estime qu’un coup d’état de type ukrainien vise Donald Trump.

BREIZATAO – ETREBROADEL (18/01/2017) Le président russe Vladimir Poutine a affirmé que des « tentatives » de « délégitimation » du futur président américain Donald Trump visaient ce dernier, notamment en recourant à des méthodes de type « révolution colorée » telles que celles ayant abouti au renversement du gouvernement ukrainien en 2014. « A mon avis, il y a plusieurs buts, certains sont évidents. Le premier est de miner la légitimité du président élu des États-Unis. Donald Trump laisse entendre qu’il veut disloquer l’Union Européenne. BREIZATAO – ETREBROADEL (17/01/2017) L’interview accordée aux journaux européens « Bild » (Allemagne) et « The Times » (Royaume-Uni) par Donald Trump a généré une vague d’angoisse au sein des cercles dirigeant du Vieux Continent. L’Allemagne considérée comme un adversaire En Allemagne tout d’abord où les propos du Président-élu américain envers Angela Merkel suggèrent une prise de distance inédite entre les USA et ce pays.

Le futur 45ème président des Etats-Unis a en effet refusé de dire en qui, de Merkel ou Poutine, il faisait le plus confiance (source). Pour Manuel Valls, une alliance entre «Trump et Poutine, c'est la fin du monde» L'interview accordée par Donald Trump au «Times» et au quotidien allemand «Bild» n'en finit pas de créer des ondes de choc. Le véritable changement d'époque qui se dessine semble prendre de court les tenants d'une réalité brusquement obsolète. Interrogé par Ruth Elkrief sur BFMTV, Manuel Valls s'est inquiété d'un rapprochement entre Donald Trump et Vladimir Poutine. «C'est un changement historique», s'est exclamé l'ex-Premier ministre.

«Imaginez le monde entre l'Europe – l'ancienne Europe de l'Ouest – et les Etats-Unis. Une alliance entre Trump et Poutine, c'est la fin du monde», a-t-il déploré, avant d'ajouter que Donald Trump avait fait une «déclaration de guerre à l'Europe». Selon Manuel Valls, Donald Trump «propose tout simplement la dislocation de l'Europe, sur les sujets commerciaux, sur les questions migratoires». «Un populiste peut vouloir mettre en œuvre son programme» Obama fut le pire président des 100 dernières années : les preuves ! Philippe Karsenty, que Riposte Laïque a déjà interviewé, est, à notre connaissance, un des rares hommes politiques français à avoir ouvertement soutenu Donald Trump, dès le début de son aventure.

Obama aurait-il le pouvoir d'empêcher l'investiture de Trump si une guerre éclatait ? La tripartite est-elle vraiment sur le point de découper la Syrie ? 1/3 Par Andrew Korybko. Obama, prix Nobel de la paix, n'a plus que 17 jours pour déclencher la guerre… Syrie : La Russie et la Turquie négocient l’arrêt de la guerre, la France et les USA hors-jeu.

Ankara 2016 n’est pas Sarajevo 1914, à qui profite ce moment Sarajevo en Turquie ? Ministre de la Défense iranien : «Les terroristes sont les outils de la coalition occidentale» Dénonçant le jeu trouble des Occidentaux en Syrie, Hossein Dehghan estime que la sortie de crise ne se fera qu'en combattant les terroristes sans concession. Alep n’est pas tombée mais a été libérée, comme le déclare Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque d’Alep. La CIA et Obama impliqués dans l’assassinat du diplomate russe. Un premier rapport du Service de renseignement étranger (SVR) a fourni au Conseil de sécurité (SC) russe, il y quelques heures, concernant l’assassinat de l’ambassadeur Andrey Karlov hier à Ankara, République de Turquie, révèle avec étonnement que l’assassin Mevlut Mert Altintas, était aussi présent près de l’agence de la CIA , située dans le gouvernorat d’Erbil au Kurdistan irakien le 15 juillet (2016).Donnant ainsi «une indication plus que forte» qu’il était impliqué dans le coup d’état raté contre le président turc Recep Tayyip Erdoğan [1].

Ce coup d’état était, comme le reconnaissent les Américains [2], dirigé par la CIA (donc par le gouvernement américain) et exécuté par les agents de l’organisation terroriste islamiste de Fethullah Gülen, appelée (FETO).Selon ce rapport, le président Poutine a autorisé l’envoi en Turquie une équipe de 18 enquêteurs du service de renseignement SVR pour enquêter conjointement avec l’Organisation nationale de renseignement turc (MİT).

Bienvenus à Idlib. La patrie d’al-Nusra et le modèle américain de ville syrienne. Note du Saker Francophone : Après avoir enfin sécurisé Alep, Bachar al-Assad a déjà exprimé publiquement son prochain objectif stratégique, la province et la ville d’Idlib. Il faut s’attendre au même battage médiatique occidental que pour Alep. Résumer le conflit syrien en juxtaposant les différentes faction. Alep-Est & Mossoul, par Thierry Meyssan. Après la victoire, Alep se relèvera de ses ruines, pas les médias occidentaux. Eric Denecé : « On se fait rouler dans la farine avec Alep » - Alain Juppé provoque les sarcasmes et la colère d'internautes en s'exprimant sur Alep. Situation en Syrie du 16 au 19 décembre 2016, selon la Russie.

Moscou: l'évacuation d'Alep-Est terminée d'ici un ou deux jours. Deuxième front majeur en Syrie : la Province d'Idlib - LAFAUTEAROUSSEAU. L'agent de la CIA qui a interrogé Saddam Hussein : «Toutes nos informations étaient fausses» Syrie : des bus chargés d'évacuer deux localités contrôlées par le gouvernement attaqués. Europe : Les USA déploient 1 600 blindés contre la Russie tandis que l’invasion islamique se poursuit. Syrie : le reflux de l’Empire… Une menace pour l’Europe: le rapprochement américano-russe. Alep : victoire de la coalition russe. Poutine doit maintenant agir à Palmyre. Poutine désigné coupable par association d’idées. Le blog de Bruno Gollnisch.

ONU : Une journaliste démonte en deux minutes la rhétorique des médias principaux sur la Syrie. Secrétaire d’État américain : Trump fait un bras d’honneur au cartel russophobe. "On assiste - enfin ! - à des retrouvailles entre Alep-Ouest et Alep-Est !" Les très vieilles racines spirituelles de la russophobie. Le Conseil de sécurité de l'ONU se rassemble pour une réunion d’urgence sur Alep 13 déc. 2016, 18:24.

Syrie : Les djihadistes écrasés à Alep, Hollande menace la Russie d’un ultimatum. Épouvantable. La guerre en Syrie selon Aphatie et Hollande ? La faute à la Russie ! USA : La CIA tente de remettre en cause la légitimité de l’élection de Trump en accusant la Russie. Poutine : «Moscou n'acceptera pas l'attitude de l'ONU après le meurtre de médecins russes à Alep» Lavrov : «la plus importante opération d’évacuation de civils est en cours à Alep» Les temps changent… Voici pourquoi la Russie peut espérer de meilleurs moments dans ses relations avec l’Europe.

La nouvelle conseillère à la sécurité nationale de Donald Trump:Poutine mérite le Prix Nobel de la Paix. TRUMP ET LE MOYEN- ORIENT – La Voix De La Libye. La résolution du Parlement européen contre les médias russes est la marque de son hypocrisie. Dans ce contexte de déclin de la civilisation européenne..." Le triangle stratégique Russie–Chine–Iran. Situation en Syrie du 22 au 25 novembre 2016, selon la Russie.

La France va prépositionner des troupes en Estonie face à la Russie ! - La Turquie abandonne l’UE pour l’Organisation de coopération de Shanghai. Des tirs de missiles ukrainiens au-dessus de la Crimée, un risque pour l'aviation civile ? Poutine promet des réponses à l’expansion de l’OTAN.

Le double jeu infamant de l’Occident avec Gorbatchev. Poutine affirme que l'embargo sur les produits occidentaux durera «le plus longtemps possible» L’OTAN paniqueL’OTAN montre les muscles : des exercices militaires rassemblent 4 000 soldats à la frontière russe. L’«effet Trump» divise l’opinion européenne. Syrie Irak Russie - Des langues se délient sur nos TV (E.Guigou panique) #SorosForPrison (@FreeSpeechcnd) Communiqué russe sur l'entretien téléphonique Lavrov-Ayrault. Obama, Merkel et Hollande veulent maintenir les sanctions contre la Russie. Allen Dulles — Rootin' Tootin' Putin (feat. Donald Trump)

Évolution des relations entre Moscou et Washington : tout dépendra de Trump. Déçue par la CPI, la Russie veut retirer sa signature du statut de Rome. De l'impossibilité Donald à la possibilité Marine. L’OTAN, la Russie et Chypre. Mémorandum d’alerte appelant le président Obama à désamorcer les tensions avec la Russie. Urgent : Qui assassine les officiers d'Al-Qaïda depuis le 9 novembre ? Donald Trump reçoit Nigel Farage pour discuter du démantèlement de l’UE. Donald Trump est élu président des États-Unis d’Amérique. Londres compte dissuader Trump de coopérer avec la Russie. Donald Trump annonce que les USA ne soutiendront plus les islamistes en Syrie et confirme le rapprochement avec la Russie.

L’OTAN annonce le plus grand déploiement de troupes contre la Russie depuis la guerre froide - Planetes360. Donald Trump annonce que les USA ne soutiendront plus les islamistes en Syrie et confirme le rapprochement avec la Russie. La Défense allemande pose un ultimatum à Trump lui reprochant de préférer Poutine à l'OTAN. Poutine à Trump : la Russie est prête à restaurer ses relations avec les Etats-Unis. La Russie, la Chine et l’Arabie saoudite mettent en échec l’hégémonie du dollar, par Ariel Noyola Rodríguez. L'Otan va renforcer sa sécurité collective pour répondre à la Russie. Des dizaines de cyberattaques repoussées sur les sites de défense russes. Russes et Chinois s'allient pour créer une alternative aux long-courriers d'Airbus et Boeing.

ONU : "ils conseillent, tous ceux qui pensent la même chose" ; les autres s'écrasent. C'est la loi de la raison du plus fort. On se traîne doucement vers le jour des élections. A l’ONU, la Russie rend public un Livre blanc sur les crimes de guerre de la coalition en Syrie. Moldavie : le candidat pro-russe largement en tête au 1er tour de l'élection présidentielle.