background preloader

Les très républicains et démocrates contre Julien Sanchez, maire

Facebook Twitter

Les : "JE SUIS CHARLOT" se sont exprimés en bons républicains et démocrates ; qu'on se le dise !!!

Alors, déjà on sait que le parti auquel appartient le maire Mr.

Julien Sanchez, premier parti de France, n'est représenté que par 2 Députés, que l'on n'écoute pas parce qu'on est irrespectueux, ou que l'on a autre chose à faire et l'on quitte l'Assemblée Nationale ; enfin, que ce que disent ces députés ne retient pas l'attention de l'Assemblée ni celle du Gouvernement. Leurs messages, ceux qu'ils délivrent au nom du peuple qui les a élus n'obtient aucune considération. Donc ce premier parti de France, représenté par "DEUX" élus n'est pas entendu à l'Assemblée Nationale, ni par le Gouvernement. De la même façon on voit que difficilement, conséquence des diverses manoeuvres politiciennes et accords contre nature, ce parti FN/RBM n'a pu élire que 11 maires. On voit ce qui se passe lorsque l'un d'eux répondant à la convocation gouvernementale adressée aux 36000 élus municipaux ; lorsque l'un de ces 11 maires OSE prendre la parole ; on le rend inaudible, à peine s'il n'est pas lynché par cette horde de Républicains très démocrates au mépris du peuple que ce courageux maire représente. Son courage a mis en exergue la félonie du système, la félonie de cette ripoublique démo-crasse, le véritable esprit félon totalitariste des représentants politiques de la France depuis plus de 40 ans.

Pour protester :

sgar-webmestre@languedoc-roussillon.pref.gouv.fr
ou
pierre.de-bousquet@languedoc-roussillon.pref.gouv.fr.

La dictature socialiste c'est aussi Carole Delga président de région qui arrache le micro à un élu FN. On comprend pourquoi les socialistes veulent réécrire l’histoire et brûler les vieux manuels… Même le PRG est scandalisé, c’est dire… Et Carole Delga fait souvent parler d’elle… Elle a refusé que soit chantée la Marseillaise au Conseil Régional après la mort des deux policiers de Magnanville au motif qu’il ne fallait pas la galvauder… Elle n’aime pas du tout que Emmanuel Crenne (encore lui, coup de chapeau pour la énième fois à cet élu) l’appelle Madame le Président Que dire de sa copine Nadia Bakari qui trouve raciste et sexiste d’appeler à ranger les burqas pour mettre les bikinis ?

La dictature socialiste c'est aussi Carole Delga président de région qui arrache le micro à un élu FN

(Encore un coup de l’excellent Emmanuel Crenne…) Non contente d’arracher les micros, la Delga discrimine… et passe en justice. La donzelle s’est ridiculisée une fois de plus aujourd’hui, mais, comme le disent Julien Sanchez et Emmanuel Crenne, on n’en parlera pas dans les medias… Imaginez le foin si c’était Emmanuel Crenne, élu frontiste, qui avait arraché le micro à Carole Delga… Un menteur au Sénat. Communiqué de Julien Sanchez, maire de Beaucaire (Gard) et conseiller régional Front national de Languedoc-Roussillon On connaissait déjà Jérôme Cahuzac, ministre du Budget qui, les yeux dans les yeux, nous disait à la tribune de l’Assemblée nationale ne pas avoir de compte en Suisse avant de devoir démissionner.

Un menteur au Sénat

Voici Raymond Vall, sénateur menteur, qui indique toute honte bue que je l’aurais, samedi dernier à Paris, en marge de la réunion des migrants, tutoyé et renvoyé à ses origines en lui indiquant que les « républicains espagnols auraient pris la place des Français ». Tous ceux qui me connaissent, amis comme adversaires, savent que je ne tutoie pas les personnes âgées car j’ai reçu de mes parents ouvriers une bonne éducation dès l’enfance. Tous ceux qui me connaissent savent que je ne parle jamais de sujets du passé mais suis plutôt tourné vers l’avenir car c’est ce qui intéresse les Français. Il y a eu Cahuzac. Mort biologique de la France ou revirement révolutionnaire. BREIZATAO – NEVEZINTIOU (16/09/2015) Alors que l’Europe est menacée de mort par un envahisseur clairement identifié, la petite caste politique et médiatique qui gouverne l’Hexagone préfère s’enfermer dans son autisme antiraciste.

Mort biologique de la France ou revirement révolutionnaire

Pour ma part je vais rappeler aux personnes encore saines d’esprit la réalité que nous affrontons : la mort biologique de l’Europe de l’Ouest, de la France et, incidemment, de la Bretagne. Les naissances de souche minoritaires en 2025 Une étude présentée par le site Polémia.com détaille, de façon rigoureuse, l’étendue de la submersion démographique que connait la France. André Posokhow signe un article (lire ici) dans lequel il analyse les données pour le dépistage de la drépanocytose, une maladie qui touche uniquement les extra-européens et pour laquelle tous les nouveaux-nés de race non blanche sont dépistés. Citons-le : Une démographie africaine hors de contrôle L’institut d’études démographiques d’état, l’Ined, résume : L'intervention de Julien Sanchez. « L'histoire extraordinaire de la famille Martin | Accueil | 27, 28 et 29 septembre : le cardinal Burke en France » 13 septembre 2015 L'intervention de Julien Sanchez L'intervention du Maire de Beaucaire ayant été confisquée par les hurlements très démocratiques des maires favorables à l'invasion organisée de notre pays, préfet en tête, on trouvera ci-dessous le texte de son allocution, postée sur Twitter par Julien Sanchez : Posté le 13 septembre 2015 à 09h43 par Marie Bethanie | Catégorie(s): France : Politique en France , Immigration Commentaires Bravo Monsieur !

L'intervention de Julien Sanchez

Rédigé par : Roland Chastain | 13 sep 2015 10:12:54 Merci à ce courageux maire. Rédigé par : Clovis | 13 sep 2015 10:18:00 Les hurlements "facho" (sic) c'étaient en guise de présentation ? Car s'il y a eu des comportements totalitaires (fascistes ou communistes) lors de cette réunion, ce n'était certainement pas celui de M. Je suis Julien Sanchez. Ce fut une mise à mort.

Je suis Julien Sanchez

Celle d’un élu de la République par les bien-pensants de la caste politique. Ce fut aussi la voix de la résistance face à une invasion migratoire imposée à la France. Samedi 12 septembre, le courage est revenu en politique. Bernard Cazeneuve et Manuel Valls ont convoqué, à la Maison de la Chimie, les 36.000 maires de France (ils furent environ 600) en vue d’une présentation sous forme de show publicitaire : « Votre commune va accueillir des réfugiés (traduisez clandestins) et tout va très bien se passer. » Dans la grande lessiveuse des esprits, la lobotomisation des élus de la République pouvait commencer, avec pour fond d’écran le principe avéré d’une France généreuse capable de conjuguer à tous les temps le principe de terre d’accueil . La Valls des Migrants est en marche, le discours est flou dans le fond, mais aujourd’hui c’est une doctrine que l’on est venu asséner. Et puis, il s’est levé, Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire. Leur démocratie : devant Valls et Cazeneuve, le préfet du Languedoc-Roussillon veut arracher le discours d'un maire FN.