background preloader

PRÉSIDENCES

Facebook Twitter

Election présidentielle 2017 : Le coup d'état final de l'oligarchie. Nicolas Bay : "Chez Les Républicains, le problème est d'harmoniser actes et paroles !". Sarkozy, le re-retour ! « Tu as de la chance, Philippe, tu aimes la France, son histoire, ses paysages.

Sarkozy, le re-retour !

Moi, tout cela me laisse froid. Je ne m’intéresse qu’à l’avenir. » Qui a prononcé cette phrase ? Nicolas Sarkozy face à Philippe de Villiers en 1999, après des élections européennes qui furent un échec fondateur pour le Neuilléen. Dire que Nicolas Sarkozy n’a guère fait preuve de constance durant sa carrière politique, en dehors d’une fidélité sans faille à son ambition personnelle, relèverait de l’euphémisme. Personnage picaresque de la vie politique française, l’homme se réinvente sans cesse au gré de retours dont les scénarios sont minutieusement préparés. Nicolas Sarkozy est un mondialiste pur sucre. Discours de Philippe Seguin 1992. Juppé: l'homme choisi par les cercles du pouvoir.

Le Drian et la connexion saoudienne : Du prince Bandar, financier d'Al Qaeda et de l'Etat Islamique, au sauvetage de Groupe Doux. Le Drian et son collaborateur saoudien Bandar Ben Sultan, architecte du djihadisme international et planificateur de l’extermination des minorités du Moyen-Orient BREIZATAO – NEVEZINTIOU (01/12/2015) Le gouvernement socialiste français a noué, en toute connaissance de cause, une alliance secrète avec le principal état armant le terrorisme musulman dans le monde : l’Arabie Saoudite.

Le Drian et la connexion saoudienne : Du prince Bandar, financier d'Al Qaeda et de l'Etat Islamique, au sauvetage de Groupe Doux

Aux avant postes de cette alliance de 2012 à 2014, le Prince Bandar Ben Sultan, architecte de la guerre secrète saoudienne en Irak et en Syrie, mais aussi au Yémen. Principal acteur hexagonal au plan militaire de cette politique de soutien au djihadisme : Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. Le contexte Depuis l’arrivée des socialistes au pouvoir à Paris, la diplomatie française repose sur un axe essentiel : tenter de réinvestir le Moyen-Orient en remplaçant partiellement les USA comme principal partenaire des pétromonarchies du Golfe, Arabie Saoudite en tête.

Le djihadisme et ses maîtres se retournent contre leurs alliés du gouvernement français. Présidence de De Gaulle à Hollande et leur moyenne des soldes annuels. Haute trahison : impunité totale pour les présidents de la République. BHL - "Les patries en tout genre me dégoûtent au dernier degré". ALGERIE 19 mars 1962. 19 mars 1962 : capitulation de la France en Algérie. Cette date ne commémorant absolument rien, il a donc eu parfaitement raison de le faire.

19 mars 1962 : capitulation de la France en Algérie

Des rapports officiels révélés récemment apportent la preuve qu’après le 19 mars 1962, des centaines d’êtres humains ont été réduits à l’esclavage et de nombreuses femmes livrées comme chair à soldats dans les bordels militaires. Cependant cette décision crée polémique par certains Français de gauche et d’extrême gauche qui se sont distingués comme ennemis de notre nation lors de cette guerre d’Algérie. Nous célébrons le 11 novembre 1918, nous fêtons le 8 mai 1945, qui sont des dates de victoires de la France. Je n’ai vu nulle part en France une place, une avenue, une rue, un chemin, ni même une impasse, qui commémore le 22 juin 1940 !

Cette date est pourtant la fin d’une guerre que la France a perdu devant un ennemi et une armée qui nous occupaient. Alors pourquoi vouloir célébrer le 19 mars 1962 ? Cette date est un mensonge et veut cacher une réalité, ce que nous ne pouvons accepter [/unordered_list]

GAUCHE

Près de la moitié de ces 2 000 milliards d’Euros ont été contractés au cours des dix dernières années. Sarkozy, Hollande et la politique étrangère sous la Vème république ; Commentaire de l'actualité [mp3] PRESIDENCE SARKÖZY - UMP/LR (les républicains) DROITE. Panorama de l'actualité internationale des enjeux du temps présent [mp3]

Emission de Radio Courtoisie du 27/09/2014 Libre Journal des lycéens du 27 septembre 2014 : “Panorama de l'actualité internationale des enjeux du temps présent” Par Hugues Sérapion | 27 septembre 2014 | Libre Journal des lycéens | Mots clés : actualité internationale . crises . Géopolitique . relations internationales . Russie . Syrie . Ukraine . Union Européenne . Xavier Guilhou Hugues Sérapion recevait Xavier Guilhou, spécialiste de la gestion des crises internationales, écrivain, sur le thème : “Panorama de l'actualité internationale des enjeux du temps présent”. – quikoo2013

CHIRAC : Archives de l'assemblée nationale. MITTERRAND : Archives de l'assemblée nationale. GISCARD D'ESTAING : Archives de l'assemblée nationale. Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 ; mise en pratique par V.G. d'Estaing. POHER (Président intérim) : Archives de l'assemblée nationale. POMPIDOU : Archives de l'assemblée nationale. POHER (Président intérim) : Archives de l'assemblée nationale. De GAULLE : Archives de l'assemblée nationale. Loi du 3 janvier 1973 sur la Banque de France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loi du 3 janvier 1973 sur la Banque de France

Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 DIRECTION ET ADMINISTRATION DE LA BANQUE DE FRANCE. [1] - Discussion à l'Assemblée nationale (Première lecture) du 28 novembre 1972. [2] - Discussion à l'Assemblée nationale (Première lecture) du 28 novembre 1972. Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 DIRECTION ET ADMINISTRATION DE LA BANQUE DE FRANCE. La Banque de France est l'institution qui, dans le cadre de la politique économique et financière de la nation reçoit de l'Etat la mission générale de veiller sur la monnaie et le crédit.

Loi n°73-7 du 3 janvier 1973 DIRECTION ET ADMINISTRATION DE LA BANQUE DE FRANCE

A ce titre, elle veille au bon fonctionnement du système bancaire. Le capital de la Banque de France appartient à l'Etat. La Banque de France est seule habilitée à émettre des billets qui sont reçus comme monnaie légale sur le territoire de la France métropolitaine. Elle assure, par l'intermédiaire des comptes ouverts dans ses écritures, les règlements et mouvements de fonds entre les établissements bancaires et financiers. Discussion au Sénat (Première lecture) du 2 novembre 1972.

Discussion au Sénat (Deuxième lecture) du 14 décembre 1972. Discussion et adoption au Sénat (Troisième lecture) du 18 décembre 1972. Discussion et adoption à l'Assemblée nationale (Seconde lecture) du 18 décembre 1972. Michel Rocard - Loi de 1973? 1974? Etienne Chouard - Loi Pompidou 1973. Au nom de la loi je vous endette ! "Enquête sur la loi du 3 janvier 1973".