background preloader

PRESIDENCE HOLLANDE

Facebook Twitter

Comment Hollande et Macron ont réussi à remettre en cause le CDI sous la pression de la zone euro. Déjà, pendant la campagne électorale de 2012, Macron était l’âme damnée de Hollande, chargé de passer derrière le candidat pour rassurer les marchés.

Comment Hollande et Macron ont réussi à remettre en cause le CDI sous la pression de la zone euro

Le script est écrit depuis 2012, confirme Nicolas Doisy, l’un des plus grands courtiers d’Europe travaillant pour Chevreux ( Crédit agricole). « Cabinet noir » : plus grave qu’on ne peut l’imaginer ? Les hauts responsables politiques de la Ve République ont-ils déjà eu recours aux services de policiers qui étaient leurs affidés, de « cabinets noirs » et autres cadres des renseignements généraux pour espionner ou déstabiliser leurs adversaires politiques ?

« Cabinet noir » : plus grave qu’on ne peut l’imaginer ?

Évidemment, la réponse est oui. Primaire à gauche : le PS reconnaît avoir manipulé le résultat ! Cambadelis forcément au courant... C’est un incroyable aveu qu’a fait le président du Comité national d’organisation de la primaire à gauche (Cnop), Christophe Borgel.

Primaire à gauche : le PS reconnaît avoir manipulé le résultat ! Cambadelis forcément au courant...

Auprès de Libération, le député socialiste concède ce lundi 23 janvier… que les résultats du premier tour de la primaire ont été manipulés. Objectif de la manoeuvre ? Pouvoir revendiquer une belle participation avant que les chiffres ne l’accréditent. Tout commence à l’annonce des résultats du scrutin, ce dimanche vers 20h30. Après le beau temps, la pluie ! La gauche dans le lit douillet de l’hyper-capitalisme.

UNICEF - "Au moins un enfant meurt toutes les dix minutes au Yémen" Quelques portraits de socialauds qui ont foutu en l’air le pays. Vu comment nous sommes gâtés par nos politiques, qui vont laisser au terme de cinq années calamiteuses, le pays en KO technique, il y a longtemps que j’ai en tête de dresser un portrait, non exhaustif de la sociale-lie.

Quelques portraits de socialauds qui ont foutu en l’air le pays

Dans le désordre. Ségolène Royal, la madone de pacotille, qui, tout en prêchant la fibre sociale et le vivre ensemble, a habité pendant des années un somptueux hôtel particulier du 7e arrondissement avec ses enfants, et son compagnon d’alors, notre président François Hollande, (les voisins du quartier, avaient dûment été avertis, de ne surtout pas le faire savoir….). PS : L'ENFER à MATIGNON. François Hollande a fait des offres de service à la Banque Rothschild ! - 07/12/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Dans l’hebdomadaire Le 1, le banquier d’affaires Michel Jacob révèle que François Hollande, battu en Corrèze aux législatives de 1993, l’avait approché pour entrer à la Compagnie financière Edmond de Rothschild, plus connue sous le nom de Banque Rothschild !

François Hollande a fait des offres de service à la Banque Rothschild ! -

Celle-ci exerce décidément une fascination sur les principaux dirigeants de la gauche socialiste. C’est à la Banque Rothschild qu’avait déjà travaillé durant dix ans Henri Emmanuelli, futur premier secrétaire du Parti socialiste, et c’est là qu’œuvrera plus tard (en 1993, il n’a que 16 ans) un certain Emmanuel Macron. Comme disait Hollande en 2012 dans son discours du Bourget : « Mon adversaire, c’est la finance »… François Hollande bénéficiera de 36 000 euros de retraite par mois ! BREIZATAO – ETREBROADEL (03/12/2016) François Hollande ne sera pas un retraité malheureux.

François Hollande bénéficiera de 36 000 euros de retraite par mois !

Après son départ de l’Elysée, le président de l’Hexagone pourra se consoler avec ses quelques 36 000 euros de retraite mensuels glanés au fil des décennies en tant que politicien de carrière. Selon les calculs de l’hebdomadaire Marianne relayés par le journal Le Parisien (source), François Hollande a déjà accumulé 32 ans de droits pour 3 ans de travail effectif à la Cour des comptes. Ainsi, il bénéficiera d’une retraite de près de 5 000 euros bruts par mois. A cela s’ajoutent 6 000 euros par mois pour ses fonctions locales, puis 6 800 euros mensuels pour ses fonctions de parlementaire, encore 6 000 euros de retraite en tant que président de la République et encore 12 000 euros en tant que (futur) membre de droit du Conseil constitutionnel lorsqu’il aura quitté l’Élysée. Untitled. La police en a marre ; pied de cerf (serf) au président.

Untitled. Liberte-dexpression. Le MUR des TRAITRES SOCIALISTES. Le combat Fabius-hollandien. Re: La Cour des Comptes nous confirme que Hollande dilapide nos sous"Les Finances publiques de la France sont catastrophiques !". (site) Les « fiches » d’une encyclopédie des finances publiques ; des « notes d’analyse » ; des « commentaires » de l’actualité.

Les «cadeaux» hors norme de Hollande aux fonctionnaires. France URL courte À mesure que l'échéance présidentielle de 2017 se précise, le comportement du président sortant devient de plus en plus dépensier, ce qui témoigne, selon les observateurs, du manque de courage politique de fin de mandat, ainsi que des comportements électoralistes de François Hollande, voire de son incapacité à mener toute réforme de structure. © REUTERS/ Regis Duvignau « Le budget 2017 prévoit 1,4 milliard d'euros d'avantages catégoriels octroyés aux agents.

Les «cadeaux» hors norme de Hollande aux fonctionnaires

Du jamais vu depuis 20 ans », a indiqué François Ecalle, un ancien magistrat de la Cour des comptes qui a monté le site Fipeco, spécialisé sur les finances publiques. Et d'ajouter qu'en un an, la dépense allait grimper de 3,3 milliards d'euros, presque autant que sur toute la période 2006-2012. Ce que Pense réellement François Hollande en contradiction avec ce qu'il fait. ALORS, Pourquoi agit-il en désaccord avec sa pensée profonde et martyrise la France ? Par Marcus Graven Une recension - fût-elle partielle - qui en dit long à la fois sur le réalisme privé de François Hollande et sa duplicité publique.

Ce que Pense réellement François Hollande en contradiction avec ce qu'il fait. ALORS, Pourquoi agit-il en désaccord avec sa pensée profonde et martyrise la France ?

Il faut lire ces citations qui font douter de l'équilibre mental du président de la République. Hollande et le spectre de la souveraineté – RussEurope. Le livre d’entretiens rédigé à partir des entretiens que François Hollande a accordé à deux journalistes du Monde, Un président ça ne devrait pas dire ça… écrit par deux journalistes du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme[1], s’avère être une catastrophe communicationnelle pour le Président.

Hollande et le spectre de la souveraineté – RussEurope

Ce livre révèle ce que l’on appelle la face « sombre » mais qui est la face véritable d’un homme plus préoccupé de combinaisons tactiques que de véritables choix politiques, comme le constate le député P « S » Malek Boutih[2]. Pour l’amiral Debray, si des accords stratégiques sont possibles, l’OTAN est une force d’occupation. Le Brexit, s’il est respecté, pourrait aussi bouleverser l’UE en termes militaires, explique l’amiral Debray à RT France, confiant sa vision de la sécurité en Europe, l’hégémonie américaine et l’impératif, pour un pays, d’être maître de sa défense.

Pour l’amiral Debray, si des accords stratégiques sont possibles, l’OTAN est une force d’occupation

Pour l'amiral Debray, le Brexit aura bien évidemment des conséquences militaires, même si le Royaume-uni est dans l'OTAN et que tous les tenants de l'UE font semblant de ne pas savoir que leur défense dépend de cette dernière. Face au Brexit, selon lui, «il faudra revoir la façon dont les membres de l'Union européenne considèrent leur Défense». 6 février 2016 : le jour où le PS n'a (encore) rien décidé sur rien. Mesdames et messieurs, voyez-vous cette déchéance de nationalité ? Hop, disparue dans le chapeau. Regardez cette primaire que nous aimons pourtant tous très fort : bourrée dans le faux plancher. Un programme pour 2017 ? Quel programme ? Au cours du conseil national du Parti socialiste organisé samedi 6 février, Jean-Christophe Cambadélis avait sorti les gants blancs et le haut-de-forme.

Sarkozy et Hollande ont déclenché la guerre sans nous prévenir. Le Drian et la connexion saoudienne : Du prince Bandar, financier d'Al Qaeda et de l'Etat Islamique, au sauvetage de Groupe Doux. Le Drian et son collaborateur saoudien Bandar Ben Sultan, architecte du djihadisme international et planificateur de l’extermination des minorités du Moyen-Orient BREIZATAO – NEVEZINTIOU (01/12/2015) Le gouvernement socialiste français a noué, en toute connaissance de cause, une alliance secrète avec le principal état armant le terrorisme musulman dans le monde : l’Arabie Saoudite. Aux avant postes de cette alliance de 2012 à 2014, le Prince Bandar Ben Sultan, architecte de la guerre secrète saoudienne en Irak et en Syrie, mais aussi au Yémen. Principal acteur hexagonal au plan militaire de cette politique de soutien au djihadisme : Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.

Le contexte. François Hollande : son astuce illégale pour toucher une retraite dorée. François Hollande inconnu. Pour une fois aucune intention de critiquer ce visage méconnu du président de la République.

.... Mitterrand avait donné son feu vert pour l’exécution du terroriste Carlos, qui avait tué deux policiers en 1975, sans obtenir le résultat attendu. Egalement après l’assassinat de notre ambassadeur au Liban, Louis Delamarre, en septembre 1981 et l’attentat contre l’immeuble « Le Drakkar » à Beyrouth, en octobre 1983, qui avait coûté la vie à 58 soldats français. Cela s’était calmé après le désastreux fiasco du « Rainbow Warrior » et sommeillé sous les présidences de Giscard d’Estaing et Chirac. Nicolas Sarkozy s’en est servi à son tour en fin de mandat pour quelques opérations de représailles. La DGSE a créé dans le plus grand secret une cellule clandestine de tueurs destinée aux exécutions sur ordre direct du Président. La liste des individus à éliminer est ultra secrète. Hollande la conserve dans son bureau. Il s’agit des HVT (High Value Target – cibles de haute valeur) et seules trois conseillers l’approuvent, Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, le général Benoit Puga, son chef d’état-major particulier et le directeur de la DGSE, Bernard Bajolet. Elle indique les noms de ceux dont l’élimination a été décidée. Ce sont des cibles confiées aux exécuteurs de nos services secrets : les commandos des forces spéciales des armées et le Service Action (SA) de la DGSE, qui n’ont jamais été autant employés depuis que François Hollande a fait sienne la loi du talion. C’est un vengeur. Il dissimule ainsi une face cachée dangereuse pour ceux qui le menacent. Il a remis (à juste titre) en pratique ce principe intangible des services secrets : le droit de poursuite pour châtier les ennemis, en les assassinant si nécessaire. .... Voici l’avis d’un ancien chef de service de la DGSE : « Hollande n’a pas d’états d’âme concernant ces opérations homicides. Les services secrets s’étonnent de ne pas avoir vu cela depuis la guerre d’Algérie : un président qui assume des opérations comme cela, c’est rare ! » – quikoo2013

L’Afrique engage une guerre contre Boko Haram [Le plus important écouter l'interview] Non augmentation des impôts : promesse la plus courte de l’histoire. A PROPOS de VALLS 2 : Rothschild, Bilderberg, Young Leader. VALLS II et le renoncement [par Jacques Sapir] Quelques précisions concernant les membres du gouvernement VALLS II.