background preloader

Les PLANS de l'OTAN 1

Facebook Twitter

Assad : les Etats-Unis cherchent la domination du monde et mènent la guerre à ceux qui s'y opposent. Un groupe de lobbying irakien demande réparation aux Etats-Unis pour l'invasion de son pays. Les Etats-Unis sont prêts à un «accord avec le diable» pour renverser Assad, estime Moscou. Les USA menacent d’« attaques dans les villes russes » Imaginons un instant Maria Zakharova, porte parole du Ministre des Affaires Etrangères de Russie, déclarer « Si les Etats-Unis continuent à soutenir les terroristes, ils pourraient subir des attaques dans les villes américaines ».

Les USA menacent d’« attaques dans les villes russes »

Imaginez le tollé des Américains et de leurs roquets européens, imaginez les titres des médias occidentaux « La Russie menace d’attaquer les Etats-Unis », etc… Eh bien lors de son point de presse quotidien du 28 septembre, John Kirby, porte-parole du Département d’Etat américain (State Department) a directement menacé la Russie d’attaques dans ses villes si la Russie ne cesse pas de soutenir le Président Assad.

“Une agression des USA contre la Syrie mènera à une guerre à grande échelle” (Gouvernement russe) BREIZATAO – ETREBROADEL (02/10/2016) Comme nous le rapportions il y a deux jours (lire ici), les graves revers subis à Alep par les islamistes et djihadistes d’al-Qaeda soutenus par les USA ont fait remonter la tension entre Washington et Moscou.

“Une agression des USA contre la Syrie mènera à une guerre à grande échelle” (Gouvernement russe)

Interrogée sur la situation, la Porte-parole du ministre des Affaires Étrangères russe Maria Zakharova a mis en garde les USA contre une “agression directe” contre la Syrie qui se transformerait en “guerre à grande échelle”. Al Masdar News (source) : “Des lobbies aux USA sont vraiment en train de pourrir la situation et d’empêcher la conclusion d’un accord”. Libye : le rapport accablant sur l’expédition franco-britannique. Béligh Nabli ♦ Il y a cinq ans, l’intervention militaire des forces de l’OTAN – soutenues par quelques pays arabes – prenait fin en Libye.

Libye : le rapport accablant sur l’expédition franco-britannique

Le 15 septembre 2011, le président de la République française Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique David Cameron – suivis de près par Bernard-Henri Levy -, débarquaient à Benghazi en libérateurs du peuple libyen… On connaît la suite : un pays qui a sombré dans le chaos, toujours sans gouvernement national, en quête de sécurité et stabilité politique, en proie à la division et aux tensions claniques et tribales. Une situation interne qui a des répercussions directes sur l’environnement régional, puisque l’éparpillement des armes de l’ex-armée loyaliste et l’ancrage de foyers djihadistes constituent autant de source de déstabilisation pour les voisins égyptiens, maghrébins et subsahariens. Alep ensanglantée. « Excuse-moi, je ne peux pas te parler tout de suite, une bombe vient de tomber », lance Pierre Le Corf ce mercredi matin, depuis l’un des quartiers d’Alep qui est aujourd’hui sous le contrôle de l’armée syrienne.

Alep ensanglantée

Quelques minutes plus tard, il poste une photo de ses mains ensanglantées : ce sang n’est pas le sien mais celui d’un homme dont le bras a été arraché quelques mètres plus loin par un deuxième obus alors qu’il tentait de fuir. L’homme est chargé dans une voiture, et meurt quelques instants après. « Imaginez que vous soyez des poissons rouges dans un bocal étroit, pas moyen de sortir. Une eau trouble mais pas assez pour vous cacher le monde qui continue de tourner autour de vous, et pourtant assez pour que le monde ne vous remarque pas… », écrit-il encore sur sa page Facebook, appuyé par des dizaines de commentaires d’Aleppins reconnaissants pour le témoignage qu’il porte aux Français qui acceptent de le lire.

Tous n’ont qu’une envie, irrépressible désormais : la paix. Syrie : Les USA menacent d’armer al-Qaeda contre la Russie. Dix jours après l’échec du dernier cessez-le-feu négocié à Genève avec Sergueï Lavrov, les États-Unis ont menacé mercredi de cesser de coopérer avec la Russie sur le dossier syrien si elle ne fait pas le nécessaire pour mettre fin à l’offensive d’Alep et pour rétablir le cessez-le-feu qui a pris fin le 19 septembre, a fait savoir le département d’État.

Syrie : Les USA menacent d’armer al-Qaeda contre la Russie

Les choses commencent à sentir vraiment mauvais pour al-Qaeda et autres milices salafistes dans cette ville hautement stratégique, les USA ont donc décidé de changer d’attitude : Entre autres, l’administration américaine n’exclue pas d’autoriser les pays du Golfe qui soutiennent l’opposition syrienne de fournir aux rivaux du président Bachar el-Assad des armements de hautes technologie.

En clair, cela signifie que Washington donnera l’ordre aux Wahhabites d’Arabie Saoudite de livrer des missiles aux djihadistes afin d’abattre les bombardiers russes. TASS (source) : Syrie : les négociations impossibles… … où l’on voit que les étasuniens ont une répulsion pathologique au compromis − c’est pas d’hier − et pourquoi les récents développements en Syrie montrent que l’administration Obama est dans un état de confusion terminale Par le Saker US − Le 23 septembre 2016 − Source SouthFront Les derniers développements en Syrie ne sont pas, à mon avis, le résultat d’un plan délibéré des États-Unis afin d’aider leurs alliés «terroristes modérés» sur le terrain, mais plutôt le symptôme de quelque chose d’encore plus grave : la perte totale de contrôle par les États-Unis sur la situation en Syrie, et possiblement ailleurs aussi.

Syrie : les négociations impossibles…

Permettez-moi juste de rappeler ce qui vient d’arriver : Puis l’USAF, l’aviation étasunienne, avec quelques autres [membres de leur coalition, NdT] ont bombardé une unité statique de l’armée syrienne qui n’était pas engagée dans des opérations intenses, mais tenait simplement un secteur clé du front. Confirmations : L’échec de l’accord russo-états-unien du 9 septembre. L’échec de l’accord russo-états-unien du 9 septembre et les débats du Conseil de sécurité qui ont suivi permettent de confirmer plusieurs hypothèses.

Confirmations : L’échec de l’accord russo-états-unien du 9 septembre

L’objectif stratégique actuel des États-Unis en Syrie est bien de couper la « route de la soie ». En préparant durant de nombreuses années, puis en plaçant au pouvoir le président Xi Jinping en mai 2013, la Chine a fait de la restauration de cet axe historique de communication son but principal. Cependant, la Chine étant devenue le principal producteur au monde, Xi a prévu de la doubler par une « nouvelle route de la soie » passant par la Sibérie et l’Europe orientale avant de rejoindre l’Union européenne. En toute logique, les États-Unis organisent actuellement deux guerres par proxy, au Levant d’une part, en Ukraine d’autre part. Le Pentagone ne veut pas s'interdire la première frappe nucléaire en cas de conflit. Les Etats-Unis ne veulent pas s'interdire de dégainer les premiers l'arme nucléaire en cas de conflit, a déclaré le chef du Pentagone Ashton Carter, en visite dans un site de recherche nucléaire militaire américain.

Le Pentagone ne veut pas s'interdire la première frappe nucléaire en cas de conflit

Le maintien d'une possibilité de tirer les premiers «a été notre politique depuis longtemps et fait partie de nos plans pour l'avenir», a déclaré le secrétaire à la Défense américain sur la base aérienne de Kirtland (Nouveau-Mexique, sud-ouest), qui accueille le centre de recherches atomiques. Des rumeurs à Washington ont récemment prêté à Barack Obama l'intention de faire cette déclaration de renoncement à la première frappe. En 2009, le président américain avait affirmé à Prague, dans un discours resté célèbre, son attachement à un monde sans armes nucléaires.

Washington fait face à une «mutinerie» à cause du conflit syrien. Le département de la Défense des Etats-Unis s’est révolté contre l'autorité de son président, affirmant qu'il pourrait ne pas respecter le cessez-le-feu en Syrie, explique l’ancien agent de MI6 et fondateur du Conflicts Forum, Alastair Crooke.

Washington fait face à une «mutinerie» à cause du conflit syrien

La coopération américano-russe en Syrie a été sous les projecteurs et a abouti sur de vifs échanges lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies. Le président syrien a de son côté rejeté les accusations selon lesquelles son armée aurait attaqué un convoi humanitaire de l'ONU près d'Alep. Bachar el-Assad suppose par ailleurs que le raid aérien américain qui a tué 62 soldats syriens n’était pas une erreur comme le prétend l'état-major états-unien. En parallèle, Washington est de plus en plus déchiré quant à la manière avec laquelle il doit aborder la poursuite du conflit syrien. Ce que nous pouvons attendre d'une zone d’exclusion aérienne, c’est la reprise des combats au sol. Dr. Bachar al-Jaafari - SYRIE : Nous sommes passés d’une guerre par procuration à une vraie guerre ! Ce 21 septembre lors d’une énième session du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en Syrie, Ban Ki-moon aurait déclaré : « C’est l’occasion de rétablir la cessation des hostilités, faciliter l’aide humanitaire à Alep et dans tout le pays, maintenir au sol la force aérienne syrienne et voir une action militaire conjointe contre les groupes terroristes tels que Daech et Al Nosra… cela permettrait d’ouvrir la voie vers des négociations politiques » [*].

Dr. Bachar al-Jaafari - SYRIE : Nous sommes passés d’une guerre par procuration à une vraie guerre !

Maintenir au sol la force aérienne syrienne ! Pour que faire, sinon légitimer les mensonges, la cruauté et la rapacité de ses donneurs d’ordre ? Russie : la volonté américaine de remodeler le Moyen-Orient est la cause des souffrances de la Syrie. Au Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Russie a accusé les Etats-Unis d'être à l'origine de la situation de conflit que connait actuellement la Syrie, et de ne pas avoir su tenir ses engagements concernant le cessez-le-feu de début septembre. «En 2011, à Washington et dans certaines autres capitales occidentales, il a été décidé de poursuivre le remodelage de l'espace géopolitique du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord entamé par l'intervention criminelle des Etats-Unis et du Royaume-Uni en Irak en 2003», a déclaré le représentant de la Russie aux Nations Unies, Vitaly Churkin, lors d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU à New York, dimanche 25 septembre.

Avant de poursuivre : «Dans le même temps, en Syrie et en Libye, [les Occidentaux] ont continué à opérer "à la hache", sans refuser le soutien de groupes terroristes». Moscou ne tolérera plus de concessions unilatérales «Le camp américain s'es montré incapable d'influencer les groupes rebelles» Des extrémistes ukrainiens bloquent momentanément la frontière entre la Crimée et l’Ukraine. Les manifestants ukrainiens du mouvement «l'Assemblée des Tatars de Crimée» ont marché vers la frontière avec la Crimée en chantant des slogans nationalistes. En s’approchant ainsi du poste frontière ils ont bloqué l’entrée dans le pays. Dans la journée du 24 septembre, la frontière entre la Russie et l’Ukraine sur la péninsule criméenne, près du village de Chongar, a été bloquée par les extrémistes ukrainiens.

Washington Post : le Pentagone aurait utilisé du phosphore blanc en Irak pour «cacher» les Kurdes. Les militaires américains ont confirmé l’utilisation de phosphore blanc en Irak. Ce produit nocif est interdit car il peut causer de graves brûlures. Le Pentagone prétend pourtant l’avoir employé avec des intentions honorables. Les journalistes du quotidien américain The Washington Post ont examiné les images publiées sur un site internet dépendant du Pentagone et conclu que les soldats américains ont eu recours à des munitions de type M825A1, dotées de phosphore. GUERRE en SYRIE : réflexions de Bachar Al-Assad. Le New York Times présente un alibi pour le bombardement américain en Syrie. L’attaque de Deir Ezzor permet la création de la « principauté salafiste » prévue par la DIA en 2012. Le 20 septembre 2016 – Source Moon of Alabama Les deux récentes attaques contre l’Armée arabe syrienne dans l’est de la Syrie correspondent au projet américain d’éliminer toute présence du gouvernement syrien à l’est de Palmyre.

Cela permettrait aux États-Unis et leurs alliés de créer une «entité sunnite» dans l’est de la Syrie et l’ouest de l’Irak, qui serait une épine permanente dans le pied de la Syrie et ses alliés. Une analyse de 2012 de l’Agence du renseignement de la Défense (DIA) disait : Il y a la possibilité d’établir une principauté salafiste officielle ou non à l’est de la Syrie (Hasaka et Der Zor), et ceci est exactement ce que veulent les puissances qui soutiennent l’opposition, afin d’isoler le régime syrien… Notez que le plan mentionne précisément deux villes – Hasakah et Deir Ezzor. La Russie dresse le tableau des problèmes internationaux à l’Assemblée Générale de l’ONU. L'agression de la Libye et l'assassinat de Kadhafi : la vérité d'une journaliste qui se trouvait sur place ; le prélude des guerres e Syrie et en Afrique.

Yémen : la COALITION menée par l'Arabie Saoudite tue au moins 20 civils dans de nouvelles frappes. Nations unies : Obama inaugure « Terreur-sans-Frontières » Le professeur Obama a une dernière fois honoré les Nations unies de sa présence. Il s’agissait, pour lui, d’abord de s’autocommémorer, puis de faire l’apologie sous un autre nom (« Global integration ») des frontières ouvertes, et enfin de faire campagne pour son « 3e mandat »… au lendemain de trois attaques terroristes sur le sol américain (New jersey, New York, Minnesota), commises par des enfants d’immigrants somaliens et afghans, inspirés dans un cas par Daech et par Al-Qaïda dans l’autre.

L'Algérie seul rempart des plans sioniste pour l Afrique. ÉTATS-UNIS OU ÉTATS VOYOUS ? par Guillaume Berlat. « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ». Traditionnellement utilisée sur le mode ironique, cette phrase, devenue proverbiale, s’applique à propos de quelqu’un qui se dispense d’appliquer les conseils qu’il donne à autrui, selon une acception couramment admise. Les alliés des Etats-Unis sont prêts à partager avec eux la responsabilité de l’attaque de Deir Ezzor par Moon of Alabama. Les USA et l’Otan préparent la déstabilisation des élections présidentielles russes de 2018. BREIZATAO – ETREBROADEL (18/09/2016) L’escroc international Mikhail Khodorkovsky a annoncé depuis son exil de milliardaire en Suisse, le lancement d’un site web destiné à la recherche d’un candidat pour remplacer Vladimir Poutine au Kremlin lors des élections de 2018.

La page d’accueil présente « Nos candidats » et expose à la fois des canailles de haut vol et des politiciens plus ou moins falots. Les plus connus sont dans la catégories des canailles, on y retrouve sans surprise « Micha 5% » alias Mikhail Kassyanov, ancien Premier Ministre de Boris Eltsine et ainsi surnommé pour les pots de vin qu’il prélevait à hauteur de 5% sur toutes les affaires qui lui étaient soumises. Se rendant fréquement à l’ambassade US de Moscou (pour y recevoir instructions et fonds?) La coalition menée par les Etats-Unis frappe des positions de l'armée syrienne, selon cette dernière. Syrie – Les « rebelles » triés sur le volet par la CIA chassent les forces américaines.

Libye : le général Haftar met en échec le plan de l’ONU et de l’UE. Le 11 septembre 2016, après une offensive aussi soudaine qu’inattendue, l’ANL (Armée nationale libyenne) basée en Cyrénaïque et commandée par le général Haftar, l’ennemi des Frères musulmans de Misrata et des islamistes de Tripoli, a pris le contrôle du « croissant pétrolier » libyen et des ports terminaux de Sidra et de Ras Lanouf. "Ils" ont la gueule de bois? 2016-2017, la période de tous les possibles! Un document de la commission des affaires étrangères du Parlement britannique, rendu public hier, pointe les conséquences de l’intervention militaire contre la Libye en 2011, voulue en France par Nicolas Sarkozy, soutenue par son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, et à laquelle se rallia David Cameron.

Le rapport note Le Monde, « met en cause le processus de décision qui a transformé une intervention censée venir en aide à des civils, à Benghazi, menacés par la répression du colonel Mouammar Kadhafi – une menace surestimée, affirment les députés –, en une opération visant le régime. » Il est fait état également de « la pression des Libyens exilés en France disposant d’alliés au sein de l’establishment intellectuel français »…comment ne pas penser en effet au rôle très nocif joué dans cette tragédie par le « philosophe » pipo(le) BHL.

Quand la correspondante de CNN fait l'éloge des membres de l'Eiil "pour la colonisation de la France". Dans une interview avec Charlie Rose du 10 août 2016, la « super correspondante » de CNN au Moyen-Orient, Clarissa Ward, a déclaré que les membres du groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, Jabat Al Nostra et le groupe terroriste Daesh (maintenant appelé Jabat Fatah Al-Sham), étaient les seuls « héros » dans cette guerre improprement appelée « guerre civile. » « Vous comprenez, Charlie », a-t-elle dit, « que même si certains de ces groupes extrémistes ne sont pas très populaires auprès des civils vivant dans les zones contrôlées par les rebelles, ce sont également des gens qui malheureusement sont apparus comme des soi-disant héros parce que leur intervention a comblé un vide.

Les Etats-Unis «testent» la réaction iranienne à un avion-espion. Deux avions-espions américains volant à un mile de l’espace aérien iranien ont été avertis qu’ils risquaient d’être abattus. 15 ans de crimes, par Thierry Meyssan. Bagdad réclame la restitution des territoires occupés par les Kurdes en 2014. Israël bombarde des positions de l’armée syrienne après un tir perdu sur le Golan. Des avions de reconnaissance américains s'approchent à nouveau des côtes russes.

Les avions espions américains continuent de s’agglutiner aux frontières russes. Syrie / Quelles sont les concessions exigées par les États-Unis et refusées par la Russie ? Par Ghaleb Kandil. Un petit air de déjà-vu ? Le prix nobel de la paix lance un «dernier» avertissement à la Russie en Syrie. Les projets de Kurdistan, par Thierry Meyssan. Une base américaine au Royaume-Uni utilisée pour des frappes au Yémen. Donald Trump annonce qu’il obligera les Alliés – dont la France – à entrer en guerre contre l’islamisme global. Les défenseurs des droits humains complices des violations des droits de l’homme en Ukraine de l’Est. Moyen-Orient: L’axe de la résistance doit mieux faire connaître sa vision. Trump vs Clinton : que feraient-ils au Moyen-Orient ? – La Voix De La Libye.

Les Tchèques vont apprendre la vérité sur ce qui se passe à Donetsk. Quand Assange cloue le bec d'une journaliste US en parlant de la Russie. Syrie, un conflit de plus en plus complexe - Lengadoc Info. Marine Le Pen : Pour l’intérêt de la France, «tout sauf Hillary Clinton» LUC MICHEL/ RUSSIE-TURQUIE : PAS DE RAPPROCHEMENT DURABLE. RUSSIA TODAY - Un rabbin craque et révèle la vérité sur Daesh et le nouvel ordre mondial... LUC MICHEL/ L’AXE MOSCOU-PÉKIN-TÉHÉRAN SE RENFORCE.

Dossier Libye/Libya Files (plus de 90 documents) Dossier Syrie (plus de 200 documents) Le monde, l'Iraq est beaucoup mieux depuis l'intervention occidentale soit-disant. Hommage à Tarek Aziz, mort à petit feu dans les geoles irako-américaines. Iran/Russie: de quoi a peur Washington? Can Russia trust Turkey this time? — RT Op-Edge. L'Iran demande à la Turquie de cesser ses opérations militaires en Syrie. Interview du président serbe par Alexandre Douguine. Les prédateurs de la Libye, par Manlio Dinucci. Erdogan poursuivra son opération en Syrie jusqu'à l'élimination de la menace kurde. Un renversement d'Assad laisserait place à "un énorme vide de pouvoir".

Nous devons prendre nos distances vis-à-vis de l’OTAN si nous voulons éviter le guerre P – La Voix De La Libye. Le États-Unis envahissent la Syrie, et mettent en garde la Russie. Les Kurdes perdent et les Turcs volent Jarablus à la Syrie. ¿Están turcos y kurdos atrapados en el laberinto de EEUU? Rapprochement turco-russe par Stratediplo. Moscou suspend provisoirement l’usage de bases iraniennes après des menaces US. Carla Del Ponté de la commission d`enquête de l`ONU a bien précisé qu`il y avait eu une utilisation des armes chimiques par les rebelles et non du régime. Liste des participants à la réunion 2016 du Groupe de Bilderberg. L’armée turque tire sur les Kurdes qui refusent de reculer près de Jarablus en Syrie.

Au crible des informations tendancieuses, la situation en Syrie. Moscou s’inquiète de l’opération turque en Syrie. Mère Agnès-Mariam de la Croix témoigne de ce qui se passe en Syrie Syrie : Entre conflits armés et dialogue. Au crible des informations tendancieuses, la situation en Syrie, par Mère Agnès-Mariam de la Croix. SYRIE : usage d'armes chimiques sur le site sott.net.

Syrie 2013. A propos des attaques chimiques sur le site de Sylvia CATTORI. Etat des lieux en Ukraine - Xavier Moreau - juillet 2016. Le représentant syrien à l’ONU accuse la France de l’attaque au gaz dans la Ghouta. Hezbollah: le rêve saoudien de renverser l’Etat syrien est terminé pour toujours. L’ambassadeur saoudien en Irak et un nouveau mensonge révélé!

En Syrie, 30.000 cadavres de jihadistes étrangers posent problème. Israël bombarde la Syrie après qu'un tir de mortier s'est abattu sur le plateau du Golan. Milošević innocenté, 10 ans apres sa mort. Slobodan Milošević innocent des crimes de guerre qui ont servi à justifier les sanctions contre la Serbie et l’intervention au Kosovo – Nouvelles de France Portail libéral-conservateur. Les USA préviennent Moscou et Damas qu’ils se défendront en cas de frappes près de leurs positions. Soros finance l'es attaques contre la France souverainiste et nationaliste ; contre Marine le Pen. Soros a mis 970000 dollars sur la table pour empêcher l'élection de Marine Le Pen et nous islamiser.

L’Algérie est menacée par l’Axe Daech-USA-Israël. Le Pentagone fait décoller ses avions pour répondre aux bombardements syriens de positions kurdes. Pourquoi la communauté internationale ignore-t-elle le massacre des enfants yéménites ? OTAN : retour sur le communiqué de Varsovie. Ce qui nous attend : Une guerre froide au service d’une guerre géo-économique. Un acteur reconnaît avoir joué un mercenaire russe en Syrie pour un reportage de Sky News. MSF se retire du nord du Yémen à cause des «bombardements aveugles» de la coalition. Crise diplomatique : Washington retire ses bombes nucléaires de Turquie.

Une opération militaire d’envergure en préparation à Kiev contre la Russie.