background preloader

Géopolitique : MAROC

Facebook Twitter

Le deal de Trump à Ryad (JM Vernochet, T. Meyssan) Le Maroc étend son influence dans les pays du Sud en investissant en Ethiopie et au Nigéria. Les visites de Mohammed VI à Addis Abeba et à Abuja marquent sa volonté de développer ses relations avec les pays d'Afrique Subsaharienne.

Le Maroc étend son influence dans les pays du Sud en investissant en Ethiopie et au Nigéria

La Maroc va investir dans une usine d'engrais en Ethiopie et dans un projet de gazoduc au Nigéria. La volonté affichée du Royaume de développer les échanges Sud-Sud en concrétisant des partenariat économiques et solidaires a pris corps lors des dernières étapes de la visite sur le continent africain de Mohammed VI, en Ethiopie et au Nigéria. A Addis-Abeba, le roi du Maroc et le premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn ont signé un accord portant sur la construction d'un complexe de production d'engrais agricoles destiné à rendre l'Ethiopie auto-suffisante en 2025. Le coût de l'investissement total est de 4 milliards d'euros, il sera réalisé conjointement par l'entreprise publique marocaine OCP (à hauteur de 2,25 milliards d'euros) et par le gouvernement éthiopien.

Lire aussi : Le Maroc va-t-il intégrer l’Union africaine ? #SorosForPrison (@FreeSpeechcnd) L’élection de Trump est un « désastre » selon la confrérie islamiste des Frères Musulmans liée à l’UOIF. Alain Juppé, pro-Clinton, est allié au frère musulman Tareq Oubrou BREIZATAO – ETREBROADEL (10/11/2016) La victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine rebat totalement les cartes de la géopolitique internationale.

L’élection de Trump est un « désastre » selon la confrérie islamiste des Frères Musulmans liée à l’UOIF

En ayant déclaré l’islam radical comme « ennemi prioritaire » des USA, Donald Trump anéantit des années de soutien au djihadisme international par les administrations Bush et Obama. Les Frères Musulmans, proches de l’UOIF, sont effondrés. MiddleEast Monitor (source) : Mamdouh al-Muneer, un membre de la direction du parti des Frères Musulmans en Egypte, a déclaré que la victoire de Donald Trump était « un désastre ». Goliath est redevenu lui-même, avec ses chevaux et ses hommes. Les Frères Musulmans avaient en effet réussi à pénétrer les grandes institutions du gouvernement américain.

En France, le gouvernement socialiste était un allié stratégique des Frères Musulmans, notamment sur le dossier syrien. Suivez nous ici : 0Save Comments comments. Le Maroc va-t-il intégrer l’Union africaine ? La question du retour du Maroc au sein de l'Union africaine est loin d’être réglée, estime le spécialiste de l'Afrique Bernard Lugan, en nous livrant son analyse des possibles développements à venir.

Le Maroc va-t-il intégrer l’Union africaine ?

En 1984, le Maroc avait quitté la défunte Organisation de l’Unité africaine dont il était pourtant un membre fondateur, quand, à la majorité de ses membres, la RASD (République arabe saharaouie démocratique), l’ancienne colonie espagnole du Rio de Oro ou Sahara occidental, y avait été admise. Or, pour Rabat, ce territoire étant marocain, il n’était donc pas question de le voir devenir indépendant.

Aujourd’hui, le royaume chérifien s’apprête à intégrer l’Union africaine (UA) qui a succédé à l’OUA, mais à la condition que la RASD en soit exclue. Comme les statuts de l’UA ne prévoient pas l’exclusion de l’un de ses membres, la question est donc loin d’être réglée. Après quarante ans de conflit inutile porté par l’Algérie, les positions sont figées. Le Maroc achète Hillary Clinton et le Sahara occidental souffre.

Par Wayne Madsen – Le 6 septembre 2016 – Source Strategic Culture Dans ce qui a été l’un des exemples les plus flagrants du racket pay-to-play [paie pour jouer] d’Hillary Clinton, le roi Mohammed VI du Maroc a fait un don de 12 millions de dollars à la Fondation Clinton en échange d’une promesse de Mme Clinton de faire un speech lors d’une conférence de la Clinton Global Initiative prévue pour mai 2015 au Maroc.

Le Maroc achète Hillary Clinton et le Sahara occidental souffre

Mais parce que la conférence était prévue pour le mois qui a suivi la déclaration de Clinton évoquant ses intentions de se présenter à la présidence des États-Unis, elle n’y a pas assisté. Cependant, Clinton a envoyé son mari Bill et sa fille Chelsea à l’événement, à sa place. La conférence, qui a eu lieu dans un hôtel cinq étoiles à Marrakech, a été financée par la société minière marocaine Office chérifien des phosphates (OCP). Une présidence de Hillary Clinton verra probablement aussi la création d’une base permanente US de commandement de l’Afrique (AFRICOM) au Maroc.