background preloader

Géopolitique KURDISTAN

Facebook Twitter

Entretien avec Stéphane Blet à propos de la Franc-maçonnerie et de la Turquie d'Erdogan. Mondialistes de gauche et mondialistes de droite 0 52’20. « N’acceptez pas chez vous les réfugiés qui ont fait de nous des réfugiés ici » : Message aux Chrétiens d’Occident de Mgr Charaf, archevêque de Mossoul – medias-presse.info. Mgr Charaf, archevêque syriaque orthodoxe, de Mossoul, du Kurdistan et de Kirkouk, expose la situation dans le nord de l’Irak, et invite les chrétiens d’Occident à se réveiller: « N’acceptez pas chez vous les réfugiés qui ont fait de nous des réfugiés ici.« « Ici », c’est-à-dire dans la partie kurde de l’Irak : « Tous les chrétiens ont fui la ville [de Mossoul] en 2014 devant les troupes de l’État islamique.

« N’acceptez pas chez vous les réfugiés qui ont fait de nous des réfugiés ici » : Message aux Chrétiens d’Occident de Mgr Charaf, archevêque de Mossoul – medias-presse.info

Ceux qui sont restés, pour la plupart, les ont accueillis, parfois à bras ouverts. Les arabes musulmans sunnites qui y vivent sont si fanatiques qu’ils pourraient donner des leçons aux Saoudiens ! Ils n’acceptent personne s’il ne partage pas leurs vues. Il faut se rappeler qu’au lendemain du coup d’État militaire avorté de 1959, dont l’épicentre était Mossoul, les chrétiens connurent les pires humiliations*. Mgr Charaf, syriaque orthodoxe, vit aujourd’hui sous la protection des Kurdes ainsi que de nombreux chrétiens de la région de Mossoul.

. « Nous ne haïssons pas les musulmans. Alep-Est & Mossoul, par Thierry Meyssan. À Mossoul et à Alep-Est, les populations qui avaient accueilli les jihadistes en croyant que la Charia leur permettrait de revenir à l’Âge d’or, n’ont pas tardé à déchanter.

Alep-Est & Mossoul, par Thierry Meyssan

Opprimées par les lois des jihadistes et horrifiées par leur violence, elles se sont progressivement retournées contre eux. Sans états d’âme, ces derniers les exploitent aujourd’hui comme boucliers humains. Pourtant selon la presse occidentale, la bataille de Mossoul est légitime mais pas celle d’Alep-Est. Alep-Est & Mossoul, par Thierry Meyssan. Irak : de la chute de Saddam Hussein à l’Etat islamique. Manifestations turques à Paris: pour et contre le PKK. International URL courte.

Manifestations turques à Paris: pour et contre le PKK

#SorosForPrison (@FreeSpeechcnd) Reportage vivant sur la réalité vécue par le million et demi d’Aleppins qui vivent sous les bombes. Monsieur Hollande, ras le bol de votre désinformation sur Alep ! Je ne suis pas allé à Alep.

Monsieur Hollande, ras le bol de votre désinformation sur Alep !

Mais je lis et j’écoute ceux qui y vivent, et ce n’est pas du tout le même écho que nous lisons ou écoutons de nos confères dont les sources d’information semblent être à sens unique. Pourtant, multiples sont les témoignages dramatiques qui démontrent combien est insupportable la désinformation, l’intoxication émanant de journalistes et, pire encore, de notre propre président de la République, de Barack Obama ou du Britannique Boris Johnson qui, tous trois, arment et entretiennent la rébellion syrienne qui combat sous le drapeau des terroristes d’Al-Qaïda, voire même sous le sinistre emblème de l’État islamique .

Ici même, il y a quelques jours, je vous révélais ce qu’avait à dire un jeune Breton qui avait choisi de vivre à Alep-Ouest pour tenter de soulager les assiégés. Depuis hier, le témoignage télévisé plus journalistique et peut-être moins bouleversant d’une photographe anglaise, Vanessa Beeley, circule sur les réseaux sociaux. L’ambassade de Russie à Damas sous le feu des "rebelles" pendant deux heures. Peut-on encore prévenir la guerre généralisée ?, par Thierry Meyssan. Après la destruction du fleuron de la Marine des Émirats arabes unis, le 1er octobre, les armées des pétro-dictatures du Golfe hésitent à poursuivre seules la guerre contre la République arabe syrienne.

Peut-on encore prévenir la guerre généralisée ?, par Thierry Meyssan

Il est clair pour tous que le missile sol-mer qui a détruit le catamaran perce-vagues est une arme extrêmement sophistiquée que l’on n’avait jamais vue sur un champ de bataille. Il n’a été tiré ni par les Houthis, ni par les partisans de l’ancien président Saleh, qui ne disposent pas d’une telle arme, mais par la Russie, qui est secrètement présente depuis l’été au Yémen. L’idée d’une coordination des jihadistes sans intervention des États-Unis, par leurs seuls alliés locaux, est d’autant plus difficile à imaginer que la rivalité entre l’Arabie saoudite et le Qatar n’a cessé de miner les étapes précédentes de la guerre.

Extension du conflit, par Thierry Meyssan. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a dressé le bilan de l’action des armées russes en Syrie.

Extension du conflit, par Thierry Meyssan

En un an, a-t-il assuré, « elles ont libéré 586 localités et plus de 12 000 kilomètres carrés du territoire, éliminé environ 35 000 terroristes, dont plus de 2 700 personnes en provenance de Russie et des pays de la CEI ». Il a opposé ces résultats à ceux des États-Unis qui, tout en déclarant combattre les terroristes, les soutiennent contre la République arabe syrienne. La Douma a adopté à l’unanimité l’accord russo-syrien autorisant un déploiement pour une durée illimitée de l’aviation russe sur la base syrienne d’Hmeimim. Ce texte avait été secrètement signé en août 2015 et n’a été présenté à la Douma que pour rendre publique la position russe.

“Une agression des USA contre la Syrie mènera à une guerre à grande échelle” (Gouvernement russe) BREIZATAO – ETREBROADEL (02/10/2016) Comme nous le rapportions il y a deux jours (lire ici), les graves revers subis à Alep par les islamistes et djihadistes d’al-Qaeda soutenus par les USA ont fait remonter la tension entre Washington et Moscou.

“Une agression des USA contre la Syrie mènera à une guerre à grande échelle” (Gouvernement russe)

Interrogée sur la situation, la Porte-parole du ministre des Affaires Étrangères russe Maria Zakharova a mis en garde les USA contre une “agression directe” contre la Syrie qui se transformerait en “guerre à grande échelle”. Al Masdar News (source) : “Des lobbies aux USA sont vraiment en train de pourrir la situation et d’empêcher la conclusion d’un accord”. La Porte-parole du gouvernement russe a ajouté : Questionnée sur la réaction de la Russie en cas d’agression américaine contre la Syrie, Maria Zakharova est restée évasive : Alep ensanglantée. « Excuse-moi, je ne peux pas te parler tout de suite, une bombe vient de tomber », lance Pierre Le Corf ce mercredi matin, depuis l’un des quartiers d’Alep qui est aujourd’hui sous le contrôle de l’armée syrienne.

Alep ensanglantée

Quelques minutes plus tard, il poste une photo de ses mains ensanglantées : ce sang n’est pas le sien mais celui d’un homme dont le bras a été arraché quelques mètres plus loin par un deuxième obus alors qu’il tentait de fuir. L’homme est chargé dans une voiture, et meurt quelques instants après. « Imaginez que vous soyez des poissons rouges dans un bocal étroit, pas moyen de sortir. Dr. Bachar al-Jaafari - SYRIE : Nous sommes passés d’une guerre par procuration à une vraie guerre ! Ce 21 septembre lors d’une énième session du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en Syrie, Ban Ki-moon aurait déclaré : « C’est l’occasion de rétablir la cessation des hostilités, faciliter l’aide humanitaire à Alep et dans tout le pays, maintenir au sol la force aérienne syrienne et voir une action militaire conjointe contre les groupes terroristes tels que Daech et Al Nosra… cela permettrait d’ouvrir la voie vers des négociations politiques » [*].

Dr. Bachar al-Jaafari - SYRIE : Nous sommes passés d’une guerre par procuration à une vraie guerre !

Maintenir au sol la force aérienne syrienne ! Pour que faire, sinon légitimer les mensonges, la cruauté et la rapacité de ses donneurs d’ordre ? Pour mémoire, voici la réponse du Docteur Bachar al-Jaafari, délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies [NdT]. Mesdames et Messieurs, Nous sommes réunis dans cette salle alors qu’au dehors nombre de manifestants sur la 47ème rue exigent que certains membres de ce Conseil ne touchent plus à la Syrie [Hands off Syria !]

Monsieur le Président, Je terminerai par une question. Russie : la volonté américaine de remodeler le Moyen-Orient est la cause des souffrances de la Syrie. Au Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Russie a accusé les Etats-Unis d'être à l'origine de la situation de conflit que connait actuellement la Syrie, et de ne pas avoir su tenir ses engagements concernant le cessez-le-feu de début septembre.

Russie : la volonté américaine de remodeler le Moyen-Orient est la cause des souffrances de la Syrie

«En 2011, à Washington et dans certaines autres capitales occidentales, il a été décidé de poursuivre le remodelage de l'espace géopolitique du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord entamé par l'intervention criminelle des Etats-Unis et du Royaume-Uni en Irak en 2003», a déclaré le représentant de la Russie aux Nations Unies, Vitaly Churkin, lors d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU à New York, dimanche 25 septembre.

Avant de poursuivre : «Dans le même temps, en Syrie et en Libye, [les Occidentaux] ont continué à opérer "à la hache", sans refuser le soutien de groupes terroristes». Moscou ne tolérera plus de concessions unilatérales «Le camp américain s'es montré incapable d'influencer les groupes rebelles» GUERRE en SYRIE : réflexions de Bachar Al-Assad. Le New York Times présente un alibi pour le bombardement américain en Syrie. L’attaque de Deir Ezzor permet la création de la « principauté salafiste » prévue par la DIA en 2012. Le 20 septembre 2016 – Source Moon of Alabama Les deux récentes attaques contre l’Armée arabe syrienne dans l’est de la Syrie correspondent au projet américain d’éliminer toute présence du gouvernement syrien à l’est de Palmyre.

Cela permettrait aux États-Unis et leurs alliés de créer une «entité sunnite» dans l’est de la Syrie et l’ouest de l’Irak, qui serait une épine permanente dans le pied de la Syrie et ses alliés. Une analyse de 2012 de l’Agence du renseignement de la Défense (DIA) disait : Il y a la possibilité d’établir une principauté salafiste officielle ou non à l’est de la Syrie (Hasaka et Der Zor), et ceci est exactement ce que veulent les puissances qui soutiennent l’opposition, afin d’isoler le régime syrien… Notez que le plan mentionne précisément deux villes – Hasakah et Deir Ezzor.

Les alliés des Etats-Unis sont prêts à partager avec eux la responsabilité de l’attaque de Deir Ezzor par Moon of Alabama. Les alliés des Etats-Unis sont prêts à partager avec eux la responsabilité de l’attaque de Deir Ezzor Les Etats-Unis tentent de se décharger d’une partie de la responsabilité de leur soutien aérien à ISIS contre l’armée arabe syrienne à Deir Ezzor. Les faits, qui ne sont pas démentis par les Etats-Unis, ont été révélés par l’armée russe, dans une déclaration qui a fait suite à l’incident de samedi : « Aujourd’hui, à 17 : 00-17 : 50, heure de Moscou, la coalition internationale anti-Daesh (deux F-16 et deux A-10 jets) a effectué quatre frappes sur les unités syriennes forces gouvernementales encerclées par Daesh près de l’aéroport de Deir ez-Zor. Cycle de conférence à Toulouse sur les martyrs chrétiens. Bagdad réclame la restitution des territoires occupés par les Kurdes en 2014. Le gouvernement irakien réclame la restitution des territoires occupés par le gouvernement régional kurde en 2014.

En 2014, la tentative de partition de l’Irak avait été coordonnée par les États-Unis, Israël, la Jordanie et le Turquie, en accord avec l’Arabie saoudite et le Qatar. Le plan initial prévoyait l’occupation d’al-Anbar par Daesh et celle des champs pétroliers de Kirkuk par le gouvernement régional kurde d’Irak [1]. Les troupes irakiennes s’étaient retirées sans combattre ni Daesh, ni les Kurdes, laissant comme convenu aux jihadistes les armes neuves qui venaient d’être livrées par Washington. À l’époque, Washington organise la destitution du Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, qui s’opposait au démantèlement de son pays. Les projets de Kurdistan, par Thierry Meyssan. Syrie, un conflit de plus en plus complexe - Lengadoc Info. 01/09/2016 – 13h30 Syrie (Lengadoc Info) – Point de situation numéro 11 – La particularité du conflit qui déchire la Syrie depuis 5 ans et qui a occasionné 300 000 morts jusqu’à aujourd’hui, réside dans la multiplicité des belligérants.

Le fait également que de nombreux pays extérieurs prennent part aux combats en soutenant telle ou telle faction par la fourniture massive d’armes, en envoyant des conseillers militaires au plus près des unités combattantes, en procurant un appui aérien non négligeable. Voire carrément en prenant part aux combats avec ses propres troupes au sol comme vient de le faire la Turquie au niveau de Jarablus. Dossier Syrie (plus de 200 documents)

KURDISTAN - (Article Wiki) Iran/Russie: de quoi a peur Washington? Politique & Eco n°100 : Proximité entre l'Islam et le communisme. Erdogan poursuivra son opération en Syrie jusqu'à l'élimination de la menace kurde. Les Kurdes perdent et les Turcs volent Jarablus à la Syrie.

¿Están turcos y kurdos atrapados en el laberinto de EEUU? L’armée turque tire sur les Kurdes qui refusent de reculer près de Jarablus en Syrie. Moscou s’inquiète de l’opération turque en Syrie. Le ministère russe des Affaires étrangères, redoutant une escalade du conflit dans la région, a exprimé son inquiétude face au lancement de l’opération turque en Syrie. «Cette inquiétude est avant tout suscitée par la possibilité d’une escalade dans la zone de conflit, notamment compte tenu de dommages collatéraux parmi les civils et l’aggravation des dissensions ethniques entre Kurdes et Arabes», indique le communiqué sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

Syrie – Les Etats-Unis mettent le bazar pendant que les grandes personnes réfléchissent à des solutions. par Moon of Alabama. Syrie – Les Etats-Unis mettent le bazar pendant que les grandes personnes réfléchissent à des solutions. La semaine dernière, un amiral chinois est allé à Damas et a promis leur soutien. Le ministre d’Etat indien aux Affaires extérieures y a aussi fait un saut. Le chef adjoint du renseignement turc y est allé en secret. Auparavant, le président turc s’était rendu en Russie et le ministre turc des Affaires étrangères s’était rendu à Téhéran. Cela fait beaucoup de discussions entre des grands pays qui sont des acteurs importants du conflit en Syrie. Je suppose que cette flambée diplomatique qui court-circuitait Washington, a fait craindre aux États-Unis qu’une décision sur la Syrie ne soit prise sans eux. Des forces soutenues par les Etats-Unis ouvrent un passage à des centaines de combattants de Daesh.

La nouvelle doctrine stratégique turque, par Thierry Meyssan. Les rebelles de la CIA décapitent un gamin, entre autres « réussites » étasuniennes en Syrie. Syrie : les groupes soutenus par les Etats-Unis au bord d’un conflit armé ? BHL encaisse un "sku(r)de". BHL jeté dehors comme un malpropre qu'il est, quel pied. Accepter nos excuses et notre amitié. Quimper : Mehmet Yilmaz, agent du gouvernement islamiste turc, chargé du repérage des Kurdes.

La Turquie revendique le bain de sang de Bruxelles, par Savvas Kalèdéridès. Le mobile des attentats de Paris et de Bruxelles, par Thierry Meyssan. Mauvais temps pour le président Erdoğan, par Thierry Meyssan. Turquie : Moscou et Washington veulent se débarrasser du président islamiste Erdogan. En Syrie, les milices armées par le Pentagone combattent contre celles armées par...la CIA. La Turquie, soutien de Daech : de nouvelles preuves.

Les Ides de Mars : L’Union Européenne a entamé son implosion finale – Retour d'Avalon. EN CONTINU : réactions politiques à la pétition de RT appelant à défendre les Kurdes turcs. Syrie : le joueur d'échecs. Thierry Meyssan, Ce qui c'est passé à Munich ! Le 17.02.2016. Syrie : c'est le commencement de la fin pour l'Arabie saoudite et l'EI.

Que se passe-t-il réellement en Syrie ? Que se passe-t-il en Syrie ? 4/4 : Régis Chamagne. Le Premier ministre turc appelle les Etats-Unis à soutenir le combat contre les Syriens kurdes. Négociations de paix et indignations en Syrie pour stopper la défaite de nos alliés terroristes. La France et les Etats-Unis condamnent les bombardements des forces kurdes en Syrie. Alep : Ce n'est pas ce qu'on vous raconte à la télé (témoignage) et autres nouvelles.

Débordements à Bordeaux entre Kurdes et Turcs. Attaque contre les positions des Kurdes en Syrie: nouvel aventurisme de la Turquie. Syrie. Dégâts collatéraux. La Turquie bombarde des bastions kurdes au nord de la Syrie. Ankara se prépare à une solution militaire en Syrie. Syrie: accord pour une "cessation des hostilités" dans la semaine, selon Kerry. Erdogan accuse les USA d'avoir créé une "mare de sang". Le nombre de morts kurdes piégés dans la ville turque de Cizre augmente.

Nouveau regain de violence dans le Kurdistan turc. L'inavouable projet d'un pseudo-Kurdistan, par Thierry Meyssan.