background preloader

Géopolitique CHINE

Facebook Twitter

Affrontement au Bilderberg 2017, par Thierry Meyssan. Cet article a été rédigé le 4 juin 2017.

Affrontement au Bilderberg 2017, par Thierry Meyssan

Il ne mentionne donc pas l’actuelle crise diplomatique au Moyen-Orient même si celle-ci en confirme les hypothèses. Deux camps commencent à se former : d’un côté le Qatar et le Royaume-Uni, déjà officiellement soutenus par l’Iran, la Turquie et le Hamas ; de l’autre l’Arabie saoudite et les États-Unis déjà soutenus par le Bahreïn, l’Égypte, les Émirats arabes unis, Israël, la Libye (gouvernement de Baïda), les Maldives, Maurice et le Yémen (gouvernement d’Abdrabbo Mansour Hadi).

Mondialistes de gauche et mondialistes de droite 0 52’20. Ankara 2016 n’est pas Sarajevo 1914, à qui profite ce moment Sarajevo en Turquie ? Par Pepe Escobar – Le 21 décembre 2016 – Source CounterPunch Allons droit au but : Ankara 2016 n’est pas Sarajevo 1914.

Ankara 2016 n’est pas Sarajevo 1914, à qui profite ce moment Sarajevo en Turquie ?

Ce n’est pas un prélude à la Seconde Guerre mondiale. Quiconque a planifié l’assassinat de Andrei Karlov, ambassadeur de Russie en Turquie – un diplomate de la vieille école cool, calme et serein – risque un puissant contrecoup. L’assassin, Mevlut Mert Altintas, était un diplômé de l’académie de police de 22 ans. Il a été suspendu de la police nationale turque (TNP) en raison de liens soupçonnés avec l’organisation terroriste Fethullahista (FETO) après le putsch raté du 15 juillet contre Erdogan, mais est revenu au service en novembre. Ce n’est pas un secret que les gulénistes s’infiltrent massivement dans la police nationale turque. Le timing est crucial. Et ce, juste après l’accord crucial, préalablement établi entre Poutine et Erdogan, qui impliquait que des milliers de rebelles modérés, obéissant à la Turquie, puissent utiliser un couloir pour sortir d’Alep.

FINANCEMENT DE LA MAFIA CLINTON : LA FRANCE AUSSI !(par L’Imprécateur) Pendant que la France a les yeux rivés sur les primaires et l’aveu récent d’échec de son président, le Trump-bashing a repris de plus belle, un peu partout.

FINANCEMENT DE LA MAFIA CLINTON : LA FRANCE AUSSI !(par L’Imprécateur)

Hier, c’était la Chine qui accusait Donald Trump de vouloir remettre en cause l’entente internationale sur la non-dénonciation des acquis coloniaux récents de la Chine communiste. Trump a osé remercier la Présidente taïwanaise des félicitations qu’elle lui a adressées pour son succès à la présidentielle américaine. « Il n’y a qu’une Chine » ont rappelé les Chinois. Il est donc interdit, sous peine de menace de rupture des relations diplomatiques et commerciales, de contester de quelque manière que ce soit la “chinoisitude” de Taïwan comme l’aurait pu dire Bécassine, mais aussi du Tibet (conquis en 1959), de la Mongolie (1947), de la Mandchourie (1949) ou du Sinkiang ouïgour (1955). Même chose en France où nos impôts ont aussi servi à financer Clinton (voir plus bas). Mort imminente du Traité Trans-Pacifique (TTP)… La Chine prend le relais des États-Unis Préambule de l'auteur La bataille pour la domination du commerce mondial penche en faveur de la Chine.

Mort imminente du Traité Trans-Pacifique (TTP)…

Face aux menaces de Donald Trump d'imposer des barrières tarifaires et de supprimer les accords de libre-échange, dont le TPP, Beijing tisse des liens avec divers partenaires importants de Washington. Lors du XXIVe sommet de l'APEC, il est apparu clairement que la mort imminente du TPP est devenue une excellente occasion pour la Chine qui, étonnamment, avait proposé aux pays qui ont signé le TPP en février de cette année, l'établissement d'une grande zone de libre-échange... mais sans les États-Unis. Par Noyola Ariel Rodriguez – Le 21 novembre 2016 – Source Russia Today. Le triangle stratégique Russie–Chine–Iran. Par F.

Le triangle stratégique Russie–Chine–Iran

William Engdahl – le 21 novembre 2016 – Source New Eastern Outlook Les liens économiques, politiques et militaires se développement entre l’Iran, la Chine et la Russie, formant ce que je considère un triangle d’or émergeant en Eurasie et cherchant à pénétrer des régions isolées. Cela, alors qu’il semble que la stratégie géopolitique des États-Unis, dans la perspective d’une administration Trump, soit d’éloigner Washington de l’Iran et de la Chine, tout en faisant miroiter un possible relâchement de la confrontation entre Washington et Moscou.

Géopolitique classique, à la Halford Mackinder ou à la Kissinger, qui cherche à éviter la guerre sur deux fronts, qui était en train de se retourner contre un Washington arcbouté sur sa tentative de modifier l’équilibre des puissances. Pour le moment, la dynamique d’une coopération plus étroite, engagée ces dernières années, entre les trois États pivots du Heartland eurasien, entre dans une phase d’approfondissement stratégique. Halford J. La Turquie abandonne l’UE pour l’Organisation de coopération de Shanghai. La Turquie abandonne l’UE pour l’Organisation de coopération de Shanghai Par Peter Korzun – Le 22 novembre 2016 – Source Strategic Culture Le président turc Tayyip Erdogan a déclaré le 20 novembre, que la Turquie n’avait pas besoin de rejoindre l’Union européenne «à tout prix».

La Turquie abandonne l’UE pour l’Organisation de coopération de Shanghai

Au lieu de cela, elle pourrait faire partie de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), ou Pacte de Shanghai. Le leader turc a déclaré qu’il avait déjà discuté de l’idée avec le président russe Vladimir Poutine et son homologue kazakh Nursultan Nazarbayev. L’OCS est une organisation politique, économique et militaire eurasienne, fondée en 2001 à Shanghai. USA : Le futur principal stratège militaire de Trump considère que l’islam est un « cancer » Le Général Michael Flynn veut remporter la guerre contre l’islam BREIZATAO – ETREBROADEL (19/11/2016) A peine nommé Conseiller à la Sécurité Nationale par le nouveau président américain Donald Trump, le général Michael Flynn a été l’objet de nombreuses attaques de la part de la presse d’état hexagonale.

USA : Le futur principal stratège militaire de Trump considère que l’islam est un « cancer »

Et pour cause : il fait de la victoire contre la guerre déclarée par l’islam à l’Occident la pierre angulaire de la stratégie US. Une révolution qui met les élites pro-musulmanes françaises en état d’alerte. Rupture complète Cet esprit brillant et patriote entend rompre avec le soutien actif à l’islamisme de l’ère Obama, une ligne politique qui heurte de plein fouet l’alliance le gouvernement français et le monde musulman.

Un rapide tour d’horizon des titres des journaux d’état donne le ton : Le journal Le Figaro, propriété du vendeur d’armes Bloch-Dassault proche de l’armée française, n’est pas moins caricatural (source) : Opposant déterminé à l’alliance entre les USA, l’Otan et l’islamisme. La Russie, la Chine et l’Arabie saoudite mettent en échec l’hégémonie du dollar, par Ariel Noyola Rodríguez. La suprématie de Washington sur le système financier mondial a subi un terrible coup en août dernier : la Russie, la Chine et l’Arabie saoudite ont vendu des bons du Trésor des États-Unis pour la somme de 37,9 milliards de dollars, selon la dernière mise à jour des données officielles publiée il y a quelques jours [1].

La Russie, la Chine et l’Arabie saoudite mettent en échec l’hégémonie du dollar, par Ariel Noyola Rodríguez

Dans une perspective globale, les investissements mondiaux dans la dette publique des États-Unis ont chuté à leur niveau le plus bas depuis juillet 2012. De toute évidence, le rôle du dollar comme monnaie de réserve mondiale est de nouveau remis en question. En 2010, l’amiral Michael Mullen, ancien président du Comité des chefs d’état-major US a averti que la dette était la principale menace contre la sécurité nationale de son pays [2].

Pékin a massivement acheté de l’or au cours des dernières années, et la Banque centrale de Russie a fait de même. Face aux brutales secousses du dollar, il est crucial d’acheter des actifs plus sûrs, comme l’or. . [5] « U.S. Russes et Chinois s'allient pour créer une alternative aux long-courriers d'Airbus et Boeing. Philippines : Le président Duterte abandonne l’alliance US et se rapproche de la Russie. BREIZATAO – ETREBROADEL (18/10/2016) Voilà probablement la manifestation la plus éclatante des ravages du gauchisme désormais établi en idéologie officielle au sein des ploutocraties occidentales.

Philippines : Le président Duterte abandonne l’alliance US et se rapproche de la Russie

Le président philippin Duterte, excédé par les chantages et menaces des USA et de l’Union Européenne au sujet de sa guerre anti-drogue, a officiellement rompu militairement avec Washington et déclaré son intention de nouer un partenariat avec Pékin et Moscou. Russia Today (source) :Rodrigo Duterte, à la tête des Philippines depuis le mois de juin 2016, est disposé à mener des exercices militaires avec la Chine et la Russie. Le tout en précisant qu’il ne permettrait plus de manœuvres conjointes avec les Etats-Unis.Rodrigo Duterte confirme le virage à 180 degrés de la politique étrangère des Philippines entamé depuis son accession au pouvoir.

Voilà. En toute logique, les Chinois et les Russes se foutent strictement du sort des trafiquants de drogue philippins. Le président philippin lâche les Etats-Unis et souhaite se rapprocher de Moscou et Pékin. Rodrigo Duterte, à la tête des Philippines depuis le mois de juin 2016, est disposé à mener des exercices militaires avec la Chine et la Russie.

Le président philippin lâche les Etats-Unis et souhaite se rapprocher de Moscou et Pékin

Le tout en précisant qu’il ne permettrait plus de manœuvres conjointes avec les Etats-Unis. Rodrigo Duterte confirme le virage à 180 degrés de la politique étrangère des Philippines entamé depuis son accession au pouvoir. Alors qu’il s’exprimait lors d'un entretien avec la chaîne hongkongaise Phoenix Television avant une visite de quatre jours à Pékin, il a confirmé le refroidissement des relations bilatérales avec les Etats-Unis. BRICS ouvre officiellement son sommet en Inde. Programme à long terme des Etats-Unis pour le Centre, Asie du Sud. Les États-Unis a récemment lancé un important programme à long terme dans le cadre d'une grande stratégie pour la Russie, centrale et pays sud-asiatiques, qui a été mis en pratique il y a un an. Dans cette stratégie, visant à minimiser l'influence de la Russie et de la Chine en Asie centrale et du Sud-Est, un programme complet a été établi pour chacun des pays de cette région.

Par exemple, certaines des actions des États-Unis pour un pays comme la République du Tadjikistan sont les suivantes: • Infiltration et la mise en œuvre des relations étroites avec le ministre des Affaires étrangères de la République du Tadjikistan et de son système de sécurité. Budget de la défense des États. “Une agression des USA contre la Syrie mènera à une guerre à grande échelle” (Gouvernement russe) BREIZATAO – ETREBROADEL (02/10/2016) Comme nous le rapportions il y a deux jours (lire ici), les graves revers subis à Alep par les islamistes et djihadistes d’al-Qaeda soutenus par les USA ont fait remonter la tension entre Washington et Moscou.

Interrogée sur la situation, la Porte-parole du ministre des Affaires Étrangères russe Maria Zakharova a mis en garde les USA contre une “agression directe” contre la Syrie qui se transformerait en “guerre à grande échelle”. Al Masdar News (source) : “Des lobbies aux USA sont vraiment en train de pourrir la situation et d’empêcher la conclusion d’un accord”. Confirmations : L’échec de l’accord russo-états-unien du 9 septembre. L’échec de l’accord russo-états-unien du 9 septembre et les débats du Conseil de sécurité qui ont suivi permettent de confirmer plusieurs hypothèses. L’objectif stratégique actuel des États-Unis en Syrie est bien de couper la « route de la soie ». En préparant durant de nombreuses années, puis en plaçant au pouvoir le président Xi Jinping en mai 2013, la Chine a fait de la restauration de cet axe historique de communication son but principal.

Cependant, la Chine étant devenue le principal producteur au monde, Xi a prévu de la doubler par une « nouvelle route de la soie » passant par la Sibérie et l’Europe orientale avant de rejoindre l’Union européenne. En toute logique, les États-Unis organisent actuellement deux guerres par proxy, au Levant d’une part, en Ukraine d’autre part. Le G20 Made in China : un séisme géo-économique. Par Pepe Escobar – Le 6 septembre 2016 – Source CounterPunch Ce qui vient d’avoir lieu à Hangzhou, en Chine, est d’une immense importance géo-économique.

Depuis le début, Pékin a pris le G20 très au sérieux ; cela a été conçu comme l’affaire de la Chine, et non celle de l’Ouest déclinant. Et encore moins celle de Washington. Annonçant l’ordre du jour pour les discussions, le président Xi Jinping est allé droit au but géopolitique, lorsqu’il a donné le ton : «La mentalité caduque de Guerre froide doit être rejetée. Il est urgent de développer un nouveau concept de sécurité inclusive, globale, concertée et durable.» Rapprochez-le des quatre prescriptions de Xi − «innover, revigorer, interconnecter et inclure» − ​​nécessaires pour redynamiser l’économie mondiale.

Le paquet est conçu pour propulser à nouveau l’économie mondiale vers la croissance et installer en même temps plus de règles chinoises amicales dans l’architecture économique mondiale et dans sa gouvernance. Les BRICS en construction. Le G20 s’ouvre dans la zone technologique de Hangzhou, en Chine… … dans un contexte géopolitique très tendu Par Pepe Escobar – Le 2 septembre 2016 – Source CounterPunch La Chine a investi un immense capital politique et économique pour préparer ce sommet. Les débats tourneront autour du thème principal de la recherche de solutions «vers une économie mondiale revigorée, interconnectée, inclusive et innovante». Un seul but : contenir la Russie et la Chine.

Les jours sont comptés pour les banques occidentales en Asie. Balakrishnan estime que la montée en puissance de leurs rivales asiatiques et leur réputation qui flanche indiquent que les banques occidentales, souvent coupables d’avoir fait de mauvais choix, risquent de devenir des souvenirs de l’Histoire d’ici une génération. Par N. Balakrishnan – Le 23 août 2016 – Source South China Morning Post. Syrie, un conflit de plus en plus complexe - Lengadoc Info.

LUC MICHEL/ L’AXE MOSCOU-PÉKIN-TÉHÉRAN SE RENFORCE. Chine – Realpolitik.tv > la géopolitique sur le net. ToutSurLaChine. ¿Por qué China ha entrado en la lucha contra terroristas en Siria? La inminente participación de China en la lucha antiterrorista en Siria podría interpretarse como muestra de músculo militar de Pekín ante EE.UU., indica un analista. Durante el viaje del almirante chino Guan Youfei, a Siria, China recibió la luz verde de Gobierno de Damasco para desplegar sus cazabombarderos en el país árabe con el fin de atacar posiciones de los grupos terroristas, como el EIIL (Daesh, en árabe), además de proveer apoyo aéreo a las fuerzas sirias.

El periodista y analista independiente Salman Rafi Sheikh explica a Asia Times las posibles razones detrás de la involucración del gigante asiático en la crisis siria. Según él, mientras que Rusia continúa bombardeando las posiciones del EIIL e Irán anuncia la creación y el despliegue de unidades militares en Siria, China se está involucrando para salvaguardar su propia seguridad. Rusia, Irán y China, ¿la nueva alianza del conflicto sirio? La Chine et la Russie vont concurrencer Boeing et Airbus dans les airs. Caricature de la fin des années 1890 montrant le partage de la Chine par les puissances occidentales et le Japon.

Le président des Philippines menace de quitter l’ONU et de créer une alternative avec la Chine. Pékin dénonce « l’agression américaine », espère un nouvel ordre mondial sino-russe. Que signifie « Fore, chéri, fore » en mer de Chine du Sud ? Le secret de la mer de Chine du Sud. L'ONU rejette définitivement la tentative d'annexion de la Mer de Chine Orientale par Pékin. Pékin déplace ses pions en mer de Chine méridionale. Les US ne toléreront pas que la Chine réduise sa vulnérabilité stratégique "...En vérité, les États-Unis n'ont rien à faire en mer de Chine méridionale ; en outre, il n'ont pas ratifié la Convention.

Donc il est inapproprié pour eux de se mêler ou, pire encore, d'effectuer des démonstrations de sa puissance militaire là-bas. Accepter nos excuses et notre amitié. La Troisième Guerre mondiale a commencé. L’Empire du Chaos contre-attaque. La Russie réduit son portefeuille d’obligations US de près de 10 mds USD. La Chine dit Non à la convertibilité du Nouveau Yuan contre le Dollar. Reçu à haut niveau: retour sur un instructif voyage chinois. Les États-Unis accélèrent leur encerclement militaire de la Chine.

La Chine entreprend la décolonisation de la Polynésie Française. La Chine en action : vers la chute du dollar. Géopolitique. L'Europe et le recul de l'Amérique. L’économie chinoise est elle vraiment en difficulté ? L’Arabie saoudite aux prises avec ses démons. Progrès sans précédent pour le « soleil artificiel » chinois. Chine : Un des plus hauts responsables de l'état rallie les USA et livre des secrets cruciaux. La Chine accuse les Etats-Unis de violations graves du droit international.

Choc pétrolier: la Chine économise 460 mds USD. Malgré un yen faible, Tokyo doit gérer une baisse de ses exportations en fin d'année. La Chine appelle à une feuille de route acceptable par toutes les parties pour la réconciliation en Afghanistan_French.news.cn. La Chine rejette les critiques américaines sur ses activités en mer de Chine méridionale_French.news.cn. La Chine s'engage à renforcer le partenariat stratégique avec le Laos_French.news.cn. Un haut dirigeant chinois rend visite à des scientifiques_French.news.cn.

Li Yuanchao demande aux sociétés scientifiques et technologiques de soutenir la croissance du pays_French.news.cn. Première patrouille conjointe sur le Mékong de l'année 2016_French.news.cn. En images: la visite d'Etat du président chinois Xi Jinping en Iran_French.news.cn. La Chine, futur leader de la nouvelle révolution industrielle mondiale? (REPORTAGE)_French.news.cn. La Chine, premier bénéficiaire de la chute des cours des matières premières. Chine-Afrique : des accords gagnant-gagnant. Bourses asiatiques : la dégringolade continue. Les contre-sanctions russes menacent l’Occident d’une sévère dépression. Des scientifiques chinois prévoient de cloner des millions de vaches par an. "Nouveau départ pour les relations sino-russes"

Le commerce extérieur de la Chine poursuit sa baisse en novembre. La Chine soutient la lutte de la Russie contre le terrorisme. Le djihadisme et ses maîtres se retournent contre leurs alliés du gouvernement français. «La Chine va faire payer les criminels de Daesh» Aéronautique: Moscou et Pékin signent un contrat de 2 milliards de dollars. Avance rapide en Asie, retour vers le futur au Pentagone.