background preloader

Les CAMPS

Facebook Twitter

Pourquoi l’Occident falsifie l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale. Par Michael Jabara Carley – Le 29 novembre 2016 – Source Strategic Culture Les historiens interprètent et réinterprètent l’Histoire.

Pourquoi l’Occident falsifie l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale

C’est un processus normal… excepté lorsque ce sont les politiciens qui font les réinterprétations. Leurs intérêts ne sont pas intellectuels mais plutôt politiques. Ils cherchent à justifier leur politique en évoquant le passé, l’Histoire comme ils ont besoin qu’elle soit. Les origines et la conduite de la Seconde Guerre mondiale revêtent un intérêt particulier pour les politiciens occidentaux, passés et présents. Laissons l’ambassadeur de France à Londres l’expliquer avec ses propres mots : « L’impression générale qui se dégage à la lecture [du livre blanc], écrit-il dans un mémorandum daté du 12 janvier 1940, est que le gouvernement russe n’a jamais cessé d’insister, du début à la fin, pour donner à l’accord [en cours de négociation] le maximum d’étendue et d’efficacité. L’ambassadeur français ne s’en tint pas là.

Le CAMP de DACHAU

"Le CAMP de NOÉ" - Internement et déportation (février 1941 - Septembre 1942) Titre : Bulletin de la Société archéologique, historique littéraire & scientifique du Gers Auteur : Société archéologique, historique, littéraire et scientifique du Gers Éditeur : Impr.

"Le CAMP de NOÉ" - Internement et déportation (février 1941 - Septembre 1942)

F. Cocharaux (Auch) Date d'édition : 1936 Type : texte,publication en série imprimée. Концентрационные лагеря - [CAMPS de CONCENTRATION images traduction russe français autant que possible, ne pas oublier que les images renvoient à des sites à consulter) Auschwitz: where is the root of Polish guilt?  The statement by Polish Foreign Minister Grzegorz Schetyna, claiming that it was Ukrainians alone who allegedly liberated the prisoners from Auschwitz, needs no further comment.

Auschwitz: where is the root of Polish guilt? 

We’ll let that remark lie on its author’s conscience, as he seems to have “forgotten” about the thousands of his own countrymen who fought heroically against fascism as part of the Armia Ludowa. In the end, Schetyna’s revisionism merely echoes the long-established opinions of some nationalist Polish historians. For example, back in 2005 the late Pawel Wieczorkiewicz, a former professor at the History Institute of Warsaw University, was quoted in the newspaper Rzeczpospolita as saying that he felt it would have been helpful to have had an alliance between Nazi Germany and Poland.

“We might have found our place on the side of the Third Reich, almost like Italy, and probably in a better position than Hungary or Romania.

ANDERSONVILLE - Le premier camp de concentration

Système de Classification des détenus dans les camps de concentration nazis. Among the first victims of persecution in Nazi Germany were political opponents—primarily Communists, Social Democrats, and trade unionists.

Système de Classification des détenus dans les camps de concentration nazis

Jehovah's Witnesses refused to serve in the German army or take an oath of obedience to Adolf Hitler and consequently were also targeted. The Nazis harassed German male homosexuals, whose sexual orientation was considered a hindrance to the expansion of the German population. "Habitual" homosexuals were incarcerated in prisons; many were later remanded to concentration camps following the completion of their sentences. The Nazis persecuted those they considered to be racially inferior. Nazi racial ideology primarily vilified Jews, but also propagated hatred for Roma (Gypsies) and blacks.

PHOTOS : Système de Classification des détenus dans les camps de concentration nazis. Camps de prisonniers français en 1914-1918. Cette liste donne la totalité des camps de prisonniers français, en Allemagne, Belgique et France.

Camps de prisonniers français en 1914-1918

1917-1918 Me P.A. Georgiadès de la situation, en général, des internés dans les camps de concentration en Bulgarie. DÉPORTÉS médiathèque de Europeana.eu. Le système concentrationnaire nazi. Les CAMPS. L’histoire des camps. L'’organisation des camps. La description qui suit n'est pas celle d'un camp en particulier, mais reprend les caractéristiques de la plupart des camps. Chacun d'eux avait évidemment des caractères particuliers dus à son implantation géographique, à sa taille, aux types de travaux effectués par les déportés (dans le camp ou hors du camp), à la date de sa construction...

Le camp est entouré d'une double ou triple barrière de barbelés, généralement électrifiée, ponctuée de miradors où des gardiens équipés de mitrailleuses peuvent de jour et de nuit surveiller tout le périmètre. L'unique porte du camp porte le plus souvent l'inscription « Arbeit macht frei », « le travail libère »... Dans le camp, chaque baraquement, en bois ou en briques est appelé « Block ». Les Blocks de détenus dans beaucoup de camps (Dachau, Mauthausen, Buchenwald, etc.) mesurent environ 50m x 7m. LA VIE ET LE TRAVAIL DES ALLEMANDS DANS LES CAMPS DE CONCENTRATION.pdf.

Le langage des camps de concentration. Des hiérarchies, entre les prisonniers, dans les camps. AUSCHWITZ : La direction, ’administration générale du complexe. AUSCHWITZ : Organisation du camp - Les DETENUS. Les triangles portés par les déportés. Les insignes distinctifs par catégorie de détenus. Insignes distinctifs des détenus : les TRIANGLES. Les triangles violets face à Hitler : une résistance spirituelle au nazisme. L’un des volets du colloque qui se tiendra samedi 20 novembre au Mémorial de Caen sera consacré à l’étude de trois catégories de prisonniers des camps nazis à propos desquels l’historiographie est restée relativement discrète.

Les triangles violets face à Hitler : une résistance spirituelle au nazisme

Triangle violet : la vie dans les camps. Triangles violets - Fondation Arnold-Liebster. LOS TESTIGOS DE JEHOVA SE MANTIENEN FIRMES ANTE EL ATAQUE NAZI. Triangles roses et signes distinctifs. Un marquage sur les vêtements s'élaborera en effet peu à peu pour les détenus en camp d'internement et de concentration.

Triangles roses et signes distinctifs

Dans son livre sur "l'organisation de la terreur" paru en 1995 aux éditions Calmann-Lévy, l'historien Wolfgang Sofsky note : "Avec la réorganisation des camps, la SS introduisit en 1936 un système de catégories permettant de caractériser les groupes de détenus. Sur la partie gauche de la poitrine et sur la jambe droite des pantalons on cousait, à côté du numéro du détenu, un triangle de couleur (...)

Les 'adversaires politiques', la première catégorie à être entrée dans les camps, restèrent d'abord sans signe distinctif. C'est seulement en 1937 qu'on introduisit pour eux le triangle rouge". Il précise : "L'élément décisif pour la figuration des classes sociales était le système des classifications, la taxinomie des couleurs, des triangles et des signes distinctifs. " « Les triangles marrons victimes de la peste brune » au Mémorial de Caen. Le 20 novembre 2010, une journée d’études ayant pour thème : « Le secret, une histoire de famille !

« Les triangles marrons victimes de la peste brune » au Mémorial de Caen

» était organisée au Mémorial de Caen, à l’initiative de l’association « Cœurs sans Frontières – Herzen ohne Grenzen ». En marge de la thématique principale, trois communications relatives à la déportation et à l’internement dans les camps nazis étaient présentées. Personnellement, j’intervenais pour évoquer le génocide tsigane… De gauche à droite, Jean-Jacques Delorme, organisateur de la journée, Uli et Daniel, « enfants de boche », Gerlinda Swillen, modératrice, et Achim Burkart, consul de l’ambassade d’Allemagne.

Exposition Les Robes Grises au musée de la Résistance et de la Déportation - Citadelle Vauban Besançon - Doubs (25) Déportés politiques à Auschwitz, le convoi du 6 juillet 1942. STRUTHOF : Camp Natzweiler - Les sources historiques. Le nouveau musée du KL-Natzweiler Le musée, entièrement repensé, est désormais consacré à l'histoire du camp de concentration de Natzweiler et de ses camps annexes.

STRUTHOF : Camp Natzweiler - Les sources historiques

Reynouard pris en flagrant délit de trucage ? 1945 - Les soldats allemands visionnant des images de camps de la mort.