background preloader

BRICS

Facebook Twitter

Mort imminente du Traité Trans-Pacifique (TTP)… La Chine prend le relais des États-Unis Préambule de l'auteur La bataille pour la domination du commerce mondial penche en faveur de la Chine.

Mort imminente du Traité Trans-Pacifique (TTP)…

Face aux menaces de Donald Trump d'imposer des barrières tarifaires et de supprimer les accords de libre-échange, dont le TPP, Beijing tisse des liens avec divers partenaires importants de Washington. Lors du XXIVe sommet de l'APEC, il est apparu clairement que la mort imminente du TPP est devenue une excellente occasion pour la Chine qui, étonnamment, avait proposé aux pays qui ont signé le TPP en février de cette année, l'établissement d'une grande zone de libre-échange... mais sans les États-Unis.

Par Noyola Ariel Rodriguez – Le 21 novembre 2016 – Source Russia Today L’influence des États-Unis dans le commerce mondial se dilue. La mort du TPP est imminente. Actuellement, l’essentiel du commerce est concentré en Asie, avec la Chine en tête. Pas exactement. Russes et Chinois s'allient pour créer une alternative aux long-courriers d'Airbus et Boeing. BRICS ouvre officiellement son sommet en Inde. Le G20 Made in China : un séisme géo-économique.

Par Pepe Escobar – Le 6 septembre 2016 – Source CounterPunch Ce qui vient d’avoir lieu à Hangzhou, en Chine, est d’une immense importance géo-économique.

Le G20 Made in China : un séisme géo-économique

Un seul but : contenir la Russie et la Chine. Par Pepe Escobar – Le 30 août 2016 – Source Russia Insider Le prochain sommet des BRICS, à Goa, aura lieu dans seulement deux mois.

Un seul but : contenir la Russie et la Chine

Depuis à peine deux ans, les plaques tectoniques géopolitiques se sont déplacées à une vitesse étonnante. La plupart des pays du BRICS sont embourbés dans une crise profonde. Victime étasunienne du BRIC - tellement plus atteignable et facile à manoeuvrer ce terrain de guerre à portée de main. Les partisans de Dilma Rousseff ne décolèrent pas.

Victime étasunienne du BRIC - tellement plus atteignable et facile à manoeuvrer ce terrain de guerre à portée de main.

Ils n'acceptent pas sa destitution pour maquillage de comptes publics et dénoncent un coup d'Etat. Ils exigent la démission de son remplaçant, Michel Temer, devenu président. «Fora Temer», «Temer, dehors», crient les militants devant les barricades. La destitution de la première femme présidente du Brésil ne passe pas. Validée mercredi 31 août par le Sénat, elle a provoquée la colère des brésiliens, qui manifestent dans tout le pays, notamment à Sao Paulo où les contestataires ont érigé des barricades. Le futur de l’économie russe – RussEurope. On trouvera ci-après les réponses que j’ai données lors d’une interview électronique avec le Club Valdai au sujet de l’avenir de l’économie russe, dans le contexte de faibles prix du pétrole, et qui a été publiée sur le site Russia Direct[1].

Le futur de l’économie russe – RussEurope

Ont aussi participé à ce débat Danila Bochkarev, EastWest Institute fellow on economic security issues (Bruxelles, Belgique) et Radhika Desai, professeur au Department of Political Studies et directeur du Geopolitical Economic Research Group, à l’Université du Manitoba (Canada). Le texte est en anglais. Oil prices could be entering a bear market, with some experts now predicting prices falling to as low as $40 per barrel. What are the implications for Russia’s economy? There is no certainty that oil prices will stay for very long around $40 a barrel. What may become new sources of Russia’s budget revenues? Manif contre le coup d'Etat au Brésil sur le tapis rouge de Cannes.

Brésil : le président de l'Assemblée change d'avis et approuve la destitution de Rousseff. La Troisième Guerre mondiale a commencé. Par Paul Craig Roberts – Le 25 avril 2016 – Source Strategic Culture La Troisième Guerre mondiale est en cours.

La Troisième Guerre mondiale a commencé

Combien de temps avant qu’elle n’entre dans sa phase chaude ? Washington mène actuellement une guerre économique et de propagande contre quatre membres du groupe des cinq pays connus sous le nom de BRICS – Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud. Le Brésil et l’Afrique du Sud sont déstabilisés par des scandales fabriqués. Les deux pays sont truffés de politiciens et d’organisations non gouvernementales (ONG) financés par Washington. Washington a tenté cela contre la Chine, avec les manifestations étudiantes orchestrées à Hong Kong. L’Empire du Chaos contre-attaque. Par Pepe Escobar – Le 26 avril 2016 – Source strategic-culture Peu de temps après que la motion de destitution contre la présidente Dilma Rousseff a été approuvée au Congrès brésilien par ce que j’ai choisi d’appeler les hyènes de la guerre hybride, le président en souffrance Michel Brutus Temer, l’un des artisans du coup d’État, a envoyé un sénateur à Washington, en tant que petit télégraphiste spécial, pour donner des nouvelles sur le coup d’État en cours.

L’Empire du Chaos contre-attaque

Le sénateur en question n’était pas en mission officielle pour le compte de la commissions des Affaires étrangères du Sénat. Brutus Temer a été alarmé par la réaction médiatique mondiale, qui interprète de plus en plus ce qu’il fait – en duo avec Brutus II, le président notoirement corrompu à la tête de la chambre basse Eduardo Cunha – pour ce que c’est : un coup d’État. Absurdité. Le sénateur coursier télégraphique a été envoyé dire au département d’État américain que tout se déroule selon le plan. Géopolitique. L'Europe et le recul de l'Amérique. L'Europe pourrait bientôt se retrouver face à une occasion exceptionnelle, se libérer de la domination américaine qui pèse sur elle depuis la 2e guerre mondiale.

Géopolitique. L'Europe et le recul de l'Amérique

De cette domination, beaucoup d'européens ne veulent pas convenir, ou ne sont même pas conscients, depuis si longtemps qu'ils y sont accoutumés. Pourtant un évènement à portée historique est désormais en train de se produire. On peut penser qu'il sera irréversible. Il s'agit de la perte mondiale d'influence de l'Amérique, autrement dit son recul. Malgré un yen faible, Tokyo doit gérer une baisse de ses exportations en fin d'année. La Chine, futur leader de la nouvelle révolution industrielle mondiale? (REPORTAGE)_French.news.cn.

DAVOS (Suisse), 25 janvier (Xinhua) -- La Chine est à première vue bientôt prête à mener la nouvelle révolution industrielle mondiale, ou "Industry 4.0", car elle met rapidement en place la convergence de multiples nouvelles technologies, ont déclaré les observateurs présents au Forum Economique Mondial à Davos.

La Chine, futur leader de la nouvelle révolution industrielle mondiale? (REPORTAGE)_French.news.cn

"Je ne vois aucune raison pour que la Chine ne soit pas le premier ou du moins un des trois pays menant de front cette transformation", a déclaré Bernd Leukert, membre du conseil exécutif de SAP, leader mondial dans le secteur des logiciels de management d'entreprise, faisant référence à la nouvelle révolution industrielle. La Chine possède l'avantage technologique et se targue d'une haute efficacité dans le secteur manufacturier, a-t-il expliqué au forum de Davos ce week-end, qui s'est déroulé sous le thème "Maîtriser la Quatrième Révolution Industrielle".

Les dirigeants chinois ont dit que l'innovation est au coeur du plan de développement national. M. L’OPEC veut faire alliance avec la Russie pour venir à bout des spéculateurs sur le pétrole. Champ pétrolifère en Arabie saoudite.

L’OPEC veut faire alliance avec la Russie pour venir à bout des spéculateurs sur le pétrole

Le cartel de l’OPEC n’avait jamais dit aussi fortement sa volonté de faire alliance avec la Russie et d’autres producteurs de pétrole rivaux pour ralentir la production et tenter de mettre fin à la chute des cours. Le marasme des investissements dans le secteur, a prévenu le secrétaire général de l’OPEC, Abdullah al-Badri, prépare des jours difficiles. La Chine, premier bénéficiaire de la chute des cours des matières premières.

La Chine a notamment gonflé de 2,2% ses importations de minerai de fer en volume l’an dernier, à 953 millions de tonnes. Bourses asiatiques : la dégringolade continue. Les principaux indices asiatiques ont été en très net recul ce jeudi, sur fond de chute dramatique des prix du baril de pétrole et d’inquiétude sur la santé de l’économie mondiale. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a plongé de 3,7% mercredi, tombant au plus bas en 15 mois, une fois encore plombé par le déclin des cours du pétrole et l'avertissement du Fonds monétaire international (FMI) sur un risque de «déraillement» de l'économie mondiale. L'indice phare des 225 valeurs vedettes, qui accusait une baisse de seulement 0,11% à l'ouverture, a fini sur une perte de 632,18 points à 16 416,19 points.

Egalement affecté par la remontée du yen, valeur refuge, il a lâché 13,75% depuis le début de l'année, avec 10 séances sur 12 négatives, et abandonné plus de 20% depuis le pic de l'année 2015 - il se trouvait alors au plus haut en 19 ans. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a aussi dévissé de 3,7% mercredi à 1 338,97 points (-51,44 points). Brésil : l'assemblée lance une procédure de destitution contre la présidente Dilma Rousseff. Accusée d'avoir maquillé les comptes de l'Etat en 2014 et 2015, la présidente du Brésil fait l'objet d'une procédure de destitution lancée mercredi 2 décembre par Eduardo Cunha, président de la Chambre des députés.

En conférence de presse, ce dernier, rival de Rousseff, a précisé que «cela veut dire autoriser l'ouverture (de la procédure), non pas en juger du bien-fondé, ce qui reviendra à la commission spéciale (de la chambre basse) qui pourra l'accepter ou le rejeter». Une Commission spéciale de députés doit maintenant être formée afin de voter un rapport préconisant ou non la destitution de Dilma Rousseff. Celui-ci sera ensuite à l'ordre du jour de l'assemblée plénière des députés. Si deux tiers d'entre eux (342 sur 513) votent en faveur de son éviction, le processus se poursuivrait alors. Eduardo Cunha est un député évangélique ultra-conservateur, membre du Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB, centre) qui est allié au parti de Rousseff au sein de la coalition au pouvoir.

Aéronautique: Moscou et Pékin signent un contrat de 2 milliards de dollars. Lu dans la presse URL courte. Poutine : seuls des efforts conjoints peuvent enrayer la menace terroriste et la crise migratoire. C'est seulement avec des efforts conjoints qu'il sera possible de faire face à la menace terroriste et de gérer la crise des réfugiés, a déclaré le président russe lors d'une rencontre des BRICS, qui se déroule en marge du sommet du G20, à Antalya. «Nous comprenons tous que faire face à la menace terroriste et aider des millions de gens qui ont perdu leur maison est possible que si nous réunissons ensemble les efforts de la communauté internationale», a déclaré Vladimir Poutine. «En ce qui concerne la menace terroriste, nous avons tous vu l'horreur qui s'est déroulée à Paris. Nous compatissons avec les personnes touchées», a ajouté le président russe.

Yuanisation mondiale grâce à la City de Londres, par Ariel Noyola Rodríguez. Les chiens aboient, etc. La Russie précipite l’abandon de SWIFT par les BRICS. Fin de partie : les BRICS jouent et gagnent. Par Dr. Leonid Kadyshev : la vocation des BRICS, vue de Moscou. Dialogue stratégique et économique USA-Inde... Chine : déstabilisation économique, effondrement financier et manipulation de la Bourse. Traduit par Daniel pour Mondialisation.ca © Inconnu. Petrobras: l'affaire de trop pour Dilma Rousseff?

Ce dimanche 16 août, des petits points jaunes et verts arpentent les rues du Brésil par centaines de milliers. Les Etats-Unis freinent l’émergence du yuan comme devise internationale. La guerre entre les deux grandes puissances économiques mondiales – les Etats-Unis et la Chine – se déplace sur les terrain des monnaies. La Cinquième colonne de Washington en Russie et en Chine ››› Paul Craig Roberts. N'oublions pas que nous sommes en guerre, une guerre plus ou moins dévoilée aux multiples facettes. Affaire du Mistral, suite : L'Inde annule sa commande historique de 126 rafales et se retourne vers Poutine.

Les Brics lancent leur propre FMI. Un monde renaît à Ufa. 08/07/2015 - Les BRICS lancent un équivalent du FMI au capital de 100 Mds USD. Pays de BRICS: faits et chiffres. Poutine et la caravane saoudienne. La Russie et la Chine vont gagner contre les États-Unis. 19/06/2015 - Fin du dollar Roi ? – suite – la Chine crée son propre système électronique bancaire. Plan Marshall de la Chine en Amérique du Sud et en Amérique Centrale. L'OSC : Organisation de Coopération de Shangaï. La Chine offre son aide financière à la Russie en crise.

La guerre des Monnaies - Chine et NWO 1/2. La guerre des Monnaies - Chine et NWO 2/2. « Pivot vers l'Asie » : à Pékin, en pleine réunion de l'APEC, Obama tente le forcing pour imposer le TPP. La Chine file une route soyeuse pour la gloire APEC et le FTAAP contre USA et le TPP. BRICS Dream. BRICS Dream, première boutique au monde pour citoyens et supporters des BRICS. Deuxième accord russo-chinois sur le gaz : du GNL cher pour l'Union européenne, un client malade pour le GNL. Spéculations sur le Rouble. John Embry : " Poutine a les moyens de mettre l’Occident financièrement à genoux "

Il est facile de comprendre que le marché de l`or est bien plus vulnérable aujourd`hui. Il est clair qu`il existe 100 certificats papier pour chaque once d`or physique disponible dans le système occidental. Si quelqu`un se mettait à parier massivement sur l`or, cela pourrait devenir chaotique. C`est quelque chose que Poutine pourrait faire, car il comprend parfaitement le marché de l`or, ou encore les Chinois. Car si le cours de l`or et de l`argent devait atteindre leur valorisation réelle, Egon von Greyerz parle de 10.000 $ l`once pour l`or et je suis d`accord avec lui, le château de cartes de l`or et de l`argent papier s`effondrerait. – quikoo2013