background preloader

Les "BASSES BESOGNES" de L'OCCIDENT, USA, UE, OTAN... ONU - 3

Facebook Twitter

ONU : Une journaliste démonte en deux minutes la rhétorique des médias principaux sur la Syrie. "On assiste - enfin ! - à des retrouvailles entre Alep-Ouest et Alep-Est !" Washington fait occuper à nouveau Palmyre par Daesh. Daesh a repris Palmyre à l’issue d’une attaque surprise, entre le 9 et le 12 décembre 2016.

Washington fait occuper à nouveau Palmyre par Daesh

Le « Haut représentant » de l’« opposition syrienne », Riad Hijab, a dénoncé les forces du « régime » syrien qui s’en prennent aux « civils désarmés » à Alep, mais « fuient comme des rats devant les jihadistes de l’État islamique à Palmyre ». La réalité est fort différente. 5 000 jihadistes sont arrivés de manière coordonnée à la fois de Rakka et de Mossoul pour prendre en étau le millier de soldats syriens défendant la ville.

L’Armée arabe syrienne a eu juste le temps de faire évacuer des civils et de détruire son arsenal avant de se replier. Les États-Unis ont poussé Daesh à envahir la partie sunnite de l’Irak, en juin 2014, afin de couper les communications terrestres entre Téhéran et Damas, ultime étape de la « route de la soie ». Palmyre : opération américaine avortée. Syrie : confessions d'enfants qui n’ont rien connu d’autre que la guerre. Syrie, Yemen, .... Oui ! En effet que les VRAIS coupables et associés SOIENT jugés ! Syrie : Les djihadistes écrasés à Alep, Hollande menace la Russie d’un ultimatum.

BREIZATAO – ETREBROADEL (13/12/2016) Après la défaite majeure infligée par l’Armée Arabe Syrienne et l’aviation russe aux djihadistes encerclés à Alep (voir ici), le gouvernement français fait face à l’effondrement complet d’une stratégie diplomatique vieille de cinq ans.

Syrie : Les djihadistes écrasés à Alep, Hollande menace la Russie d’un ultimatum

Complètement dépassé, François Hollande a menacé Moscou et Damas d’un « ultimatum » dérisoire. Hier, accompagné d’associations gigognes stipendiés par les pétromonarchies et l’Otan, François Hollande a tenté de faire de la défaite majeure de ses alliés djihadistes d’Al Qaeda et d’Ahrar al-Sham à Alep Est l’occasion d’une « mobilisation internationale ».

Le Point (source) : Lundi 12 décembre, François Hollande a lancé un « ultimatum humanitaire » au régime syrien, se joignant à plusieurs ONG actives dans le pays qu’il venait de recevoir à l’Élysée. Cependant, il n’a toutefois pas précisé les termes de cet ultimatum. Épouvantable. Alep outragé, Alep martyrisé, mais Alep Libéré ?

Épouvantable

L’armée de la République Arabe Syrienne, appuyée par l’aviation russe, des formations chiites libanaises et iraniennes (Téhéran a également enrôlé dans ce conflit des chiites étrangers installés en Iran, afghans notamment), est en passe de reprendre cette cité réduite à l’état de ruine. La vieille-ville, au patrimoine remarquable systématiquement saccagé par les milices djihadistes, est désormais contrôlée par les forces loyalistes. Le président syrien Bachar el-Assad a certes exprimé l’avis de tous les observateurs en affirmant, dans un entretien accordé au quotidien (syrien) Al Watan, que la défaite des fous d’Allah à Alep était un tournant dans le conflit, mais que le terrorisme n’était pas encore vaincu. Comment rétablir la paix dans cette Syrie exsangue après quatre ans de guerre plus de 200 000 morts, 11 millions de personnes déplacées selon la Croix Rouge ? Sur le même thème. Alors qu'Alep est en passe d'être reprise, dix pays soutenant les rebelles se retrouvent à Paris.

Des représentants des Etats-Unis, du Qatar ou d'Arabe saoudite, pays soutenant la rébellion syrienne, se sont retrouvés dans la capitale française pour y aborder la situation dans la ville d'Alep, en passe d'être reprise par les autorités syriennes.

Alors qu'Alep est en passe d'être reprise, dix pays soutenant les rebelles se retrouvent à Paris

Sous la présidence du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, des responsables de dix pays soutenant la rébellion syrienne, comme le secrétaire d'Etat américain John Kerry ou encore le ministre des Affaires étrangères qatarien Mohamed ben Abderrahmane al-Thani, se sont rassemblés le 10 novembre à Paris pour y évoquer le conflit syrien. Riad Hijab, l'ancien Premier ministre syrien désormais devenu représentant de l'opposition, a fait le déplacement. La ville du nord-ouest de la Syrie, dont certaines parties sont tenues par des groupes rebelles djihadistes, est en effet sur le point d'être entièrement reprise par l'armée syrienne avec l'assistance de son allié russe. Obama accorde une dérogation pour le soutien militaire des combattants étrangers en Syrie.

Le président américain a mis fin aux restrictions sur l'aide militaire aux forces étrangères en Syrie, estimant qu'il est «essentiel aux intérêts de sécurité» des États-Unis d'autoriser des exceptions à la loi sur les exportations d'armes.

Obama accorde une dérogation pour le soutien militaire des combattants étrangers en Syrie

Un communiqué de presse de la Maison Blanche a annoncé le 8 décembre que les combattants étrangers en Syrie soutenant les opérations spéciales américaines «pour combattre le terrorisme en Syrie» seraient dispensés de toute restriction en matière d'assistance militaire. «J'ai décidé que la transaction, qui englobe la fourniture de services de défense aux forces étrangères, irrégulières, ainsi qu'aux groupes ou aux individus engagés dans le soutien et la facilitation des opérations militaires américaines en cours pour lutter contre le terrorisme en Syrie, était essentiel pour les intérêts nationaux des Etats-Unis», a indiqué Barack Obama. Lire aussi : Lavrov : «la plus importante opération d’évacuation de civils est en cours à Alep» «Nous devons agir, y compris unilatéralement» : le discours très musclé d'Obama à l'armée américaine.

Se félicitant de la lutte menée en Irak et en Afghanistan contre le terrorisme, Barack Obama a dit vouloir que «les USA restent la plus puissante force armée que ce monde ait jamais connu», tout en défendant le recours aux interventions unilatérales.

«Nous devons agir, y compris unilatéralement» : le discours très musclé d'Obama à l'armée américaine

«Je crois que nous ne devons jamais hésiter à agir quand nécessaire, y compris unilatéralement, contre tout type de menace contre notre peuple». C'est en ces termes que Barack Obama s'est adressé aux forces armées américaines ce mardi 6 décembre, au cours ce qui est l'un de ses tout derniers discours en tant que Président des Etats-Unis, tenu depuis la base aérienne de MacDill à Tampa en Floride. Libye : le gouvernement annonce avoir reconquis la ville de Syrte des griffes de Daesh. Les forces du gouvernement libyen d'union nationale ont annoncé avoir repris le contrôle total de Syrte à l'organisation djihadiste Etat islamique.

Libye : le gouvernement annonce avoir reconquis la ville de Syrte des griffes de Daesh

Il s'agit d'un nouveau coup dur pour l'organisation terroriste. «Nos forces ont repris le contrôle total de Syrte», a déclaré à l'AFP le 5 décembre Reda Issa, porte-parole de l'opération militaire lancée depuis le 12 mai par le gouvernement libyen d'union nationale (GNA). La page Facebook du centre de presse des forces loyalistes a également proclamé «la victoire» et «le retour de Syrte». «Nos forces ont constaté aujourd'hui un effondrement total» des djihadistes, et des «dizaines d'entre eux se sont déjà livrés à nos forces», a précisé Reda Issa. Cette victoire est proclamée plus de six mois après le lancement, le 12 mai, de l'offensive pour reprendre la ville portuaire conquise en 2015 par Daesh. L'Armée syrienne libre attaque un quartier d’Alep aux lance-roquettes multiples.

International URL courte L'Armée syrienne libre (ASL, opposition) a attaqué aux lance-roquettes multiples le quartier de Salah-al-Din à Alep, a annoncé dimanche le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. « Des groupes de l'Armée syrienne libre ont attaqué aux lance-roquettes multiples le quartier de Salah-al-Din à Alep et la localité de Mortlu, dans la province de Lattaquié », a indiqué le centre dans un communiqué. © Sputnik.

L'Armée syrienne libre attaque un quartier d’Alep aux lance-roquettes multiples

Mikhail Alaeddin. La nouvelle conseillère à la sécurité nationale de Donald Trump:Poutine mérite le Prix Nobel de la Paix. La nouvelle conseillère à la sécurité nationale de Donald Trump, Mc Farland, écrivait en septembre 2013 dans un éditorial sur Fox News que le président russe méritait le prix Nobel de la Paix pour avoir empêché l'administration Obama d'une part d'attaquer la Syrie et d'autre part de favoriser le renversement d'Assad pour amener au pouvoir des groupes affiliés à Al-Quaïda.

La nouvelle conseillère à la sécurité nationale de Donald Trump:Poutine mérite le Prix Nobel de la Paix

A Lire: Révélation de 120 documents secrets KT McFarland, a été nommée le 25 novembre dernier conseillère adjointe à la sécurité nationale par Donald Trump.Dans une des manoeuvres diplomatiques les plus habiles de tout les temps, le Président de la Russie Poutine a sauvé le monde d'un désastre certain. Le sort d’Alep sera-t-il celui de Darayya ? – Vu Et Entendu – Conflits. Journaliste spécialiste du Moyen-Orient et de la région des Grands Lacs, Agnès Richieri est titulaire d’un Master en Affaires internationales de l’IEP de Paris et d’un Master Grands Reportages à l’Institut Européen du Journalisme.

Le sort d’Alep sera-t-il celui de Darayya ? – Vu Et Entendu – Conflits

Passionnée de géopolitique et de photographie, elle a été la correspondante du journal La Croix en Egypte et au Kurdistan irakien avant de couvrir à partir de 2015 la crise présidentielle au Burundi. En parallèle, elle a continué sa formation en arabe auprès de l’INALCO. TRUMP ET LE MOYEN- ORIENT – La Voix De La Libye. Depuis que Donald Trump a largement contredit les sondages, les experts et l’ensemble de l’establishment politique et médiatique en emportant l’élection en tant que nouveau président américain, les commentateurs et analystes arabes se sont efforcés d’en évaluer les implications pour le Moyen-Orient et le reste du monde.

Il est un peu prématuré de prédire avec une certaine confiance les politiques étrangères qu’une administration Trump est susceptible de suivre. D’une part, il y avait beaucoup de contradictions et d’incohérences dans les déclarations de politique étrangère faites par Trump lors de sa campagne électorale, et ses positions déclarées devraient être modifiées à une plus ou moins grande échelle une fois qu’il entrera en fonction. « Israël » grignote en catimini le sud de la Syrie, avec l’aide de la Jordanie. Déclaration de guerre ? Erdogan affirme que l’armée turque est en Syrie pour renverser « le tyran al-Assad » BREIZATAO – ETREBROADEL (30/11/2016) Le président islamiste turc, Recep Tayyip Erdogan, s’est livré à une escalade verbale contre le gouvernement syrien en marge d’une conférence à Istanbul. « Mettre fin au règne d’al-Assad » « Nous sommes entrés en Syrie pour mettre un terme au règne du tyran al-Assad qui terrorise par la terreur d’état.

Erdogan : Les forces turques sont en Syrie pour mettre fin au règne de Bachar el-Assad. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l'armée turque était entrée en Syrie pour mettre fin au mandat du président syrien Bachar el-Assad, qu'il a accusé de terrorisme et de la mort de milliers de Syriens.

«Nous sommes entrés [en Syrie] pour mettre fin au règne du tyran Assad», a déclaré le 29 novembre le président turc lors du Symposium de la Plateforme interparlementaire de Jérusalem, tenu à Istanbul. Cité par le quotidien turc Hurriyet, Recep Tayyip Erdogan a exposé que la Turquie n'avait pas de revendications territoriales en Syrie, mais voulait «remettre le pouvoir au peuple syrien». «Pourquoi sommes-nous entrés [en Syrie] ? Nous n'avons pas d’intérêts sur le sol syrien. Les frappes contre l'armée syrienne étaient une «erreur regrettable» selon le Pentagone. Les attaques menées par la coalition occidentale le 17 septembre, qui ont tué 62 soldats de l'armée syrienne et blessé 100 autres à l'est de la Syrie, n'ont pas été «intentionnelles» selon le commandement central américain (CENTCOM) Une «erreur regrettable», voilà comment Richard Coe, du Commandement central des Etats-Unis (CENTCOM) a décrit les frappes de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis qui ont coûté la vie à 62 soldats de l'armée régulière syrienne.

Les frappes qui ont eu lieu le 17 septembre dans la ville de Deir ez-Zor dans l'est de la Syrie résultent d'une faute «principalement due à des facteurs humains» pour le dirigeant américain. Il ajoute qu'elles auraient continué si la Russie n'avait pas expressément demandé à leurs homologues américains d'y mettre un terme. Coe explique également que les Etats-Unis ont donnés des informations incorrectes à la Russie sur les opérations qu'ils avaient prévues à Deir ez-Zor. De nouveaux charniers yézidis découverts près de Mossoul.

International URL courte Deux charniers contenant les corps d'au moins 18 personnes ont été découverts dans le nord-ouest de l'Irak, non loin de Mossoul, par les Peshmergas (combattants kurdes). Cette trouvaille macabre porte à 29 le nombre total de tombes collectives de ce genre, a raconté à Reuters le maire de Sindjar, Mahma Xelil. Selon les Nations unies, l'État islamique a mené une campagne de génocide à l'égard des Yézidis de Syrie et d'Irak, cherchant à détruire systématiquement cette communauté ethnico-religieuse de 400 000 personnes environ. La France va prépositionner des troupes en Estonie face à la Russie ! -

Des tirs de missiles ukrainiens au-dessus de la Crimée, un risque pour l'aviation civile ? Poutine promet des réponses à l’expansion de l’OTAN. Du prix Nobel à l'Oscar ? Les Casques blancs syriens dans la tourmente après une fausse vidéo virale. L’OTAN paniqueL’OTAN montre les muscles : des exercices militaires rassemblent 4 000 soldats à la frontière russe. USA : Le futur principal stratège militaire de Trump considère que l’islam est un « cancer » Syrie Irak Russie - Des langues se délient sur nos TV (E.Guigou panique) De l'impossibilité Donald à la possibilité Marine.

L’OTAN, la Russie et Chypre. Les Etats-Unis auraient commis de crimes de guerre en Afghanistan selon la CPI. Mémorandum d’alerte appelant le président Obama à désamorcer les tensions avec la Russie. Urgent : Qui assassine les officiers d'Al-Qaïda depuis le 9 novembre ? Donald Trump est élu président des États-Unis d’Amérique. Al-Nosra s’enfuit – Trump provoque un premier changement majeur de politique sur la Syrie. Donald Trump annonce que les USA ne soutiendront plus les islamistes en Syrie et confirme le rapprochement avec la Russie. L’OTAN annonce le plus grand déploiement de troupes contre la Russie depuis la guerre froide - Planetes360.

Donald Trump annonce que les USA ne soutiendront plus les islamistes en Syrie et confirme le rapprochement avec la Russie. Les planificateurs militaires de Washington sont devenus fous. La Défense allemande pose un ultimatum à Trump lui reprochant de préférer Poutine à l'OTAN. LE « CLINTONXIT » : UNE CHANCE POUR LE MONDE ! (par l’Imprécateur) Poutine à Trump : la Russie est prête à restaurer ses relations avec les Etats-Unis. Deux mondes distincts, par Thierry Meyssan. Les Etats-Unis s'autorisent à reprendre les frappes aériennes en Libye. L’Ukraine au bord de l’abîme : Maïdan 3.0 et nouveau bain de sang dans le Donbass en vue. Syrie : la grande manipulation occidentale. L'Otan va renforcer sa sécurité collective pour répondre à la Russie. Général Pinatel : "On paye le prix d'une politique totalement irresponsable" - independenza webtv ©

L’OTAN n’est pas prête à quitter la Libye – La Voix De La Libye. A l’ONU, la Russie rend public un Livre blanc sur les crimes de guerre de la coalition en Syrie. Les vraies raisons de la guerre en Syrie. EXCLU - Sarkozy à Assad : « On va mettre la Syrie à feu et à sang ! » (Rochedy) Syrie: vers la guerre mondiale (JM Vernochet, Y. Hindi) L’ambassade de Russie à Damas à nouveau pilonnée. Réévaluer les raisons de l’échec du coup d’État en Turquie. Les États-Unis sont à la veille d’affronter la pire crise de leur histoire… Vitali Tchourkine accuse l’ONU d’avoir fait échoué l’évacuation des civils à Alep. Les alliés accourent pour participer au dispositif massif de l’OTAN aux frontières russes.

Les médias occidentaux ont fait disparaître plus de 1,5 millions de Syriens et 4000 médecins. Nations unies : 80 ONG appellent à l'exclusion de la Russie du Conseil des droits de l'homme. 2013.- MICHEL COLLON APRES LA SYRIE C'EST NOUS. Les dessous de la reconquête de Mossoul. L'Arabie Saoudite menace la Russie d'attentats terroristes si elle ne lâche pas la Syrie. Armée syrienne : les Etats-Unis comptent aider les combattants de l'EI à fuir Mossoul pour la Syrie.

Reportage vivant sur la réalité vécue par le million et demi d’Aleppins qui vivent sous les bombes. Monsieur Hollande, ras le bol de votre désinformation sur Alep ! Les Occidentaux suscitent de nouveaux séparatismes en Irak et en Syrie. Raids meurtriers sur Sanaa au Yémen : la coalition explique la bavure par une «information erronée» 22 membres du Congrès appellent le président Obama à ne pas faire usage en premier de la bombe atomique. Washington ne combat pas Daesh, il le déplace, par Hassan Nasrallah. Qui va voir son bluff éventé en Syrie ? Baronne Cox : le peuple syrien ne souhaite pas de changement de régime.

Abou Doudjana, l'émir de Daech en Algérie, aurait été abattu par l'Armée à Skikda. L’ambassade de Russie à Damas sous le feu des "rebelles" pendant deux heures. Vladimir Poutine rappelle aux Occidentaux la vérité sur leur "politique étrangère"... et ça fait mal ! Programme à long terme des Etats-Unis pour le Centre, Asie du Sud. Ayrault souhaite que Clinton soit élue afin de durcir la politique américaine en Syrie. Info WikiLeaks UASA/SYRIE 2013.- Clinton admet qu'une zone d'exclusion aérienne en Syrie impliquerait la mort de nombreux civils.

L’Italie, base US pour l’Afrique, par Manlio Dinucci. Peut-on encore prévenir la guerre généralisée ?, par Thierry Meyssan. Extension du conflit, par Thierry Meyssan. Un hélicoptère russe avec de l’aide humanitaire à bord a été pris pour cible en Syrie. Syrie : La Russie abattra tout avion américain qui tentera d’appuyer les djihadistes (Gouvernement russe) Généraux US : un conflit «extrêmement meurtrier» avec la Russie est «quasiment certain» Assad : les Etats-Unis cherchent la domination du monde et mènent la guerre à ceux qui s'y opposent. Un groupe de lobbying irakien demande réparation aux Etats-Unis pour l'invasion de son pays. Les USA menacent d’« attaques dans les villes russes »

“Une agression des USA contre la Syrie mènera à une guerre à grande échelle” (Gouvernement russe) Libye : le rapport accablant sur l’expédition franco-britannique. Alep ensanglantée. Syrie : Les USA menacent d’armer al-Qaeda contre la Russie. Syrie : les négociations impossibles… Confirmations : L’échec de l’accord russo-états-unien du 9 septembre. Le Pentagone ne veut pas s'interdire la première frappe nucléaire en cas de conflit. Washington fait face à une «mutinerie» à cause du conflit syrien. Dr. Bachar al-Jaafari - SYRIE : Nous sommes passés d’une guerre par procuration à une vraie guerre ! Russie : la volonté américaine de remodeler le Moyen-Orient est la cause des souffrances de la Syrie.

Des extrémistes ukrainiens bloquent momentanément la frontière entre la Crimée et l’Ukraine. Washington Post : le Pentagone aurait utilisé du phosphore blanc en Irak pour «cacher» les Kurdes.