background preloader

ATTENTAT ISLAMISTE à PARIS 13 NOVEMBRE 2015 .:: 2 ::.

Facebook Twitter

Attentats du Bataclan : l'Autriche a remis deux suspects à la France. La justice autrichienne a annoncé le 29 juillet avoir remis à la France deux hommes soupçonnés d'avoir voulu participer aux attentats du 13 novembre à Paris et qui avaient été arrêtés dans un centre de réfugiés en Autriche en décembre.

Attentats du Bataclan : l'Autriche a remis deux suspects à la France

Attentats de Paris : un nouveau suspect recherché. Jawad Bendaoud : le logeur est une drôle de logeuse. On l’a vu promener sa belle gueule de « bolos » devant les caméras avant que la police ne lui passe des bracelets qui n’étaient pas de platine.

Jawad Bendaoud : le logeur est une drôle de logeuse

Le jeune caïd à lunettes, fines tresses, barbichette et doudoune en cuir a fait le tour du PAF et la joie des réseaux sociaux. Batna (Algérie) : la solidarité particulière de certains algériens après les attentats de Paris. Huit migrants sont arrivés en Europe avec un passeport identique à celui d'un des terroristes. Huit migrants ont rejoint l’Europe avec des passeports identiques à celui du terroriste.

Huit migrants sont arrivés en Europe avec un passeport identique à celui d'un des terroristes

Ces passeports sont des copies conformes à celui trouvé sur le cadavre de l’un des terroristes de l’état islamique. Ils sont au nom de Ahmad Almohammad et ont la date de naissance. L’ampleur du commerce de faux passeports qui permet aux terroristes de se glisser en Europe a été exposé hier soir. [...] Huit migrants ont rejoint l’Europe en utilisant des documents quasiment identiques à ceux en possession de l’un des kamikazes de Paris. [...] Cette révélation soulève le grave problème de la menace potentielle pour la sécurité posée par les 670.000 demandeurs d’asile arrivés en Grèce cette année, après avoir fui la guerre et la pauvreté. Source (Traduction FDS)

Les assassins musulmans sont de grands puritains. L’abominable, l’abject des assassins… Ils ont tué et tueront tous ceux qui avaient le tort d’être là, au mauvais moment, qui avaient le tort de prendre plaisir, à la musique, à un bon repas, au petit bonheur de rire ensemble, à la vie simplement… L’insupportable, pour ceux qui aiment la mort, qui aiment la donner à ceux qui aiment la vie…

Les assassins musulmans sont de grands puritains

Alors Monsieur Valls, le 13 novembre, c'est le FN, peut-être ? Je vous accuse, vous l’incompétent, hystérique et borné Premier Ministre de la France, d’être, même conjointement avec de nombreux complices, personnellement responsable des carnages qui se sont déroulés à Paris ce sinistre vendredi 13 !

Alors Monsieur Valls, le 13 novembre, c'est le FN, peut-être ?

Je vous accuse d’avoir, par votre laxisme envers une communauté que toujours vous cajolez et privilégiez scandaleusement, participé à l’aggravation de la haine que vouent sans raison valable aux Français d’origine, des centaines de jeunes « français issus de l’immigration pratiquant l’islam », manipulés par les « pseudo-dirigeants-religieux » que sont une majorité d’imams extrémistes, dont la moindre des intentions serait de contrôler la teneur de leurs prêches en exigeant pour commencer qu’ils aient lieu en langue française ! La fermeture immédiate de toutes les mosquées s’impose au nom même du principe de précaution !

Et c'est ce Guignol que politicards et journaleux ont applaudi à tout rompre ! Certes, tous les musulmans ne sont pas des terroristes… Mais tous les terroristes qui ont sévi en France depuis (au moins) le « merah » de 2012 ( et même avant) étaient des musulmans…

Et c'est ce Guignol que politicards et journaleux ont applaudi à tout rompre !

La flamme de la résistance. Tribune publiée sur Marianne.net.

La flamme de la résistance

Natacha Polony, journaliste et présidente du Comité Orwell, tire les leçons des terribles attentats de ce vendredi 13 novembre. Oui, nous sommes en guerre : en finir avec les fantasmologues. Tribune publiée sur le Figaro Vox le 15 novembre 2015 par Eric Delbecque Après les attentats de Paris, Eric Delbecque, ancien chef du département sécurité de l’INHESJ, estime que la guerre doit se mener sur des terrains d’opérations mais également dans les têtes.

On sent déjà poindre l’idée qu’il faut utiliser le mot guerre avec prudence… C’est intellectuellement juste. Mais politiquement faux… Allons brutalement au but. La guerre, c’est la soumission de la volonté de l’adversaire, la fin du dialogue, de l’argumentation. La guerre c’est la contrainte. Les services de sécurité et de renseignement, l’ensemble de notre appareil de défense, les hommes et les femmes qui se battent pour protéger la France, à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières, ne pourront jamais compenser avec des moyens matériels (dont ils ont néanmoins besoin) ce déficit de rigueur intellectuelle. J'aime : J'aime chargement… Quand la jeunesse entre en guerre. «J’ai pu regarder l’un des assaillants, il m’a semblé très jeune, c’est ce qui m’a tout de suite frappé.

Quand la jeunesse entre en guerre

Ce visage juvénile, extrêmement déterminé.» Le témoignage de Julien Pearce, journaliste d’Europe 1 présent dans la salle de concert du Bataclan lors de ce vendredi 13 infernal, glace le sang. Il est à mettre en parallèle avec l’information de la chaîne i-Télé selon laquelle l’un des trois terroristes du stade de France serait âgé de 15 ans.

Paris-Neuchâtel: politiques et musulmans entonnent l’hymne du pasdamalgame. Le carnage n’a rien à voir avec l’islam, tel était le leitmotiv d’une journée consacrée à la présentation d’associations musulmanes au public.

Paris-Neuchâtel: politiques et musulmans entonnent l’hymne du pasdamalgame

Mais qu’est-ce que l’islam? Une adepte du prophète me l’a expliqué. Hasard du calendrier, dix associations musulmanes de Neuchâtel se réunissaient dimanche à La Chaux-de-Fonds, alors que le corps des victimes parisiennes était à peine refroidi. Attentats du 13 novembre en une d’un quotidien iranien : « Le dîner est prêt » Vendredi noir à Paris : premières récoltes d’une Grande Tempête? L’exercice du deuil est toujours un travail de longue haleine.

Vendredi noir à Paris : premières récoltes d’une Grande Tempête?

A peine avions-nous commencé à concevoir que les 224 passagers de l’Airbus russe abattu dans le Sinaï sont partis à tout jamais dans les nuages qu’une nouvelle tragique nous vient de Paris. Un vendredi 13. La joie difficilement occultée de nombreux occupants suite aux attentats. Les propos généraux des médias sont très simples : les musulmans ils sont très gentils. D’ailleurs, un Ahmed aléatoire pourra confirmer à un journal subventionné quelconque : « J’y suis un tris gentil misilman, j’y suis pas pour lis attentats. Mais j’y surtout tris peur que lis froncé y fassent l’amalgame. » en utilisant les « éléments de langage » fournis par le système. Dalil Boubakeur, dont l’ignoble face illustre l’article, va défiler dans tout les médias anti-blancs expliquer que l’islam ce n’est pas ça.

Les faits sur lesquels pèsent un silence de plomb dans les médias sont pourtant indéniables : de très nombreux musulmans colonisant la France se sont réjoui de l’attaque terroriste du vendredi 13. J’ai rassemblé ici des témoignages de diverses sources. Jeune Nation : À Nice, au moins cinq individus ont été arrêtés pour apologie de terrorisme et menace. Exclusive SOTT : Le terrorisme est-il la cause du déraillement du TGV au lendemain des attentats de Paris ? Traduction : SOTT Terrorisme ? Si oui, quels terroristes ? Le chauffeur du train Paris-Strasbourg a exprimé son désaccord concernant la déclaration suspicieuse effectuée par les autorités françaises, à peine quelques heures après le déraillement du TGV, à 15h30, le 14 novembre dernier.

Il a affirmé avoir conduit le train à la vitesse réglementaire pour la partie concernée du trajet : 176km/h. Étrangement, avant même que les contenus de la « boîte noire » du train aient été analysés, et le jour même de l'accident (le lendemain des attentats de Paris), des procureurs français semblent avoir exclu le sabotage comme cause possible, malgré le fait qu'une explosion ait été entendue pendant que le déraillement avait lieu, et que, en plus de trente ans, aucun TGV n'a subi d'accident fatal, jusqu'à maintenant.

Le 18 juin 1961, à 15h10, un train français sur la ligne Paris-Strasbourg a déraillé, faisant 28 morts et 170 blessés. Cela dit, la BBC semble accuser des enfants ! « Génération Bataclan » : la faute politique de Libération. François Bousquet, écrivain, éditeur et journaliste. ♦ A Libération, on s’approprie les morts. La Une du quotidien, le 16 novembre – la « Génération Bataclan » –, a fait le tour des salles de rédaction. Contre les djihadistes, le pouvoir manque de courage. Michel Geoffroy, essayiste. ♦ Les odieux attentats islamistes du vendredi 13 novembre suscitent une émotion justifiée partout dans le monde civilisé. Mais l’émotion ne suffit pas. Le problème vient de ce que le pouvoir est justement passé maître dans le registre émotionnel. Pour nous faire oublier ses responsabilités. Et ses lâchetés. Pleure comme une femme… On nous ressort tout l’attirail habituel avec force deuil national, hommages, monceaux de fleurs, minutes de silence, « marches blanches », petites bougies, défilé de ministres et de président dans les médias.

Attentats : « Ruquier a invité un criminel à venir commenter son crime » Est-il pertinent d’interroger, au lendemain des attaques terroristes de Paris, les tenants de la bien-pensance politico-médiatique ? Encore une Intox de Marianne : Oui, des prisons ont bien crié de joie après les attentats. Marianne, 17/11/2015. Attentats de Paris : la grande récupération belliciste américaine. Attentats : l’heure du bilan a sonné, par Jacques Sapir. Source : Sputnik Les attentats qui ont endeuillé Paris le vendredi 13 novembre nous horrifient et nous révoltent.

À Étampes, une messe intercultuelle après les attentats… l'imam absent. 16/11/2015 – FRANCE (NOVOpress) Étampes, église Saint-Basile, dimanche matin. Environ 200 personnes ont assisté à la messe intercultuelle organisée par le père John, prêtre catholique, qui avait invité les autres communautés religieuses de la ville et les élus à prier pour les victimes des attentats. Attentats : l’heure du bilan a sonné, par Jacques Sapir.

Attentats islamistes : minute de silence perturbée dans les établissements scolaires aux cris d’ « Allahou akbar » Communiqué de Michel Thooris, secrétaire général du Syndicat France police Plusieurs minutes de silence ont été perturbées dans des établissements d’enseignement de la République (écoles, collèges et lycées) par des ricanements et des cris « Allahou akbar » notamment. Plusieurs de nos collègues ont assisté sur le terrain à des scènes de liesse sur la voie publique dans plusieurs quartiers sensibles. Scandale à la RATP : des musulmans refusent de conduire un bus après une femme !

L’islamisation de la SNCF ressemble à celle de la RATP. Chers amis et Lecteurs de Riposte Laïque, Scandale à la RATP : des musulmans refusent de conduire un bus après une femme ! L’islamisation de la SNCF ressemble à celle de la RATP. Un registre d'hommage aux victimes de Paris souillé. Nos gosses sont morts et ils nous disent "Calmez-vous !" Bataclan. Ce sont nos enfants, Président Hollande. Hollande et Fabius ont fourni des armes à l'Etat islamique via les rebelles qu'ils soutiennent. La république française, comme le révèle le président François Hollande dans un entretien avec le journaliste Xavier Panon, a en effet fourni des armes aux « rebelles » syriens dés 2012. Par l’intermédiaire de la DGSE, ce sont des canons de 20 mm, mitrailleuses, lance-roquettes, missiles anti-chars qui auraient été livrés aux rebelles dits « modérés », en violation de l’embargo mis en place l’été 2011 par l’Union Européenne.Un conseiller de l’Elysée admet également auprès de Xavier Panon :« Oui, nous fournissons ce dont ils ont besoin, mais dans la limite de nos moyens et en fonction de notre évaluation de la situation.

Vidéo : le cerveau des attentats serait cet homme. Attentats à Paris : la banderole des Ultras marseillais vandalisée. Samy Amimour, kamikaze du Bataclan, faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international. Samy Amimour, de Drancy au Bataclan, en passant par la Syrie. Originaire de Drancy, Samy Amimour, 28 ans, était parti il y a deux ans s’installer en Syrie d’où son père avait vainement tenté de le ramener: il est finalement rentré en France pour commettre l’attentat meurtrier du Bataclan.

La vie de Samy Amimour, dont l’AFP avait rencontré mi-octobre les parents pour recueillir les témoignages de proches partis en Syrie, a basculé le 15 octobre 2012. A 7 heures du matin, des agents des services de renseignement cagoulés et armés «défoncent la porte» du modeste appartement de cette famille de Drancy (Seine-Saint-Denis). Soupçonné de nourrir un «projet de départ avorté vers le Yémen», il est mis en examen à l’issue de quatre jours de garde à vue pour «association de malfaiteurs terroriste» et placé sous contrôle judiciaire, selon le procureur de Paris François Molins, qui a révélé lundi l’identité du kamikaze.

Bataclan : Samy Amimour, le kamikaze «gentil et timide», chauffeur de bus à la RATP, faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international. Valls: France et Europe doivent se préparer à de "nouvelles répliques" Deux nouveaux kamikazes identifiés, l'un déjà mis en examen dans un dossier terroriste. "Une erreur stratégique" de l'EI lors des attaques de Paris. Bachar el-Assad: « La France ne pourra pas lutter contre le terrorisme tant qu’elle sera alliée au Qatar ou l’Arabie saoudite » Que les traîtres à nos enfants et à notre Patrie craignent ma colère. » Le communiqué de l’Elysée que vous ne lirez pas, par Viktor Dedaj. Notre société est confrontée à la question du fondamentalisme.