background preloader

ALGERIE 19 mars 1962

Facebook Twitter

Roger HOLLEINDRE. Une commémoration poignante... mais ignorée de tous les médias. Le 5 décembre 2016 s’est déroulée, au pied de l’Arc de Triomphe et autour de la tombe du soldat inconnu, une grandiose manifestation afin de commémorer, en présence de 1.000 drapeaux, les 100.000 morts de la « guerre d’Algérie » : 25.000 soldats, 75.000 harkis et 751 tués ou disparus, après le 19 mars 1962, sans, bien sûr, oublier les 3.000 civils massacrés le 5 juillet à Oran.

Une commémoration poignante... mais ignorée de tous les médias

Organisée par le CDC (Centre de défense des combattants d’Afrique du Nord), en partenariat avec le Secours de France et en présence de 12 associations, dont l’ASAF (Association de soutien de l’armée française). Comme vous avez pu le constater, sur ordre des autorités, cette manifestation patriotique a été ignorée par la majorité des médias nationaux et la télévision.

S’obstiner, ainsi, à nier une telle réalité, c’est rejoindre ces négationnistes qui refusaient d’accepter la réalité des camps de la mort nazis et la Shoah. Kouider fut abattu par un terroriste FLN le 14 février 1957. Marignane : un rond-point en hommage aux victimes du 5 juillet 1962 à Oran. Après Beaucaire, une autre ville rend hommage à nos morts et disparus.

Marignane : un rond-point en hommage aux victimes du 5 juillet 1962 à Oran

1962 - 2016 : l'abandon du pays réel par la République. Accueil du site > Archives du blog > 1962 - 2016 : l’abandon du pays réel par la République En 1962 la République refusait d’accueillir ses "réfugiés" pieds noirs et harkis ; aujourd’hui elle ouvre ses frontières à des milliers de migrants.

1962 - 2016 : l'abandon du pays réel par la République

L’Action Française dénonce la politique mortifère des gouvernements de la république, qui abandonne les siens au profit des autres. C’est pourquoi, dans la nuit du 19 mars, nos militants ont symboliquement renommé les rues, dénonçant ainsi l’oubli de nos compatriotes morts pour la France, et le comportement ethno-masochiste qu’a eu François Hollande le jour même, en commémorant cette triste date du 19 mars 1962. De Gaulle : « Pompidou, figurez-vous que j’ai passé ma vie à tirer contre des Français» Il s’est fait applaudir en Algérie, grand bien lui fasse.

De Gaulle : « Pompidou, figurez-vous que j’ai passé ma vie à tirer contre des Français»

Dans son entourage quelqu’un pourrait-il lui conseiller d’avoir une pensée, même petite, pour les victimes de sa propre armée française, le 26 mars de cette même année 1962, rue d’Isly à Alger. Des victimes innocentes, désarmées, qui ne souhaitaient que rester vivre dans un pays, dans des départements, français. 26 mars 1962 : De Gaulle ordonne d’assassiner des Français. François Hollande aura-t-il une pensée pour les victimes de la rue d'Isly ? Le président de la République, François Hollande, a été conseillé de commémorer les “Accords d’Evian” du 19 mars 1962.

François Hollande aura-t-il une pensée pour les victimes de la rue d'Isly ?

« 19 mars » Lettre ouverte de R.Holeindre au Pdt de la république. Réminiscences algériennes. -Alger, de nos jours- A bien des égards, la guerre d'Algérie, ressassée encore par certains, littéralement oubliée et ignorée par beaucoup, porte en elle certains germes permettant de comprendre la situation française d'aujourd'hui.

Réminiscences algériennes

Avec quelques camarades, nous évoquions récemment ce tropisme lourd : la résolution d'un conflit véhicule souvent en elle les ferments du prochain… Les exemples ne manquent guère, surtout pour nous, Français. 1871 donne 1914 et 1918 donne 1939. Il est judicieux d'évoquer l'Algérie en ces heures. La situation de ce pays, rarement évoquée par les médias français, est absolument catastrophique. Un chômage de masse (plus de 30% chez les très nombreux jeunes, « officiellement ») implique un niveau de dépenses sociales très important visant à acheter la paix intérieure.

19 mars : ne soyez pas complices ! Le président de la République, François Hollande, a décidé, pour la première fois, de commémorer cette année le 19 mars 1962 et les accords d’Évian.

19 mars : ne soyez pas complices !

C’est sa meilleure façon de se réconcilier ainsi avec les gauchistes socialistes et les communistes. Il devrait, dans la même foulée, fêter le 18 juin 1815 (la défaite de Waterloo) et le 22 juin 1940 (la signature de l’armistice devant les nazis). Le 19 mars 1962 : fin de la guerre d’Algérie, c’est un mensonge éhonté. Les accords d’Évian obligeaient la France à un « cessez-le-feu » en Algérie, mais autorisaient le Front de libération nationale (FLN) et l’Armée de libération nationale (ALN) à enlever, assassiner, massacrer à volonté de jeunes soldats, des civils innocents et des harkis, alors que l’armée française avait l’obligation de rester l’arme au pied, sur ordre de De Gaulle.

Ce même jour, 19 mars 1962, à Eckmül (Oran), 16 personnes, dont trois femmes, sont enfermées dans un hangar et l’ALN y met le feu. 19 MARS 1962 : Le cessez-le-feu… ou la victoire du FLN. L’Algérie conteste l’histoire : réponse du Général Faivre. Général Maurice Faivre, historien, spécialiste de la guerre d’Algérie ♦ Général Maurice Faivre Reçu de Rémy Valat, historien et collaborateur du site, MÉTAMAG a publié recemment un communiqué des historiens sur le 17 octobre 1961 et la responsabilité du Fln dans les émeutes du jour.

L’Algérie conteste l’histoire : réponse du Général Faivre

Mémorable gueulante de Roger Holeindre à propos de l'immigration et des illusions de la Reconquista. 16/07/2013 - Proposition de loi visant à reconnaître le massacre de la population française à Oran le 5 juillet 1962. N° 1258 - Proposition de loi de M. Lionnel Luca visant à reconnaître le massacre de la population française à Oran le 5 juillet 1962. (Renvoyée à la commission de la défense nationale et des forces armées, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.) présentée par Madame et Messieurs Lionnel LUCA, Élie ABOUD, Thierry MARIANI, Philippe MEUNIER, Philippe VITEL, Alain CHRÉTIEN, Bernard BROCHAND, Laurent FURST, Jean-Claude GUIBAL, Jean-Frédéric POISSON, Patrice VERCHÈRE, Jean-Jacques GUILLET, Guy TEISSIER et Valérie BOYER, députés.

N° 1258 - Proposition de loi de M. Lionnel Luca visant à reconnaître le massacre de la population française à Oran le 5 juillet 1962

Mesdames, Messieurs, Le 5 juillet 1962 restera la date d’une tragédie pour les Européens installés en Algérie lorsqu’elle était française. N'oublions jamais le sceau de l'infamie du 19 mars 1962. Hier c’était le 19 mars 2017, et comme chaque année depuis la décision de Hollande et de sa clique, la France commémore la fin de la guerre d’Algérie sur tout son territoire.

N'oublions jamais le sceau de l'infamie du 19 mars 1962

Cette date du 19 mars 1962 est une infamie constatée en termes de décisions, que cela soit sur le choix de cette date, comme sur le refus flagrant de constats sur l’histoire réelle et vécue pendant cette fin de période en Algérie. De surcroît, c’est également une blessure au cœur pour les familles, un camouflet scandaleux et honteux pour les harkis et pieds noirs vivants… ou massacrés sur le sol algérien ! Sans oublier la mort de nos insouciants jeunes appelés qui ne savaient pas dans quel enfer ils mettaient les pieds, car ils n’avaient que 20 ans. [Massacres Pieds noirs et Harki en 1962] ALGERIE 5 juillet 1962 Robert Ménard. 5 juillet 1962 : ces morts dont la France s'est moquée... J’accuse de Gaulle de complicité dans les enlèvements et les assassinats qui se sont produits à Oran, le 5 juillet 1962, en ordonnant à l’armée française de rester l’arme au pied, permettant ainsi au FLN et à l’ALN de massacrer, en toute impunité, 3.000 Français innocents, y compris enfants et femmes.

Le colonel Fourcade a témoigné sous la foi du serment, déclarant avoir assisté en début de matinée, ce 5 juillet, à l’entretien téléphonique entre le général Katz, qui informait le chef de l’État que dans toute la ville se perpétrait un massacre au « faciès blanc », et de Gaulle lui a donné l’ordre criminel le plus formel : « Surtout, ne bougez pas ! » Le général Katz a décidé dans la matinée de survoler la ville en hélicoptère. Voici le témoignage du pilote : Nous survolons la ville, partout des gens qui fuyaient et des cortèges de bras en l’air, escortés par des ATO (auxiliaires de l’Armée nationale populaire) ou des civils en armes. 5 JUILLET 1962 – LE MASSACRE D’ORAN (par Marc Le Stahler) Il y a un peu plus d’un demi siècle se produisait à Oran un massacre qu’Hollandescu – qui n’hésite pas à rappeler la « brutalité et l’injustice du système colonial » – s’est bien gardé d’évoquer lors de sa récente et scandaleuse visite de soutien à Bouteflika en Algérie.

L’Histoire n’étant pas sa tasse de thé (sauf peut-être pour la manipuler) nous avons décidé – au risque de l’agacer une fois encore – de rafraîchir un peu sa mémoire défaillante… Le 3 juillet 1962, suite à la signature des Accords d’Evian le 18 mars 1962, un référendum local entérine, avec 99% de « oui », l’indépendance de l’Algérie. 5 juillet 1962 à Oran : un crime d’État. 3000 Européens massacrés sous les yeux du général Katz et sur ordre du chef de l’État français de l’époque, de Gaulle. Ce chiffre de plus de 3.000 morts et disparus a été enregistré par Mme Sallaberry, militaire de carrière en poste au bureau des exactions. Le colonel Fourcade a témoigné sous la foi du serment, déclarant avoir assisté en début de matinée, ce 5 juillet, à l’entretien téléphonique entre le général Katz, qui informait le chef de l’État que dans toute la ville se perpétrait un massacre au « faciès blanc », et de Gaulle, qui lui a donné l’ordre criminel le plus formel : « Surtout, ne bougez pas !

» LES FRANCAIS D'ALGERIE - PIED-NOIR - RAPATRIES D'ALGERIE. LE TEMPS BENI DES COLONIES. - L'AURORE.overblog.fr -:-:-:-:-:-:- par Manuel GOMEZ. La presse algérienne, comme les partis politiques, à l’exception du FLN de M. Bouteflika, de sa famille et de ses « copains », n’est pas tendre sur la visite éclair de François Hollande qui, en fait, s’est fait le porte parole de l’aphasique Président algérien, qui n’a même pas pu se montrer à ses côtés lors de la conférence. Le quotidien « Le Matin » titre même à la Une « Merci pour ce moment », se référant au livre de Valérie Trierweiler. Il va même jusqu’à accuser Hollande de tromperie lorsqu’il annonce que les pourparlers sont avancés pour l’implantation d’une usine Peugeot/Citroen alors qu’en réalité ce grand projet se dirige plutôt vers les voisins marocains en 2019, pour un million de dollars.

Et que l’Algérie devra se satisfaire d’un lot de consolation, comme la modeste usine Renault construite dans la hâte près d’Oran. Français d’algérie votre voix » : celle de De GAULLE - LETTRE OUVERTE, mais amicale, à Nicolas DUPONT-AIGNAN. LETTRE OUVERTE, mais amicale, à Nicolas DUPONT-AIGNAN. Avec sincérité vous avez reconnu avoir de très nombreux points communs avec le projet politique de Marine Le Pen. Chacun de nous s’en était aperçu croyez-le bien. Ça suffit ! 1935/2015 : 80 ans de mensonges et de calomnies - Roger Holeindre.

Les accords d’Evian, de l’eau non potable. Si nous expliquions ces fameux « accords d’Evian » qui n’ont d’ailleurs jamais été signés le 19 mars 1962 mais le 18. De Gaulle, le 4 mai 1962 : «l’intérêt de la France a cessé de se confondre avec celui des pieds-noirs» Zoom - Louis de Condé : « J’ai voulu tuer de Gaulle ! » 19 mars 1962 : capitulation de la France en Algérie. Rue du Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc à Béziers : Honneur à Robert Ménard. Hélie de Saint Marc : L'Algérie.

Dans un contexte "relations internationales et rapport existentiel-universel" : Tout lecteur peut s'interroger en lisant ce texte d'auteur : > comment je vois le monde ? > comment il voit le monde ? > La difficulté est que l'on entre dans une psychologie "chaude", voire "brûlante", qui touche aux valeurs; domaine dans lequel les sciences cognitives n'ont pas apporté beaucoup depuis 1981-82. p.s. / précisions : je n'ai aucun lien avec la promotion de l'ouvrage, sous quelque forme que ce soit. Poster ce commentaire n'ouvre pas de conflit d'intérêt. La visée est scientifique, non commerciale. J'utilise le masculin comme universel. Il convient, bien entendu, de lire toujours : ils/elles. – reel

Contre la repentance, Robert Menard, débaptise à Béziers la rue du 19 mars 1962 en rue Denoix de Saint-Marc (Vidéo) 1/2 - Libre Journal de la résistance française du 11 mars 2015 : “Désinformation ; Liberté d'expression ; Souvenir du 19 mars 1962 ; Les élections départementales 2015″ 2/2 - Libre Journal de la résistance française du 11 mars 2015 : “Désinformation ; Liberté d'expression ; Souvenir du 19 mars 1962 ; Les élections départementales 2015″ ASSEMBLÉE NATIONALE séance du 14/04/1962 - questions relatives aux affaires algériennes page 626.

ASSEMBLÉE NATIONALE séance du 14/04/1962 : AFFAIRES ALGERIENNES 14916 . — 14 avril 1962 . — M. Lauriol expose à M. le ministre d'Etat chargé des affaires algériennes qu'aux termes des accords d'Evian (déclaration des garanties, deuxième partie, chapitre 1er) les citoyens français de statut civil de droit commun résidant en Algérie dans les conditions prévues par ce texte auront le choix entre : 1° émigrer d'Algérie ; 2° continuer à y vivre avec statut d 'étranger ; 3° y demeurer en devenant Algérien. Aucune de ces solutions ne convenant à la majorité des intéressés qui n'a pas été consultée et qui comprend notamment quelques musulmans et tous les israélites citoyens français depuis le décret Crémieux, il lui demande en conséquence n'envisage pas de profiter de l'apparente euphorie internationale provoquée par Ies accords d'Evian pour obtenir de l'O . N. U. que le statut d'apatride puisse être reconnu aux citoyens français d'Algérie qui le demanderont sous la garantie et la protection de l'organisation internationale. :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 14919. — 14 avril 1962 . — M. Vinciguerra expose à M. le ministre d'Etat chargé des affaires algériennes que la propagande officielle place au tout premier rang les impératifs algériens la nécessité de rétablir et consolider une fraternelle entente entre la communauté musulmane et la communauté européenne . Ii lui demande si, à cet égard, le moyen utilisé le 26 mars 1962 à Alger et qui consiste à faire fusiller les membres de l 'une de ces communautés par les menbres de l'autre lui parait marqué d'une géniale opportunité. :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 14915. — 14 avril 1962. — M. Vinciguerra demande à M. le ministre d'Etat chargé des affaires algériennes à quel chiffre s'élève à ce jour : 1° le nombre des victimes des fusillades du 26 mars après-midi à Alger ; 2° quel est l'âge et le sexe de chacune de ces victimes ; 3° quel est le nombre exact des victimes des fusillades intervenues dans le quartier de Bab-el-Oued entre le 22 et le 28 mars ; 4° quel est l'âge et le sexe de chacune de ces victimes. Suite des questions relatives aux affaires algériennes de la séance page 626 ; réponses aux questions de la séance à partir de la page 638 – quikoo2013

ASSEMBLÉE NATIONALE : séance du 21 mars 1962 - [ALGERIE page 479] ASSEMBLEE NATIONALE session du 20 mars 1962 [Algérie page 453] 20 mars 1962 Intervention de Mr DRONNE à l'Assemblée Nationnale. ASSEMBLEE NATIONALE session du 17 mars 1962. ASSEMBLEE NATIONALE : SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1961-1962. COMPTE RENDU INTECRAL. Lettre d'un colon sérieux de la Mitidja à un ami de France. Réponse à M. Émile de Girardin. (20 mai 1863.)