background preloader

MONDE AGRICOLE - AGRICULTURE - ELEVAGE

Facebook Twitter

Témoignage : comment les socialauds ont accru les difficultés des petits villages, délibérément. Faux « plan Marshall » et véritable tragédie : le vrai programme de Macron pour l’agriculture ! Marine LE PEN au Congrès des Agriculteurs à BREST (30/03/17) Discours COMPLET. Viande avariée brésilienne recouverte de cancérogènes envoyée massivement en Europe : quand la politique de libre-échange met en danger les consommateurs. L'idée de repeupler les campagnes avec des migrants ne date pas d'hier. Salon de l’Agriculture : Marine encensée, Hollande hué, Macron baptisé à l’oeuf.

Si l’on avait besoin d’un quelconque indice pour comprendre à quel point les mondialistes qui dans l’ombre tirent les ficelles des incompétents dirigeants européens, s’inquiètent du succès réel des discours de Donald Trump et Marine Le Pen, c’est la panique qui perdure chez leurs marionnettes, affolées de voir qu’aucun de leurs mensonges, mêmes les plus vils, ne peuvent cesser l’inexorable ascension de ces deux personnalités hors normes.

Salon de l’Agriculture : Marine encensée, Hollande hué, Macron baptisé à l’oeuf

Ils ont eu tout faux dans tous les domaines, et ils ont beau prétendre (en France) que leur bilan est positif, qui d’autre que précisément ceux qu’ils bafouent à longueur de temps (y compris dans leurs nouvelles promesses bidons), pouvaient mieux les démasquer enfin, en soulignant simplement leurs contradictions, revirements, accointances et trahisons … L’imposteur qui s’est fait élire en 2012 n’a depuis jamais cessé de se goinfrer, pendant que ceux qu’ils avaient endormis avec ses promesses, crevaient de plus en plus… au propre comme au figuré.

Intermarché accepte d'acheter la viande française plus cher, l'Europe dit non : Marine, vite. Le bras de fer entre Bruxelles et Intermarché continue.

Intermarché accepte d'acheter la viande française plus cher, l'Europe dit non : Marine, vite

Cela avait commencé il y a un an : Un an après, l’enquête de la Commission européenne continue… et Intermarché n’est pas décidé à jouer profil bas. Le groupe commercial est visé par une enquête de la Commission européenne pour avoir décidé d’acheter sa viande plus cher aux éleveurs français. Le motif ? Il s’agirait d’une entrave à la concurrence étrangère. Intermarché serait donc sous le coup d’une enquête de la part de la Commission européenne après s’être mis d’accord avec son concurrent, le groupe Leclerc, pour acheter la viande porcine française à un prix plancher. Un frein au libre marché, accuse Bruxelles. Le vrai Fillon, c’est aussi l’approbation du CETA au Parlement européen.

RESISTANCE REPUBLICAINE - RSS. Haute-Marne (52) : un clip choc sur le suicide des agriculteurs. Pourquoi de plus en plus de salafistes s'installent-ils dans nos petits villages ? Inquiétante cette invasion par l’intérieur: Un article qui date un peu, mais qui n’en est que plus actuel: en bas de page:Une note des services de renseignement révèle que des fidèles adeptes d’un islam rigoriste et radicals’installent de plus en plus dans les campagnes.

Pourquoi de plus en plus de salafistes s'installent-ils dans nos petits villages ?

A propos de la hijra: « retour volontaire en terre islamique », dans le cas ou la conversion à l’islam des mécréants s’avère impossible: la solution des villages ou des enclaves musulmanes est une alternative. « Ceux qui n’ont pas les moyens d’émigrer dans ces pays étrangers se tournent parfois vers les campagnes françaises. Une sorte de «hijra de l’intérieur». Les villages sont jugés moins impurs que les villes, car on peut y vivre un islam rigoriste sans se voir flanquer un PV à chaque coin de rue pour port de la burqa. » Ben oui, on ne va quand même pas se priver de tous les avantages et prestations diverses du pays d’accueil.

En dehors de la remigration, je ne vois pas d’autre solution. Le suicide des agriculteurs a été multiplié par trois en 2016. [...]

Le suicide des agriculteurs a été multiplié par trois en 2016

Au premier semestre, la permanence de prévention du suicide chez les agriculteurs Agri’écoutes a reçu 1.700 appels, soit une moyenne de 285 appels par mois contre une centaine par mois sur la même période, en 2015. Ce quasi-triplement est toutefois relativisé par la Mutualité sociale agricole (MSA), qui rappelle notamment que ce dispositif lancé en octobre 2014 n’a commencé à être connu qu’à compter des mois de mars/avril 2015. L’importante crise économique agricole mène parfois les agriculteurs à s’interroger sur leur utilité. « Il y a une interrogation dans les campagnes sur le sens de notre métier : on est là pour faire quoi? », a déclaré Pascal Cormery, président de la MSA lors d’une conférence de presse mardi, allant jusqu’à évoquer une « résignation complète » des membres de la corporation. « Beaucoup de mes collègues me disent : Est-ce qu’on a vraiment besoin de nous ?

Scandaleux CETA : la Wallonie retire son veto, le salaud Hollande signe à 4 mains. Nous nous étions réjouis trop tôt en apprenant que le refus de la Wallonie avait pu geler le processus engagé.

Scandaleux CETA : la Wallonie retire son veto, le salaud Hollande signe à 4 mains

Las ! Contre le CETA et le TAFTA ! Crise agricole en France : 1 agriculteur sur 3 vit avec moins de 354 euros par mois - Intervention de Marine Le Pen au Parlement européen (05/10/2016) Intervention de Marine Le Pen aux Assises du Produire en France. Lactalis : derrière l’avidité des géants industriels, l’ombre de Bruxelles et la faiblesse du gouvernement français. Fête du cochon dimanche 4 septembre à Hayange (57) Même sur le blé la France perd ! - Politique Magazine. Une armée pénètre sur notre continent et l'UE surveille nos légumes... Connaissez-vous le règlement d’exécution n° 543/2011 du 7 juin 2011 ?

Une armée pénètre sur notre continent et l'UE surveille nos légumes...

Il prévoit des « normes obligatoires pour dix produits normalisés » (sic). Ces « normes de qualité » fixent des règles de calibrage pour toute une série de fruits et de légumes, prévoyant l’obligation de respecter des calibres minima et maxima, ou des échelles de calibrage. Obsédés par les normes, les hiérarques européens mesurent tout : diamètre, longueur, largeur, poids… Bien entendu, la France doit se conformer aux normes voulues par l’Union européenne, et les diverses institutions qui lui sont liées. Le TAFTA les boeufs USA arrivent et mettent KO 50 000 français. Brexit : Valls comprend tout à coup que le TAFTA va encore leur faire perdre des voix. Manuel Valls a estimé ce dimanche en marge d’un déplacement à Belleville-sur-Mer (Seine-Maritime) qu' »il peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique » de libre-échange entre l’UE et les États-Unis (Tafta) car cet accord « ne va pas dans le bon sens ». « Dorénavant, aucun accord de libre-échange ne doit être conclu s’il ne respecte pas les intérêts de l’Union.

Brexit : Valls comprend tout à coup que le TAFTA va encore leur faire perdre des voix

L’Europe doit être ferme. La France y veillera. Et moi je vous le dis franchement, il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique. Natacha Polony : «L’appel à la résistance du 18 juin n’a jamais été aussi actuel» Entretien publié le 16 juin 2016 sur Figarovox Demain, le 18 juin, le Comité Orwell organise son deuxième colloque sur le thème de la souveraineté à l’heure de la mondialisation.

Natacha Polony : «L’appel à la résistance du 18 juin n’a jamais été aussi actuel»

Résolution au Sénat: «François Hollande est au service d'intérêts qui ne sont pas ceux des Français» Malgré les résolutions adoptées à l'Assemblée nationale et au Sénat, le sénateur David Rachline craint que François Hollande ne néglige les intérêts français et européens en s'entêtant à sanctionner la Russie.

Résolution au Sénat: «François Hollande est au service d'intérêts qui ne sont pas ceux des Français»

RT France : Pourquoi vous êtes-vous prononcé pour la résolution ? Ce genre de sanctions ne sert à rien, si ce n’est à pénaliser l’agriculture française David Rachline (D. R.) : J’ai demandé à ce que l’intégralité des sanctions à l’égard de la Fédération de Russie soit levée parce que je considère que c’est absolument dramatique sur le plan économique d’abord pour les Français, pour les agriculteurs français, pour tous ceux qui sont pénalisés par ces sanctions, et que, de surcroit, cela ne faisait strictement rien avancer. On le voit bien, rien n'a évolué à la faveur de ces sanctions donc il faut utiliser les armes diplomatiques si c’était nécessaire, mais certainement pas ce genre de sanctions qui ne servent à rien, si ce n’est à pénaliser l’agriculture française.

D. 16/03/2016.- Marine Le Pen intervenait cette semaine en Commission commerce international au Parlement européen. Intermarché, les agriculteurs et le coup de poignard de la Commission européenne. (Article publié sur Figarovox le 29/02/2016.)

Intermarché, les agriculteurs et le coup de poignard de la Commission européenne

Benjamin Masse-Stamberger est journaliste, membre fondateur du Comité Orwell. Marine dans son Salon. 02/03/2016 – POLITIQUE (Présent 8558) Consternation dans les rangs des journalistes mardi : l’accueil de Marine Le Pen est excellent. Sur RMC, les Grandes Gueules guettent l’incident minute après minute : « La visite de Marine Le Pen semble se passer très bien. » Puis, juste après : « Il se confirme que tout se passe toujours bien pour la délégation FN dans les rangs des éleveurs »… Non seulement la présidente du FN ne se fait ni insulter ni huer, mais son passage est salué de véritables ovations, de salves d’applaudissements, de « bravo » et de « Marine présidente ». Évidemment, ça tranche avec les jets de bouse, les hurlements de colère et les noms d’oiseaux que les agriculteurs ont réservés à François Hollande, Manuel Valls et Stéphane Le Foll (Présent des 1er et 2 mars). « Marine, sors-nous de l’Europe ! », ça se bouscule ferme pour approcher la présidente du Front national qui est venue apporter aux éleveurs français un soutien sans condition.

Crise agricole : l'Union européenne organise la concurrence déloyale. Agriculture : "mensonge et compromis, les deux mamelles de la France". La Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) a présenté des excuses pour les insultes jetées « en touffe » au Président, lors de sa visite du Salon de l’agriculture. « Ça n’est pas respectable, ni pour la fonction, ni pour la personne », a dit Xavier Beulin, le patron du syndicat agricole français.

Le Salon a, en effet, résonné des quolibets comme « connard », « fumier » ou le classique – mais néanmoins efficace – « bon à rien » ! Il n’y a que l’oligarchie dominante pour s’offusquer d’une telle grossièreté, elle qui, depuis près de soixante ans, insulte les agriculteurs en leur faisant miroiter de fausses promesses, de faux marchés et de faux profits.

La Ve République aura vu et provoqué la mort du petit exploitant agricole face aux grosses exploitations, en favorisant très largement les grandes surfaces et en s’intéressant plus à la politique agricole commune qu’aux producteurs français. Je suis agriculteur. Avec nos agriculteurs, c’est une partie de notre identité qui s’en va. La crise agricole ne se limite pas à la disparition d’une partie de nos entreprises agricoles françaises. Marine Le Pen au Salon de l'Agriculture : reportage complet. Le témoignage poignant de l’épouse et du fils d’un agriculteur qui a mis un terme à ses jours. Catherine, la paysanne « rebelle » qui vend ses semences illégales. L'internationaliste socialiste Hollande veut "suspendre" de l'UE les pays "d'extrême droite" ; les positions du PS sur le protectionisme.

Périco Légasse : « Notre pays importe les cordes avec lesquelles nos agriculteurs se pendent » - LAFAUTEAROUSSEAU. En pleine crise agricole et à moins d'une semaine du Salon de l'Agriculture, Périco Légasse revient sur les dégâts causés par la Commission européenne, la FNSEA et la spéculation boursière à une filière jadis reine en France. [Entretien dans Figarovox du 19.02]. Pour lui, cette crise est le résultat d'une dérive productiviste qui met en danger notre identité nationale.

Avranches. En Normandie, des agriculteurs pendent une vache sur la permanence d'un député. Face à l’absence de réponse et de solution, deux jours après une première action coup de poing, une trentaine d’agriculteurs se sont rassemblés dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 février 2016, devant la permanence du député (Les Républicains) d’Avranches Guénaël Huet, pour y pendre une vache, morte depuis trois semaines. Une action choc, orchestrée par le président de la Coordination rurale, Yannick Bodin, pour alerter l’opinion sur le mal-être des agriculteurs. « Le TAFTA ? Comme une odeur de totalitarisme », selon une députée allemande qui a lu le texte. Crise agricole : le gouvernement constate son impuissance à Bruxelles. Crise agricole : Le Foll revient de Bruxelles "les mains vides" « Des lignes qui ont bougé » et « un calendrier ».

Les mesures obtenues par Stéphane Le Foll lors de la réunion avec ses homologues à Bruxelles risquent de ne pas convaincre les agriculteurs français, qui manifestent leur colère depuis plusieurs semaines. Reconduit dans ses fonctions lors du dernier remaniement en raison de sa connaissance des dossiers, le ministre de l’Agriculture concède que ce « calendrier » parait « toujours trop long » pour calmer les éleveurs mobilisés. Ces paysans qu’on assassine. Face aux difficultés de nos éleveurs et producteurs de lait, qui sont ruinés et croulent sous les dettes, nos énarques socialistes ont l’air d’une poule qui regarde un couteau. Lorsque les Français chasseront François Hollande, dans quinze mois, à l’occasion de la prochaine élection présidentielle, ils découvriront à quel point les socialistes ont déclassé la France.

Ils trouveront un secteur industriel réduit à la portion congrue après la fermeture de plus de 800 usines durant le quinquennat. Crise agricole : permettre à nos paysans de vivre de leur travail. La multiplication des mouvements de colère des agriculteurs un peu partout dans notre pays est le reflet d’une crise agricole sans précédent qui puise ses racines dans des décennies de politique européenne destructrice. Cette crise est d’abord celle de la concurrence déloyale massive qui frappe avec une particulière sévérité les filières de l’élevage. Crise agricole : Le Foll blame l'UE pour l'embargo anti-russe décidé par le gouvernement français.

TAFTA : paysans et consommateurs menacés. TAFTA MON AMOUR ! Le business avant vos intérêts et votre santé, c’est pour demain ! TAFTA : l'ingénierie génétique dans nos assiettes et une agriculture en danger. Les agriculteurs entre l’enclume des marchés et le marteau européen. Chute des prix du lait : à quel saint se vouer ? 600 suicides de paysans tous les ans, dans le silence le plus total. Droits de plantation : l’UE et le gouvernement contre le vignoble français. Les dégâts environnementaux de l’agriculture intensive.

Plus de 600 agriculteurs se suicident par an. Une journée nationale pour sensibiliser l'opinion aux suicides des agriculteurs. Marine Le Pen traite François Hollande de "vice-chancelier" d'Angela Merkel. Le désespoir des agriculteurs européens. Le FN s’engage vraiment pour la ruralité. Scandale du RSI : Xavier Bertrand, responsable et coupable. COUP DE GUEULE : Manifestation des agriculteurs à Paris. 600 croix pour les agriculteurs suicidés à Sainte-Anne d'Auray. Y a eu, mais y a pu d'argent ! qu i disent !!!! grrrregneugneu !!!! COLLECTIF FAUDACE - Jeunes Actifs Patriotes. Marine Le Pen brocarde l'absence de ministres au salon de l'élevage de Rennes.

RSA, APL, CMU... : ces aides dont bénéficient les migrants en France. Artisans et commerçants : une retraite insuffisante. Il est urgent de rapprocher les agriculteurs des consommateurs. Derrière la FNSEA et Manuel Valls, les agriculteurs cocus… Manif des agriculteurs : "On est bien conscients qu'on s'est encore fait baiser par l'Etat !" Manif des agriculteurs : "On est bien conscients qu'on s'est encore fait baiser par l'Etat !" Restrictions d’eau pour les agriculteurs : STOP au deux poids, deux mesures !

TAFTA : menace de mort pour les éleveurs européens. France : la fin des paysans et les soldats perdus de l'agriculture industrielle. 429ème semaine politique: qu'ils partent tous... en vacances. Les agriculteurs français affectés par l'embargo russe. Éleveurs en colère : la frontière allemande bloquée. Barrages aux frontières : les agriculteurs français rappellent la nécessité d’une juste protection nationale.

OGM : les parlementaires américains refusent l’étiquetage obligatoire des aliments. TAFTA et agriculture française. Le coup de gueule de Périco Légasse. La France rurale, en colère, fait trembler l’exécutif. QUI ASSASSINE L’AGRICULTURE FRANCAISE ? (l’Imprécateur) Les éleveurs à la moulinette des règles européennes condamnés demain à rembourser les aides ? Entre nos paysans et les clandestins nos dirigeants ont choisi. Crise des éleveurs : ils sont sacrifiés pour payer l’immigration. Monde paysan : suicides dans les campagnes

Des paysans et de la terre de France.