background preloader

Problématique question de gestion 11

Facebook Twitter

Le plus grand risque du marketing | Logiciels de sondage Voxco. Toutes périodes de récession engendrent une forte aversion au risque. C’est logique, lorsque les budgets sont limités, on cherche à maximiser les retombées de chaque sou. Dans ce contexte, investir dans des outils, des activités ou des campagnes qui ne performent pas est financièrement difficile. L’attitude actuelle des consommateurs est elle-même fortement marquée par la notion de risque. Une étude récente a montré que 62 % d’entre eux trouvaient le monde de plus en plus hostile et incertain. Il est probable que de nombreux dirigeants d’entreprise seraient du même avis. Cependant, l’objectif du marketing est de générer plus de croissance que vos concurrents.

Oseriez-vous prétendre pouvoir gagner un Grand-Prix de Formule 1 sans prendre de risques? Vous aimeriez un exemple concret et très actuel? Justement, il y a un risque, un gros : vous laissez le champ libre à la concurrence. Évidemment, prendre le risque d’innover ne veut pas dire foncer tête baissée. Êtes-vous prêts à innover? Risques informatiques : Quelles mesures de sécurité ? Crédits photo : D.R. Philippe Trouchaud, associé PwC, spécialiste de la sécurité informatique. Les entreprises courent-elles vraiment des risques informatiques ? Il n’y a aucun doute. Les risques encourus n’ont jamais été aussi élevés. 2012 a d’ailleurs vu s’accroître fortement le nombre d’incidents : 27 % des dirigeants interrogés en France affirment avoir connu plus de 10 incidents de sécurité l’an passé, contre 21 % en 2011. Au total, 62 % des répondants français déclarent avoir connu au moins un incident de sécurité en 2012. Avec l’émergence de nouvelles technologies comme le cloud computing, les réseaux sociaux - sur lesquels de plus en plus de collaborateurs postent des informations concernant leur entreprise -, mais aussi la 3G, les appareils mobiles et le BYOD (Bring Your Own Device) - qui consiste pour les salariés à utiliser leurs outils personnels au travail -, les menaces liées à la sécurité de l’information ne cessent de croître.

Les entreprises en sont-elles conscientes ? Facteurs de risque organisationnels. Les demandes relatives aux tâches et aux rôles dans l'organisation seraient les sources les plus fréquemment rapportées comme étant responsables des problèmes de santé psychologique au travail. Plusieurs études démontrent un lien significatif entre la surcharge de travail et des problèmes de santé psychologique de même que certains désordres physiques tels les maladies coronariennes et un taux élevé de cholestérol. Surcharge quantitative, surcharge qualitative et effort mental La surcharge quantitative fait référence à l'impression qu'a un individu de travailler sous pression, d'avoir trop de travail dans un délai trop bref.

Cette forme de surcharge est beaucoup plus présente depuis quelques années compte tenu que plusieurs organisations ont effectué des coupures massives de personnel. En plus d'avoir à effectuer une plus grande quantité de travail, les employés ont souvent à fournir davantage d'efforts dans le cadre de leurs fonctions. Sous-charge de travail d'absentéisme. Gérer le risque RH en contexte de transition. Conserver une dynamique sociale Si bon nombre de projets n'aboutissent pas, l’échec est souvent imputable aux conditions d'exercice des employés. Ces derniers acceptant mal, voire pas du tout les nouvelles exigences apportées par un projet ou une restructuration, perdent leur engagement envers l'entreprise. Il n'est plus à démontrer que le niveau d'engagement d'un employé est non seulement un facteur d'aboutissement de projet, mais surtout un moteur de productivité globale pour l'entreprise.

Aussi, il convient d'intégrer une approche RH dans la gestion de projet, le plus tôt possible. Mais la dimension RH doit également être intégrée dans la sphère de la gouvernance, afin de cartographier les métiers, les potentiels d'évolution de chacun, et d'anticiper les créations de postes. Ainsi, la maitrise des risques inhérents à une transition reste efficiente et permet de distinguer plus aisément les tendances sociales au sein de l'entreprise. Intégrer une politique RH de transition. Les 4 risques juridiques qui menacent les entreprises - Les Echos Business.

Crédits photo : Shutterstock.com L’association des Directeurs des risques (Amrae) et Fidal viennent de publier un ouvrage sur les risques juridiques dans l’entreprise*. Gérard Lancner, conseiller spécial du président de l’Amrae (Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise), et Didier Ferrier, professeur émérite de l’Université de Montpellier, « of counsel » Fidal et coordinateur de l’ouvrage, détaillent les premiers risques juridiques auxquels les entreprises sont confrontées. 1.

Instabilité du droit Didier Ferrier, professeur émérite de l'Université de Montpellier, « of counsel » du cabinet Fidal. « En ce moment, le risque le plus redoutable tient à la modification de la norme », résume Didier Ferrier. 2. L’entreprise est au cœur d’un monde qui se pénalise de plus en plus : « la responsabilité des dirigeants est devenue une affaire très complexe, sur un plan pénal comme civil, estime Gérard Lancner. 3. 4. Et la gestion des risques professionnels.