background preloader

Quentin59j

Facebook Twitter

Le scandale qui fait vaciller Volkswagen. Triche au diesel chez Volkswagen. L'OPINION DU WEB - Etes-vous choqué par le scandale Volkswagen ? Le scandale des moteurs diesel du groupe Volkswagen a pris une ampleur inédite mardi 22 septembre, le constructeur allemand admettant que 11 millions de ses véhicules dans le monde étaient équipés du logiciel de trucage aux tests antipollution découvert aux Etats-Unis.

L'OPINION DU WEB - Etes-vous choqué par le scandale Volkswagen ?

Pour le deuxième jour consécutif, l'action Volkswagen a vécu une véritable descente aux enfers à la Bourse de Francfort où elle a perdu 19,82 % sur la séance. En deux jours, elle a ainsi dévissé de 35 %, effaçant 25 milliards d'euros de capitalisation boursière, et entraînant dans son sillage les autres titres automobiles sur les places européennes.

Martin Winterkorn, a présenté ses "profondes excuses" En fin de journée, le patron du groupe, Martin Winterkorn, a présenté ses "profondes excuses" et affirmé n'avoir pas lui-même à l'heure qu'il est "les réponses à toutes les questions". Tous les moteurs diesel de type EA189 concernés. Pollution des moteurs diesel: l'Europe marche-t-elle sur la tête? Le scandale Volkswagen fait plonger le groupe dans le rouge. VIDÉO - La perte historique de 1,67 milliard d'euros annoncée par le géant de l'automobile allemand reste toutefois moins importante que celle anticipée par les analystes à la suite du scandale des moteurs truqués.

Le scandale Volkswagen fait plonger le groupe dans le rouge

Volkswagen, accusé d'avoir équipé ses moteurs diesel d'un logiciel capable de tromper les tests anti-pollution des autorités, commence à ressentir les conséquences économiques de cette tricherie. Le géant de l'automobile allemand, qui publie ce mercredi ses résultats pour le troisième trimestre, affiche une perte nette de 1,67 milliard d'euros, et abaisse son objectif de résultat opérationnel pour l'année 2015.

Pour la première fois depuis quinze ans, Volkswagen connaît une perte d'exploitation de 3,48 milliards d'euros, en raison de charges liées à la fraude des moteurs truqués. L'affaire Volkswagen plus grave que la crise grecque pour l'Allemagne? En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

L'affaire Volkswagen plus grave que la crise grecque pour l'Allemagne?

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... bien ensoleillé Vent : 10km/h - UV : 3 Clôture veille : 4897.66 Ouverture : 4848.86 Replay Emissions Avec un chiffre d'affaires de 200 milliards d'euros et 270.000 salariés en Allemagne, Volkswagen est un pilier de l'économie outre-Rhin. Affaire Volkswagen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Affaire Volkswagen

Cet article ou cette section est lié à une affaire judiciaire en cours. Le texte peut changer fréquemment, n’est peut-être pas à jour et peut manquer de recul. N’oubliez pas que, dans nombre de systèmes judiciaires, toute personne est présumée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été légalement et définitivement établie.N’hésitez pas à participer ni à citer vos sources. Dernière modification de cette page le 27 mars 2016, à 09:09. Contexte[modifier | modifier le code] Volkswagen s'organise pour rebondir après le scandale. Scandale Volkswagen: Bosch aurait fourni le logiciel «tricheur» Comment Volkswagen peut-il surmonter une telle crise ? 'est la spirale.

Comment Volkswagen peut-il surmonter une telle crise ?

Tout se précipite : les révélations, la chute des cours à la Bourse, les enquêtes judiciaires, la suspicion des clients. Le groupe Volkswagen traverse un scénario que connaît bien Didier Heiderich , ingénieur, fondateur du « Magazine de la communication de crise et sensible », intervenant, sur ce thème, à l'ENA ou à l'Institut des hautes études de défense nationale. Comment communiquer quand tout s'écroule ? Son analyse. « Sud Ouest ». Comment Volkswagen peut-il surmonter une telle crise ?

'est la spirale. . « Sud Ouest ». Didier Heiderich. "Un mea culpa, pour être efficace, doit intervenir tout de suite" Volkswagen : quelle communication de crise face au scandale ? Nul doute que « Das Skandal-Auto » qu’affronte Volkswagen constitue déjà un cas d’école en matière de gestion et de communication de crise.

Volkswagen : quelle communication de crise face au scandale ?

L’affaire est tellement grave que l’on peut se demander comment un groupe, si puissant soit-il, peut mettre en place une communication efficace et optimale pour remettre sur pied une réputation déjà à terre et se prémunir d’un maelström économique, financier, judiciaire et social. Les conséquences de la gigantesque tricherie sur les émissions polluantes des véhicules diesel de la firme allemande sont d’ores et déjà colossales : des milliards de dollars partis en fumée en Bourse, 11 millions de voitures concernées, un rappel massif de véhicules au coût encore impossible à chiffrer, une réputation sérieusement écornée.

Quelle communication de crise adopter face à un tel désastre ? – les responsables américains qui vont décider des sanctions, financières et pénales, à infliger au groupe allemand ; 3) Elle doit être à la fois préparée et tous azimuts. Volkswagen savait depuis 2007 que son logiciel était illégal. Qui savait quoi et depuis quand ?

Volkswagen savait depuis 2007 que son logiciel était illégal

Depuis le début de l'affaire, les organes de contrôle internes à Volkswagen fouillent dans les vieux dossiers, à la recherche d’explications sur le scandale des moteurs diesel truqués qui a déjà coûté son poste au grand patron de Volkswagen Martin Winterkorn, remplacé vendredi par Matthias Müller. Et on en apprend tous les jours. Ce week-end, la presse allemande a ainsi révélé que l’équipementier Bosch aurait fourni dès 2007 à Volkswagen le logiciel permettant de truquer les émissions polluantes de ses véhicules diesel «à des fins de test». Mais le fournisseur avait pris soin de prévenir son client par écrit que l'installation de ce logiciel sur des voitures série serait totalement «illégale». «Visiblement, on avait connaissance de manipulations des émissions jusque dans les cercles élevés du management, depuis 2007», affirme l’édition dominicale du Bild Zeitung.

Et il y a eu d'autres mises en garde de Bosch.