background preloader

Neuroplastic

Facebook Twitter

Neuroplasticité cérébrale, d'une souplesse psychosomatique qui ferait le lien d'une matière première humaine à des technologies psychiques.

Dépasser des limites et s'en effrayer, du quantum à la qualité langagière, de la technique comme "moins de souffrir" à l'éthique symbolique qui nous circonscrit pourtant en êtres manquants. Si soigner n'est pas guérir, les illusions de toute-puissance ne sont-elles pas des vecteurs de changement internes, personnels ou collectifs ?
La transformation du monde, pour induire un risque de dégénérescence, comporte-t-elle un champ possible, virtuel, de sublimation ?

AUTISME : Et si la clé était dans l’intestin et pas le cerveau ? Actualité publiée le 23-01-2017 Microbiome Et si la clé de la lutte contre l'autisme n’était pas dans le cerveau, mais dans le microbiote intestinal ? C’est ce que suggère cette équipe de l’Université d'État de l'Arizona qui documente une approche novatrice en se concentrant sur l'amélioration du microbiome de l'intestin par transplantation ou greffe de microbiote fécal. Une petite étude mais très prometteuse, présentée dans la revue Microbiome, qui annonce déjà des essais de phase II et III. Microbiote intestinal, transplantation de microbiote fécal et symptômes de l’autisme : Le microbiote intestinal, ou flore intestinale, est l’ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le tube digestif. Le microbiome étant "l’aire de vie" de ces bactéries. Les bénéfices de la transplantation du microbiote fécal qui consiste en l’introduction, souvent par coloscopie ou lavement, des selles d’un donneur sain dans le tube digestif d’un receveur nt déjà été documentés par plusieurs études.

Neuro. Communique 769 nature medicine 20170123. Antidépresseurs, la douche froide : une étude sur des milliers de patients montre que chez les ados et les enfants, ils font plus de mal que de bien. Bruno Falissard : Des chercheurs ont démontré que les antidépresseurs seraient inefficaces contre la dépression de l’enfant et de l’adolescent . Cette méta-analyse porte sur trente-quatre études incluant 5 260 participants de 9 à 18 ans. Une vingtaine de spécialistes de différents pays ont analysé plusieurs bases de données d’essais cliniques publiés, qui portent sur le traitement aigu du trouble dépressif majeur chez les enfants et les adolescents, en comparant les effets de quatorze antidépresseurs sur quatre semaines de traitement. Résultat : sur les quatorze antidépresseurs, seule la fluoxétine (Prozac) a été plus efficace (plus d’avantages que de risques) que le placebo pour soulager les symptômes de la dépression.

Dans quel cas peut-on être amené à prescrire des antidépresseurs aux enfants et aux adolescents en France ? On peut aussi être amené à prescrire des antidépresseurs aux enfants ou aux adolescents souffrant de troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Je m'abonne HH Journal. New mathematical method reveals structure in neural activity in the brain. A newly-developed mathematical method can detect geometric structure in neural activity in the brain.

"Previously, in order to understand this structure, scientists needed to relate neural activity to some specific external stimulus," said Vladimir Itskov, associate professor of mathematics at Penn State University. "Our method is the first to be able to reveal this structure without our knowing an external stimulus ahead of time. We've now shown that our new method will allow us to explore the organizational structure of neurons without knowing their function in advance. " "The traditional methods used by researchers to analyze the relationship between the activities of neurons were adopted from physics," said Carina Curto, associate professor of mathematics at Penn State, "but neuroscience data doesn't necessarily play by the same rules as data from physics, so we need new tools. Explore further: How the brain encodes time and place.

Le cerveau des femmes change durant le cycle menstruel. Les hormones sexuelles fluctuent au cours du cycle menstruel, avec des effets observables sur l’humeur et les émotions, mais aussi dans certains cas sur la mémoire et certaines capacités cognitives. Mais comment ces hormones agissent-elles sur le cerveau ? Une étude récente a montré que les concentrations d’oestrogènes sont étroitement associées à des modifications de la structure d’une zone importante du cerveau, impliquée à la fois dans l’orientation dans l’espace et la mémorisation, à savoir l’hippocampe. Dans cette expérience, des neuroscientifiques des universités de Leipzig, Berlin, Montréal et Toronto ont adopté une approche simple : mesurer la concentration en oestrogènes d’une même personne de sexe féminin chaque jour de son cycle et lui faire passer chaque jour une IRM. Les variations mesurées étaient de ce fait purement temporelles et permettaient de suivre chez une même personne les liens éventuels entre hormones sexuelles et structure du cerveau.

Le stress affecte le cerveau des garçons et des filles différemment. Un événement très traumatisant touchera le cerveau différemment selon que la victime est un garçon ou une fille. Un garçon confronté à un stress post-traumatique (ESPT) ne sera pas affecté de la même façon qu'une fille. La raison de cette différence entre les sexes se trouverait dans le cerveau. L'équipe du Dr Megan Klabunde de la Stanford University school of medicine aux Etats-Unis l'explique dans une étude dans la revue Depression and anxiety .

Ils concluent que les garçons et filles en proie à des syndromes de stress post-traumatique - cauchemars , anxiété, troubles du sommeil, flashbacks, émotions négatives persistantes etc - présentent une différence de structure d'une zone du cerveau. Cette région, située dans le cortex cérébral, est appelée le cortex singulaire ou insula. Si son rôle est encore mal connu, l'insula serait lié aux émotions, et en particulier l'empathie, le dégoût, la peur et la douleur. Méditer en pleine conscience contre le stress posta-traumatique. La flore intestinale impliquée dans les maladies neurodégénératives. Maladies de Parkinson, d’Alzheimer, dégénérescence fronto-temporale, sclérose latérale amyotrophique : quel est le point commun entre ces pathologies cérébrales ?

La mort de neurones associée à l’accumulation de protéines dites amyloïdes (différentes selon la maladie). Des protéines anormales s'agrègent en des sortes de « pelotes de laine » qui remplissent les neurones, et se transmettent de neurones en neurones, entre les différentes régions cérébrales et même entre différents organes. Elles provoquent probablement une inflammation (une réaction du système de défense immunitaire) et la mort des cellules. Mais d’où proviennent-elles ? Shu Chen, de la Case western reserve university à Cleveland, et ses collègues ont montré qu’elles seraient issues de nos intestins, et plus précisément des bactéries de la flore intestinale. Dans différentes maladies neurodégénératives, les neurones présentent ce type d’agrégats de protéines amyloïdes qui perturbent leur fonctionnement.

Quelle que soit la langue, le cerveau déchiffre le sens de ce qu'il lit de la même manière. Lorsque le cerveau lit ou décode une phrase en anglais ou en portugais dont le sens est identique, ses schémas d'activation neuronale sont les mêmes. Tant et si bien qu'une équipe de chercheurs en neurosciences de l'université de Carnegie-Mellon a réussi à prédire, en n'observant que leur activité cérébrale, ce que les participants de leur étude étaient en train de lire. Grâce à un algorithme de machine-learning, l'équipe dirigée par Marcel Adam Just a pu comprendre les liens entre le sens d'une phrase en anglais et les schémas d'activation cérébrale qu'elle générait, ce qui a ensuite permis aux chercheurs de reconnaître, selon une fiabilité de 67%, la signification de cette même phrase en portugais sur la seule base des schémas d'activation. Il s'agit du premier travail scientifique à montrer que différentes langues génèrent les mêmes signatures neuronales pour décrire des scènes et des événements.

Quatre grandes catégories. Le cerveau dans tous ses états. Si l'on portait en permanence un casque à électrodes qui mesure l’activité électrique de notre cerveau (électroencéphalographie ou EEG), nous observerions que l’on expérimente, chaque jour, de multiples états de conscience, chacun correspondant à l’émission d’ondes cérébrales différentes, d’une gamme de fréquence particulière (en hertz). De nombreuses techniques permettent de passer volontairement d’un état à un autre. Décryptage. LES DIFFÉRENTES ONDES DU CERVEAU. Lorsqu’il est en veille active, notre cerveau émet surtout des ondes rapides, dites bêta (de 12 à 30 Hz), avec l’apparition d’ondes gamma spécifiques (vers 40 Hz) lors d’une activité intellectuelle et mentale (intense).

LES DIFFÉRENTS ÉTATS MODIFIÉS DE CONSCIENCE. LES TECHNIQUES UTILISÉES. «Elles saturent le cerveau d’informations, poursuit l’hypnothérapeute. LES SECRETS DU CERVEAU EN TRANSE. LES EFFETS INTRIGANTS DE LA MÉDITATION ET DE L’HYPNOSE. LE CAS PARTICULIER DU RÊVE LUCIDE. COMA. Livres Web. Sourire rend heureux, ou pas. Qu'est-ce que la science en sait!

Au printemps 2013, un psychologue de 63 ans vivant à Wurtzbourg, en Allemagne, allait faire une audacieuse suggestion sur une liste de diffusion universitaire. Depuis des mois, des dizaines de ses collègues s'arrachaient les cheveux pour savoir comment contrôler la véracité des articles scientifiques sur «l'amorçage social», soit l'idée voulant que d'infimes détails –la hauteur d'une chaise, la température d'une tasse de café ou encore la couleur d'un mot imprimé sur une feuille– sont susceptibles d'influencer les comportements ou les jugements d'un individu. À cette époque, les sceptiques avaient besoin de volontaires: qui, parmi les experts de l'amorçage, accepterait de les aider dans leur projet de réplication à grande échelle, consistant à tester certains classiques de la littérature psychologique dans différents laboratoires et au même moment?

Y-avait-il seulement quelqu'un pour vouloir soumettre ses recherches à une telle épreuve? Étude à risque Un cas exemplaire #PhelpsFace Viralité. Prédiction des maladies du cerveau : comment vivre avec ? Britons Opposed to Banning Parents from Smacking Their Children - Angus Reid Institute. People in Britain are against the complete abolition of corporal punishment in the home, a new Angus Reid Public Opinion poll has found. In the online survey of a representative sample of 2,011 British adults, three-in-five respondents (63%) are opposed to banning parents in the UK from smacking their children. Respondents who claim to have been smacked by their parents or guardians when they were children frequently (63%), occasionally (69%) or once or twice (58%) are more likely to oppose a comprehensive ban. However, those who say they were never smacked by their parents or guardians are more likely to support a ban (52%).

More than half of respondents (53%) agree with existing laws that prohibit smacking in state schools and private schools. The level of agreement with these regulations is higher among respondents who were never smacked at school when they were children (67%). Download Full Tables Download Full Methodology Statement Full Report, Detailed Tables and Methodology (PDF) Percevoir le temps autrement, le super-pouvoir des bilingues - Sciencesetavenir.fr.

Comme disait Einstein, tout est relatif. Même le temps. Il est "absolument" relatif dans le sens où il va plus lentement lorsque l'on se déplace plus vite. Mais ce que révèle la dernière expérience d'Emanuel Bylund et Panos Athanopoulos, c'est que "la perception psychophysique du temps peut être fortement influencée par… le langage". A en croire cette étude, publiée dans le Journal of Experimental Psychology, les hispanophones auraient tendance à appréhender la durée en termes de quantité ou de volume. De leur côté, ceux qui parlent suédois semblent penser le temps comme une longueur, une distance plus ou moins courte. Par exemple, ceux qui parlent suédois (ou anglais) diront "une longue journée", tandis que les hispanophones (et les grécophones) préféreront la décrire comme "une grosse journée". Question de perception.

"Flexibilité cognitive" Si vous maîtrisez deux langues, vous avez peut-être deux manières très variées d'expérimenter le temps. Les langues ont tant à dire. Des études clarifient l’incidence de la pilule sur la santé mentale des femmes. Si la pilule est la seule méthode contraceptive fiable à 99 %, il arrive pourtant qu’elle rende le quotidien de certaines femmes invivable. Des études prouvent enfin qu’elle peut avoir une incidence sur la santé mentale. Vendredi 10 heures, une alarme sonne : c’est l’heure de prendre la pilule. Un simple petit comprimé, né dans les années 1960 (et oui, déjà) et constituant l’une des avancées les plus importantes de la médecine. Pourtant, la pilule peut être à l’origine de crises de panique, de sautes d’humeur, de fatigue ou de perte d’énergie. Sans compter la prise de poids et autres manifestations physiques désagréables.

Nombreux peuvent donc être les effets secondaires de cette méthode contraceptive. Une qualité de vie parfois amoindrie sous pilule Une étude publiée le 18 avril dernier par l’institut Karolinska de Stockholm, une université de médecine, a révélé que la pilule diminue considérablement la qualité de vie de beaucoup de femmes qui la prennent. Renseignez-vous ! Les effets psychologiques mal compris de la pilule. Si vous avez une alarme programmée sur votre téléphone portable qui vous rappelle qu'il faut prendre votre pilule, vous faites sans doute partie de cette génération pour qui l’accès à la pilule a été facile, elle vous a été prescrite comme méthode de contraception, mais aussi parfois pour atténuer les douleurs des règles ou combattre l’acné.

La France est un pays où la contraception, légalisée par la loi Neuwirth il y a tout juste un demi-siècle, est prise au sérieux. Selon l'étude Fécond réalisée par l’Inserm en l’Ined en 2013, seules 3% des femmes en âge de procréer n’utilisent aucun contraceptif. Du préservatif pour les premiers rapports à la pilule lorsque la vie sexuelle devient plus active, en passant par le stérilet longtemps indiqué pour les femmes ne souhaitant plus avoir d'enfants, le parcours contraceptif des femmes en France est assez balisé.

La pilule est aussi un contraceptif très français. La raison de cette baisse? «Plus rien n’allait alors que tout allait bien» Comment bien nourrir ses neurones. La souris nage frénétiquement dans le bassin. Elle n'a qu'un but : retrouver la terre ferme le plus vite possible. Cependant, pour y arriver, elle doit découvrir la plateforme cachée sous l'eau laiteuse. Ce n'est pas la première fois qu'elle affronte ce défi : au cours des derniers jours, elle a été plongée à plusieurs reprises dans la même « piscine de Morris », l'un des dispositifs les plus utilisés pour mesurer les capacités d'apprentissage des rongeurs . Dans cette expérience, la souris se dirige vers la plateforme salvatrice avec une assurance étonnante. Ce qui vaut pour la souris vaut aussi pour l'homme : nos apports alimentaires ont un impact considérable sur nos capacités cognitives.

L'alimentation joue à tous les niveaux Ici, rien de tout cela, nous vous parlons de l'alimentation ordinaire. Or, d'après plusieurs études récentes, notre menu pourrait stimuler la fabrication de nouveaux neurones. De nouveaux neurones fabriqués toute la vie Espacer les repas stimule le cerveau. Biologie-Anatomie. Comment l'Islande a détourné sa jeunesse des drogues, alcool et tabac ? 161K 626Share48 16 162K Instaurer un couvre-feu, faciliter la pratique artistique ou sportive, comprendre la chimie du cerveau des enfants : c’est le triple engagement qui a contribué à faire considérablement reculer la toxicomanie en Islande. Quelques explications vont vous éclairer sur cette méthode islandaise, que certains qualifieront de peu orthodoxe. Quoi qu’il en soit, il faut lui reconnaître une efficacité remarquable, jamais vue à l’échelle d’un pays !

Comment l’Islande a détourné sa jeunesse des drogues, alcool et tabac ? Peu avant 15 heures, par un vendredi après-midi ensoleillé, le Laugardalur Park près du centre de Reykjavik, semble pratiquement désert. Nous marchons un peu, avec Gudberg Jónsson, un psychologue local, et Harvey Milkman, un professeur de psychologie américain qui enseigne pour une partie de l’année à l’Université de Reykjavik. A quoi est occupée la jeunesse islandaise aujourd’hui ? Des résultats impressionnants Peut-on exporter la recette islandaise ? Ça fait peur : prendre des photos a un impact négatif sur la mémoire. Un “neurone géant” déterminant dans l'émergence de la conscience ? - Sciencesetavenir.fr. Le cerveau serait dix fois plus actif que ce que l'on pensait.

Cellules artificielles : 4 applications médicales innovantes - Sciencesetavenir.fr. Une étude remet en cause la fiabilité de l’imagerie IRM. Les neuro-révolutionnaires - Laurent Alexandre, à l'USI. Healing plants inspire new compounds for psychiatric drugs. Le NIMH américain développe une autre classification des troubles psychiatriques que le DSM. Le National Institute of Mental Health (NIMH) américain se distance du DSM-5 de l'American Psychiatric Association.

Postpsychiatry | Reaching beyond the technological paradigm in mental health. Génération Z : le cerveau des enfants du numérique - Sciencesetavenir.fr. Test : Seuls 25 % d’entre vous peuvent voir l’ensemble des couleurs. Il y a aussi des avantages à jouer aux jeux vidéo. Acouphènes : pourquoi c'est si compliqué. Génétique : on sait "rebooter" les cellules humaines. Cerveau : comment se forment nos souvenirs. Claustrum : "Un interrupteur de la conscience-expérience" Les mitochondries proviennent de la mère, pas du père. Et on sait enfin pourquoi. Des chercheurs dévoilent une carte du cerveau d'une précision inégalée. Fasting triggers stem cell regeneration of damaged, old immune system | USC News.

Cerveau : de nouveaux types de cellules découverts. Brain scan reveals out-of-body illusion -- ScienceDaily. Le jus de cassis, un stimulant cognitif. Jusqu'ici impénétrables, les voies d'accès au cerveau s'entrouvrent. Qu'est-ce qu'il a dans sa petite tête ? Pourquoi certains arrivent à contrôler leurs rêves (et d'autres non) Pourquoi la mémoire de certaines personnes âgées est-elle si performante ? - Sciencesetavenir.fr. Neurosciences : le mystère des surdoués... par accident. Un nanomédicament neuroprotecteur. Après un AVC, ces victimes d'héminégligence ignorent la moitié gauche du monde. Un raisonnement séduisant… La musique qui « panse » les neurones. Quel est l'effet des jeux vidéo d'action sur le cerveau.

TEDxParisSalon - Corine-Sombrun - La transe chamanique, capacité du cerveau ? Des jeunes médecins s’attaquent par le rire à la surconsommation de médicaments. Psychiatrists under fire in mental health battle | Society. Schizophrenia and Genetics: A Closer Look at the Evidence. Et la découverte scientifique de l'année 2015 est... Le premier cerveau artificiel "in silico" "La méditation déstructure et transforme le rapport au temps"

Incroyable ! Ils ont créé un neurone artificiel fonctionnel, une première. Cerveau : découverte d'une zone impliquée dans la prise de décision. Schizophrénie : un jeu améliorerait la vie des patients. Le ventre, notre deuxième cerveau. La danse endiablée de cellules souches qui se changent en neurones. Psychiatrie : l’algorithme qui prédit les psychoses. Proposition d'un mécanisme à la base de la schizophrénie. Cancer et épigénétique : le rôle de l'alimentation se confirme. 13min -Qui suis-je? Entre génétique et épigénétique - Jonathan Weitzman - Université Paris Diderot. Épigénome : "l'ADN poubelle" finalement une mine d'or ? - Sciencesetavenir.fr.

L’héritage génétique modifié par les processus épigénétiques - Sciences. Autisme : l'environnement aussi important que la génétique. Contrôler l'expression de nos gènes par la pensée. NEURO: La théorie freudienne du conflit inconscient liée aux symptômes d'anxiété. François Ansermet : Neurosciences et psychanalyse | Le Pont Freudien. Chinese meditation IBMT prompts double positive punch in brain white matter (6/20. Vers une maîtrise des rêves. Do u dare to dream? - wake up and go out from your comfort zone. Brain Scan Can Decode Your Dreams : D-brief. VIDEO. Pourquoi le cerveau se souvient-il (ou pas) des rêves ?

Un appareil qui permet d'entendre avec la langue. Study shows the deaf brain processes touch differently, July 10. Quand les aveugles peuvent voir les sons... L'oeil bionique devient réalité. La MÉMOIRE visuelle, juste une question d'ondes cérébrales. Gabriel, 18 mois, sauvé de son épilepsie grâce à l’impression 3D. Bientôt, vos béquilles vous laisseront les mains libres. Une main paralysée retrouve sa mobilité grâce à des neurones artificiels. Folates et vitamine B12 pourraient réduire les symptômes de la schizophrénie. De l’urine pour soigner les maladies du cerveau ? Les TCC ne servent à rien pour les symptômes de la schizophrénie. Alzheimer : des chercheurs inversent la perte de mémoire. Quand les mots effacent les peurs. Notre cerveau garde la mémoire...de la mémoire ! Un tissu cérébral artificiel pour tester de nouveaux médicaments. Du tissu cérébral produit à partir de cellules-souches.