background preloader

IVG

Facebook Twitter

Clandestinité de l’avortement : 47 000 femmes en meurent chaque année dans le monde. Actualités 6 octobre 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE du 26 septembre 2014 Clandestinité de l’avortement :

Clandestinité de l’avortement : 47 000 femmes en meurent chaque année dans le monde

L’avortement dans le monde - Fiches pédagogiques - Les mémos de la démo. L’avortement en France - Focus - Les mémos de la démo. IVG, Je vais bien, merci ! IVG : informations sur l'interruption volontaire de grossesse - Ministère de la Santé. On a testé pour vous la nouvelle stratégie des anti-IVG. Mise à jour du 22 février 2016 — Les anti-IVG continuent d’utiliser leurs méthodes trompeuses ; la preuve avec cette publication qui nous a été signalée par Morgane, une lectrice (merci à elle).

On a testé pour vous la nouvelle stratégie des anti-IVG

La vigilance reste de mise : informez-vous, informez les gens autour de vous, utilisez en priorité le site officiel du gouvernement pour vous documenter sur l’IVG, et n’oubliez pas l’option Planning Familial : on y trouve toujours de bons conseils, des personnes à l’écoute et surtout du respect ! Mise à jour du 20 janvier 2014 — Le projet de loi égalité hommes-femmes, examiné à partir de ce lundi par l’Assemblée Nationale, pourrait punir la désinformation sur l’avortement. Un amendement propose d’étendre le délit d’entrave à l’IVG à ceux faisant obstacle à l’information. Le délit d’entrave à IVG est désormais puni de 2 ans d’emprisonnement et 30 000€ d’amende. Mise à jour du 10 mai 2013 — Comment les anti-avortement pratiquent la désinformation sur le Web. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent En ce lundi 28 septembre, Journée mondiale pour le droit à l’avortement, le gouvernement a lancé un numéro vert pour renseigner sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), le 0800 08 11 11, associé à un site officiel, ivg.gouv.fr et à une campagne de communication.

Comment les anti-avortement pratiquent la désinformation sur le Web

Car sur ce sujet sensible, l’information sur Internet est pléthorique mais loin d’être neutre. Tapez « IVG » ou « avortement » sur un moteur de recherche, et vous trouverez, parmi les premiers liens, des sites comme ivg.net ou encore ecouteivg.org . En apparence, ce sont des sites d’information ou d’aide pour des femmes confrontées à la question de l’avortement. Pour certains, c’est bel et bien le cas, et l’information, plus ou moins abondante, est fournie de manière neutre.