background preloader

Culture du viol

Facebook Twitter

Mythes sur les viols. Partie 1: Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ? – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme. Partie 1: Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ? Partie 2 : les conséquences pour la victime Partie 3 : Les mythes sur le viol restreignent la liberté des femmesPartie 4 : Conséquences sur la propension au violPartie 5 : Les mythes sur le viol dans les médias Contrairement à la légende, la plupart des viols ne sont pas commis par un étranger dans une petite ruelle sombre « Evitez de vous habiller comme des salopes si vous ne voulez pas vous faire agresser » Michael Sanguinetti, policier canadien « Un viol, c’est avec un couteau ou un pistolet » Ivan Levaï, grand journaliste «Tant qu’un homme n’est pas muni d’une arme, d’un couteau ou d’un revolver, une femme peut toujours se défendre » Catherine Millet, intellectuelle française Les Slutwalks sont nées en réaction aux propos de Sanguinetti Ces idées reçues (appelées « rape myths » ou « mythes sur le viol ») et leurs conséquences ont été étudiées par les sociologues et psychologues sociaux.

Qu’est ce qu’un viol ? Il ne s’est rien produit. 1. Lettre ouverte aux survivant-e-s de violences sexuelles et sexistes - Lamia(Λαμία), sa vie, son oeuvre (non je plaisante) Chèr-e anonyme, Tu permets qu'on se tutoie? On ne se connait peut être pas ou alors on se connait et je ne suis pas au courant de ce qu’il t’est arrivé mais peu importe, je suis passé-e par là aussi malheureusement comme beaucoup d’autres. Je veux te dire ce que j’aurais aimé qu’on me dise à l’époque.Même si chaque vécu est différent, des similitudes sont tout de même relativement communes à toutes les personnes concernées. Tout d’abord, je voulais te dire que tu n’es pas responsable de ce qui t’es arrivé : dans 100% des cas, c’est de la faute de ton agresseur-e et uniquement de cette personne, peu importe ta tenue, ton taux d’alcoolémie ou même les liens qui t’unissent à celle-ci. Les personnes qui parlent de torts partagés ou propos du même genre sont à fuir car culpabilisatrices ou alors il faudrait qu’on leur apprenne des notions sur la culture du viol.

Tu as le droit à ce qu’on respecte ton ressenti lorsque tu ne te sens pas bien au détour de certaines discussions, films.