background preloader

Sites Internet

Facebook Twitter

Les ratonnades de 1973, révélatrices d’une fracture historique à Marseille. Le 19-10-2012 Par Sarah Lehaye / Med'in Marseille Marseille « capitale de la culture » ?

Les ratonnades de 1973, révélatrices d’une fracture historique à Marseille

Il y a trente ans, les journaux titraient « capitale du racisme ». En 1973, la cité phocéenne a connu l'une des pires flambées de racisme qui a pu exister dans l'histoire de France au XXe siècle. Un racisme ciblé sur l'Algérien, le mot de tous les maux. Les conséquences du premier choc pétrolier pour les automobilistes. Le premier choc pétrolier d'octobre 1973 marque une rupture fondamentale de l'histoire économique française.

Les conséquences du premier choc pétrolier pour les automobilistes

Au lendemain de la guerre du Kippour, opposant l'Egypte et la Syrie à Israël, les principaux pays producteurs, regroupés depuis 1960 dans l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) exigent à l'automne 1973 une redéfinition des marchés pétroliers, qui leur étaient défavorables jusque-là. Ils décident notamment d'augmenter le prix du pétrole brut, qui sera quadruplé entre octobre 1973 et juin 1974. Ce premier "choc pétrolier" entraîne des effets considérables sur les économies occidentales. Évolution de la part des populations étrangères et immigrées en 2009.

Europresse.com. La crise économique nourrit le racisme et xénophobie, le Conseil de l’Europe s’en inquiète et demande aux gouvernements européens d’y remédier. C’est urgent ! pour préserver l’avenir de l’Europe. Une société plus juste profite à tous. – Le portail de réfé. A l’heure où les difficultés économiques font monter le racisme, les gouvernements européens sont invités à réagir .

La crise économique nourrit le racisme et xénophobie, le Conseil de l’Europe s’en inquiète et demande aux gouvernements européens d’y remédier. C’est urgent ! pour préserver l’avenir de l’Europe. Une société plus juste profite à tous. – Le portail de réfé

Les pays européens doivent apprendre à gérer la diversité faute de quoi ils risquent de se priver d’un vivier de talents économiques a tenu à souligner la Commission européenne du Conseil de l’Europe contre le racisme et l’intolérance (ECRI) dans son rapport annuel. L’ECRI affirme avoir constaté ces « tendances inquiétantes » tout au long de 2011 lors de visites faites pays par pays : « le discours xénophobe fait désormais parti du discours général et les extrémistes ont de plus en plus recours aux médias sociaux pour transmettre leurs points de vue. La réalité de l'immigration en France : chiffrage et statistiques. Chaque année en France, entre 180.000 et 200.000 immigrés arrivent légalement sur le territoire (et environ 100.000 retournent dans leur pays).

La réalité de l'immigration en France : chiffrage et statistiques

Cette immigration légale est au coeur du débat actuel. Nicolas Sarkozy a expliqué il y a une dizaine de jours que "nous avons trop d'étrangers sur notre territoire" et que "sur le mandat de cinq ans à venir, [il] considère que pour relancer dans de bonnes conditions l'intégration, il faut diviser par deux le nombre de gens que nous accueillons". Marine Le Pen quant à elle souhaite diviser par 20 l'immigration, en limitant le nombre de nouveaux immigrés à 10.000 par an.

Difficile de parler d'immigration sans se faire insulter de raciste ou de démago. France: 12 millions d'immigrés et d'enfants d'immigrés. INFOGRAPHIE - Selon l'Insee, la deuxième génération est plus importante en nombre que la première.

France: 12 millions d'immigrés et d'enfants d'immigrés

Une situation originale en Europe. C'est une position originale en Europe: en France, les descendants d'immigrés sont plus nombreux que les immigrés. Selon l'étude «Immigrés et descendants d'immigrés en France», publiée ce mercredi par l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), plus de 5,3 millions d'immigrés vivaient en France en 2008, les deux tiers natifs de pays hors UE. Comment expliquer le surchômage des étrangers ? En moyenne, le taux de chômage des immigrés âgés de plus de 18 ans est deux fois plus important que celui du reste de la population active.

Comment expliquer le surchômage des étrangers ?

Les immigrés représentent 16% des chômeurs alors qu’ils ne sont que 8,6 % de la population active (27,8 millions de personnes). En 2010, 15,3 % des étrangers et 19,9 % des étrangères étaient au chômage contre respectivement 8,6% et 9,2 % des salariés de nationalité française (source : Insee, Enquêtes emploi du 1er au 4ème trimestre 2010). Ce taux atteint respectivement 20,5 % et 27% pour les étrangers non communautaires. Manifestation contre la liquidation de la sidérurgie lorraine dans le bassin de Longwy, 21 et 22 février 1979 © Gerald Bloncourt/Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration, CNHI.

Dans quels secteurs économiques sont employés les travailleurs immigrés ? Une population traditionnellement employée dans l’industrie et la construction Immigrés sur une chaîne de montage aux usines Renault. 1975 © Berretty / Rapho Depuis la deuxième moitié du XIXe siècle, les travailleurs immigrés ont généralement occupé des emplois peu qualifiés dans les secteurs économiques qui connaissaient des pénuries de main-d’œuvre.

Dans quels secteurs économiques sont employés les travailleurs immigrés ?

Après les deux Grandes Guerres, ils ont répondu massivement aux besoins de reconstruction du pays tout en alimentant les secteurs de la mine, du textile, du bâtiment et de l’industrie sidérurgique et métallurgique. Quel est l’effet de l’immigration sur le marché du travail ? La thèse selon laquelle les immigrés "prennent le travail des Français" s’illustre dans un slogan d’extrême droite pour qui "tant de chômeurs en France = tant d’immigrés en trop".

Quel est l’effet de l’immigration sur le marché du travail ?

Affiche éditée par le Front national, années 1980 © Bibliothèque de documentation internationale contemporaine - MHC Ce cliché, qui a l’apparence de l’évidence, réduit l’offre de travail à un jeu d’additions et de soustractions. Ainsi, le fonctionnement du marché du travail serait si rigide qu’il suffirait d’ajuster les quantités d’offre pour modifier le niveau du chômage. Telle ou telle catégorie de salariés ne seraient plus que des variables d’ajustement. Quels sont les effets de l’immigration sur le marché du travail. Par Sylvain Fontan.

Quels sont les effets de l’immigration sur le marché du travail

L’effet de l’immigration sur le marché du travail est un sujet qui revient régulièrement à chaque période de difficultés économiques. Le réflexe pavlovien consiste, en substance, à dire qu’en supprimant l’immigration le chômage diminuera. L’hypothèse sous-tendue par cette idée est que les immigrés seraient la cause du chômage en prenant le travail des natifs. La réalité est plus complexe que cela. Il convient de souligner que l’immigration peut avoir des effets divers sur le chômage selon l’horizon temporel étudié et selon la situation des travailleurs. Les immigrés volent-ils le travail des français ? Un lieu commun voudrait que les étrangers volent le travail des français.

Les immigrés volent-ils le travail des français ?

Une théorie sans fondement économique, comme le rappelle cet article d’archive de 2011, toujours d’actualité. Un article de Geoffroy Lgh. Le débat sur la politique migratoire rejaillit régulièrement dans l’actualité.