Navigateurs

Facebook Twitter

Québec : nette longueur d’avance d’Internet Explorer sur ses concurrents. Parts de marché des navigateurs au Québec et en France [2011] La société d’intelligence en ligne AT Internet vient de publier son baromètre des navigateurs web pour le Québec et la France.

Parts de marché des navigateurs au Québec et en France [2011]

Et les résultats diffèrent largement entre les deux nations, en donnant un net avantage à Microsoft Internet Explorer au Québec. Les statistiques proviennent d’une solution « sur site » de ATinternet et sont celles du mois de janvier 2011, sur un panel de 129 sites québécois, 31 sites canadiens (hors Québec) et 14 547 sites français. Au Québec, IE s’empare de 67,3% des parts de marché, contre « seulement » 47,9% en France. C’est Mozilla Firefox qui subit la plus forte baisse des parts de visites web au Québec avec 17% contre 30,5 % en France. Même chose pour Google Chrome dans une moindre proportion, qui truste 7,1% des parts de marché dans la belle province contre 12% dans l’hexagone.

Si l’on s’intéresse à la comparaison Québec avec le reste du Canada maintenant, on peut voir des chiffres hybrides entre la France et la province canadienne francophone. Browser Display Statistics. Internet Explorer Browser. Browser Statistics. Statistiques d'utilisation des navigateurs pour 2011. Après un article détaillant les différentes résolutions employées par vos écrans , voici un autre tableau comparatif intéressant concernant l’utilisation des navigateurs.

Statistiques d'utilisation des navigateurs pour 2011

Sont nominés, les habituels et classiques : - Internet Explorer - Mozilla Firefox - Google Chrome - Safari - Opera On regrettera quand même qu’une catégorie « others » n’ait vu le jour depuis la dernière fois, puisqu’on imagine que certaines personnes n’utilisent pas forcément ces 5 navigateurs « principaux ». Nous avons pris les chiffres de Janvier 2010 pour les comparer à ceux de 2011 afin que vous puissiez juger de l’évolution de ces statistiques : Les premières conclusions sont faciles à retirer et on pourrait les résumer comme suit : - Internet Explorer se casse (encore et toujours) la gueule avec une belle perte de marché de 10% - Firefox perd petit à petit des parts de marché (3,5%) - Chrome est évidemment le grand bénéficiaire des 2 chutes ci-dessus.

Courage, l’ennemi sera bientôt vaincu ! Top 5 Browsers in Canada from Jul 08 to Sep 11. Navigateurs : Chrome toujours en forme, Firefox et IE reculent. La montée en puissance de Google Chrome a continué de plus belle au mois d’août selon StatCounter, en gagnant un point de part d’utilisation (PDU) supplémentaire dans le monde.

Navigateurs : Chrome toujours en forme, Firefox et IE reculent

Au point de pouvoir doubler Mozilla Firefox dans quelques mois à ce rythme. Données pour le monde De 22,14 % en juillet 2011, Chrome a ainsi atteint 23,15 % de PDU en août, soit 1,01 point de plus en un mois. En un an, Chrome est donc passé de 10,76 % de PDU à 23,15 %. Une performance exceptionnelle, qui a logiquement impacté les autres navigateurs. Microsoft Internet Explorer continue pour sa part de s’écrouler, perdant à nouveau 0,58 point entre juillet et août 2011. Quant à Firefox, il continue lui aussi sa légère régression, passant de 27,95 % à 27,51 % de PDU, soit une différence de 0,44 point.

Enfin, Safari d’Apple et Opera ont été assez stables cet été. Données pour la France En France, IE et Firefox restent toujours au coude à coude, malgré une petite remontée du navigateur de Microsoft cet été. Nil Sanyas. L'évolution du Web. La matrice du néodocument. Par Jean-Michel Salaun le mercredi 07 septembre 2011, 02:39 - Sémio - Lien permanent Extrait d'un billet publié au printemps ici : Précédemment nous trouvions une représentation du livre sur chacun des sommets du triangle, même si la différence de perspective soulignait les différences de dimensions.

La matrice du néodocument

Cette fois, le document n’apparait plus qu’au centre, comme un navigateur qui le reconstruira à la demande de l’internaute.On pourrait dire que le système documentaire a réintégré la construction du document. La notion « parenthèse Gutenberg » prend alors une tout autre ampleur. L’imprimerie avait sorti la production documentaire des bibliothèques, des infrastructures épistémiques de l’époque. Il y aurait une thèse à écrire sur l'émergence et l'évolution du navigateur. L'infographie a l'avantage de résumer l'évolution des navigateurs et des langages, méthodes et logiciels qui les portent. Quelles leçons tirer de ce graphique ?