background preloader

L'eau ressource essentielle

Facebook Twitter

Sail for Water Le 1er tour du monde à la voile en faveur d'un accès universel à l'eau potable ! A1P3. Organiser et synthétiser des informations : la situation alimentaire du Brésil. Géographie 2de grand. La pire sécheresse de l'histoire de la Californie en photos comparatives. La Californie vit actuellement l'une des pires sécheresses de son histoire. Certains paysages sont presque lunaires dans cet État américain : lacs, réservoirs et rivières voient leur niveau baisser dramatiquement et les nombreux agriculteurs de ce "grenier des États-Unis" ont abandonné leur champs, transformés en vulgaires terres arides. Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. OKNe plus afficher × Sur trois ans, il n'est tombé que 1143 millimètres de pluie par mètre carré, alors que la moyenne du siècle dernier se situe autour des 1709 mm.

La hausse des températures est responsable : la neige a manqué dans la chaîne de montagnes de la Sierra Nevada à l'est et les lacs et réservoirs de la région n'ont dès lors pu se recharger suffisamment lors de sa fonte. Le gaspillage humain est également en cause, explique Le Matin. En plus de l'impression due au bas niveau d'eau, le sol californien gagne en altitude en réaction aux pertes d'eau souterraine. L'EAU : RESSOURCE ESSENTIELLE - MDeforge. 1/ L'eau en Californie (3) Travail sur série de reportages. Montrez qu'en Californie l'eau est une ressource menacée (et convoitée /disputée) Identifiez les problèmes qui en résultent, ainsi que les enjeux sociaux et économiques.

Identifiez les éventuelles solutions et leurs limites (est-ce durable ? Généralisable ?) Reportage 1 : Sécheresse en Californie: Palm Springs, le... par ftv-geopolis Reportage 2 : le cas de Porteville Reportage 3 : Complément : Eau et pelouse, le poids des mentalités 2/ Gérer l'eau durablement a/ Eau source de tensions - coopérer pour un partage équitable de l'eau Le cas tunisien : Le Moyen-Orient : L'aquifère Guarani : b/ Relever le défi de la pénurie : pour une utilisation durable de l'eau Mobiliser davantage l'eau par une multiplication des aménagements n'est pas la panacée. Gérer la demande en eau est essentiel : Questionner le modèle de développement : c/ De l'eau de qualité pour tous Des défis spatialement différenciés : Un enjeu aussi dans les pays riches Reportage. Géopolitique de l’eau en Chine - Chine. FIDELE à son profil économique et démographique d’exception, la Chine concentre tous les paramètres de la démesure en matière environnementale.

Grand pays par le nombre (1,305 milliard d’habitants) et la taille (9,6 millions de km2), la Chine est relativement peu pourvue en eau douce. Si sa population représente 21 % de la population mondiale, le pays ne dispose que de 7 % des ressources en eau douce de la planète. Le premier constat qui peut être fait est qu’il existe une très forte inégalité de la population chinoise par rapport à la ressource en eau. Si la Chine du sud concentre 80 % des ressources en eau et 55 % de la population du pays, la Chine du nord s’apparente à un parent pauvre : elle possède moins de 15 % de l’eau disponible tout en hébergeant 45 % de la population chinoise. C’est ensuite en Chine que les ressources en eau disponibles déclinent le plus rapidement. La pollution de l’eau est malheureusement un autre paramètre à prendre en compte. Chine. Monde chinois. Le barrage des Trois Gorges en Chine. Dessous des cartes_3 gorges.

L’eau, un enjeu géopolitique | méridianes géo. By René-Eric Dagorn Les problèmes géopolitiques autour de l’eau ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Si des tensions existent autour du partage des ressources des grands fleuves, ce sont des questions plus politiques qui structurent les espaces de l’eau : concurrence ville-agriculture, pollution des nappes phréatiques et réfugiés climatiques. Vers une pénurie mondiale ?

Les constats de départ sont terribles : plus d’un milliard d’hommes n’a pas accès à l’eau potable ; chaque jour 3 000 personnes meurent pour avoir consommé de l’eau polluée ; dans le bassin de la mer d’Aral, une mer détruite par la surexploitation des deux fleuves qui l’alimentaient en eau, les taux de mortalité infantile atteignent 118 ‰, l’un des plus élevés au monde (en France il est de 3,6 ‰). Et pourtant, l’eau est naturellement une ressource abondante. Sur la totalité de l’hydrosphère planétaire, l’eau de mer salée représente 97,5 % et l’eau douce 2,5 %. De plus en plus de régions à risque à l’horizon 2020 Note : L’eau, la question sociale du XXIème siècle, par Riccardo Petrella (Les blogs du Diplo, 30 novembre 2008)

Résumé L’eau, synonyme de vie (au même titre que l’air et le soleil), tout en étant une « ressource naturelle vitale », ne relève pas de la gestion économique d’une ressource naturelle limitée en voie de raréfaction, mais d’une politique globale de la vie, d’une politique de société. La vie, la société, peuvent se passer du pétrole (elles l’ont fait pendant des millénaires, elles le feront au cours des prochains millénaires) mais pas de l’eau. L’accès à l’eau, la sauvegarde de l’eau, la propriété de l’eau, la gestion de l’eau, les rapports de pouvoir de décision et de contrôle sur l’eau, les pratiques sociales de l’eau, les croyances et les symboles sur l’eau, les modes de vie… : tout est influencé, façonné, pensé par la société. Huit raisons principales font de l’eau, dès aujourd’hui, la question sociale principale de ce début de siècle, avec l’alimentation, le travail et l’énergie : • 2. la pauvreté est la principale cause du non-accès à l’eau et non pas la rareté de l’eau ; Introduction.

La fin des trois Chine. Les constantes respirations spatiales entre ouverture et fermeture dans l’histoire de la Chine se sont conjuguées à des ouvertures terrestres (les anciennes routes terrestres de la soie via l’Asie centrale, remises au goût du jour par les politiques nationales d’aménagement ces toutes dernières années et la création de lignes de transports d’échelle eurasiatique) et maritimes (sous les Song, puis lors de l’ouverture forcée du XIXe siècle, enfin avec les mutations post-maoïstes et l’intégration économique au système-monde).

Les réformes depuis la fin des années 1970 n’ont pas entraîné en cela une primauté du littoral dans l’espace chinois, elles l’ont confortée et aggravée. La globalisation, liée aux processus de maritimisation, de littoralisation et de métropolisation, a permis la concentration des lieux de l’intégration mondiale sur les côtes, initialement méridionales (Guangdong, Fujian). Le découpage du territoire chinois en littoral, intérieur et Ouest Pour compléter : Visages médiatiques du barrage des Trois-Gorges : l’analyse statistique des données textuelles en géographie. 1. Dam nation : un reflet de la littérature scientifique anglo-saxonne 2. L'analyse de données textuelles au service du géographe 3. Le barrage des Trois-Gorges : controverses autour du plus grand barrage du monde Prenant sa source au glacier tibétain Gelandandong, à plus de 6 000 mètres d'altitude, le Yangzi (ou Changjiang, c'est-à-dire le "long fleuve") s'écoule d'abord vers le sud, puis vers le nord et le nord-est, et enfin vers l'est pour se jeter dans la mer de Chine Orientale (encadré ci-dessous).

La fascination portée au Yangzi repose sur les dimensions exceptionnelles du fleuve, mais aussi sur le rôle majeur que joue cet axe dans l'organisation spatiale de la Chine (tableau ci-dessous). Localisation et caractéristiques du Yangzi et du barrage des Trois-Gorges Le Yangzi en amont du barrage en 1987 et en 2006 : les vallées ennoyées Dam nation : un reflet de la littérature scientifique anglo-saxonne Un ouvrage hydraulique au service du développement De graves implications sociales. 2010 06 eau chine. La crise de l’eau illustrée en 5 graphiques. L’ONU appelle, à l’avant-veille de la journée mondiale sur l’eau, à économiser cette précieuse ressource. Sans quoi le monde devra faire face à un déficit hydrique de 40 % dès 2030. Le Monde.fr | 20.03.2015 à 05h01 • Mis à jour le 20.03.2015 à 14h39 | Par Martine Valo Y aura-t-il demain assez d’eau pour tous sur notre planète ?

Théoriquement oui, mais il est urgent de changer « radicalement » la façon de l’utiliser et de la partager, prévient l’Organisation des Nations unies (ONU) dans son rapport annuel 2015 sur l’or bleu, qu’elle a rendu public vendredi 20 mars, à l’avant-veille de la journée mondiale de l’eau. Inextricablement liée au changement climatique, à l’agriculture et à la sécurité alimentaire, à l’énergie, à la santé et même à l’égalité entre les sexes, l’eau est peut-être le thème qui illustre le mieux les trois piliers du développement durable, qu’il s’agisse de la lutte contre la pauvreté, du développement économique, ou de la préservation des écosystèmes.