background preloader

L'élargissement du monde

Facebook Twitter

Voyages et merveilles au Moyen Âge (1/2) Le voyage est souvent associé en histoire aux grandes explorations, et en particulier aux Grandes découvertes.

Voyages et merveilles au Moyen Âge (1/2)

Celles-ci sont censées être la rupture entre l’époque dite moderne qui s’ouvre, et un Moyen Âge qui aurait été fermé sur lui-même. Pourtant, le voyage fait bien partie intégrante du Moyen Âge, mais il y est associé très souvent à la littérature, et surtout aux merveilles que celle-ci décrit comme peuplant les contrées inexplorées. Et c’est le cas tant en Occident chrétien qu’en Islam. Les pèlerins, premiers voyageurs Les premiers voyageurs que nous pouvons évoquer parmi les chrétiens d’Occident sont évidemment les pèlerins. Le choc mongol et l’ouverture à l’Orient Il en va différemment des explorateurs, et leur démarche est même contraire. L’Afrique contournée ? L’exploration connaît évidemment d’autres aires géographiques que l’Orient. Voyages et merveilles au Moyen Âge (2/2)

Contrairement aux idées reçues, l’homme du Moyen Âge se montre curieux du monde, et il commence à l’explorer vraiment dès le XIIIe siècle (et même un peu avant pour les voyageurs musulmans).

Voyages et merveilles au Moyen Âge (2/2)

Cependant, il a déjà en tête une imagerie inspirée non seulement des récits des Anciens, mais aussi de la littérature où les merveilles sont très présentes. Ainsi, quand l’homme médiéval part en voyage dans des contrées inconnues, sur qui ou quoi s’attend-il à tomber ? Et comment sa vision du monde change-t-elle grâce à ses voyages ? L’Inde et l’Afrique, pays merveilleux ? Donnons avant tout une brève définition des merveilles : elles désignent ce qui étonne, ce qui semble étrange voire contraire à la nature. Nous pouvons pour commencer nous attarder sur deux exemples de contrées merveilleuses (leurs habitants compris) pour l’homme médiéval : l’Inde et l’Afrique. L’Afrique est bien moins évoquée et « connue », à l’exception de l’Ethiopie. AL7FR10TEPA0211 Sequence 07. La Renaissance - Francetv Éducation. Vasco de Gama, le revers de la légende. Que reste-t-il de nos années d'écoliers ?

Vasco de Gama, le revers de la légende

Christophe Colomb, Vasco de Gama et Fernand de Magellan. A chacun son trophée. Au premier, l'Amérique (1492) ; au deuxième, la route maritime vers l'Asie contournant l'Afrique (1498) et au troisième le premier tour du monde (1519-1522). Le trio figure au panthéon des "Grandes Découvertes". Dans sa patrie, le Portugais Gama (1469-1524) est un héros messianique. Un extrait de l'ouvrage de Sanjay Subrahmanyam. Changement de décor, des rives du Tage à la côte de Malabar, dans le sud-ouest de l'Inde. Une histoire qui a fait son deuil de l'européocentrisme Lorsque l'Indien Sanjay Subrahmanyam (50 ans) rend publique cette version de l'équipée du héros national portugais dans son livre publié - sacrilège supplémentaire !

L'Âge d'or des cartes marines. Le partage du monde entre Espagnols et Portugais Planisphère Domingos Teixeira, 1573.

L'Âge d'or des cartes marines

Manuscrit enluminé sur parchemin, 49 x 100 cm BnF, département des Cartes et Plans, CPL GE SH ARCH-3 © Bibliothèque nationale de France C’est d’abord la recherche d’une nouvelle route vers les trésors de l’Orient, contournant le trafic caravanier d’Arabie et d’Égypte, qui pousse les Portugais à naviguer le long des côtes africaines, toujours plus au sud, jusqu’au franchissement du Cap de Bonne-Espérance en 1488. L'Âge d'or des cartes marines. A la conquête du monde - Le Journal de bord Fernand de Magellan. Les 4 grandes expéditions maritimes - Nota Bene #14. Ignorant, assassin, paranoïaque, cupide, lâche, cruel: le vrai Vasco de Gama - 25 juin 2012. Le Nouvel Observateur On a du mal à comprendre pourquoi, à la fin du XVe siècle, le Portugal, un pays marginal à l'extrême sud de l'Europe, relativement pauvre et peu peuplé, 1 million d'habitants, a eu l'audace de se lancer, par l'intermédiaire de Vasco de Gama, dans l'aventure de la création d'un empire portugais des Indes.

Ignorant, assassin, paranoïaque, cupide, lâche, cruel: le vrai Vasco de Gama - 25 juin 2012

Quelle est l'explication de ce projet démesuré? Sanjay Subrahmanyam Les historiens portugais du XXe siècle, mais aussi français tels Pierre Chaunu ou Fernand Braudel, ont expliqué cette soif de conquêtes impériales outre-mer par des raisons économiques et mercantiles. Mais cette seule explication économique n'est pas satisfaisante, car elle ne peut rendre compte de cette démesure. En fait, à l'instigation du roi Dom Manuel, il s'agissait d'un projet de conquête très confus qui dans la noblesse ne faisait guère l'unanimité.

Le roi et Vasco de Gama se basaient sur des ignorances maritimes et politiques considérables. Vous êtes un historien insaisissable et nomade. L'empire portugais (XVIème - XVIIème siècles) Mindscape3D Tenochtitlan 3D Flyby. Le traité de Tordesillas (1494): le partage du monde (carte animée)