background preloader

Ressources

Facebook Twitter

La traite atlantique au XVIII° siècle. Mascaron de Bordeaux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. 37, quai Richelieu : allégorie de Bordeaux Bordeaux présente plus de 3 000 mascarons qui participent à l'ornementation des façades et des fontaines de la ville.

Mascaron de Bordeaux

Introduction[modifier | modifier le code] Didymes, Gorgone du sanctuaire d'Apollon, VIe et IIIe siècles av. J. L'Antiquité utilise les représentations d'un visage pour chasser le « mauvais œil ». Origine des mascarons[modifier | modifier le code] Monde et europe au xviiie siècle. Mémoire de la traite négrière de l'esclavage et de leurs abolitions.

Des journées de commémoration de l’abolition de l’esclavage sont aussi célébrées à Mayotte le 27 avril, le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe, le 10 juin en Guyane et le 20 décembre à La Réunion.

Mémoire de la traite négrière de l'esclavage et de leurs abolitions

De la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen en 1789 à la première abolition en France en 1794, puis à la seconde en 1848 ; de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948 à la reconnaissance en France en 2001, de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité, le combat abolitionniste depuis plus de deux siècles se situe au cœur du droit à la dignité humaine. Si la traite atlantique et les systèmes esclavagistes avaient disparu à la fin du dix-neuvième siècle, l’engagement pour l’abolition de l’esclavage est toujours d’actualité. Selon la définition des Nations Unies, une personne asservie est un individu dont le mouvement ou la possibilité de prendre des décisions sont à ce point réduit qu’il n’a pas le droit de choisir son employeur.

Article 4. L’esclavage et le commerce triangulaire. Les débuts de l'esclavage. Cartes animées sur les Empires coloniaux européens du XVIe au XVIIIe siècles. Espagne et Portugal - Histoire à la carte. Accueil Histoire à la carte > Histoire de la guerre froide et de la confrontation entre les deux blocs Est Ouest 1947-1991 L'empire portugais (XVIème - XVIIème siècles) Au début du XVIème siècle, grâce à la supériorité acquise dans le domaine de la navigation, le Portugal a construit l’empire commercial et maritime le plus étendu que le monde ait jamais connu puisqu’il allait depuis l’Amérique du Sud, jusqu’à l’extrême Orient en passant par les côtes de l’Afrique et celles de l’Inde.

Cartes animées sur les Empires coloniaux européens du XVIe au XVIIIe siècles. Espagne et Portugal - Histoire à la carte

Prise de possession de la Louisiane et du fleuve Mississipi, au nom de Louis XIV, par Cavelier de La Salle [de Rouen] le 9 avril 1682. Cette lithographie, dessinée par Jean–Adolphe Bocquin dans les années 1870, représente la prise de possession de la Louisiane en 1682 par Cavelier de La Salle au nom de la France, événement qui contribua à faire de celui–ci l'un des héros du premier empire colonial français.

Prise de possession de la Louisiane et du fleuve Mississipi, au nom de Louis XIV, par Cavelier de La Salle [de Rouen] le 9 avril 1682

La Salle naquit à Rouen en 1643. Formé dans un collège jésuite, il se destina à l'origine à la prêtrise. Il quitta toutefois la France en 1666 pour le Canada, cherchant à y faire fortune. Après avoir obtenu une concession de terres, La Salle, propriétaire, travailla un temps en tant qu'exploitant agricole et bailleur. Grâce au soutien du gouverneur Frontenac, il sut faire sa marque dans le commerce des fourrures, fondant le fort Niagara en 1676.

Justifier la traite négrière transatlantique. Bordeaux - Analyse picturale animé. Joseph Vernet - Une commande Royale. Plan géométral de la ville de Bordeaux et de parties de ses Faubourgs Levé par les ordres de M. de Tourny, Intendant de la Généralité / Par les S.rs Santin et Mirail. Bordeaux, port de la traite négrière et symbole de l'esclavagisme f... Bordeaux, 1789, plaque tournante du commerce. 1789 : 16 des 753 navires qui au départ de Bordeaux redistribuent les marchandises coloniales et d'Aquitaine sont à destination de la Suède. 1789 : 16 des 753 navires qui au départ de Bordeaux redistribuent les marchandises coloniales et d'Aquitaine sont à destination de la Flandre autrichienne. 1789 : 16 seulement (4.25%) des 753 navires qui au départ de Bordeaux redistribuent les marchandises coloniales et d'Aquitaine sont à destination de l'Espagne.

Bordeaux, 1789, plaque tournante du commerce

C'est le cacao qui prédomine (67%) en expédition directe vers San sebastian ou Bilbao ou avec le relais de Bayonne. 1789 : 6 seulement des 753 navires qui au départ de Bordeaux redistribuent les marchandises coloniales et d'Aquitaine sont à destination de lItalie. Trans-Atlantic Slave Trade. Histoire et mémoires de l'esclavage. Les traites négrières et l’esclavage. Esclavage : à la découverte des ports négriers de l'Hexagone [carte interactive] En France hexagonale, ils sont une douzaine.

Esclavage : à la découverte des ports négriers de l'Hexagone [carte interactive]

Douze ports de la façade Atlantique et de Méditerranée dont l'histoire est liée à l'esclavage. Points de départ du commerce triangulaire, c'est de là que partaient les expéditions négrières françaises entre le 17e et le 19e siècle. Commerce triangulaire Remplis de marchandises destinées à l'achat d'esclaves, les bateaux se rendaient d'abord sur les côtes africaines. The Atlantic slave trade: What too few textbooks told you - Anthony Hazard. 13 facts about slavery in Africa. Using a new approach to DNA analysis, the 17th century bones of three African slaves have been traced to their countries of origin for the first time, researchers said this week.

13 facts about slavery in Africa

The three slaves analysed in their study came from what is modern-day Cameroon, Ghana and Nigeria, according to the findings in the Proceedings of the National Academy of Sciences, a peer-reviewed US journal. The approach, called whole genome capture, circumvented the problem of scarce DNA and was able to almost narrow down to the subject’s villages, with one coming from a Bantu speaking area of Cameroon, and the other two from non-Bantu-speaking areas of Nigeria and Ghana. The new approach would help solve a key problem: until now, uncovering the precise origins of the 12-million African slaves sent to the New World between 1500 and 1850 has been challenging, since few historical records exist from the time. Often, the ports from which the slaves were shipped is known, but not the nations from which they came.

Bordeaux, la difficile mémoire de l'esclavage. Un mascaron représentant le visage d’une africaine sur une façade à Bordeaux (Wikipedia) Samedi 10 mai, une cérémonie commémorative de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, se tient à Bordeaux, conformément à la loi Taubira.

Bordeaux, la difficile mémoire de l'esclavage

Deuxième port négrier de France, la ville a mis du temps à s’interroger sur ses responsabilités. Son passé ne passe pas tout à fait, et soulève encore des polémiques politiques et universitaires. La commémoration de l’abolition de l’esclave a un goût spécial à Bordeaux. Tout d’abord parce que la capitale girondine et l’esclavage ont un indéniable passé commun. . « On pourrait le résumer en une phrase. Chemins d’esclaves Une conférence-colloque intitulée « Chemins d’esclaves » se tiendra ce samedi 10 mai à la bibliothèque Mériadeck. Le jour où le fils d'un négrier bordelais a dénoncé l'esclavage. « L’Abolition de l’esclavage dans les colonies françaises en 1848 » (détail) par François-Auguste Biard, 1848 (DR).

Le jour où le fils d'un négrier bordelais a dénoncé l'esclavage

Il y a 226 ans, un discours dénonçant la traite des Noirs amorce l’abolition de l’esclavage en France. Il est prononcé à Bordeaux, le 26 août 1788, par André-Daniel Laffon de Ladebat, fils d’un négrier bordelais. « C’est un crime public que j’attaque… dont l’Europe s’est rendue coupable. Traite des noirs et esclavage. La traite des esclaves : un crime contre l'humanité - francetv éduc... Les répercussions de la traite négrière en Afrique - francetv éduca... L'esclavage, comprendre son histoire. Bordeaux, port négrier. La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle. Plus nombreux sur un navire négrier que sur les navires marchands, l’équipage dont les marins sont plus là par défaut que par choix, n’est pas toujours de qualité.

La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle

Dans son journal, Claude-Vincent Polony avoue à son capitaine qu’à bord de La Reine de Podor, certains marins lui causent bien du souci : « soyez sans inquiétude à l’égard de nos captifs. Je le regrette, nos Blancs me donnent plus de peine à contenir ». La promiscuité - les plus gros négriers comptaient plus de 100 marins -, les risques, la durée du voyage, le climat, l’eau croupie et la mauvaise nourriture sont le lot quotidien d’un équipage qui n’hésite pas à déserter aux rares escales ou à l’arrivée aux Antilles. Les armateurs rochelais ont été accusés de retenir la solde des déserteurs, ou celle des marins qui ont fait naufrage, au détriment des familles, ce contre quoi le député rochelais à l’Assemblée nationale, Samuel de Missy s’est battu. L'Europe et le monde au XVIIIème siècle - 2. Les traites négrières et l'esclavage. Le souvenir de la traite négrière et de l'esclavage/Bordeaux.

Place du négociant Ravezies (3 expéditions en 1789,1791,1792). Cette place porte son nom car il donna 15000m2 de terrain à la ville ! Cours journu-Auber , du nom de Bernard Journu (1748-1815), négociant et armateur négrier (3 expéditions négrières), colon esclavagiste important à Saint-Domingue, fils du riche marchand Bonaventure Journu .

Les Journu sont une simple famille de droguistes catholiques , originaire de Lyon, devenus armateurs dans la 1/2 moitié du 18ème. En 1710, Claude Journu reçoit une dot de 2000 euros pour son mariage, qu'il fait fructifier dans le commerce d'épicerie et le raffinage sucrier. En 1742, il disperse ses biens entre ses 17 enfants, pratique plutôt inhabituelle pour l'époque ou l'on pense plus à concentrer ses avoirs qu'à les morceler. Archives nationales d'outre-mer. Association Images et Mémoires. Accueil. Ce site web propose des ressources pédagogiques pour enseigner l’histoire des traites négrières, de l’esclavage colonial et de leurs abolitions.

Il est réalisé par des enseignants, des formateurs, des chercheurs de France, de Grande Bretagne, d'Haïti et du Sénégal. La conception et la programmation ont été assurées dans le cadre du projet européen EURESCL par des développeurs du Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) de l'académie de Créteil et complétées par la suite par les collaborateurs du Centre international de recherches sur les esclavages (CIRESC) accompagnés pour l’aspect technique par ceux de Gens de la Caraïbe. Le projet EURESCL a été financé dans le cadre du thème Sciences socio-économiques et humaines du 7e PCRD de la Commission européenne.

Le site est destiné aux enseignants du Primaire et du Secondaire ainsi qu'aux élèves et à toute personne intéressée par ces questions. On y trouve : La traite des Noirs en 30 questions par Eric Saugera. Introduction ? Le trafic " connu sous le nom de traite des Noirs ", selon une formule en vogue sous la Restauration, a profondément marqué l’histoire et la mémoire des hommes. Du milieu du XVe siècle à la fin du XIXe siècle, des millions d’êtres humains ont été arrachés au continent africain et conduits vers des terres étrangères et lointaines - qui les rendirent esclaves. C’est aux XVIe et XVIIe siècles que les puissances maritimes européennes récemment installées en Amérique mirent en place la Grande Déportation par l’Atlantique et c’est au siècle suivant qu’elles la portèrent à son apogée. Aujourd’hui, cette Déportation est clairement dénoncée comme un crime contre l’humanité.

Mais l’opinion d’alors ne la percevait pas ainsi parce que l’esclave nègre n’était pas un homme. Qu’est-ce que la traite des noirs ? C’est au milieu du XVe siècle que les Portugais commencèrent à trafiquer des hommes sur une côte africaine dont ils faisaient la connaissance. Les traites négrières, ou les limites d'une lecture européocentrique. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la traite, et que peut-on dire, rapidement, à propos de son historiographie ? On peut faire remonter l’historiographie des traites négrières à l’extrême fin du XVIIIe siècle, époque à laquelle, abolitionnisme aidant [1][1] On remarquera d’ailleurs – et cela mérite d’être noté..., commence à apparaître véritablement une volonté de compréhension et de mise en perspective de l’histoire de « l’infâme trafic ». La seconde période, les années 1930, correspond aux premières approches scientifiques de la question. Récits autobiographiques d'anciens esclaves 1760-1865. L'Europe et le monde au XVIIIème siècle - 2. Les traites négrières et l'esclavage.

Le travail sur la plantation, Les passagers du vent. Le Saint Louis, voyage d'un navire négrier (animation flash) Marines et ports méditerranéens – Peintures des XVIII°, XIX° et XX° siècles. La traite atlantique dans La Amistad, film de S. Spielberg, 1997. Chronologie animée des abolitions de l'esclavage. Le Code Noir, une monstruosité qui mérite de l’histoire et non de l’idéologie. Jean-François Niort, historien Ce n’est pas la première fois, comme Jean-Louis Harouel et Marcel Dorigny – soutenus par le philosophe Jacky Dahomay –, l’ont fait à travers ces colonnes en juillet dernier, que les historiens et historiens du droit s’indignent des positions outrancières de Louis Sala Molins sur le Code Noir, ainsi que des lectures qu’il a également livrées d’une part des rapports entre les Lumières et l’esclavage colonial et d’autre part de la première abolition.

Dès la sortie du Calvaire de Canaan en 1987, puis en 1994, au moment du bicentenaire du décret législatif du 16 pluviôse an II (4 février 1794) qui abolit l’esclavage aux colonies, les spécialistes de ces domaines s’étaient dressés contre les prétentions historiques du professeur de philosophie, notamment à travers une tribune cosignée par sept historiens dont Yves Bénot, Marcel Dorigny et Bernard Gainot parue dans les Annales historiques de la Révolution française. Un droit colonial monstrueux. La traite négrière transatlantique résumée en une infographie de deux minutes.

D'habitude, quand nous évoquons «l'esclavage américain» ou «la traite américaine des esclaves», nous faisons référence aux colonies américaines ou, plus tard, aux Etats-Unis. Mais quand on s'intéresse à la traite négrière dans son ensemble, l'Amérique du nord ne joue qu'un rôle secondaire. Depuis le début de la traite, au XVIe siècle, jusqu'à sa fin, au XIXe siècle, les marchands d'esclaves ont transporté la plupart des Africains asservis à deux endroits: dans les Caraïbes et au Brésil. Parmi les plus de 10 millions d'esclaves africains qui sont finalement arrivés de l'autre côté, 388.747 –moins de 4% du total– sont arrivés en Amérique du nord. Esclavage : à la découverte des ports négriers de l'Hexagone [carte interactive] Fiche de révision : La traite atlantique. Tromelin, l'ile aux esclaves.