background preloader

Learning center

Facebook Twitter

Centre de connaissances et culture. Télécharger la vidéo " Du CDI au centre de connaissances et de culture " La transcription du clip Les centres de connaissances et de culture, dits "3C", sont des projets éducatifs et pédagogiques à part entière.

Centre de connaissances et culture

Ils s'appuient sur les compétences du professeur-documentaliste, qui peuvent s'appuyer sur les CRDP. Les 3C font cohabiter le livre et le numérique. Ils proposent une approche centrée sur la maîtrise de la langue, en tant qu'appui indispensable aux autres apprentissages. Learning Centre. Par Frédérique Yvetot et Justine Margherin Les bibliothèques universitaires évoluent et sont repensées parce qu'elles doivent s'adapter aux besoins des usagers.

Learning Centre

Elles tendent à devenir des Learning Centres, « centres d'apprentissage » axés sur la méthodologie de travail et l'autonomie des usagers. Mais comme le monde des bibliothèques est très proche de notre monde à nous, le concept de Learning Centre est à observer près car toutes ces évolutions ne nous sont pas étrangères. Bibliothèques d'aujourd'hui : à la conquête de nouveaux espaces Un livre des éditions du Cercle de la Librairie, reprend l'histoire des bibliothèques sous l'angle architectural, ergonomique... l'espace évolue et s'adapte aux nouveaux usages.

Learning center et CDI. Le futur CDI vu par l’institution Education Nationale (On attend toujours une circulaire de mission pour remplacer celle de 1986) est depuis peu associé au concept de Learning center jusque là appliqué aux bibliothèques universitaires.

Learning center et CDI

Ainsi un séminaire "du CDI au learning center" est-il prévu du mercredi 23 au vendredi 25 mars 2011 à l’ESEN pour creuser le sujet. Quelques professeurs documentalistes y ont été conviés. Déjà Le sigle ECDI utilisé par J.L Durpaire annonçait le glissement d’un CDI, centre d’apprentissage et de formation avec un enseignant documentaliste, vers un CDI, service ouvert de façon maximale à un public plus "autonome" organisant lui même son apprentissage à l’aide de nouveaux supports. Si tout n’est pas à rejeter dans cette vision futuriste (et anglophone ?)

Idéalement conçue comme un lieu de savoir, on sent cependant venir la dérive d’une économie de moyens et de personnels qualifiés, compensée par une technicité accrue. En savoir plus Mise à jour 25 mars 2011. Centre de connaissances et culture - Les centres de connaissances et de culture. Learning centre: quels enjeux pédagogiques, professionnels et collectifs?

L’inspection générale (IGEN), la direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) et l’école supérieure de l’éducation nationale (ESEN) ont organisé en mars 2011 un séminaire sur la perspective de création de learning centres dans les établissements scolaires de second degré[1].

Learning centre: quels enjeux pédagogiques, professionnels et collectifs?

Cette perspective est déjà celle dans laquelle travaillent les bibliothèques universitaires comme les médiathèques de la lecture publique. Parmi les professeurs-documentalistes, cette proposition fait débat et suscite chez certains l’expression d’inquiétudes. A partir des réserves, réticences et oppositions exprimées dans une lettre ouverte adressée à l’auteur[2], ce billet s’efforce, en dépassant les procès d’intention, d’apporter quelques éléments de réponse. Figure imposée ou figure libre ? Séminaire ESEN : " Du CDI au Learning center" - Powered by Google Docs. - Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Duplessis.

- Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Duplessis. Entretien avec David Aymonin sur le learning center: Le learning center est au centre de nombreuses interrogations.

Entretien avec David Aymonin sur le learning center:

Quoi de mieux dès lors que d’interroger David Aymonin, celui qui dirigea le Rolex center et qui est aujourd’hui en Nouvelle Calédonie au SCD de Nouméa après après avoir été conservateur de bibliothèques en Métropole mais aussi responsable de diverses structures documentaires de par le monde. Vous trouverez ici quelques éléments sur lui, même s’ils sont déjà un peu anciens. Bonne lecture et à vos réactions. En préambule à « l’interviouwe » qui va suivre, je voulais d’abord te remercier Olivier de m’avoir contacté dans ma lointaine contrée, désormais la Nouvelle Calédonie, pour me donner l’occasion de réfléchir et de m’exprimer sur le sujet des learning centers, en l’élargissant à celui des bibliothèques scolaires appelée chez nous CDI, et en me permettant de constater à quel point le monde entier est confronté aux mêmes questions, de l’Australie à la Nouvelle Zélande, en passant par la Finlande ou la Suisse. 1. 2. 3. 4. 6.

"Bas les masques" ou comment on tente de "reprofiler" une profession sans décision réglementaire ! Fidèle à ma ligne de conduite de mon expérience FADBEN et à mon attachement à convaincre par la raison et en argumentant, j'ai longtemps accepté de dialoguer avec J.

"Bas les masques" ou comment on tente de "reprofiler" une profession sans décision réglementaire !

-L. Durpaire, en défendant notre mandat enseignant, mais en pensant faire évoluer sa vision des choses, l’expérience du terrain, les recherches et expérimentations y aidant. J’ai collaboré à la rédaction, avec quelques uns, des nouvelles épreuves du CAPES. Les tensions autour des « non concernés » en 2008 avaient été « noyées » dans l’urgence de la mastérisation et du nouveau concours, mais après l’épisode du projet de circulaire modifié qui avait donné lieu à un échange « franc », est arrivé en mars dernier le séminaire ESEN sur les Learning centres. On ne peut donc me taxer d’opposante systématique pour balayer mes propos d’une phrase dédaigneuse.

Parcourir l'histoire des CDI (et je l'ai encore refait récemment), c’est se rappeler que le CAPES fut une décision politique imposée par Lionel Jospin : Françoise Chapron.