background preloader

Galaxy Note 7 prend feu

Facebook Twitter

Galaxy Note 7 : "Fuyez pauvres fous" Le lundi 10 octobre, GQ vous annonçait la fin de production pour le Galaxy Note 7.

Galaxy Note 7 : "Fuyez pauvres fous"

Mais contrairement à l’accoutumée, il ne s’agit pas d’une relique de la high-tech mais bel et bien du fer de lance du constructeur coréen. Après avoir rappelé et remplacé 2,5 millions d’appareils à cause d’un défaut de batterie – et pas des moindres puisqu'il s’agit d’un risque d’incandescence de celle-ci et du terminal tout entier – Samsung annonçait purement et simplement la fin de production du smartphone de 5,7 pouces, concurrent direct des iPhone 7 plus et Huawei P9 Plus. Soit 10 jours après la reprise des ventes sur le marché domestique. Ou 5 jours après un incident à bord d’un avion dans le Kentucky. JT 20H. Galaxy Note 7 : les raisons d'un fiasco. Le Galaxy Note 7 part en fumée, Samsung déguste. Le rideau est tombé sur le Galaxy Note 7.

Le Galaxy Note 7 part en fumée, Samsung déguste

Après avoir cherché pendant plusieurs semaines à circonscrire la crise, Samsung, son fabricant coréen et numéro un mondial des smartphones a annoncé mardi qu’il renonçait définitivement à la production et à la commercialisation de son appareil mobile le plus sophistiqué à ce jour. Une première dans les annales de la high-tech, sanctionnée par une dégringolade du titre de 8% en Bourse.

«En faisant de la sécurité du consommateur notre préoccupation numéro un, nous sommes parvenus à la décision finale d’arrêter la production du Galaxy Note 7», a expliqué le géant sud-coréen, précisant qu’il s’agissait bien d’un abandon «définitif». Un fiasco à «10 milliards de dollars» Le fabricant coréen avait d’abord été contraint le 2 septembre d’ordonner le rappel planétaire de 2,5 millions d’exemplaires du Note 7, après que certains spécimens eurent pris feu du fait de l’explosion de leur batterie lithium-ion pendant le chargement. Christophe Alix. Arrêt du Galaxy Note 7 : « Samsung doit circonscrire la crise et stabiliser son image » LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Anna Villechenon (propos recueillis par) Moins de deux mois après la commercialisation de sa « phablette » Galaxy Note 7, Samsung a annoncé, mardi 11 octobre, l’arrêt de sa production, en raison de la multiplication des cas de combustion de la batterie signalés à travers le monde.

Arrêt du Galaxy Note 7 : « Samsung doit circonscrire la crise et stabiliser son image »

Cette décision a entraîné la chute du titre du géant sud-coréen en Bourse. Pour Thomas Husson, analyste chez Forrester Research, Samsung a mis du temps à réagir et doit désormais se concentrer sur sa communication afin de circonscrire la crise. Lire aussi : Samsung annonce l’arrêt de la production des Galaxy Note 7 L’affaire du Galaxy Note 7 préfigure-t-elle une crise de long terme pour Samsung ? Thomas Husson : C’est difficile à dire pour l’instant. Fiasco du Galaxy Note 7 : Samsung poursuit sa chute en Bourse. L'action de Samsung continuait mercredi de dévisser, au lendemain d'une perte de 8% à la Bourse de Corée (KRX) due au fiasco de son smartphone phare, le Galaxy Note 7 et à l'affaire des batteries explosives.

Fiasco du Galaxy Note 7 : Samsung poursuit sa chute en Bourse

Perte de 15,3 milliards d'euros. Après avoir ouvert en baisse 3%, le titre Samsung Electronics se négociait peu avant 4h du matin (heure française) à 1,513 million de wons (1.219 euros), en baisse de 2,07% par rapport à sa clôture de la veille. Mardi, la chute du titre de 8% avait constitué la plus forte dégringolade de Samsung Electronics en un jour depuis 2008. Le groupe a perdu mardi 15,3 milliards d'euros de capitalisation boursière. Galaxy Note 7 : retour en 5 actes sur le plus gros fiasco de l’histoire de la téléphonie mobile - LCI. CLAP DE FIN - Le rappel planétaire du Galaxy Note 7 aurait pu suffire à limiter la casse pour le géant sud-coréen.

Galaxy Note 7 : retour en 5 actes sur le plus gros fiasco de l’histoire de la téléphonie mobile - LCI

Mais de nouveaux incidents, concernant cette fois des appareils de remplacement, et donc théoriquement "sûrs", ont contraint Samsung a arrêter la production de sa nouvelle Phablette. C’est de loin le lancement le plus désastreux de toute l’histoire de la téléphonie mobile. Un peu moins de deux mois après son lancement, le géant sud-coréen de l'électronique a acté ce mardi matin l'arrêt définitif de la production du Galaxy Note 7, dont une partie des batteries qui équipent l'appareil présente un risque d'incendie. Autrement dit : c’est bel et bien la fin pour le Galaxy Note 7.

Retour en cinq actes sur le lancement le plus désastreux de toute de l'histoire de la téléphonie mobile. ACTE 1 - Un lancement anticipé pour damer le pion à l’iPhone 7 Tout avait pourtant si bien commencé. ACTE 2 - Samsung ordonne le rappel de 2,5 millions d’appareils Partager cette vidéo sur :