background preloader

Qu'est-ce que apprendre ? Neurosciences

Facebook Twitter

Bienenseigner. Les enseignants savent depuis longtemps que la mémorisation “par cœur” peut conduire à une compréhension superficielle de la matière qui sera rapidement oubliée.

bienenseigner

Mais de nouvelles recherches dans le domaine des neurosciences commencent à faire la lumière sur les façons dont les cerveaux sont câblés pour oublier, soulignant l’importance des stratégies pour retenir les connaissances et rendre l’apprentissage durable. « De ce point de vue, l’oubli n’est pas nécessairement un échec de la mémoire. Cela peut plutôt représenter un investissement dans une stratégie mnémotechnique plus optimale.»

Les souvenirs et les informations acquises sont considérés comme des livres dans une bibliothèque, classés et consultés en cas de besoin. Mais ils ressemblent plus à des toiles d’araignées (Spiderwebs), brins de souvenirs répartis sur des millions de neurones connectés. L’oubli est bien évidemment l’ennemi de la mémoire, comme l’a découvert le psychologue Hermann Ebbinghaus dans les années 1880. Learning Styles. By Nancy Chick, CFT Assistant Director What are Learning Styles?

Learning Styles

| Caution! | Why Are They So Popular? | Now What? What are Learning Styles? The term learning styles is widely used to describe how learners gather, sift through, interpret, organize, come to conclusions about, and “store” information for further use. There are well over 70 different learning styles schemes (Coffield, 2004), most of which are supported by “a thriving industry devoted to publishing learning-styles tests and guidebooks” and “professional development workshops for teachers and educators” (Pashler, et al., 2009, p. 105). Despite the variation in categories, the fundamental idea behind learning styles is the same: that each of us has a specific learning style (sometimes called a “preference”), and we learn best when information is presented to us in this style.

Caution! Why Are They So Popular? There may be another reason why this approach to learning styles is so widely accepted. SCIENCES CO & PÉDAGO. Vianin.2010.11.17. Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées. Comment mémoriser mes cours ?

Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées

Comment retenir du vocabulaire anglais ? Des formules de mathématiques ? Des théorèmes de physique ? Essayez les répétitions espacées ! Voilà le genre de question qui hante le cerveau des étudiants de tout âge et de toute condition ! Répétitions espacées : grâce à la courbe d’oubli d’Ebbinghaus En 1885, Hermann Ebbinghaus publiait son livre « La mémoire. Cette courbe montre sans pitié que nous apprenons très vite. Si on étudie un sujet à fond, une seule fois, sans révision, il est impossible de retenir à long terme.

Cela explique aussi pourquoi les étudiants qui s’y prennent à la dernière minute peuvent réussir un examen le lendemain ou le surlendemain. L’impact des répétitions espacées sur la mémoire à long terme Alors, est-ce sans espoir ? Non. Cette théorie suppose que, lorsque nous étudions quelque chose de neuf, nous en retenons la majeure partie pendant un temps très court. Que se passe-t-il lors de ces répétitions ? Mais attention ! Apprendre et former avec les sciences cognitives. Olivier Houdé : L'intelligence n'est pas un algorithme. C'est quoi l'intelligence humaine ?

Olivier Houdé : L'intelligence n'est pas un algorithme

Professeur de psychologie du développement à l'université Paris Descartes, ancien instituteur, Olivier Houdé publie avec "L'intelligence n'est pas un algorithme" (Odile Jacob) une présentation de sa théorie de l'intelligence. Pour lui, nous ne sommes pas pure raison. Nous ne sommes pas non plus seulement capables de suivre nos impulsions. Nous disposons d'une arme intelligente : l'inhibition qui nous permet de mettre en doute et de raisonner. Notre cerveau comporte trois systèmes : un circuit court des intuitions , un long des algorithmes et de l'analyse et un troisième celui de l'inhibition, clé de l'intelligence. Vous réalisez en ce moment des expériences avec des enseignants.

C'est un exemple de science participative qui réunit depuis la rentrée 2017 mon laboratoire du CNRS et le site Lea.fr de l'éditeur Nathan. Avec les professeurs on met au point un programme d'entrainement à l'inhibition. C'est déjà ça. L’APPORT DES NEUROSCIENCES DANS L’ENSEIGNEMENT.

Neurosciences

ROBBES APPRENDRE. Les grands principes de l'apprentissage Stanislas Dehaene.